Delesalle Bastien (05/12/2020)

Fuite-couverture.jpgFuite

Auteur : Bastien Delesalle

 

Voyager, à lui seul le mot peut faire rêver…
Après neuf années de nomadisme, Bastien aurait pu nous faire traverser une île paradisiaque et nous dépeindre des couchers de soleil envoûtants. Mais non ! C’est au Royaume-Uni, aux prises avec la réalité de son quotidien, qu’il a décidé de nous emmener. Sans tente, alors que la pluie fait rage, il va devoir redoubler de persévérance, d’inventivité et d’audace, pour chaque soir dormir au sec. Cette difficulté physique et mentale, sur laquelle il appuie ses réflexions, le pousse à aller, comme à son habitude, à la rencontre des autres.
À travers ce court extrait d’une vie atypique à vélo, il nous ouvre, avec simplicité, les portes de son univers profondément tourné vers l’humain, où se succèdent douleur et joie, déception et gratitude…

Bastien Delesalle est né en 1984 dans le Nord de la France. À l'âge de 27 ans, il plaque une carrière toute tracée de dessinateur informatique en bureau d'études pour partir à la découverte du monde, mais un grave accident de voiture en Australie le stoppe net dans son élan. Sorti du coma, il comprend que seul le voyage pourra le sauver. Il consacre alors près d'une année à réapprendre à marcher, avant de finalement monter sur un vélo, pour reprendre sa vie de nomade mise entre parenthèses. En 2020, son périple l'a déjà amené à découvrir 50 pays, ainsi qu'à pédaler 60 000 km en Europe. Il vit sur la route depuis 2011, et a écrit son premier livre Fuite principalement sous la tente…

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER
Comment raconter douze jours de voyage à bicyclette, à travers l'Irlande du Nord puis l'Angleterre, quand il pleut quasiment tous les jours et que le narrateur a le nomadisme dans les entrailles et le plus souvent envie de vagabonder, sans trop s'intéresser au patrimoine, à l'histoire et fuyant le tourisme de masse du type « Chaussée des Géants » ?
Vélo – Tesco – Dodo était ma routine du moment.
Bastien, qui définit le voyage comme de vraies montagnes russes émotionnelles, va donc choisir de nous présenter le haut de cette montagne britannique, sa quête d'un hébergement, gratuit et proposé avec plus ou moins de spontanéité par les autochtones, son plaisir presque enfantin de dormir dans une yourte, une maison de poupée ou un container... juste quelques exemples pour ne pas tout dévoiler. Sans oublier, naturellement, que dormir dans de telles conditions oblige à se confronter à la population, inquiète, hostile, bienveillante, diverse comme peut être l'âme humaine.
Sans jamais s'imposer, restant cash avec ses éventuels bienfaiteurs d'un soir, Bastien provoque la rencontre, confronte ses hôtes à leur propre peur – Anna et Martin n'oublieront sûrement jamais son passage – retrouve une humanité que sa condition de vagabond à bicyclette favorise autant qu'elle le handicape.
Un très beau récit, humain, simple, sincère et chaleureux que je recommande.

 

2020 – 154 pages – Autoédition disponible auprès de l'auteur

Prix : 14,90 € + frais de port

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

Pour en savoir plus, voir le site de Bastien.

14:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer