Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2017

Say Allen

 Bonhomme-couverture.jpgLe bonhomme kamishibaï

Auteur : Allen Say

Traduction : Agnès Desarthe

 

Il n'y a pas bien longtemps, au Japon, dans une petite maison à flanc de colline, vivaient un vieil homme et sa femme. Bien qu'ils n'eussent jamais eu d'enfants, ils s'appelaient l'un l'autre «Jiichan» et «Baachan». Jiichan signifie grand-père et Baachan veut dire grand-mère. Un jour, Baachan dit: « Jiichan, cela fait trois jours que tu n'as pas dit un mot» . «Hum, je pensais combien mes tournées me manquaient», répondit Jiichan. Baachan le dévisagea : « Depuis quand as-tu arrêté? » demanda-t-elle. « Hum, depuis de longues années... mais mes jambes sont encore solides. Et j'ai pris grand soin de ma bicyclette... »

Jiichan était l'un des «bonshommes kamishibaï» qui racontaient des histoires aux enfants japonais, au coin des rues, autrefois, quand il n'y avait pas encore la télévision et que les enfants étaient fascinés par les magnifiques illustrations des kamishibaï, ces livres-spectacle - littéralement «théâtre de papier» en japonais. Son métier lui manque tant que, ce matin, il a décidé de reprendre le chemin de la ville. L'écoutera-t-on raconter ses histoires? Quelqu'un se souviendra-t-il de lui ?

De 7 à 10 ans

2006 - 35 pagesL'école des loisirs

Prix : 5 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

17:33 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Japon, Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

01/03/2016

Massart Sylvie - Archimbaud Florence

cyclotourisme HOKKAÏDO défier l'hiver à vélo

« Apercevoir une grue c'est 1000 ans de bonheur »

Auteures : Sylvie Massart et Florence Archimbaud

Parcourir à vélo le Grand Nord japonais en hiver, une entreprise folle et impossible ?

360 clous par pneu pour mordre la glace et une solide expérience acquise lors d'un tour du monde vont les aider face aux conditions extrêmes et redoutées d'Hokkaïdo.

Dans leurs têtes de rêveuses, une idée de parcours originale : dessiner à vélo la forme d'orizuru, la grue en papier très populaire dans l'art du pliage, l'origami, et que l'on trouve partout au Japon.

Au bout de leurs efforts et de leur persévérance, face au froid, à la neige et au blizzard, une récompense ultime : La danse spectaculaire des Tancho, les grues du Japon. « Apercevoir une grue, c'est 1000 ans de bonheur », dit un proverbe asiatique...

Mille ans à partager à travers leur récit, à suivre comme un conte, mêlant aventure, rencontres et poésie.

2015- 159 pages - Pieds Plumes - http://piedsplumes.com/wordpress/

Pour contacter les auteures : velivelo2000@yahoo.fr

Prix : 20 € + 4 € frais de port

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

21:16 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Japon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

13/01/2015

PIAZZA Antoine

cyclourismeUN VOYAGE AU JAPON

Auteur : Antoine Piazza

Il a parcouru déjà de nombreux pays d’Europe, seul, sur son vélo. Mais, en ce mois de février 2007, Antoine Piazza part plus loin que jamais : à l’extrême bout du monde, dans un pays dont il ne connaît pas la langue. Pour découvrir le Japon, il a choisi de sillonner Shikoku, la plus petite des grandes îles de l’archipel nippon, sauvage et montagneuse, à l’hiver plus clément que ses voisines.

Son récit de voyage est une ode à la lenteur et aux heureux hasards, à l’attention au monde et aux autres, composée dans une langue harmonieuse et ample, à l’image des sublimes paysages encadrant cette aventure intérieure.

 

Né en 1957, Antoine Piazza vit à Sète. C’est aux éditions du Rouergue qu’il publié ses livres, parmi lesquels Roman fleuve, Les Ronces, La Route de Tassiga, Tours de garde. Il a reçu le grand prix de la ville d’Asnières pour Un voyage au Japon.

2015- ACTES SUD (en livre de poche) 

Prix : 6,80 € 

11:16 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Japon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer