Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2017

Londres Albert

 Les-forcats-de-la-route1996-couverture.jpgLes forçats de la route

Auteur : Albert Londres

 

C’est dans ce texte mythique, souvent évoqué, qui raconte la « grande boucle » de 1924 avec ses exploits, ses souffrances et ses drames, qu’Albert Londres rend hommage aux « géants » du Tour de France.

« Quand ils gravissent l'Isoard et le Galibier, écrit Albert Londres, ils ne semblaient plus appuyer sur les pédales mais déraciner de gros arbres. Ils tiraient de toutes leurs forces quelque chose d'invisible, caché au fond du sol, mais la chose ne venait jamais. Ils faisaient : " Hein ! Hein" , comme les boulangers la nuit devant leur pétrin ».

Sur l'origine de l'expression « Les forçats de la route », lire cet article du « site du Cyclisme »

199664 pagesArléa poche

Prix : 6 €

Les-forcats-de-la-route-couverture.jpg

 

 

La couverture de l'édition de 2008

 

 

 

 TdF, tour de souffrance2009.jpg

 

 

Ce récit a également fait l'objet d'une édition sous le titre « Tour de France, tour de souffrance » aux Éditions du Rocher ; ici la couverture de 2009. 

21:53 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Essai, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

19/05/2017

Haralambon Olivier

 Le coureur-couverture.jpgLe coureur et son ombre

Auteur : Olivier Haralambon

 

« J'étais vieux de treize ans mais je me sentais naître, enfant de la pédale. »

Le cyclisme, c’est Poulidor, Richard Virenque et Lance Armstrong, ça sent le camphre et la chicorée, les fautes de syntaxe et l’EPO. Le cyclisme, c’est le Tour de France, devant lequel vous ne cessez de vous ennuyer qu’en vous endormant.

À rebours de cette idée, j’aimerais ici embrasser la liste des enchantements par lesquels je suis passé, à ne fréquenter que des cyclistes pendant des années, à ne vivre que comme eux, au point d’en être devenu un, ad vitam. J’ai dû me rendre à l’évidence : les livres ne rendent pas plus malins, la course cycliste oui. La course cycliste a la vertu de vous détromper. Vous pensez sans doute que rien n’est plus simple, plus mécanique que pédaler, et qu’une course de vélo c’est Les Temps Modernes version aseptisée, clinique, sans Chaplin et sans la poésie. Vous ne soupçonnez pas qu’être fort et rouler vite sont deux choses absolument différentes. Que la pédale se recouvre, se caresse, bien plus qu’on n’y appuie. Vous les croyez des brutes, ils sont délicats comme des danseuses, subtils plus que bien des écrivains, faute de quoi ils n’avanceraient pas.

2017 160 pages – Éditions Premier Parallèle

Prix : 16 €E-book : 6,99 €

17:57 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Essai, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

30/03/2017

Dargent Agnès

cyclotourismeÉchappée

Entre plaines et montagnes, six escapades à vélo

Auteure : Agnès DARGENT

Agnès Dargent s’échappe de la ville et de ses faubourgs pour de longues randonnées à vélo. Et c’est toute une vie secrète, un monde d’odeurs, de bruits et de couleurs que lui offrent les visages changeants des régions qu’elle traverse, des monts du Lyonnais au plateau Vivarais-Lignon, entre Ardèche et Haute-Loire. Au cours de ses haltes dans les bistrots, sur les places de village, elle croise un univers familier fait de rencontres toutes simples - cafetiers, serveuses, clients et commerçants -, dont elle dresse un portrait à la fois vif et tendre.

2014 - Format : 14 X 19,5 cm - 96 pages - Cheyne Editeur – Collection : Hors Collection (dans la collection Grands fonds). 

Prix : 16 € -

Réédition du récit original paru en 2000 et présenté ici.

LE PROGRÈS / RHÔNE - 9 juin 2013 -

(Fait divers : une enseignante lyonnaise trouve la mort sur la route dans le Doubs)

Comme nous le relatons dans notre édition de dimanche, un dramatique accident de la route a coûté la vie, samedi, à une cycliste lyonnaise près de Baume-les-Dames. Venue passer le week-end avec son mari dans le Doubs, le couple circulait à vélo sur une route départementale lorsque, pour une raison que l’enquête devra déterminer, un jeune automobiliste est venu la percuter violemment par l’arrière. Sous la violence du choc, cette dernière a été projetée dans un champ en contrebas de la chaussée. Grièvement blessée, la victime a été prise en charge par une équipe du Samu mais, malgré les soins prodigués, elle n’a pas survécu à ses blessures.

Une information judiciaire pour homicide involontaire a été ouverte et le conducteur du véhicule, dont la garde à vue été prolongée, doit être présenté au parquet de Besançon ce lundi.

