Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2019

Dissard Georges

Dissard-couverture.jpgLe vélo en éclats

Auteur : Georges Dissard
Préface de Bernard Plessy

 

Le vélo en éclats ! Pour moi, le vélo est une école de vie. Pas seulement un sport. Il m'a permis de connaître des personnages très différents, toujours attachants. Il m'a ainsi aidé à mieux connaître les hommes et à mieux comprendre la vie.
Le vélo en éclats, c'est une promenade parmi les souvenirs de club, les émotions dans l'effort et les amitiés scellées depuis l'adolescence.
C'est aussi un hommage au tour de France et à ses champions, héros d'une aventure humaine dont on trouve trace dans toutes les familles. Qui n'a jamais vibré aux exploits et aux tragédies tissés sur les routes de France pendant cette belle et terrible course ?
Le vélo en éclats est celui de tout le monde. Cycliste ou pas. Il ravivera certainement vos souvenirs, vos émotions. Il vous rappellera sans doute des petits plaisirs et des moments de bonheur. Même les grands auteurs l'ont célébré. Le vélo en éclats en évoque certains.
Chacun trouvera des échos familiers dans ces éclats.
Bonne route !

 

201592 pagesArts graphiques Éditeurs disponible auprès de l'auteur

Prix : 7 € + frais de port

11:37 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

25/01/2019

Seray Jacques et Lablaine Jacques

Desgrange-couverture.jpgHenri Desgrange, l'homme qui créa le Tour de France

Auteurs : Jacques Seray et Jacques Lablaine

 

Il fut, au début des années 1900, l’un des hommes les plus ­puissants de France. D’abord, il fonda L’Auto-Vélo, ancêtre de l’Équipe, dont il fit un journal sportif partout admiré dans le monde. Ensuite, il créa le Tour de France, qu’il dirigea d’une main de maître. Car Henri Desgrange était de ces géants qui déplacent les montagnes ! Visionnaire, énergique, autoritaire, entreprenant et quasi milliardaire, il eut le courage de reprendre l’uniforme en 1917, à 52 ans. Il s’engagea sur le front comme il s’était engagé toute sa vie dans l’éducation par le  sport.

C’est ce destin incroyable, à la fois mystérieux et mythique, qui est ici raconté pour la première fois.

 

2006352 pages – Éditions Cristel

Prix : 28 €

11:03 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

23/01/2019

Collectif

Tour de France cycliste 1903 - 1914 .jpgLe livre d'or du Tour de France cycliste
1903 - 1914

Auteur : Collectif (Journal l'Auto)

 

Afin de permettre à nos lecteurs, à la veille de la grande randonnée du Tour de France, douzième année, de la suivre facilement à l’aide de ce modeste opuscule, nous avons décidé de diviser celui-ci en parties très distinctes qui vont être les suivantes :

1° les à-côtés de la grande course,

2° l’historique des onze « Tour de France » disputés et leurs résultats techniques,

3° enfin, les grandes lignes du Tour de France 1914 : principaux engagés détail des étapes, principales difficultés du parcours, marques représentées, etc...

Sans nous lancer dans de grandes explications, commençons donc de suite notre ouvrage qui, nous l’espérons, sera suffisamment complet pour que nos lecteurs connaissent, grâce à lui, le mécanisme de la plus retentissante des manifestations sportives.

Disons en premier lieu que la création du Tour remonte à 1903 et que l’épreuve fut conçue par Henri Desgrange, directeur-rédacteur en chef de l’Auto.

Disons maintenant que, d’une douzaine de mille francs, le total des prix et primes de la grande randonnée s’est élevé à 38 000 Francs.

Disons enfin que chacune de nos grandes marques dépense pour le Tour de 30 à 50 000 francs et que, pour sa part d’organisation, l’Auto avance un budget qui n’est pas inférieur à 70 000 francs, prix compris.

Et abordons à présent l’historique de tous les Tours de France courus à ce jour.

 

1915 – 59 pages format : 10,50 x 16,50 – Librairie de l'Auto, 10, rue du Faubourg-Montmartre, Paris

17:29 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Sport cycliste, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

22/01/2019

Roucheyrolle Raymond

TdF-couverture.jpgHistoire du Tour de France

Naissance d'un mythe

Auteur : Raymond Roucheyrolle

 

Le 1er juillet 1903 est donné le départ du premier Tour de France. Ce jour mémorable marque le début d'une prodigieuse aventure. Il représente en même temps l'aboutissement d'un long processus qui nait quarante ans plus tôt avec la fabrication des grands-bi à roues en bois cerclées de fer.
Ce récit qui résulte de recherches menées entre autres au sein des archives de la BNF nous invite à revivre les grands duels de la fin du XIXe siècle : ceux qui se jouent sur les routes lors des premières grandes courses cyclistes bâties à coup de surenchères et ceux que se livrent les quotidiens sportifs qui organisent ces compétitions.
De ces luttes grandioses qui ont pour théâtre les salles de presse et qui se répercutent au sein des pelotons, nait le premier Tour de France.
C'est cette période passionnante et mouvementée de la genèse du cyclisme que l'auteur nous propose de découvrir.

« Ce sujet n'a jamais été traité en tant que tel. Certes il a fait dans le passé l'objet de quelques introductions de certains ouvrages relatifs à l'histoire du cyclisme mais avec pas mal d'approximations. »

 

2017220 pages Auto-édition disponible auprès de l'auteur

Prix : 17 € + frais de port

 

Huguette et Raymond Roucheyrolle sont les auteur.e.s de deux récits de voyage à vélo présentés sur ce blog.

10:59 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

30/06/2018

Seray Jacques

1904-couverture.jpg1904
Ce Tour de France qui faillit être le dernier

Auteur : Jacques Seray

 

Le Tour de France 1904 n'est pas un Tour de France parmi les tours de France. Il faillit être le dernier, alors qu'il n'était que le second. S'il releva du sport – on y transpira comme d'habitude – il s'inscrivit dans un contexte policier. Des attentats l'émaillèrent et ses quatre premiers coureurs furent déclassés. Maurice Garin, vainqueur déchu, devait en protester toute sa vie.
Quatre-vingt-dix ans après, Jacques Seray, intrigué par les non-dits et les zones d'ombre de cette épopée achevée autour de tapis verts, mena son enquête. Prendre sa roue, c'est aussi traverser une époque : celle où le cheval est le compagnon de route le plus habituel du cycliste, celle où l'homme est chapeauté d'un canotier et où la femme balaie le sol de ses longues robes.

 

1994174 pagesAutoédition

Ce livre n'est plus disponible.

 

Les autres livres de Jacques Seray présentés sur ce blog sont à découvrir ici.

10:11 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

29/06/2018

Lange Claude

Henri Cornet-couverture.jpgHenri Cornet, de son vrai nom Henri Jardry
Le plus jeune vainqueur du Tour de France de tous les temps

Auteur : Claude Lange
Préface : Jacques Marchand

 

C'est une histoire extraordinaire que Claude Lange nous invite à découvrir dans cet ouvrage. Celle d'Henri Jardry, dit Cornet (1884–1941), qui reste à ce jour le plus jeune vainqueur du Tour de France puisqu'il n'avait pas vingt ans en 1904 lorsqu'il fut déclaré vainqueur après le déclassement des quatre premiers...
Au prix de nombreuses recherches dans les publications de l'époque, de recueil des témoignages des descendants du champion cycliste et d'une riche iconographie, l'auteur, passionné de vélo, nous permet de suivre le parcours d'Henri Cornet, de Desvres (Pas-de-Calais) où il naquit, à Choisy-le-Roi (Val de Marne) où il fut élevé, jusqu'à Prunay-le-Gillon (Eure-et-Loir) où il s'installa une fois sa carrière cycliste achevée, en passant par Le Mans (Sarthe) où il dirigea un commerce.
Avec force détails et anecdotes, Claude Lange nous plonge dans le monde impitoyable des pionniers du cyclisme et des premières grandes courses, outre le Tour de France, telles Paris-Roubaix, que Cornet remporta, Bordeaux-Paris ou Paris-Brest-Paris, ainsi que dans l'univers si particulier des vélodromes.
Mais au-delà de la biographie d'un homme d'exception, au caractère bien trempé, l'auteur dresse indirectement un tableau des mœurs de la société française au début du XXe siècle.

Gérard MASSÉ, journaliste, écrivain

 

2017180 pagesAutoédition disponible auprès de l'auteur, Claude Lange , 85bis, rue Emile Delavallée - 28160 YEVRES

Prix : 25 € + frais de port

 

Sur le Tour de France 1904, on lira avec profit le livre de Jacques Seray : 1904, ce Tour de France qui faillit être le dernier.

15:20 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

04/04/2018

Montagne-Grésille Stéphanie et Lemesle Emmanuelle

Place au Tour-couverture.jpgPlace au Tour - Manche-Normandie

Témoignages de trente-six passionnés...

Auteures : Stéphanie Montagne-Grésille et Emmanuelle Lemesle

Photographies : Guillaume Jouet

 

Ils ont pour point commun d’être manchois, mais ce qui réunit les 36 portraits de Place au Tour, c’est la passion singulière qu’ils entretiennent tous pour le Tour de France. Qu’ils pratiquent le cyclisme, qu’ils soient jeunes, retraités, artisans, directeurs, qu’importe ! Chaque mois de juillet, ces habitants de la Manche s’organisent pour suivre les étapes de la course mythique.
En 2016, le peloton va sillonner leur beau département pendant trois jours, alors forcément, ils en parlent. Mais finalement, au fil du livre, le Tour de France devient un « prétexte » éditorial.
Ces rencontres font tomber les barrières et entraînent le lecteur sur des chemins inattendus. Loin des clichés, l’ouvrage permet de mieux comprendre les raisons qui font tenir au « vélo » une place si importante dans la vie de ces amoureux de la petite reine.

 

201684 pagesOrep Éditions 

Prix : 18 €

21:35 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Miniac Jean-François

Brèves de Tour-couverture.jpgBrèves de Tour

Savoureux abécédaire de la Grande Boucle

Auteur : Jean-François Miniac

 

« Quand le Tour de France passe, la France est sur le pas de la porte », note Tristan Bernard à propos de la parenthèse enchantée que constitue l’épreuve de cyclisme sur route. Avec la Coupe du monde de football et les Jeux Olympiques, le Tour de France cycliste s’avère l’un des événements sportifs planétaires, à telle enseigne que le chroniqueur Antoine Blondin affirmait que : « Le Général de Gaulle est le président des Français onze mois sur douze. En juillet, c’est Jacques Goddet. » Goddet, directeur de la course de 1936 à 1987.
Depuis le premier Tour en 1903, mots d’esprit, anecdotes et petits secrets émaillent l’histoire de cette République estivale.
En voici un bref florilège.

 

201680 pages – Orep Éditions

Prix : 13,20 €

17:49 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Humour, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

03/03/2018

Blondin Antoine

Tours de France-couverture.jpgTours de France

Chroniques de « L'Équipe » 1954-1982

Auteur : Antoine Blondin

 

Le cycle des légendes bretonnes rapporte que les chevaliers de la Table ronde, avant de partir en expédition, se rassemblaient au plus profond de la forêt de Brocéliande pour s'imposer des épreuves préalables : discuter du choix d'un destrier et se durcir le cœur au bord des fontaines pétrifiantes. Hier, aux portes de Rouen, on a surtout parlé braquets dans la cuvette forestière criblée de soleil où serpente le circuit des Essarts et, si une épreuve fut effectivement imposée aux champions qui allaient s'élancer vers Caen, elle avait surtout pour objet d'affermir des postérieurs échauffés par trois jours de présence en selle, et que nos paladins eussent volontiers trempés dans la première fontaine venue. Partis du virage du Nouveau-Monde, les coureurs chevauchaient à tour de rôle entre deux falaises de verdure, relevées comme le ciment des vélodromes, pour aboutir au virage du Paradis, autant dire dans l'autre monde, où ils sombraient dans une agonie provisoire, illuminée par une auréole en forme de chronomètre.
Cinq cent vingt-quatre chroniques dont plus de quatre cents inédites en volume, voici pour la première fois dans son intégralité le roman du Tour de France par Antoine Blondin.

 

2001941 pagesÉditions de la Table Ronde

 

Un énorme pavé pour compléter la lecture de « Sur le Tour de France ».

17:07 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

26/02/2018

Londres Albert

ciclotourisme

Les forçats de la route

Auteur : Albert Londres

Quand ils gravissaient l’Isoard et le Galibier, ils ne semblaient plus appuyer sur les pédales, mais déraciner de gros arbres. Ils tiraient de toutes leurs forces quelques chose d’invisible, caché au fond du sol, mais la chose ne venait jamais. Ils faisaient « Hein ! Hein ! », comme les boulangers la nuit devant leur pétrin.
Ce reportage mythique, dans lequel Albert Londres rend hommage aux « géants » du Tour de France, reste une des références obligées de la littérature sportive.
C’est la « grande boucle » de 1924 qui est ici superbement racontée, avec ses exploits, ses souffrances et ses drames.

 

2018 - 60 pages - Éditions Arléa, 16, rue de l’Odéon, 75006 Paris.

Prix : 6 €

Ce classique de la littérature cycliste, édité ici sous une nouvelle couverture, fait déjà l'objet d'une présentation détaillée sur ce blog.

17:19 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Essai, Histoire, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

20/05/2017

Serres Patrice

 Les forçats-BD-couverture.jpgLes forçats de la route

Un reportage d'Albert Londres 1924

Auteur : Patrice Serres

Sur une idée d'Henri Amouroux

 

Entre deux reportages sur les bagnes de Cayenne et d'Afrique du Nord, le grand journaliste Albert Londres décide de couvrir le Tour de France 1924 pour le Petit Parisien. À cette occasion, il découvre le monde impitoyable des coureurs cyclistes qu'il appelle les... Forçats de la Route.

 

200744 pagesLe Parisien éditions-Aujourd'hui en France

Ce livre n'est plus édité.

22:15 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans BD, Histoire, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Londres Albert

 Les-forcats-de-la-route1996-couverture.jpgLes forçats de la route

Auteur : Albert Londres

 

C’est dans ce texte mythique, souvent évoqué, qui raconte la « grande boucle » de 1924 avec ses exploits, ses souffrances et ses drames, qu’Albert Londres rend hommage aux « géants » du Tour de France.

« Quand ils gravissent l'Isoard et le Galibier, écrit Albert Londres, ils ne semblaient plus appuyer sur les pédales mais déraciner de gros arbres. Ils tiraient de toutes leurs forces quelque chose d'invisible, caché au fond du sol, mais la chose ne venait jamais. Ils faisaient : " Hein ! Hein" , comme les boulangers la nuit devant leur pétrin ».

Sur l'origine de l'expression « Les forçats de la route », lire cet article du « site du Cyclisme »

199664 pagesArléa poche

Prix : 6 €

Les-forcats-de-la-route-couverture.jpg

 

 

La couverture de l'édition de 2008

 

 

 

 TdF, tour de souffrance2009.jpg

 

 

Ce récit a également fait l'objet d'une édition sous le titre « Tour de France, tour de souffrance » aux Éditions du Rocher ; ici la couverture de 2009. 

21:53 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Essai, Histoire, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

17/05/2017

Debon Nicolas

 Le-Tour-des-Geants2.jpgLe tour des Géants

Auteur : Nicolas Debon

 

Cette histoire relate l'incroyable épopée vécue par des hommes durant le Tour de France en 1910, étape par étape. L'auteur s'attarde sur les personnages dont les coureurs Faber et Garrigou. Une vision plus humaine que sportive avec de réels moments d'émotion servis par un graphisme somptueux, d'une grande élégance, par un auteur issu du monde de l'illustration. Une révélation !

Ce matin de juillet 1910, ils sont plus de cent à se presser au départ du Tour de France cycliste. Quatre semaines plus tard, seuls 41 rescapés en franchissent la ligne d'arrivée. Entre-temps, ils ont enduré la pluie, la boue, la poussière, les chutes, les sabotages et les sempiternelles « perçures » sur des chemins de terre... Une épopée démesurée, émaillée d'humour et de drame, qui évoque un autre temps : celui des Géants de la route.

 

200980 pagesDargaud

Prix : 14,99 €

16:29 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans BD, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/05/2017

Rey Jean-Paul - Coutelis Al

 LTH_NFDTDF_Couv_WEB-1.jpgNous, forçats du Tour de France

Auteurs : Jean-Paul Rey – Al Coutelis

Préface de Gérard Holtz

 

Derrière chaque coureur se dissimule un homme, sous chaque maillot bat un cœur.

Inspiré par les dessins forts et vrais d’Al Coutelis, je suis parti à la découverte de ces hommes, j’ai cherché à entendre les battements de leur cœur.

Ces coureurs furent parmi ceux qui s’élancèrent à la conquête des premiers Tour de France. Ils étaient portés par une foi inébranlable – « Je crois en moi, mon Dieu ! ».

Aucun des faits de courses rapportés ici, fut-ce l’anecdote la plus saugrenue en apparence, ne relève de notre imagination, mis à part le seul personnage d’Antonin, le rêveur du Mas.

Jean-Paul Rey

 

Récits véridiques de Jean-Paul Rey - Illustrations de Al Coutelis - Préface de Gérard Holtz

 

Jean-Paul Rey, malheureusement décédé au cours du mois de mars 2017, était un de nos meilleurs spécialistes en matière de cyclisme et de rugby. Il fut journaliste à la Dépêche du Midi, Var Matin, Midi Olympique et enfin Le Monde pour le lancement d’un City News à Toulouse.

Jouissant de sa retraite dans ses chères Pyrénées, il a consacré ces dernières années à la recherche et à l’écriture de livres sur les héros des premiers Tours de France. Il a, en particulier, permis au département des Hautes-Pyrénées de célébrer le centenaire de Luchon-Bayonne, 1ère étape de haute montagne du Tour, et le fameux épisode d'Eugène Christophe forgeant sa fourche à Sainte-Marie-de-Campan. Il a poussé la coquetterie jusqu’à refaire la « grande étape pyrénéenne »  comme en 1910 , chevauchant un vélo d’époque lourd de 15 kg, sans changement de vitesse et aux roues en bois !

 

2017104 pages Le Troisième Homme éditions

Prix : 29,90 € + frais de port et d'emballage - Disponible via la boutique ebay de l'éditeur ou en le contactant par courriel.

 

22:25 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

05/04/2017

Kinder Frédéric

 Tour de force-couverture.jpgTour de force

Auteur : Frédéric Kinder

 

Sur la route, le guidon est leur horizon.

Guerriers de la route harnachés de boyaux et pédalant sur leurs lourdes et inconfortables machines, les « Forçats de la Route », comme les appelait Albert Londres, sont ces cyclistes des années 1920 qui ont fait du Tour de France un véritable mythe ! Mais derrière les légendes, il y avait des hommes avec leurs forces et leurs faiblesses dont le chemin s’est jalonné d’anecdotes des plus savoureuses. Des trajectoires de vie où la compétition forme le révélateur pas forcément reluisant de l’âme humaine, et que Frédéric Kinder raconte – parfois avec humour, toujours avec tendresse – telles les coulisses non officielles de l’épreuve avec un grand « E ».

Sa ligne claire stylisée et épurée et les perspectives de ses décors évoquant le Van Gogh d’Auvers-sur-Oise sont autant d’atouts qui font de ce Tour de force l’hommage infiniment graphique à un certain âge d’or du cyclisme.

La réédition 2017, à paraître en juin, bénéficie de deux histoires courtes inédites.

 

200546 pagesÉditions Milan [treize étrange] pour l'édition originale

201764 pagesGlénat BD collection Treize étrange 

Prix : 13,90 €

21:49 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans BD, Histoire, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

04/04/2017

Bourgier Jean-Paul

 Ô Galibier-couverture.jpgÔ Galibier

Sommet du Tour de France 1911-1937

Auteur : Jean-Paul Bourgier

 

Le 10 juillet 1911, les coureurs du Tour de France affrontent pour la première fois les pentes du col du Galibier. À 2 556 mètres d’altitude, Émile Georget s’engouffre sous le tunnel sommital. Il ouvre un palmarès où figureront les plus grands noms du cyclisme. Entre Savoie et Hautes-Alpes, le Galibier restera le sommet du Tour jusqu’en 1938. Le col-géant, dont le tracé a évolué avec le temps, est une scène de théâtre où les coureurs ont un surnom avant d’avoir un nom : « le Serrurier de Malakoff », « la Ficelle », « l’Écureuil », « le Sellier de Florennes », « le Bouledogue », « la Souris », « le Chamois de Cumiana », « la Puce de Torrelavega »…

Gravi tantôt sous le soleil de juillet qui « framboise les glaciers de la Meije », tantôt sous le déluge, la pluie, la neige qui transforment la route en un cloaque de boue, le Galibier est alors digne d’une tragédie. N’y voit-on pas le maillot jaune André Leducq pleurer au bord de la route suite à deux chutes survenues près de Valloire en 1930, ou encore le coureur espagnol Francesco Cepeda décéder après une chute dans la descente du Lautaret en 1935 ?

 

Jean-Paul Bourgier, auteur du « Tour de France 1914, de la fleur au guidon à la baïonnette au canon », et du « 1919 le Tour renaît de l’enfer » raconte le sport cycliste avec son œil d’historien. Toujours soucieux de situer la compétition dans le contexte local, il évoque la vie difficile des populations montagnardes mais aussi les mutations économiques, les industries des vallées, le début du développement des sports d’hiver.

 

2017144 pages – Le Pas d'Oiseau

Prix : 17 €

18:09 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/04/2017

Bourgier Jean-Paul

 TdF1919-couverture.jpg1919, le Tour renaît de l’enfer

De Paris-Roubaix au premier maillot jaune

Auteur : Jean-Paul Bourgier

Préface de Jean-Marie Leblanc

 

C’en est fini de la guerre, il est grand temps que les champs de bataille laissent la place aux forçats de la route. 1919 sera l’année de cette renaissance.

En avril, Henri Pélissier gagne Paris-Roubaix, qui trouve son surnom d’Enfer du Nord en traversant villes et champs de ruines. Pendant qu’à Versailles, on discute pour finaliser la paix, se dispute l’unique Circuit des Champs de Bataille qui visite les régions dévastées. En Italie, le Giro parcourt le Trentin, le Haut-Adige et fait étape à Trieste, qui furent autant d’enjeux menant à l’entrée en guerre de Rome en 1915.

Des rivages de la mer du Nord à ceux de l’Adriatique, de la Flandre à la Champagne, des collines de l’Artois aux côtes de Meuse et de Moselle, des « ballons » vosgiens aux cols pentus des Dolomites, les courses cyclistes racontent l’histoire d’une Europe meurtrie qui veut revivre sans oublier.

Le lendemain de la signature du traité de Versailles, démarre le 13e Tour de France qui fait étape dans les villes reconquises de Strasbourg et Metz. Eugène Christophe reçoit à Grenoble le premier maillot jaune créé pour identifier le leader de l’épreuve, mais c’est le Belge Firmin Lambot qui ramène la précieuse tunique à Paris.

Les 10 et 11 novembre 1919, avec le Grand Prix de l’Armistice de Strasbourg à Paris, le sport cycliste célèbre le souvenir de celle que l’on pensait être la der des der…

 

« On peut avoir été professeur d’histoire et géographie et entretenir vis-à-vis du sport cycliste une curiosité tenace qui confine à la passion. C’est le cas de Jean-Paul Bourgier, déjà auteur du « Tour de France 1914, de la fleur au guidon à la baïonnette au canon » 

Jean-Marie Leblanc

 

2014160 pagesLe Pas d'oiseau

Prix : 18 €

21:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

01/04/2017

Bourgier Jean-Paul

 TdF 1914-couverture.jpgLe Tour de France 1914

De la fleur au fusil à la baïonnette au canon

Auteur : Jean-Paul Bourgier

 

28 juin 1914 : la douzième édition du Tour de France s’élance de Paris pour rallier Le Havre ; le même jour, à Sarajevo, capitale de Bosnie-Herzégovine, l’archiduc autrichien François-Ferdinand et son épouse sont assassinés : cette concomitance de faits rend ce Tour-là bien singulier.
Pendant que le tracé de la Grande Boucle dessine, étape après étape, le portrait de son vainqueur, les tensions diplomatiques s’aggravent pour conduire à la Première Guerre mondiale : quand Philippe Thys l’emporte, l’Europe est au bord du gouffre.
Participant à l’élan patriotique qui accompagne la mobilisation, de nombreux cyclistes professionnels rejoignent leur garnison dès août 1914, le Tour à peine bouclé. Parmi eux de prestigieux champions mourront pour la France, François Faber, Octave Lapize et Lucien Petit-Breton, mais aussi des sans-grade qui ont tout autant leur place ici.

Jean-Paul Bourgier est né à Saint-Étienne, il a enseigné l’histoire-géographie avant de publier sur l’histoire du cyclisme.

 

2011 – 160 pages – Le Pas d'Oiseau

Prix : 18 €

11:43 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

22/12/2008

Nucéra Louis

Nucéra Louis104 - copie.jpg

Mes rayons de soleil

 Auteur : Louis Nucéra

 

Refaire le parcours du Tour de France 1949 (4813 km) gagné par un être de tragédie qui fascine Curzio Malaparte et Dino Buzzati : Coppi.

Le matin, Louis Nucéra, par les plaines et les cols, roulait ; l’après-midi, il marchait dans les villes, conquis plutôt que conquérant. Là, c’est le Normand qui sait parler aux oiseaux ; plus loin, le clochard toulousain, monarque de la pose, qui mêle rugby et troubadours d’antan ; ailleurs, les estaminets de Bruxelles où fleurissent des expressions semblables à celles-ci :

«  tout homme à droit à vingt-quatre heures de liberté par jour. »

«  Faire route dans un beau pays, voilà de toutes les manières de vivre celle qui est le plus à mon goût. Sans compter la santé qui s’affermit, l’humeur qui s’égaye », écrivait Jean-Jacques Rousseau. Nucéra pourrait dire de même. Reportage, regard, souvenir émerveillé des géants de la route, poème lyrique à la France, Mes rayons de soleil est une odyssée sereine où bat un cœur pour quelques jours accordé à l’air du temps nourricier.

Louis Nucéra est décédé à l’âge de soixante-douze ans, fauché par une voiture alors qu’il se promenait à vélo dans l’arrière-pays niçois.

Nouveau tirage

2001 - 274 pages - Éditions Grasset

13:46 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cyclotourisme |  Imprimer