Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2021

Marchisio Benoit

Marchisio-couverture.jpgTous complices !
L'ubérisation a créé un monstre. Il se réveille.

Auteur : Benoit Marchisio

 

Abel trime sur son vélo. Coursier pour une plateforme de livraison de repas à domicile, il sillonne Paris.
Lena répare les bécanes défoncées. Au bord du périphérique, elle retape les vélos des mineurs ou des sans-papiers qui livrent des repas.
Igor défend ce nouveau prolétariat. Jeune avocat ambitieux, il voit dans ce combat une occasion unique de réaliser son idéal et de se faire un nom.
La dégradation des conditions de travail, la frustration des coursiers conscients du jeu de dupes proposé par l’application… Voilà le décor.
Abel, Lena et Igor se trouvent mêlés à un affrontement médiatique orchestré par un journaliste vedette sans scrupule.
C’est l’histoire. La ville gronde. Tout peut arriver dans cet engrenage fatal. Il suffit d’une étincelle.

Tous complices ! est le roman noir de la révolution numérique qui porte en elle la violence comme la nuée porte l’orage. 

 

2021304 pagesLes Arènes

Prix : 20 €

16:24 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Pratiques urbaines, Roman | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

Commentaires

"Coursier-livreur", ton univers impitoyable …

En 4 saisons et à la force du mollet, Abel arpente Paris et découvre son architecture, les gens aux terrasses de café oubliant leur quotidien morose dans l’ambre d’une rôteuse tiède (p63). Pas le temps de souffler, le chrono le rappelle à l’ordre, le rythme devient effréné, la prise de risque s’accentue, les 3 bips vont bientôt retentir, Abel ne peut pas être en retard.

Le lecteur est happé dans ce tourbillon et se demande si Abel va tenir le coup dans la jungle des scooteurs. Il côtoie l’économie souterraine et les laisser-pour-compte de notre société déshumanisée. D’autres précaires gravitent autour d’Abel : un avocat qui aimerait se faire un nom, une prof sans élèves, des jumelles ayant fugué de leur famille d’accueil, une journaliste diplômée qui cherche un CDI … et aussi de plus précaires que lui : ceux qui n’ont pas pu ouvrir de compte sur l’Appli et qui sous-louent.

Ce thriller social nous donne matière à réfléchir. Ces plateformes numériques échappent à la réglementation du travail salarié en détournant le statut de microentrepreneur pour offrir un service « à la demande » très peu rémunéré. Elles ont créé une économie des petits boulots (quelques euros la course).
Alors devons-nous les boycotter ? Sommes-nous tous complices ?

ou bien les obliger à prendre leurs responsabilités ? L’état ne devrait-il pas légiférer afin de remédier à la précarité des demandeurs de travail ?

Bonne nouvelle : une réglementation a déjà commencé à contraindre les plateformes Uber taxi en Angleterre.

C’est un roman social, présenté comme un documentaire, qui se lit très facilement.

Éditions Les arènes dont la collection EQUINOX a pour slogan " Trouver du sens au chaos" ... On ne pouvait pas trouver mieux pour ce roman.

Écrit par : PommeBleu | 02/04/2021

Écrire un commentaire