Âgée d’une soixantaine d’années, Agnès Dargent résidait à Lyon où elle enseignait les Lettres au lycée Saint-Marc. Elle devait prendre sa retraite à la fin de cette année scolaire. Agnès était l’épouse de notre confrère Vincent Dargent, photographe de presse et qui fut en poste au Progrès durant de nombreuses années. Tous deux étaient des passionnés de cyclotourisme. De leurs périples à deux roues, Agnès avait écrit un livre au début des années 2000, « Échappée » (Cheyne Éditeur). Sorte de « récit méditatif » au long cours, ce livre écrit d’une plume sensible était une ode à la vie.

21:11 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Essai, France | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

12/11/2016

Lorette Philippe

cyclotourisme La saison commençait

Ballade pour Jean-Pierre Ducasse

Auteur : Lorette Philippe

1969, c’est l’âge d’or du vélo. L’âge d’or tout court. Ou bien est-ce déjà la fin ? Elle est finie la belle histoire avait chanté Petula Clark. C’est ce qui arrive le 19 février 1969 sur la Côte d’Azur avec la disparition soudaine, à vingt-quatre ans, du coureur cycliste Jean-Pierre Ducasse. Disparition synonyme de dépeuplement pour le narrateur, le gamin fan de son « JP », son champion rencontré à l’automne 63, à l’heure des promesses, sur les hauteurs d’Arcueil. Ma jeunesse fout l’camp regrettait Françoise Hardy, comme la jeunesse de Ducasse et de son fidèle supporter, comme la candeur de cette glorieuse décennie révélée à travers le prime du vélo.

« Les champions sont faits pour être aimés, les moins champions sont faits pour être aimés davantage. C’est bien une tranche de France populaire que ce livre nous propose, vue à travers le beau maillot amarillo du jeune Jean-Pierre Ducasse au sombre et vaillant destin. » Paul Fournel

Ado des années soixante-dix, charmé par Sylvie Vartan, enivré par The Who, Philippe Lorette – aujourd’hui journaliste – revisite les sixties (BB, le Général, Chapeau melon et bottes du cuir...), un peu pour comprendre et beaucoup pour se délecter de cette fascinante et insouciante époque des idoles. Ami fidèle de la petite reine, il a choisi le cyclisme comme vecteur météorique de son récit nostalgique.

Inclassable et prenant : Pour son premier ouvrage, Philippe Lorette transforme l’essai. Même le lecteur qui ne connaît rien au cyclisme et à Jean-Pierre Ducasse, espoir français tragiquement disparu en 1969 à seulement vingt-quatre ans, sera séduit par ce livre difficile à classer. Mêlant anecdotes intimes de l’auteur, séquences saisissantes de courses, dont le fameux Tour d’Espagne 1967, et dialogues imaginaires entre un sportif attachant et ses proches, la saison commençait nous transporte efficacement au temps du Général et de la télévision en noir et blanc.

Préfacé par Paul Fournel, écrivain, président de l’Oulipo, et lui-même grand passionné de cyclisme, ce voyage ne laissera personne indifférent.

                                                   ANC/ Arcueil notre cité N° 268 - Juin 2016.

2016- 142 pages – format 16 x 24 - Le pas d’oiseau éditions

Prix : 17 €

 

10:30 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Essai, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

26/04/2016

Hadland Tony and Lessing Hans-Erhard

 

 

Bicycle design-couverture.jpgBicycle design

An illustrated History

Auteurs : Tony Hadland & Hans-Erhard Lessing

Le vélo se classe comme l'un des véhicules les plus durables et les plus largement utilisés dans le monde, avec plus d'un milliard produit au cours de deux cents ans d'histoire du cyclisme.

Ce livre propose un compte rendu complet et faisant autorité de l'évolution technique et historique de la bicyclette, dès les premiers vélocipèdes (inventés pour combler le besoin de transport sans cheval pendant une pénurie d'avoine) aux vélos de course modernes, VTT et vélos couchés.

Il retrace le développement de la bicyclette en termes de matériaux, d'ergonomie et de physique des véhicules tels qu’ils ont été réalisés par les inventeurs, les entrepreneurs et les fabricants.

Écrit par deux grands historiens du vélo et généreusement illustré de dessins historiques, de modèles et de photographies, Bicycle Design décrit les principales étapes de l'évolution de la bicyclette, à commencer par l'idée paradoxale de l'équilibre sur deux roues en ligne, par le développement de roues à rayons tenseurs, des entraînements indirects (employant des leviers, des poulies, des chaînes et des roues à chaîne), et des pneumatiques. Les auteurs examinent le prochain développement de la bicyclette à des fins spécifiques comme la course, la portabilité et l'utilisation tout-terrain ; et ils décrivent l'évolution des composants du vélo, y compris les sièges, la transmission, les freins, les feux (au début il s’agissait de lumière à base de bougies), et le transport (grilles, sacoches, sacs, sièges pour enfants, et side-cars).

Ils prennent en compte non seulement des modèles ayant eu du succès, mais aussi des échecs commerciaux qui ont ouvert la voie à des développements technologiques futurs. Et ils démystifient certains mythes au sujet des vélos, comme par exemple, l'idée erronée, mais souvent cité que Léonard de Vinci dessina dans ses carnets un vélo avec entraînement à chaîne. Malgré la longue histoire et le succès grand public de la bicyclette, son histoire technologique a été négligée. Ce livre qui traite de manière attrayante et détaillée de ce thème comble cette lacune. Ce sera le point de départ de toutes les histoires futures de la bicyclette.

 Livre en anglais : traduction d'Isabelle Reutin

2014 – 584 pages – The MIT Press https://mitpress.mit.edu/books/bicycle-design

Prix : $36.95

 

16:36 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie, Essai, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

01/03/2016

Chaloin Olivia

cyclotourisme Elle s’appelle RUBY

Carnet de voyages

Auteur : Olivia Chaloin

Ne touchez pas au voyage à vélo, vous risqueriez d’y prendre goût !

Lorsqu’il vous attrape, il ne vous lâche plus !

Il vous bouleverse !

Il vous questionne !

Il vous renverse et il ébranle vos certitudes !

Plus qu’un récit de voyages à vélo, ce livre est l’histoire d’une reconstruction. Une jeune femme, avec qui la vie n’a pas été des plus tendres, décide un jour d’enfourcher un tandem avec son homme. Au fil des kilomètres parcourus et des pays traversés, elle panse petit à petit ses blessures. L’amour indéfectible de son compagnon, devenu depuis son mari ; cyclotourisme ainsi que les innombrables leçons délivrées par deux voyages successifs en tandem lui permettent d’avancer et d’apprendre.

Embarquez avec eux dans un voyage au long cours et suivez cette chronique de couple du commun.

Bonne route !

2015- 196 pages – Éditions Mélibée – www.editions-melibee.com

17 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

21:25 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Essai, Tour du MONDE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

22/01/2013

Alphonse Allais

cyclotourismeLes confessions d’un enfants du cycle

Auteur : Alphonse Allais

Ce recueil de chroniques, pour la plupart inédites en volume, est divisé en deux parties : Les inédits de l’Auto-Vélo et Le vélo à travers les âges et autres chroniques.

Les inédits, « chroniquettes » écrites entre 1902 et 1903 par Alphonse Allais, n’ont que peu à voir avec la vélocipédie alors en plein déclin mais nous présente, à travers l’un de ses observateurs les plus attentifs, une époque riche en progrès techniques prompts à déclencher l’imagination et l’humour dont l’auteur est fort bien pourvu ! Imagination qui semble de nos jours de la prémonition puisque la « vache Allais » évoque aussi bien le dégel du Pôle Nord - mais c’était pour se plaindre du refroidissement climatique - que la vitesse et le nombre excessif de voitures dans les rues, thème récurent tout au long de ce fascicule qui aurait pu s’intituler « Les confessions d’un enfant de l’automobile » ! Les amateurs d’histoire vélocipèdique se réjouiront aussi bien de l’évocation humoristique du procès entre l’Auto-Vélo et le Vélo que de l’éventualité de recouvrir le vélodrome de Bruxelles de pierre-ponce artificielle plutôt que d’un ciment digne du Moyen Âge !

La seconde partie de l’ouvrage présente de courts textes publiés dans la presse de l’époque entre 1893 et 1903 - la bicyclette était reine à l’époque - et montre que, en matière de vélocipédie aussi, la verve de l’auteur s’exprimait avec un humour féroce, alternance d’absurde et de jeux de mots comme par exemple ce savoureux dialogue entre l’abbé Chamel et l’abbé Kahn... Qu’il s’agisse de faire tirer les cyclistes dans les montées par des rennes ou de la création d’un viaduc cyclable autour du monde, Alphonse Allais fait preuve dans ces courts textes d’une fantaisie qu’il est bon de redécouvrir de nos jours et de, peut-être, comparer avec la situation actuelle des cyclistes dans notre société contemporaine...

À ranger dans la bibliothèque, rayons évocations historiques, à coté de « Voici des ailes » de Maurice Leblanc (d’ailleurs cité dans l’ouvrage), « Dompter la bicyclette et autres déboires » de Mark Twain ou encore de « La tentation de la bicyclette » d’Edmondo de Amicis, trois ouvrages indispensables pour humer l’époque et présentés sur ce blog.

                                                                   Jean-Yves Mounier

-2012- 160 pages - Mercure de France, collection « Le petit Mercure »

Prix: 5,80€

20:33 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Essai | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer