Duprey Ludovic (29/03/2021)

Dalloz2-couverture.jpgCode du cycliste
2e édition

Auteur : Ludovic Duprey

 

Ce code n'est pas un code au sens officiel en ce qu'il serait le fruit, comme le code de la route par exemple, d'une décision politique centralisatrice du droit mais il procède de la même logique, plus ancienne et caractéristique des cultures dite « de droit écrit », de la compilation.
Il est issu d'un travail de recherches par mots-clés, dans l'ensemble des codes français, des dispositions spécifiquement applicables aux cyclistes et de leur organisation selon des thèmes en lien direct avec les centres d'intérêt de ceux qui ont choisi ou vont choisir de privilégier les nombreux avantages du vélo dans leur vie de tous les jours.
Pour faire valoir ses droits, il faut les connaître. D’où l’écriture de ce code du cycliste, à emmener partout avec soi sur son vélo, pour que ce mode de déplacement prenne la place qui doit lui revenir dans les trajets quotidiens dont près de la moitié sont inférieurs à trois kilomètres.

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER
Lors de la parution de la première édition de ce « Code du cycliste » , nous avions insisté sur son utilité pour tout cycliste, pratiquant et animateur d'association, confronté aux aspects réglementaires et juridiques de la pratique de la bicyclette.
Un tel guide a naturellement besoin d'être remis à jour, tant les choses en la matière évoluent vite et c'est tout l'intérêt de cette nouvelle édition de faire le point actuel.
Depuis 2019, l'ouvrage a pris du volume, est passé de 162 à 246 pages et contient, entre autres nouveautés, un chapitre sur l'identification des vélos et la lutte contre le vol et un autre sur le statut des livreurs de marchandises à vélo.
Des préoccupations très actuelles qui justifient à elles seules l'achat de cette nouvelle édition au prix très modique mais à l'importance de plus en plus grande.

Livre lu et recommandé par le comité de lecture du blog

 

2021246 pagesDalloz

Prix : 4 €

14:08 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer