Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2015

Fabre Paul

cyclotourisme VÉLOS POÉTIQUES

(Ou à la manière de Charles d’Orléans à Raymond Queneau)

Auteur : Paul Fabre

Oh ! Que j’aime la bicyclette !

Cette belle aux roues de velours,

Pimpante comme les Amours,

Noble toujours, toujours coquette,

S’offre à mes yeux émerveillés

Et m’invite à suivre une route

Faite de rêves éveillé.

Et alors je suis à l’écoute

De ces bonheurs qu’offre le Temps

Qui d’un hiver font un printemps.

                        Paul Fabre

2015-123 pages – Pour commander : Aller sur le site de : Gilbert Jaccon  http://www.gilbertjac.com

Ou envoyer un chèque à Gilbert Jaccon, 18 ruelle Berthet, 21200 Beaune en précisant l’adresse d’expédition et un numéro de téléphone.   

Prix : 14 € port compris

 

21:19 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

19/01/2014

Cador Jean-Marie

cyclotourismeJeux de mots, jeux de vélo

Auteur : Jean-Marie Cador

Après nous avoir enchantés avec son : « Puisque c’est comme ça ma p’tite reine..., j’m’en r’tourne chez ma mère ! » et son « Nolavelo », voici que notre auteur reprend son vélo, mais aussi son vol vers des horizons de plus en plus auréolés de fantaisie.

Ce n’est plus seulement Jean-Marie Cador qui enfourche sa bécane, c’est le Raymond Queneau du vélo qui chevauche Pégase, et nous entraîne dans un univers d’humour et de poésie.

Bien que lesté de quelques années et de quelques milliers de kilomètres de plus au compteur (et au conteur), notre « vélosophe » n’a rien perdu de son entrain ni de sa joie de vivre, et nous aspire dans son sillage pour notre plus grand ravissement.

                                                                     Jacques Cordier

-2012- 46 pages – Éditions GARBO – www.garbokiado.hu 

jeanmarie.cador@gmail.com 

 

22:49 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer