Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2016

Goldberg Jonathan & Naïm Offa

cyclotourisme En ville À VÉLO !

Auteur : Jonathan Goldberg & Offa Naïm

Il y a bien 10 bonnes raisons de se mettre au vélo dès demain et pas moins de fausses excuses pour ne pas le faire...

Fruit de l’expérience quotidienne de plus d’une décennie de pratique, ce livre décrit tout ce qu’il faut savoir pour se mettre ou se remettre à vélo dans les déplacements quotidiens, depuis les conseils sur la sécurité des trajets jusqu’aux équipements à prévoir en passant par les quelques règles toutes simples pour éviter le vol et autres désagréments.

2014 - 69 pages - Amazon

Prix: 7,37 € - Format Kindle.

11:54 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie, sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

16/11/2016

Asmaa Alghoul & Sélim Nassid

cyclotourisme L’INSOUMISE DE GAZA

Auteur : Asmall Alghoul & Sélim Nassib

Que devient une fille de Gaza qui grandit à l’ombre d’un oncle responsable important des services de sécurité du Hamas à qui elle s’oppose violemment ?

Que devient-elle quand des soldats israéliens font régulièrement irruption au milieu de la nuit pour obliger son grand-père et d’autres vieillards à sortir en pyjama effacer les graffitis que des jeunes ont tracés sur les murs ?

Que devient-elle avec un père musulman libéral aimant la lecture, un grand-père bienveillant qui la cache sous son édredon, dans une société dominée par l’enfermement, la corruption, le machisme, mais aussi par une incroyable humanité ?

Elle écrit pour vider ce trop-plein de sentiments contradictoires, elle dresse sur un ton à la fois joyeux et grave le portrait sensuel d’un pays natal passionnément aimé, devenu au fil des ans chaudron des guerres et des intégrismes.

Écrivaine, voilà ce qu’elle devient.

2016 - 237 pages - Éditions Calmann-Lévy

Prix : 17,50 €

Asma al-Ghul est une blogueuse et journaliste palestinienne. C’est aussi une femme à vélo qui lutte contre les tabous et les discriminations de la société.

Née en 1982, Asma al-Ghul est une jeune femme au parcours exceptionnel. À 18 anscyclotourisme seulement, elle reçoit le Prix de Littérature Jeunesse Palestinienne. En 2010, Human right Watch lui offre le prix Hellman/Hammett. En 2012 enfin, c’est le Prix du courage en journalisme de la Fondation internationale des femmes de médias qui la distingue. Ces récompenses, elle les doit à son engagement sans limite pour la cause des femmes et plus largement, pour l’égalité et la vérité.

Un jour, une femme à vélo fait la différence.

Un jour d’été en 2010, pendant la période du Ramadan, Asma al-Ghul enfourche une bicyclette et pédale au grand air, entouré d’amis étrangers. Une anecdote ? Pas vraiment ! Car le Hamas, alors au pouvoir dans la bande de Gaza, interdit encore aux femmes de rouler à vélo ! Contre toutes attentes, la jeune femme reçoit des retours plutôt enthousiastes et encourageant de la part des personnes qu’elle croise. Mieux encore, deux policiers lui demandent si elle a été agressée par d’autres usagers de la route.

Cette expérience offre une lueur d’espoir pour la blogueuse, qui écrira plus tard sur son site : « Il semble que les lois discriminatoires contre les femmes soient flexibles. Il existe de nombreux tabous à Gaza pour le moment. Et pourtant... les gens continuent de s’aimer, de s’émouvoir, de vivre tout simplement ! »

Une superbe leçon de courage qui honore une fois encore toutes celles qui défendent leur liberté... grâce au vélo ! Si vous connaissez d’autres histoires de femmes extraordinaires, n’hésitez pas à les partager.

En savoir plus : sur le blog « Elles font du vélo »

 

À lire également ici l'article que Claude Marthaler a consacré à ce témoignage.

13:05 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/11/2016

Fottorino Éric

cyclotourisme Petit éloge de la bicyclette

Auteur : Éric Fottorino

« Aujourd’hui encore, quand me guettent des pages d’écriture, mes ordres de grandeur sont convertis en intensité physique. Cela peut sembler incongru ou trivial de comparer le noble effort des lettres et celui du rémouleur de bitume. Pour moi ils sont égaux et, pour tout dire, la fibre cycliste, parce qu’elle m’a souvent remué la chair, m’est apparue comme une préparation sans pareille pour affronter le vertige des mots, l’épaisseur du langage au milieu duquel le chemin est étroit pour trouver le ton juste, le bon rythme, l’image, la couleur, la musique, l’émotion, la grâce. »

2007- 135 pages – Éditions Gallimard folio.

Prix : 2 €

14:10 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

06/10/2016

Marthaler Claude

cyclotourisme À TIRE D’ELLES

Femmes, vélo et liberté

Auteur : Claude Marthaler

Le vélo au féminin a alimenté un débat émotionnel houleux aux Etats-Unis et en Europe à la fin du XIXème siècle, une époque charnière qui connut une véritable bicyclette mania. Ce fameux deux-roues qui a longtemps divisé le monde médical et bousculé le code vestimentaire, a été un catalyseur pour les mouvements féministes, au même titre que l’acquisition du droit de vote. Le vélo aura 200 ans en 2017, et aujourd’hui encore, au nom de préceptes machistes ou religieux, de nombreux pays légifèrent ou interdisent la pratique de la bicyclette aux femmes. Dans le monde entier, des individus et des associations se battent pour l’accès des femmes à cette liberté.

De Annie Londonderry, première à avoir réalisé un tour du monde à bicyclette, à Jeannie Longo, la plus grande championne de tous les temps, ce livre dresse les portraits de 32 femmes exceptionnelles qui racontent leur passion du vélo. Il dévoile aussi avec une singulière intimité leurs forces et leurs faiblesses. Coureuse, écrivaine, réalisatrice, comédienne, blogueuse, commentatrice sportive, féministe, recordwoman, voyageuse, professeur de yoga, pionnière, sexologue... et si la femme était bel et bien l’avenir du vélo ?

Claude Marthaler a passé près de seize ans de sa vie à voyager sur son vélo, dont sept cyclotourisme
pour faire le tour du monde. Durant ses périples, il a collaboré en tant que correspondant avec divers quotidiens suisses et des magazines spécialisés. A chaque retour, il présente au public, sous forme de conférence ou de films ses aventures, expériences et rencontres.

Son premier livre, Le Chant des roues, a obtenu le Prix Caillié des écrits de voyage en 2003. En 2014, il publie L’homme-frontière aux éditions Slatkine ; il poursuit l’aventure avec À tire d’Elles, son huitième ouvrage.

Deux documentaires télévisés lui ont été consacrés : La fin du voyage (52’, 2003) et Claude Marthaler, embrasser le monde (70’, 2015).

2016- 248 pages – Éditions SLATKINE

Prix : 32.00 CHF

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

 

10:29 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie, Photographies, sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

06/09/2016

Gros Anouk et Saboul Emmanuelle

 

De fermes en écoles1.jpg

De fermes en écoles / Le voyage de Lana

Auteures : Anouk Gros et Emmanuelle Saboul

Illustration : Marion Godiard

 Anouk Gros et Emmanuelle Saboul sont parties un an à vélo à travers la France, à la rencontre de fermes en agriculture biologique et d'écoles. Ce livre est l'histoire de deux filles engagées pour sensibiliser les petits aux questions de l'agriculture, aux pratiques manuelles plus qu'intellectuelles et au voyage.

« Lana, brebis vagabonde, prend la plume pour voyager avec les enfants au verso, tandis que nous écrivons notre aventure sur l’autre face à destination première des adultes .
Lana, brebis fougueuse, nous entraîne de fermes en écoles.
Elle vagabonde avec ses deux comparses entre l’émerveillement des enfants et l’expérience des fermiers. Pendant toute une année, « Le voyage de Lana » parcourt la France à bicyclette. »

Ce livre a deux facettes, et se lit en famille. (...), pour que l’enfant choisisse des rêves De fermes en écoles3.jpgauxquels l’adulte donnera vie.

 Double ouvrage : De Fermes en École, une année d'itinérance éducative- Le voyage de Lana (livre de jeunesse).

2016 – 118 pages – Pour se procurer ce livre : Emmanuelle Saboul et Anouk Gros, La Condamine, 42 430 Saint-Just-en-Chevalet

 

Prix : 20 euros+ 5 euros frais de port

 

21:24 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie, France, Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

24/07/2016

Haddon Chris

Haddon Chris

 

cyclotourisme

                                                     Vive le vélo !

Auteur : Chris Haddon

Photographies de Lyndon McNeil

Traduit de l’anglais par Laure Motet

Qu’il soit de course, de ville, vintage, high-tech, excentrique ou pièce de collection, le vélo fait aujourd’hui partie du quotidien de beaucoup d’entre nous. Vive le vélo ! évoque la diversité de ces passionnés pour qui le vélo est synonyme de liberté, de partage et de joie de vivre. On croise ainsi un ancien médaillé olympique de cyclisme, le designer du chopper de la marque Raleigh, le propriétaire d’une cabane à vélos devenue café associatif ou encore les membres du club du jeudi dont la moyenne d’âge est de 80 ans ! Les amoureux des vélos sont partout, nous dit Chris Haddon, ils forment des associations, se retrouvent dans des clubs ou créent des magasins pour prolonger leur passion. La culture du vélo est ainsi en constante évolution et, d’Amsterdam à Paris, en passant par Londres, New York et Pékin, l’ouvrage nous invite à rencontrer ces aficionados qui créent de nouvelles tendances et font sans cesse de nouveaux adepte.

2013- 160 pages – Éditions Hoëbeke, Paris – www.hoebeke.fr

Prix : 25,50 €

08:32 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

28/05/2016

Chasse-Goupille Collectif

 

Chasse-Goupille9.jpgFanzine Chasse-Goupille

Auteur : Collectif Chasse-Goupille

 « Chasse-Goupille n'est ni une association, ni un parti politique, ni une organisation terroriste, mais un collectif de propagande vélocipédique. »

Dès la deuxième de couverture de ce numéro 9, l'équipe bordelaise de Chasse-Goupille donne le ton et nous emporte immédiatement dans son univers fait de collages, de dessins dont certains fort anciens, de photos plus ou moins détournées et bien sûr de textes militants, univers entièrement dédié à la petite reine dans ses aspects les plus hétéroclites mais toujours dans un ton décalé et une forme qui m'a tout de suite fait penser aux fanzines (au sens primitif de magazines pour fans) dédiés à la musique rock alternative des années 80 / 90, quand je délaissais parfois ma bicyclette pour me vouer à des sonorités électriques et indépendantes dans de petites salles obscures fréquentées par une faune que je n'aurais pas osé présenter à ma grand-mère...

Pas certain non plus que tout le monde puisse apprécier à sa juste valeur cette publication dont Chasse-Goupille1.jpgle premier numéro remonte déjà à 2011 et dont la diffusion est assurée par le bouche à oreille et le dépôt dans quelques commerces proches de la cause vélorutionnaire ; l'ensemble peut à priori paraître foutraque, traces de découpe et de collage venant confirmer cet aspect artisanal et à contre-courant - il est si facile à notre époque de publier une revue qui a belle allure – mais il faut aller au-delà de cette première impression, il faut plonger dans les écrits, se délecter des dessins de grande qualité, apprécier l'humour des pages centrales présentant véloculteur, visiotandem ou autre cousicyle du Professeur Lavande...

Une publication qui fait du bien, ne se prend pas au sérieux et incite au « lire, multiplier, diffuser... » ; alors vous attendez quoi pour vous aussi chasser la goupille ?

Chasse-Goupille4.jpg

201536 pages Chasse-Goupille chasse-goupille@hotmail.com

 Prix : prix libre, 2 euros en librairie

Jean-Yves MOUNIER

15:23 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie, Revues | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

07/05/2016

Vételé Anne

cyclotourisme Le tourisme à vélo

Entre enjeux économiques et environnementaux, quelles priorités pour les territoires ? La Manche et La Loire-Atlantique

Auteur : Anne Vételé

De plus en plus de destinations touristiques se vantent du nombre toujours plus important de kilomètres d’itinéraires cyclables ainsi que d’organiser des événements autour du vélo. Avec le modèle de réussite toujours en tête de la Loire à Vélo, chaque territoire qu’il soit touristique ou non semble développer ses itinéraires cyclables, de la simple boucle locale en passant par l’itinéraire régional, national et même européen. Toute cette nouvelle offre s’activant autour du vélo nous a donc interpellés. Autant d’interrogations auxquelles nous souhaitions nous intéresser afin de comprendre les réelles motivations et les enjeux des territoires touristiques pour cette nouvelle forme de tourisme.

Nous tenterons donc de répondre à nos interrogations et à notre problématique : entre enjeux économiques et environnementaux, quelles priorités pour les territoires. Le cas de la Manche et de la Loire-Atlantique étant nos terrains d’études.

Originaire du Maine-et-Loire et diplômée en 2013 d’un Master 2 en Économie et Gestion,cyclotourisme spécialité Chef de projet et conseil en développement, parcours Développement Durable du Tourisme et des Loisirs de l’Université d’Angers à l’ESTHUA.

2016- 208 pages - https://www.editions-ue.com/catalog/details/store/gb/book...

Prix : 64,90 €

 

13:21 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie, Guides | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

26/04/2016

Hadland Tony and Lessing Hans-Erhard

 

 

Bicycle design-couverture.jpgBicycle design

An illustrated History

Auteurs : Tony Hadland & Hans-Erhard Lessing

Le vélo se classe comme l'un des véhicules les plus durables et les plus largement utilisés dans le monde, avec plus d'un milliard produit au cours de deux cents ans d'histoire du cyclisme.

Ce livre propose un compte rendu complet et faisant autorité de l'évolution technique et historique de la bicyclette, dès les premiers vélocipèdes (inventés pour combler le besoin de transport sans cheval pendant une pénurie d'avoine) aux vélos de course modernes, VTT et vélos couchés.

Il retrace le développement de la bicyclette en termes de matériaux, d'ergonomie et de physique des véhicules tels qu’ils ont été réalisés par les inventeurs, les entrepreneurs et les fabricants.

Écrit par deux grands historiens du vélo et généreusement illustré de dessins historiques, de modèles et de photographies, Bicycle Design décrit les principales étapes de l'évolution de la bicyclette, à commencer par l'idée paradoxale de l'équilibre sur deux roues en ligne, par le développement de roues à rayons tenseurs, des entraînements indirects (employant des leviers, des poulies, des chaînes et des roues à chaîne), et des pneumatiques. Les auteurs examinent le prochain développement de la bicyclette à des fins spécifiques comme la course, la portabilité et l'utilisation tout-terrain ; et ils décrivent l'évolution des composants du vélo, y compris les sièges, la transmission, les freins, les feux (au début il s’agissait de lumière à base de bougies), et le transport (grilles, sacoches, sacs, sièges pour enfants, et side-cars).

Ils prennent en compte non seulement des modèles ayant eu du succès, mais aussi des échecs commerciaux qui ont ouvert la voie à des développements technologiques futurs. Et ils démystifient certains mythes au sujet des vélos, comme par exemple, l'idée erronée, mais souvent cité que Léonard de Vinci dessina dans ses carnets un vélo avec entraînement à chaîne. Malgré la longue histoire et le succès grand public de la bicyclette, son histoire technologique a été négligée. Ce livre qui traite de manière attrayante et détaillée de ce thème comble cette lacune. Ce sera le point de départ de toutes les histoires futures de la bicyclette.

 Livre en anglais : traduction d'Isabelle Reutin

2014 – 584 pages – The MIT Press https://mitpress.mit.edu/books/bicycle-design

Prix : $36.95

 

16:36 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie, Essai, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/02/2016

Huttier Raymond

cyclotourisme Le roman de la bicyclette

Du célérifère au vélo moderne

Auteur : Raymond Huttier

Extraits de la préface par André Leducq

« Une bonne idée vraiment qu'a eue l'ami Raymond Huttier – un journaliste qui, depuis plus de trente ans, suit les courses cyclistes et m'a escorté dans ma longue carrière – d'intituler son livre le « Roman de la bicyclette »...

Moi, en tout cas, j'avoue que je l'ai dévoré comme un véritable roman... et je suis bien sûr que vous en ferez autant.

Le sujet pouvait paraître quelque peu ingrat : mais Raymond Huttier, fourrant son grand nez pointu dans des tas de vieux documents, plongeant son œil fureter dans de poussiéreux dossiers, rassemblant force anecdotes savoureuses et truffant le tout de sagaces réflexions personnelles, a brossé une histoire du vélo qui a le double mérite d'être très claire et fort attrayante. »

Commentaire de Jean-Yves Mounier

Faisant démarrer sa recherche dans la lointaine Antiquité, l'auteur n'échappera pas à l'erreur désormais bien établie de confondre célérifère et ancêtre de la bicyclette, une pure invention de Baudry de Saunier à une époque où il ne faisait pas bon faire l'apologie d'un baron allemand et de sa curieuse machine à courir...

Explorant chaque progrès technique de la petite reine – le passage mettant en concurrence Michaux et Lallement pour l' « invention » de la pédale dénote une bonne connaissance du sujet -, Raymond Huttier fait un point précis des connaissances de son époque, agrémente son propos de dessins ou autres photos et la présence à l'intérieur du livre de nombreuses publicités lui confère un certain charme historique.

À lire donc pour rafraîchir ses connaissances en la matière et se conforter dans l'idée que dans le domaine de la bicyclette, tout a déjà été imaginé, l'auteur terminant son livre par l'évocation de la bicyclette « motorisée » qui ne sera pas sans rappeler le succès actuel des vélos à assistance électrique !

1951 – 139 pages – J. Susse

15:14 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

05/02/2016

Brassac Pierre-Jean

cyclotourisme Cinq saisons aux Pays-Bas

LE ROYAUME QUI PORTE L’EAU À LA MER

Auteur : Pierre-Jean Brassac

Une digue, le creux d’un polder, un arbre échevelé sous le vent, un cycliste solitaire : vous êtes aux Pays-Bas. Mer du Nord, Zuiderzee, estuaires de l’Escaut et du Rhin : c’est par l’eau que cette nation connaît son destin. De rogue et de diamant, de Bourse et de bière, Amsterdam jubile. La Haye politique cultive la nostalgie du tempo doulou, bon vieux temps indonésien. Rotterdam compte ses quais. Maastricht n’en finit pas de limbourgeoiser. Utrecht la potache commerce. Arnhem et Groningue font balcon d’Allemagne. Quel est ce royaume dont les habitants ont pour mots fétiches réalisme, constance et tolérance ?

Malgré leur proximité géographique, les Basses Terres au bord de la mer restent pour une bonne part voilées dans le mystère. Comment ces douze provinces en sont-elles arrivées à être tout à la fois laboratoire de tolérance et inventeur du mot apartheid, sommetcyclotourisme mondial de l’art pictural, inventeur du capitalisme moderne, et berceau de la contestation ? Comment cette démocratie est-elle attachée depuis cinq siècles à sa famille royale ? Comment cette société calviniste a-t-elle pu s’inventer un hédonisme malgré ses pudeurs ?

Avec la lenteur réfléchie des pasteurs et des marchants du Siècle d’or hollandais, l’auteur est allé partout à bicyclette, pour dresser une cartographie intime des Pays-Bas d’aujourd’hui. Il y a du Chatwin, du Lacarrière dans cette façon d’observer une culture par le prisme de l’aventure du quotidien.

2003- 268 pages – Éditions Autrement - Collection passions complices.

www.autrement.com

04:18 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie, Europe, Pays-Bas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

30/01/2016

Ide Bernard & Gilbert Anne

cyclotourisme La fabuleuse histoire de DYNAMOBILE

Une rando à la gloire et au service du vélo

Auteurs : Bernard Ide & Anne Gilbert

En 2015, Dynamobile a soufflé ses 20 bougies ! A cette occasion, un livre souvenir a été réalisé par Bernard Ide et Anne Gilbert. Il est abondamment illustré et relate l’histoire de Dynamobile. 20 ans et beaucoup de kilomètres : hé oui... 150 x  60 km x 10 jours x 20 ans, cela fait déjà 1.800.000 km parcourus dans l’enthousiasme et la solidarité !

DYNAMOBILE EN BREF :
Dynamobile, c’est un événement européen militant, festif et convivial.

Organisé depuis 1995 chaque année en juillet, il s‘agit d’un voyage à vélo à la découverte de régions d’Europe accessibles en une semaine par des familles, à partir de Bruxelles.

cyclotourisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2016- Envie d’avoir ce livre et de soutenir notre ASBL ? Facile. Envoyer un courriel à : bernard.ide@telenet.be . http://www.dynamobile.net/index.html

Adresse : Dynamobile ASBL – Chaussée de Louvain, 617 – 1030 Bruxelles 

prix : 10 € + 2,50 € de frais port

16:18 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Belgique, Écologie-Politique-Économie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

16/12/2015

Giffard Pierre

La fin du chevalcyclotourisme

Auteur : Pierre Giffard

La fin du cheval n'est évidemment pas celle du cheval comme espèce, mais celle du cheval comme moteur. Lorsqu'en 1899, Pierre Giffard publie La Fin du cheval, essai historique et polémique illustré par Albert Robida, cela s'inscrit dans un moment où s'impose une bascule technique, économique et sociale quasi définitive dans l'univers industriel de la fin du XIXe siècle : la perte de toute légitimité accordée à la traction animale comme mode de transport. La locomotive, la bicyclette et l'automobile invalident alors inexorablement l'équidé qui, même dans les campagnes, entame un irrésistible déclin. Aussi, Pierre Giffard cultive la nostalgie de cet univers fait de sensations, d'attentes, de gestes ou de désirs grâce auxquels l'homme et l'animal allaient l'amble dans la quotidienneté du déplacement. A sa façon, l'auteur se soumet à la loi du progrès, et la fin du cheval permet ainsi de dessiner et imaginer les locomotions du futur. Placé au cœur de passions politiques, sous couvert de promotions concurrentes du sport cycliste et automobile, objet de la vindicte du Comte de Dion, le père de la marque automobile célèbre, et d'Henri Desgrange, l'inventeur du Tour de France, cet ouvrage, jamais réédité, était devenu introuvable. Souvent cité, plus rarement lu, La Fin du cheval vaut également par les illustrations, tout à la fois nostalgiques et visionnaires, d'Albert Robida. Dès lors, une réédition commentée, reprenant scrupuleusement et le texte de Pierre Giffard, et les illustrations d'Albert Robida, s’imposaient pour prendre enfin la pleine mesure d'un ouvrage dont l'enjeu va bien au-delà d'une simple chronique par défaut du progrès.

2015- 240 pages - format : 29.00 x 21.00 - Collection : Transports & Mobilités - Editeur : Presses Universitaires De Valenciennes - www.lalibrairie.com/.webloc

Prix : 36 €

09:24 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

15/12/2015

Guillaume Johanna et Jude Jean-Michel

cyclotourisme Vélo et Droit : transport et sport

Auteurs : Johanna Guillaume et Jean-Michel Jude

Le vélo, objet commun, n’a jamais eu les honneurs d’un ouvrage juridique. Pourtant, l’objet a de quoi séduire le juriste dans la mesure où son régime varie suivant la fonction qui lui est attribuée : Transport ou sport, à chacun ses enjeux, à chacun ses règles.

Le vélo comme transport cherche aujourd’hui à satisfaire des objectifs de santé publique et de protection de l’environnement. Ainsi, les questions classiques, à l’instar de la responsabilité civile, en côtoient de nouvelles comme le contrats de mise à disposition de vélo, la loi LAURE, la fiscalité verte, l’adaptation du Code de la route...

Le vélo comme sport soulève d’autres problématiques. Certes, le thème du dopage ne saurait être ignoré, mais ce serait trop réducteur de ne voir le cyclisme que sous ce seul aspect. Les problèmes de gouvernance et d’organisation des compétitions, ainsi que le statut du coureur cycliste, doivent aussi être envisagés.

Le présent ouvrage propose au lecteur, juriste ou simplement passionné de vélo, de prendre à son tour connaissance des réflexions des auteurs.

2014- 286 pages – Collection : colloques & Essais - http://www.fondationvarenne.com/diffusion-de-la-connaissa...

Prix : 30 €

 

17:26 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

20/11/2015

Guivarch François

cyclotourisme LES JOHNNIES de ROSCOFF

Auteur : François Guivarch

L’oignon rosé – qui est la spécificité de la région de Roscoff a été apporté du Portugal au 17ème siècle, par un moine capucin qui apprit à ses voisins du couvent de Roscoff à cultiver cet oignon doux, parfumé, fondant à la cuisson. En 1828, un cultivateur de Roscoff, Henni Ollivier, eut l’idée de charger une gabarre de ces oignons pour aller les vendre en Angleterre. Ce fut le début d’un commerce qui s’est poursuivi jusqu’à nos jours ? Comment se faisait ce commerce ? Qui étaient ces marchant d’oignons qu’on appelait “JOHNNIES“ ? Le commerce de l’oignon rose de Roscoff en Grande-Bretagne.

L’organisation de la vente, les oignon étaient tressés en “bottes“ de 3 à 4 kilos enfilées sur un bâton porté à l’épaule. Les tresses étaient faites par des « botteleurs » dans un « magasin » servant à la fois d’entrepôt pour les oignons et de logement pour les botteleurs et vendeurs. L’ensemble decyclotourisme ces hommes constituait une « compagnie » dirigée par un « master » : le chef. Ces compagnies pouvaient avant la guerre de 1914 comporter jusqu’à 60 hommes. Après 1920, les compagnies se réduisirent à moins de 10 hommes et jeunes gens commençant à 12, puis 14 ans La bicyclette qui se développa dans les années 30 libéra les épaules des Johnnies et popularisa leur images : béret, sourire et oignon ruisselant cri chapelets sur les guidons – qui portaient jusqu’à 150 kilos d’oignons. Des camions ou « lorries » facilitèrent plus tard cette vente « à la chine » directement auprès des ménagères britanniques qui acceptaient de payer plus cher cet oignon breton eu égard à sa qualité gustative et à sa bonne conservation.

cyclotourisme Le métier de Johnny toujours cependant difficile et qui conduisait chaque année à une séparation des familles de 6 mois – de juillet à janvier – se justifiait dans les premiers temps par une nécessité de survies. Entre 1920 et 1930, on a pu cependant parier d’un « âge d’or ».

Déjà au début de 20ème siècle les hommes du pays de Roscoff, Saint Pol de Léon, avaient couvert toute la Grande-Bretagne : Pays de galles, Angleterre,
Ecosse en vendant leurs oignon de porte en porte. Les Anglais émus par le jeune âge de beaucoup d’entre eux – 9/10 ans – les appelèrent “JOHNNY“ :  «  petit jean » et les marchands d’oignons se sont appropriés le nom en s’appelant eux-mêmes : « AR JOHNNIGED » - les JOHNNIES.

1979- 195 pages – Éditions : Nature et Bretagne

cyclotourisme

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog  

18:54 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Agriculture, Écologie-Politique-Économie, Histoire, Revues | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

18/11/2015

Cargologie

cyclotourisme

           Cargologie, le vélo cargo comme alternative à la voiture en ville.

 

Entièrement autoproduit et agrémenté d’illustrations de Tony Manentcyclotourisme

Rédigé par Grégory Delattre

 

cyclotourisme Est un livre qui expose le développement des vélos cargo à Strasbourg et dans plusieurs autres villes européennes. Cet ouvrage propose tout d’abord 17 témoignages d’usagers strasbourgeois qui mettent en avant les différentes raisons qui les ont pousser à se déplacer en vélo cargo que se soit pour une utilisation personnelle ou professionnelle.

Vous découvrirez pourquoi Agathe, Denis et Pascal ont opté pour un cyclotourisme triporteur alors qu’Angélique et François-Xavier, Audrey-France, Éric, Florian et Henri-Claude ont choisi un biporteur familial et que Manu, Isaac et Yohan se sont équipés d’un biporteur sportif. Guillaume et Christophe vous expliqueront pourquoi ils circulent sur des vélos rallongés. Jean-Charles vous relatera pourquoi il sillonne cyclotourisme quotidiennement Strasbourg au guidon de son vélo taxi. Vous découvrirez également avec Ben qu’il est possible de fabriquer son biporteur à partir de matériaux récupérés. Enfin, Rachid et Françoise vous présenterons les raisons qui les ont poussé à choisir un vélo cargo doté d’une assistance électrique.

A travers la lecture de ce livre, vous pourrez vous rendre compte que l’usage des vélos cyclotourisme cargo est simple, pratique et qu’il ne faut pas forcément casser sa tirelire pour s’équiper. Vous y trouverez toutes les réponses aux questions que l’on peut se poser sur les vélos cargo et vous rendrez compte qu’il existe très certainement un modèle adapté à vous besoins et à votre budget.

2015- 120 pages – plus de 200 photos. http://www.blurb.fr/b/6523627-cargologie

Prix: 45 €

 

23:43 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Album de photos, Écologie-Politique-Économie, Illustrations, Photographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

04/11/2015

Ehmann & Klanten

cyclotourisme VÉLO - 2 ND GEAR

Bicycle culture and style

Éditors : S. Ehmann & R. Klanten

About this book : Choosing to ride a particular bike conveys an attitude and a way of life. Vélo-2 nd Gear illuminates and celebrates contemporary bicycle culture’s diverse scenes. From classic racing bikes to hightech speed machines, from rough fixies to fashionable city cruisers and hardworking cargo bikes, this book showcases today’s most outstanding and unusual bicycles and their riders. Vélo- 2 nd Gear not only introduces coveted manufactureres, specialized boutiques, and historical tours. It also explains how each bike-related scene cultivates its own distinct codes through the choiceof certain frames, jerseys, caps, or bags or by visiting specific events or key establishments. In doing so, the book shows why, for more and more people, bicycles have now replaced cars as the vehicles that best express their identity.

2013- 256 pages – Éditions : Gestalten – http://shop.gestalten.com

Prix : 38 €

21:50 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Catalogue, Écologie-Politique-Économie, sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Belando Laurent

cyclotourisme Vélos Urbain

De la roue libre au fixe

Auteur : Laurent Belando

Le vélo en ville est un art de vivre ! De la roue libre au fixie, 192 pages de beaux vélos à offrir à tous les amoureux de cycles et de la pratique cycliste en ville. Depuis quelques années, le vélo s’est imposé dans les grandes villes et capitales du monde entier. Depuis l’apparition du Vélib’ à Paris, du Velov’ à Lyon etc, et des nombreuses piste cyclables qui traversent désormais les grandes villes de France, les boutiques de vélo fleurissent et remportent un vif succès. Vélos électriques, vélos hollandais, vélos vintage, vélo de courses, fixie, et VTT, il y en a pour tous les goûts ! Plus que n’importe quel moyen de transport, il est surtout synonyme de plaisir ! Plaisir de se déplacer et plaisir d’avoir aussi le bon accessoire et le beau vélo ! Outre son caractère écologique, le vélo est aussi synonyme de liberté. Parmi le développement du vélo en ville de ces dernières années, il y a un phénomène qui a connu un grand essor et c’est sans conteste celui du fixie ou vélo à pignon fixe. Avec lui le vélo retrouve la côte, car on aime son design simple et épuré, son côté vintage et son style urbain. C’est au fil des 4 chapitres largement illustrés que l’auteur Laurent Belando, souhaite faire partager sa passion pour le vélo urbain et nous présenter ceux qui ne pourraient plus se passer de leur vélo aujourd’hui ! En restant dans l’univers du vélo en ville, l’ouvrage s’articule autour de son histoire, de son esthétique Lifestyle véhiculé par ce mouvement et ses différentes pratiques, afin d’orienter le mieux, le lecteur dans le choix du type de vélo qui conviendra le mieux et lui proposer à la fin de l’ouvrage un chapitre technique pour restaurer lui même le vélo de son grand-père, pour en faire un authentique fixie de conversion !

2015- 192 pages – Éditions Tana.

Prix : 15,99 €

20:31 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Catalogue, Écologie-Politique-Économie, Livre-catalogue | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

25/10/2015

Pressicaud Nicolas

cyclotourisme Et le vélo, dans tout ça ?

Le territoire et la mobilité vus de ma selle.

Chroniques cyclo-logiques 2

Auteur : Nicolas Pressicaud

Les aménagements cyclables ne cessent de se développer en France depuis la fin des années 1990. Cependant, à l’échelle de l’ensemble du pays, l’usage du vélo peine encore à s’accroître eu égard à son potentiel.

Affaire de qualité des aménagements, de cohérence des réseaux, de résistance aux changements... mais pas seulement.

La bicyclette comme moyen de transport a rapport à de nombreux domaines : urbanisme, construction, environnement, sécurité routière, insertion sociale, santé... Or, force est de constater que, dans ces différents secteurs, les professionnels agissent encore souvent en ignorant le vélo ou en le traitant par le mépris. Chacun peut observer autour de lui des zones commerciales sans accessibilité cycliste, des lycées, cinémas et autres équipements sans parkings vélo, des rénovations urbaines sans plus de local pour les bicyclettes après qu’avant opération. Comment s’étonner alors que ce mode de transport soit encore si faiblement utilisé !

L’auteur a réuni ici une trentaine d’articles traitant de différents domaines où le vélo devrait trouver sa place. Comptes rendus commentés de colloques, de lectures et d’expériences, ils en pointent le plus souvent un manque de considération. Ce faisant, par ces textes, l’auteur témoigne d’une certaine vision « cyclo-logique » de l’aménagement et de la mobilité, combinant préoccupation environnementale, sens de l’économie et souci d’équité sociale.

Cet ouvrage s’adresse notamment aux étudiant, chercheurs militants associables, professionnels et responsables politiques soucieux d’intégrer leurs démarches et leurs pratiques dans une vision globale écologiquement responsable où la bicyclette retrouverait la place qu’elle mérite.

Nicolas Pressicaud a été consultant en mobilité douce de 1997 à 2011, il est l’auteur d’une recherche sur les potentiel de combinaison entre transports collectifs et deux-roues légers en zones rurales (projet S/2RL, PRÉDIT, 2009) et a déjà publié deux ouvrages sur le même thème chez l’Harmattan. Il est actuellement professeur d’histoire-géographie dans l’enseignement agricole.

2015- 268 pages -  http://www.editions-harmattan.fr

Prix : 27, 50 € 

21:17 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Pressicaud Nicolas

cyclotourisme DU VÉLO DANS LA MOBILITÉ DURABLE

Chroniques cyclo-logiques

Auteur : Nicolas Pressicaud

ENVIRONNEMENT, NATURE, ÉCOLOGIE SCIENCES, POLITIQUES TRANSPORT, HISTOIRE DU TRANSPORT EUROPE EUROPE France

Depuis une quinzaine d’année, des politique cyclables se mettent en place dans de nombreuses villes françaises, mais également les départements et les régions, avec des fortunes très diverses d’un territoire à l’autre. Au travers de ces chroniques, l’auteur brosse un panorama de la situation actuelle du vélo en France, avec quelques incursions éclairantes à l’étranger et des plongées édifiantes dans l’histoire des débuts de la bicyclette.

2013- 212 pages – Éditions l’Harmattan -

  http://www.editions-harmattan.fr

Prix : 20,90 € 

21:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

11/09/2015

Duchêne François - Marchand Léa - Desaleux David

cyclotourisme Lyon, vallée de la chimie

Traversée d’un paysage industriel

Auteurs : François Duchêne – Léa Marchant

Photographe : David Desaleux

Elle était dénommée “couloir“, elle est aujourd’hui et depuis les années 1990 une “vallée“, terme plus évocateur d’un lieu de vie que d’un lieu de passage. La vallée lyonnaise de la chimie puise son identité dans la présence des infrastructures et des entreprises qui l’occupent.

Mais le lent processus de déconnexion des habitants avec les nouvelles usines issues de la mondialisation pousse à s’interroger sur la façon dont se (re)définit le travail industriel dans cette vallée.

Un voyage de proximité

Pour traquer ces mutations, un chercheur en géographie sociale, une experte de l’association Robins des Villes et un photographe ont exploré ensemble ce territoire du sud de Lyon. Au rythme délibérément lent de la marche et du vélo et au gré des rencontres, ils nous proposent une découverte inédite de la vallée de la chimie.

Entre Saint-Fons, Pierre-Bénite et Feyzin, Lyon, vallée de la chimie.

Traversée d’un paysage industriel revient sur les processus industriels, urbains et sociaux en cours et questionne la diversité des représentations d’un espace administré et planifié, mais aussi fortement vécu et approprié par ses habitants et ses salariés.

David Desaleux est photographe indépendant. Il travaille régulièrement avec des chercheurs en sciences sociales.

François Duchêne est chercheur en géographie sociale au sein de l’UMR EVS-RIVES à l’ENTPE où il étudie les liens entre villes et industries.

Léa Marchand est responsable pôle Sensibilisation au sein de l’association Robins des Villes. Elle a coordonné le programme participatif pluriannuel “Des rives et des rêves.

2015- 176 pages – Éditions LIBEL - http://dev.editions-libel.fr/agence-maison-edition/Catalogue/Lyon-vallee-de-la-chimie/flypage_new.tpl.html

Prix : 20€

 

10:57 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Architectures- graphiste, Arts et photographies, Écologie-Politique-Économie, Lyon, Photographies, sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

31/05/2015

Alberny Renaud

cyclotourisme Des grands hommes à vélo.

Auteur : Renaud Alberny

La bicyclette aurait-elle quelque chose à voir avec le génie ?

Saviez-vous que Mark Twain, Arthur Conan Doyle, Emile Zola, Léon Tolstoï, Tristan Bernard, Colette, Henry de Monfreid, Pierre et Marie Curie, Alfred Jarry, Maurice de Vlaminck, Jack London, Aristide Bruant, Lénine, Nicolas II, Alain-Fournier, André Derain, Pu-Yi, Albert Einstein, Lawrence d'Arabie, et Maurice Leblanc avaient en commun, outre leur célébrité, d'être amoureux du vélocipède ?

Au tournant de ce siècle, alors que la bicyclette est en passe de devenir le moyen de locomotion le plus populaire de la planète, les figures du monde des arts et des lettres, des sciences, ou de la politique, pédalent. Adeptes de la petite reine ou maîtres du grand-bi, cyclistes frénétiques ou dilettantes, tous ont sillonné les chemins, écumé les rues, juchés sur une selle montée sur deux roues... A chacun ses motivations : escapade amoureuse, virée dominicale, hygiène sportive, locomotion à moindre frais, amusement...

Documents photographiques à l'appui, Renaud Alberny brosse les portraits vivants et originaux d'une vingtaine de personnages de la Belle Epoque, qui, dans leur pratique du vélo, nous apparaissent sous un jour étonnamment proche.

 

1998 – 139 pages – Photos noir et blanc - Éditions Glénat

08:04 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

21/05/2015

303 Trimestriel - Mai 2015 - Vélo

cyclotourisme 303 Trimestriel N° 136 – Mai 2015 – Vélo.

Auteur invité : Julien Zerbone

 

Quel rapport y a-t-il entre la destinée d’une usine emblématique situé à la limite de la Vendée et de la Loir-Atlantique, Alfred Jarry, les problématiques de l’urbanisme contemporain, les mouvements politiques radicaux de l’après-guerre, Ai Weiwei, les enjeux du tourisme dans notre région, l’imaginaire littéraire et philosophique, les bobos et Krafwerk ?

Par son agilité et sa simplicité, le vélo est un révélateur de notre culture, de notre rapport à la technique, à l’espace et à l’environnement, au pouvoir et au temps : il circule entre les classes sociales, entre travail et loisirs, ville et campagne, entre les disciplines aussi. La diversité des articles réunis dans ce numéro de la revue 303 le montre bien : cet assemblage est un logiciel, il fertilise les imaginaires, il programme les pratiques et active la mémoire.

2015 Mai – N° 136 - http://revue303.com/produit/numero-136-velo/

Prix : 15 €

08:53 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie, Magazines, Revues | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

18/05/2015

Praire Jean-Claude

cyclotourisme Les plus beaux cyclotours de France

Auteur : Jean-Claude Praire

Au guidon, Jean-Claude Praire, l’un de ces nombreux vacanciers, presque huit millions par an, qui enfourchent la petite reine pour sillonner l’Hexagone à la belle saison. Son beau livre présente vingt-quatre itinéraires accessibles à tous les mollets, même peu musclés.

Le vélo, Jean-Claude Praire connaît. Voilà des années qu’il pédale sur les routes de France, dès qu’il en a le loisir. De ce sportif accroc de l’endurance, à ski nordique et en raquettes l’hiver, à pied l’été ou à bicyclette donc, on aurait pu craindre le pire : l’ascension au guidon des grands cols alpins et pyrénéens présentée comme des balades d’oxygénation. Il n’en est rien.

Bien qu’installé dans le Vercors, il n’offre à la montagne que quelques apparitions dans son livre. Une montagne, en outre, moins escarpée que celle des classiques musclé de la Grande Boucle. Elle se résume ici à quatre itinéraires, deux dans le Dauphiné, le tour du Vercors et celui de la Drôme provençale, plus deux en Provence, dans l’arrière-pays niçois (le plus costaud) et autour du Ventoux.

Paysages et patrimoine : Sur les vingt autres, on musarde à plat ou presque, de préférence en bord de mer, de fleuve ou de canal et, pour la plupart, sur des voies cyclables sécurisées. « Le clyclotourisme n’a rien de sportif, insiste Jean-Claude Praire. Le but , c’est de découvrir, à son rythme, la richesse des paysages et du patrimoine français. »

Abondamment illustré, chaque parcours est détaillé par le menu. Ce sont aussi des chemins à plusieurs vitesses dont la durée totale varie du simple au double pour une distance identique selon l’effort quotidien choisi. Intensité moyenne : 10 à 15 Km/h pour 30 Km à 50 Km par jour – « sur le plat, ça se fait très bien ».

On peut aussi enchaîner plusieurs itinéraires. Telle cette route atlantique au long cours, de la Vendée au Pays Basque. Elle se compose de trois tronçons : Noirmoutier-La Rochelle en quatre ou huit jours et/ou La Rochelle-Royan en quatre ou six jours et/ou Royan-Biarritz, en neuf, six et même douze jours (idéal en famille).

Avant de se lancer dans l’aventure, on lira attentivement les premières pages de conseils aux amateurs, sur le choix de la garde-robe appropriée et, bien sûr, du vélo. A ce sujet, Jean-Claude Praire ne tarit pas d’éloge sur le vélo à assistance électrique : « Son avènement, avec une autonomie des batteries de plus en plus importantes, ouvre des horizons considérables en diminuant de façon extraordinaire les difficultés éventuelles ».

2015- 223 pages – Éditeur Glénat  http://www.glenatlivres.com/

Prix : 35 € 

22:08 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie, France, Guides, Photographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

D'Hubert François

cyclotourisme En quête d’évasion

Le voyage cyclotouriste dans la France de d’Entre-deux-guerres

Auteur : François D’HUBERT

Résumé du mémoire : À travers les récits d’excursion à bicyclette, ce mémoire analyse la manière dont le cyclotourisme se définit dans l’Entre-deux-guerres. Tandis que les « autoïstes » prennent la place des cyclistes dans les institutions touristiques et sur la chaussée, les cyclotouristes développent des valeurs propres en opposition à ce nouveau modèle dominant. Les récits de voyage servent à leur diffusion. Ils façonnent l’image d’un cycliste proche de la nature, soucieux de s’évader du quotidien de la ville pour partir en quête de pittoresque, loin des grands centres touristiques. Il s’agit de convaincre de la supériorité du voyage à bicyclette en garantissant une évasion plus complète et plus saine, des souvenirs plus marquants ainsi qu’une accessibilité à toutes les tranches de la population. Ainsi, non seulement le cyclotourisme évite la disparition prématurée qui le menaçait au début des années 1920, mais il parvient de plus à s’installer durablement dans le champ touristique français.

HAL archives-ouvertes.fr

. « dumas-01118684 »

HAL ID : dumas-01118684

http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01118684

L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

Vous pouvez télécharger cet ouvrage sur :

 pastel.archives-ouverte#1DDD694

 

22:01 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

18/04/2015

Schwinn Bicycle Company

cyclourismeNO HANDS – The Rise and Fall of the Schwinn Bicycle Company, an American Institution

Auteurs : Judith Crown – Glenn Coleman

Langue : Anglais

Retour sur l'une des plus emblématiques marques américaines de vélo...

Pour des générations d'américains, il n'y avait pas de meilleur vélo qu'un Schwinn.

La compagnie, fondée en 1895 par Adolph Arnold et Ignaz Schwinn à Chicago (à l'époque nommée « The Arnold, Schwinn & Company of Chicago »), de par sa qualité de conception et son innovation, a eu une influence conséquente sur le marché du cycle nord-américain une bonne partie du XXe siècle.

Ignaz Schwinn, dont le nom de famille est devenu un acronyme de vélo là-bas, arriva aux États-Unis avec pour simple richesse son savoir-faire en terme de manufacture industrielle, acquis en tant qu'ouvrier immigrant apprenti machiniste dans les usines allemandes.

Entre 1900 et 1930, Schwinn a produit approximativement 45 000 vélos chaque année, dans un marché très fluctuant et dont la Grande Dépression a vu de nombreuses usines du secteur fermer leurs portes pour de bon.

L'influence de Frank W. Schwinn va définitivement façonner la manière dont on conçoit un vélo aux États-Unis. Il pousse les fabricants de composants à concevoir des pièces plus solides et plus durables, il introduit les gardes-boues ou encore les fameux pneus ballons.

En 1941, ce sont plus de 340 000 vélos qui sortent des lignes de production Schwinn, et en 1950, un vélo sur quatre fabriqué aux USA est un Schwinn ! Le modèle haut-de-gamme Black Phantom va vite devenir un must-have chez les minots de cette période, avec ses détails chromés et sa garantie à vie.

L'influence de Schwinn a également beaucoup changé la manière de vendre les vélos. En 1948, terminé les vélos vendus dans les grandes chaînes de magasin, Schwinn veut se servir de sa réputation pour vendre autrement. S'en suit alors une politique marketing et commerciale très agressive. La compagnie pousse les détaillants à faire allégeance à leur marque et à vendre exclusivement des modèles Schwinn à leur clientèle. Elle se concentre aussi sur le levier publicitaire, en utilisant les étoiles montantes du moment pour faire la promotion de leurs modèles

1963 voit l'introduction de l'iconique modèle Stingray, une réponse directe au non moins célèbre  Raleigh Chopper qui cartonne chez les jeunes, avec son guidon en hauteur et son siège banane.

 Mais ce succès se révélera malheureusement éphémère. Alors que Schwinn s'imposait comme la marque qui comptait dans les années 70, une usine vieillissante et une direction réticente à embrasser les tendances alors naissantes du BMX et du VTT, auront eu raison de cette réussite.

En 1993, la société est revendue et quittera le marché du vélo haut-de-gamme pour celui de la grande distribution. Pour autant, la marque semble depuis quelques années renaître petit à petit de ses cendres sur le sol US.

Extraits de l'article paru sur le site : Weelz.frhttp://www.weelz.fr/fr/velo-urbain/2015/04/14/histoire-sc...et avec son accord.

Des catalogues de cette marque sont également consultables ici : http://schwinncruisers.com/catalogs/

1996- 350 pages –Éditeur : Henry Holt & Co –

 

19:24 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie, Histoire, Les États-Unis du Nord | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

05/07/2014

Héran Frédéric

cyclotourismeLe retour de la bicyclette

Petite histoire des déplacements urbains en Europe de 1817 à 2050

Auteur : Frédéric Héran

Analyser la pratique de la bicyclette urbaine au fil des temps, aller au-delà des lieux communs qui voudraient que climat, relief ou bien encore culture nationale soient des facteurs déterminants dans l'usage du vélo en ville, tel est le projet de cet ambitieux livre très documenté qui se lit cependant avec une grande facilité, tant l'auteur exprime clairement sa pensée et sait mettre en avant de manière très convaincante ses arguments et ses choix en matière de déplacements doux.

À travers une étude historique très précise, l'auteur va montrer que l'histoire du vélo utilitaire est intimement liée à celles des autres modes de déplacements et que c'est la corrélation entre les uns et les autres qui expliquent pourquoi certains pays sont bien plus en avance que d'autres dans le domaine du cyclisme urbain.

Alors que la France découvre à peine – et avec grande réticence – les double-sens cyclables, les zones de rencontre et les tourne-à-droite aux feux, ces dispositifs existent dans d'autres pays depuis des décennies, grâce à une véritable volonté politique et une réflexion approfondie sur la cité et la vie sociale.

Reprenant un à un les arguments utilisés actuellement pour tenter de promouvoir l'usage du vélo en ville, l'auteur en remet certains en cause - le côté écologique n'est valable que si la bicyclette remplace la voiture et non la marche à pied comme c'est le plus souvent le cas – et en valorisent d'autres – le poids économique d'un aménagement cyclable est bien moindre pour une collectivité que le développement des transports en commun par exemple – et dans un essai de prospective, confrontent ses solutions à ce que pourrait être la ville en 2015.

Un livre fortement recommandé, à mettre entre les mains de tous les décideurs locaux qui hésitent encore à rendre leur ville plus apaisée et donc plus humaine.

Une présentation très complète est également à lire sur le blog d'Isabelle Lesens :  http://isabelleetlevelo.20minutes-blogs.fr/archive/2014/0...

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

-2014- Éditions La découverte - Collection libres.

Prix : 16 €

14:57 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

03/07/2014

Vant André

cyclotourismeLe cycle en région stéphanoise, un siècle de savoir-faire

Auteur : André Vant

C’est à Saint-Étienne, « capitale française du cycle », qu’aurait été fabriquée la première bicyclette française, en 1886. L’essor de cette industrie, lié à une tradition métallurgique ancienne, doit beaucoup à l’armurier Étienne Mimard, fondateur de la société « Hirondelle » et précurseur de la production industrielle de cycles, et à Paul de Vivie , dit Vélocio, « apôtre » du cyclotourisme. Des années 1920 considérées comme l’âge d’or de l’industrie du cycle à Saint-Étienne, aux années 1970, on assiste au développement des grandes firmes telles que Manufrance, Ravat ou Automoto puis Mercier. Ces entreprises assoient leur notoriété grâce à des innovations techniques ou par le biais d’une implication active  dans les domaines phare de la pratique cycliste que sont la compétition sportive et le cyclotourisme.

 Renommée de Saint-Étienne auprès des constructeurs français : dérailleurs Cyclo, pédaliers Stronglight puis tubes et cadres Vitus...

Depuis plusieurs décennies, le musée collecte la mémoire de l’industrie du cycle à Saint-Étienne, sous toutes ses formes. Cet ouvrage de référence sur l’histoire du cycle accompagne l’exposition temporaire dédiée à l’industrie du cycle qui donnera un véritable coup de projecteur sur la richesse et l’unicité des collections de cycles stéphanois du musée. L’ouvrage et l’exposition offriront l’opportunité de dévoiler des objets et des documents jamais exposés.

-2014- 336 pages, format 25 X 17.5 cm – Librairie Le Failler -

http://www.librairielefailler.fr/9782849753378-le-cycle-en-region-stephanoise-un-siecle-de-savoir-faire-andre-vant/

Prix : 25 €

11:40 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

03/06/2014

Franz Renate

 

Renate Franz.jpgDer vergessene Weltmeister

Das rätselhafte Schicksal des Radrennfahrers Albert Richter

Auteur : Renate Franz

 Albert Richter ist ein hoch begabter Sprinter, ein talentvoller Rennfahrer, dem der deutsche Radrennsport schon jetzt für alle Zeiten einen Ehrenplatz neben seinen erfolgreichen Größen einräumen muss“, schrieb „Der Deutsche Radfahrer“ über einen jungen Mann, der im September 1932 in Rom sensationell Amateur-Weltmeister im Sprint geworden war, noch zahlreiche internationale Medaillen und Bahnklassiker gewann und zu den populärsten Sportlern seiner Generation gehörte. Doch nur wenige Jahre später hieß es in derselben Verbandszeitschrift voller Häme über Albert Richter: „Sein Name ist für alle Zeit in unseren Reihen gelöscht.“

Mit seinem Mut und seiner Geradlinigkeit war Albert Richter bei den Machthabern und Sportfunktionären des Dritten Reiches in Ungnade gefallen. Er stand der nationalsozialistischen Ideologie kritisch gegenüber, verweigerte mehrfach das Tragen von Hakenkreuztrikots und hielt an seinem jüdischen Manager Ernst Berliner fest. Im Jahre 1940 kam Albert Richter im Gefängnis von Lörrach unter mysteriösen Umständen ums Leben. Mit großer Wahrscheinlichkeit wurde er von der Gestapo ermordet.

Der Journalistin Renate Franz ist es dank aufwändiger, akribischer Recherchen und zahlreicher Interviews mit Zeitzeugen gelungen, Licht in das Dunkel zu bringen. Ihre Dokumentation „Der vergessene Weltmeister“ rollt das Leben eines ungewöhnlichen Menschen und Sportlers auf und beleuchtet die Umstände seines Todes neu. Viele entlarvende Einblicke in die Geschichte des Radsports und der Stadt Köln in der NS-Zeit machen dieses neu aufgelegte Buch, das sich oft wie ein Krimi liest, zur Pflichtlektüre.

2007- 192 pages Éditions COVADONGA

Prix : 14.80 €

Commentaire de Jean-Pierre Nedelec                

Tandis que le cyclisme professionnel a été souillé, ces dernières décennies, par de bien sales affaires, il est bon d'honorer la mémoire du grand champion que fut le coureur allemand Albert Richter, dans les années 30. Dans le livre consacré à son père, le champion breton Fañch Favé, Yves Favé rappelle que champion de vitesse amateur, vainqueur du Grand Prix de Paris à 20 ans, et sept fois champion d'Allemagne de vitesse de 1932 à 1939, Albert Richter fut aussi un résistant de la première heure à la déferlante nazie, puisqu'il refusa obstinément de tendre le bras, à la manière hitlérienne, lors de ses nombreuses et prestigieuses victoires, de porter un maillot à croix gammée, et de se séparer de son entraîneur, Ernst Berliner, au prétexte qu'il était juif.

Prudent du fait de la popularité de Richter, l'état nazi finit pourtant par l'arrêter en 1940, et il fut « suicidé »trois jours plus tard par la Gestapo.

Le vélodrome de Cologne porte son nom, et Yves Favé a entrepris des démarches pour que le vélodrome de Lesneven, dédié à son père, puisse lui être jumelé, car les deux hommes s'estimaient et coururent bien des fois ensemble, en particulier sur le vélodrome de Brest.

Espérons que très bientôt, un cyclo-germaniste ait la bonne idée de traduire Albert Richter : der vergessene Weltmeister.

Voir son palmarès sur Le petit braquet.
 

À lire aussi :

Fañch Favé, la coqueluche de Brest Kerabécam, de Yves Favé et Daniel Kerh, éditions Locus Solus

 Partir, c'est crevir un pneu, de Jean-Pierre Nedelec, éditions Gros Textes (disponible chez l'auteur).

 

Claude Marthaler vient de nous faire parvenir (02/03/17) un article sur ce grand champion, en attendant l'édition française de ce livre.

20:27 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie, Histoire | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer

16/05/2014

Giraud Hélène & Murris Chritine

cyclotourismeLE VÉLO pour LES NULS

 Auteurs :

Hélène Giraud – Christine Murris

Le fait retour en force incroyable dans nos villes et nos campagnes ces dernières années, le nombre de pratiquants réguliers a presque triplé en une décennie. Les grandes villes comme Paris, Lyon ou Strasbourg, pour ne citer qu’elles, offrent à leurs habitants un système de vélos en libre service et ont construit de nombreux kilomètres de pistes cyclables. Le vélo électrique termine de convaincre les derniers récalcitrants aux joies du deux roues et son achat est sponsorisé par de nombreuses municipalités. Bref, était temps de publier un Nuls dédié à la petite reine à sa pratique. Il permettra à tous les cyclistes, du débutant à l’amateur chevronné, de disposer d’une bible rassemblant toutes les informations utiles pour une pratique joyeuse et sans souci du vélo, avec entre autres :

Comment choisir son vélo (route, VTC, VTT , électrique, d’occasion etc) et le payer au meilleur prix ?

Comment l’entretenir ou le faire entretenir ?

Comme éviter le vol et bien s’assurer ?

Où pratiquer la bicyclette et comment adapter sa pratique à l’environnement dans lequel on se trouve ?

Organiser sorties à la journée, randonnées de plusieurs jours ou un voyage sur les pistes cyclables européennes.

-2014- 400 pages – Éditions : http://pourlesnuls.fr

Prix : 22,95 €

 

09:29 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie, Guides | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer