Rey Jean-Paul (12/05/2016)

Épopée-couverture.jpgLa folle épopée 
Luchon-Bayonne comme en 1910

Auteur : Jean-Paul Rey
avec le concours de Marc Lebreton
Photographies : Pierre Dufour

 

12 juin 2010, Bagnères-de-Luchon, 3 h 30 du matin. Jean-Paul Rey, 65 ans, journaliste sportif à la retraite, auteur de « L’étape assassine, Luchon-Bayonne 1910 » (éditions Caim, 2010) sur un vélo Martel de 1910 et Marc Lebreton, 45 ans, technicien à France-Télécom, qui pédale sur un Automoto 1913 s’élancent destination Bayonne : 326 kilomètres, 6 cols (Peyresourde, Aspin, Tourmalet, Soulor, Aubisque, Osquich). En refaisant « l’étape monstrueuse » comme à l’époque des forçats de la route, en remontant, marche après marche, « l’escalier des géants », ces deux Bigourdans veulent rendre le plus inouï des hommages aux 59 champions qui, le 21 juillet 1910, avaient pris le départ à la même heure, au même endroit.
Ils ne toucheront au but que 23 h 41 plus tard, à 2 h 30 du dernier de l’étape d’antan !... Après une multitude de rencontres plus inattendues les unes que les autres. Après des rebondissements inimaginables, en particulier une tige de selle qui se brise et oblige l’un d’eux à poursuivre sans selle, ou encore une descente du col d’Aubisque sous des trombes et sans freins... « Insensé » jugèrent les anciens champions Jean Bobet et André Darrigade, témoins privilégiés. Grâce au morceau de bravoure de ces deux passionnés exaltés, ce livre est un hymne palpitant à tous les coureurs du Tour de France qui ont bravé les cols légendaires des Pyrénées. Et à tous les anonymes qui les imitent depuis cent ans.
Les impressionnantes photographies de Pierre Dufour, 57 ans, Bigourdan, reporter photographe, ancien chef du service photo de « La Charente Libre », subliment ce récit vibrant écrit avec le cœur.

 

2011 80 pagesÉditions Cairn

Prix : 15 €

L'étape de 1910 a été racontée par Jean-Paul Rey dans son ouvrage "L'étape assassine" présenté sur ce blog.

20:58 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer