Poyet Thierry (08/01/2021)

Poyet-couverture.jpgLa petite Stéphanoise

Auteur : Thierry Poyet

 

Saint-Étienne, 26 mai 1944.
Plus de mille bombes s’écrasent sur la ville, les morts se comptent par centaines.
Parmi eux, deux frères de huit et quinze ans. Comment surmonter l’horreur ?
Brigitte, leur jeune sœur, va grandir dans le souvenir, le chagrin et l’espoir. Sortir de l’enfance, découvrir le monde, connaître ses premières amours : la fin des années 40, les années 50 se donnent à elle comme une seconde chance.
Mais y a-t-elle droit ? Et que lui faut-il faire de sa vie dans cette ville ouvrière où les portes semblent toutes fermées à qui n’est pas né du bon côté ?
Un mariage, un enfant… mais le bonheur ne niche pas toujours où on va le chercher et il faudrait déjà recommencer sa vie…

Le vélo est très présent à travers les établissements Ravat ou encore les sorties dominicales du père de Brigitte, c’était une façon de rendre hommage à la capitale du cycle qu’était Saint-Étienne ?
« Pour le Stéphanois que je suis, oui. Il y a un déterminisme et le vélo en est un. Dans les années 40, 50, le vélo fait partie du quotidien encore plus au sein des classes populaires. C’est un élément de liberté, synonyme de bonheur. »

Extrait de l'interview de l'auteur paru sur le site du Progrès le 6 octobre 2019.

 

2019392 pagesRamsay

Prix : 19 €

11:34 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer