Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2020

Seray Jacques

   3.jpgDe l'art et du sport
Un regard de quatre millénaires

Auteur : Jacques Seray

 

Jacques Seray est historien du sport mais aussi grand amateur d'art. L'envie lui vint – à la suite de quelques auteurs – de débusquer les œuvres des peintres et des sculpteurs qui donnèrent image au souffle et au muscle. Et cela depuis la plus haute Antiquité. Il lui restait à fréquenter les musées et les collections privées s'ouvrant à la gestuelle de l'athlète, parfois même à sa parodie. Un marathon en soi...
Pierre de Coubertin entre alors en scène, enthousiaste et visionnaire parce que doté d'un fameux rétroviseur. Dès l'origine, son idée de la rénovation des Jeux Olympiques associait les concours sportifs aux concours d'art. Il dut cependant attendre 1912 pour convaincre ses partenaires. Mais cette association n'eut qu'un temps, lequel s'acheva à la fin des Jeux de 1948. Apollon, du haut de l'Olympe, en versa une larme. Lui qui, par son exemple, prônait l'imbrication ultime de l'art et du sport.

Avec soixante illustrations cyclistes.

2015208 pagesAutoédition disponible auprès de l'auteur

Prix : 40 €

Jacques Seray est l'auteur de nombreux autres ouvrages sur la bicyclette à retrouver sur ce blog.

10:37 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Arts, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

21/05/2020

Seray Jacques

Reine-couverture.jpgLa Reine bicyclette
Plus d'un siècle d'images, de films et de chansons

Auteur : Jacques Seray

 

Jacques Seray, par le texte et par l’image, nous sert de guide pour visiter, tout en fredonnant, l’âge d’or de la Reine Bicyclette.
Il nous glisse même deux premières : une discographie et une filmographie cyclistes qui nous mènent au vélo d’aujourd’hui.
Visite guidée dans le Paris cycliste de la fin du XIXe siècle, quand la capitale comptait neuf vélodromes, pendant que l’avenue de la Grande-Armée avait des airs de permanent salon du cycle. Quand, au bois de Boulogne, les Chalets du Cycle rassemblaient toutes les élégances… souvent fraîchement sorties des manèges de leurs premières pédalées.
Très vite, les arts populaires s’emparent du phénomène : chromos naïfs, chansonnettes et films d’humeur cycliste bordent sa route enchantée avant de célébrer la gloire de ses champions. Et bientôt le disque et la BD se joignent au cortège de louanges qui prendront même la forme durable de la pierre et du bronze quand il s’agira d’en marquer le souvenir.

 

2009160 pagesLe Pas d'oiseau

Prix : 30 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

13:57 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Seray Jacques

Presse-couverture.jpgLa presse et le sport sous l'Occupation

Auteur : Jacques Seray
Préface : Pierre Albert

 

Jacques Seray, mène ici une enquête inédite.
Il nous montre combien le sport et la presse furent des enjeux majeurs, l’un pour Vichy, l’autre pour l’occupant.
Entre les mains de Jean Borotra puis de Jep Pascot, les deux ministres des Sports de Pétain, le sport devint un outil de propagande privilégié. Ils vont cadenasser l’organisation du sport pour mieux le mettre au service d’une idéologie : « la révolution nationale » chère au Maréchal.
Une pathétique chimère !

 

2011320 pagesLe Pas d'oiseau

Prix : 23 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

13:47 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

06/12/2019

Collectif

CM 100-couverture.jpgCyclisme Magazine n° 100

Auteur : Collectif

 

 

Extrait de « Les coïncidences de la vie », préface de Jacques Marchand

Notre « Cyclisme Magazine » est aujourd'hui centième.
Nous avons voulu marquer l'évènement en lui donnant un caractère de « Spécial » d'autant que la coïncidence nous amène, du même coup, à fêter le quarantième anniversaire de Raymond Poulidor, à notre façon, en consacrant quelques photos de légende au vétéran des routiers français.
Ce numéro est aussi riche en actualités, car notre numéro 100 rend hommage à Paris-Roubaix, à moins que ce ne soit Paris-Roubaix qui rende hommage à notre numéro 100.
C'est une autre coïncidence, mais nous l'apprécions à sa juste valeur, car nous pénétrons ainsi au cœur de la saison des classiques et dans sa partie la plus spectaculaire et peut-être la plus légendaire avec les épreuves de souffrance des Flandres belges et des Flandres françaises. […]

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Ce que ne dit curieusement pas Jacques Marchand dans sa préface, c'est que ce numéro contient un article intitulé « Naissance de la vélocipédie... et d'une polémique » et signé Jacques Seray dans lequel, pour la première fois, l'historien remet en cause le célérifère, aussi nommé vélocifère, comme ancêtre du vélo et M. de Sivrac comme son inventeur. L'auteur y démontre que ce véhicule n'était en réalité qu'une voiture automobile et que la draisienne méritait seule de figurer dans l'Histoire comme pionnière de nos cycles modernes.
Dans les numéros 99 et 100 du Cycle, datés respectivement de mars et d'avril 1984, Jacques Seray continuera à rétablir la vérité historique, avant de publier en 1984 l'indispensable « Deux roues, la véritable histoire du vélo » , ouvrage réédité en 2013 dans une version complétée et enrichie « Deux roues, la merveilleuse histoire d'une machine nommée vélo ».
En 1993, dans son étude de la plus haute importance historique « Histoire du Vélocipède de Drais à Michaux 1817 – 1870 Mythes et réalités », Keizo Kobayashi confirmera définitivement ces dires.

 

197680 pagesLes Éditions Sportives Françaises

17:25 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire, Jacques Seray, Raymond Poulidor, Revue | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

25/01/2019

Seray Jacques et Lablaine Jacques

Desgrange-couverture.jpgHenri Desgrange, l'homme qui créa le Tour de France

Auteurs : Jacques Seray et Jacques Lablaine

 

Il fut, au début des années 1900, l’un des hommes les plus ­puissants de France. D’abord, il fonda L’Auto-Vélo, ancêtre de l’Équipe, dont il fit un journal sportif partout admiré dans le monde. Ensuite, il créa le Tour de France, qu’il dirigea d’une main de maître. Car Henri Desgrange était de ces géants qui déplacent les montagnes ! Visionnaire, énergique, autoritaire, entreprenant et quasi milliardaire, il eut le courage de reprendre l’uniforme en 1917, à 52 ans. Il s’engagea sur le front comme il s’était engagé toute sa vie dans l’éducation par le  sport.

C’est ce destin incroyable, à la fois mystérieux et mythique, qui est ici raconté pour la première fois.

 

2006352 pages – Éditions Cristel

Prix : 28 €

11:03 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Jacques Seray, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

30/06/2018

Seray Jacques

1904-couverture.jpg1904
Ce Tour de France qui faillit être le dernier

Auteur : Jacques Seray

 

Le Tour de France 1904 n'est pas un Tour de France parmi les tours de France. Il faillit être le dernier, alors qu'il n'était que le second. S'il releva du sport – on y transpira comme d'habitude – il s'inscrivit dans un contexte policier. Des attentats l'émaillèrent et ses quatre premiers coureurs furent déclassés. Maurice Garin, vainqueur déchu, devait en protester toute sa vie.
Quatre-vingt-dix ans après, Jacques Seray, intrigué par les non-dits et les zones d'ombre de cette épopée achevée autour de tapis verts, mena son enquête. Prendre sa roue, c'est aussi traverser une époque : celle où le cheval est le compagnon de route le plus habituel du cycliste, celle où l'homme est chapeauté d'un canotier et où la femme balaie le sol de ses longues robes.

 

1994174 pagesAutoédition

Ce livre n'est plus disponible.

 

Les autres livres de Jacques Seray présentés sur ce blog sont à découvrir ici.

10:11 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Jacques Seray, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

08/02/2017

Seray Jacques

cyclotourisme Paris-Brest-Paris 1981-2015

Les coureurs et les randonneurs

Auteur : Jacques Seray

« J’ai rêvé d’une véritable course utilitaire, courue par des hommes... qui ne chercheraient pas (tous) à dévorer la distance sans prendre une heure de sommeil, qui dormiraient aux moments voulus par leur tempérament, qui feraient en un mot du vélocipède routier avec paquetages et lanternes. » D’emblée, en 1891, Pierre Giffard définit l’épreuve telle qu’elle subsiste de nos jours chez les randonneurs et les audax.

Jusqu’en 1951, le monde des coureurs professionnels, par vagues décennales, a adopté le principe des 1 200 kilomètres non-stop. Puis il s’est retiré. Si l’épopée des Terront, Garin, Georget, Mottiat, Opperman, Hendrickx et Diot est ici contée par le menu, celle de leurs frères, les randonneurs, l’est tout autant. Avec un regard accentué sur ceux dont l’engagement physique est total, et qui, d’une certaine manière s’inscrivent comme leurs successeurs.

Seray-PBP2007.jpgSeray-PBP2011.jpg

 

Il existe deux autres éditions de ce livre, parues successivement en 2007 et 2011.       

 

 

 

 2015- 144 pages - Autoédition disponible auprès de l'auteur.

Jacques SERAY - 8, allée de Normandie -78140 VÉLIZY - 01 34 65 00 39.

Prix : 30 € port inclus

06:09 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Documents, France, Histoire, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

28/01/2017

Seray Jacques

 Seray-cinéma-couverture.jpgTours de manivelles

Le vélo au cinéma

Auteur : Jacques Seray

 

Le vélo au cinéma ? Il advient qu'il se range au cœur même de l'intrigue. Mais, plus souvent, il entre et passe de manière fugace. Sans négliger pour autant de marquer sa présence d'un vif éclat. Encore reste-t-il à le débusquer.

Voulez-vous des images de compétition ? S'il y a le registre de la fiction, il existe aussi celui de la réalité. Aux comédies et aux polars où l'on pédale, succédera une gestuelle authentique, celle des champions qui ont fait l'histoire de leur sport.

Voulez-vous le reflet d'un monde plus courant, plus familier ? Sont prêts à entrer en scène le facteur, l'ouvrier, le cyclotouriste.

Des cinéastes du monde entier ont cadré le vélo. Aussi ne s'étonnera-t-on pas que l'auteur ait pu établir un relevé de près de 200 œuvres.

S'ensuit une approche où l'esthétique du fait cycliste s'anime. Et crève parfois l'écran.

 

200696 pages – Autoédition disponible auprès de l'auteur

Prix : 20 € + frais de port

14:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/12/2016

Seray Jacques

 cyclotourisme Le monde du Vélo

Auteur : Jacques Seray

Le vélo ne se limite pas à lui-même : il dispose d’une vie parallèle jouant d’une représentation plastique. À la sueur et au mouvement s’ajoute l’esthétique des formes et des couleurs. Intégré à l’Histoire, grâce à ses deux siècles d’existence dynamique, il est au passage devenu thème décoratif. Après avoir observé les machines-objets et leurs accessoires, d’abord purement utilitaires – lanternes, grelots, dérailleurs -, puis imposés, comme les plaques fiscales, l’auteur nous oriente vers les objets d’art à proprement parler, telles statuettes, médailles, tapisseries, patères sculptées... Les objets populaires ne sont pas non plus négligés : fanions, assiettes, chopes, canifs, pipes, pots à tabac, montres, jeux de société, pin’s et télécartes sont présents dans ces pages. Les champions avec leurs maillots, leurs bidons, et leur effigie sur des centaines de bouteilles de vins, ainsi que le Tour de France, entré dans le jeu bien avant la notion moderne de produits dérivés, terminent l’ouvrage.

2004 - 144 pages – format 22 x 28,5 cm – Éditions Du May

 

10:52 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

21/11/2016

Déon Bernard et Seray Jacques

 1792539646.jpgLes revues cyclistes des origines à nos jours

Auteurs : Bernard Déon et Jacques Seray

Le pari est osé. Certes plusieurs auteurs et non des moindres se sont déjà lancés dans une analyse du fait sportif à travers sa presse. Ils nous ont ainsi livré tant des titres que des noms de rédacteurs qui ont su magnifier – souvent au quotidien – le muscle et son contexte, sociologique ou anecdotique. A ce titre, ils ont fait œuvre de témoins et d’historiens. Mais ils ont principalement fait démonstration de leur métier : celui de journaliste.

Dans un passé déjà lointain, d’autres auteurs tels Baudry de Saunier et Louis Bonneville avaient déjà su relever des titres de périodiques cyclistes et des noms de rédacteurs. [...]

Une autre démarche, toujours d’essence culturelle, s’est faite jour ultérieurement. Elle s’est attachée à relever au spécifique les livres – et non les magazines – d’inspiration cycliste et à les nourrir des meilleures coordonnées. Jean Durry n’a pas manqué de nous enchanter dans sa riche annexe bibliographique. Puis, sous nos encouragements, vint Keizo Kobayashi qui produisit Pour une bibliographie du cyclisme. [...]

Ce recueil se donnait pour vocation première les revues cyclistes – en langue française -. Il s’est complété de titres omnisports mais aussi de quelques revues techniques ou touristiques se donnant un propos cycliste. Il a exclu – pour ne pas perdre sa spécificité – les journaux d’information générale ouvrant une rubrique sportive. [...]

Comment lire cette bibliographie ? Elle comporte la logique traditionnelle de tous les relevés d’ouvrages, adaptée à la spécificité des périodiques. En ce qui concerne les dates de première et de dernière parution, deux manières de traitement se présentent. Celle de la certitude absolue et celle où l’information est a la fois non vérifiée et non affectée d’un doute trop important. Dans ce cas, la rubrique est malgré tout alimentée et distinguée pas l’emploi de l’italique. Il faut alors lire, pour le numéro, le mois ou l’année concernée : probablement. Cette indication nous est apparue comme plus utile qu’une carence totale qui pourrait laisser entendre que telle revue a continué sa vie pendant plusieurs années ou l’a cessée peu après sa parution alors que nous avons une certaine connaissance de sa période d’existence.

Deux auteurs, tels que ceux qui opèrent ici en tandem, ne sont pas dispensés d’être ravitaillés par des amis qui pédalent dans le même sens. Ainsi, ont-ils sollicité et reçu des avis et communications.

Vient alors l’heure des remerciements. Les premiers vont à Keizo Kobayashi dont le travail sur les livres cyclistes n’a pas manqué d’offrir des rencontres avec les périodiques de même nature. Ce dont nous avons bénéficié. Ensuite, ne seront pas oubliés le docteur Jean-Pierre de Mondenard, Raymond Henry, Jean-Paul Mazot et Gérard Salmon, lesquels, chacun à leur manière, se sont montrés en phase avec notre recherche. Sera placé en exergue le nom de Nadine Besse. Conservateur du Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne, elle avait déjà marqué son intérêt au cyclisme des pionniers, représenté dans ses salles par de caractéristique machine et de parlantes affiches. Maintenant, elle va plus loin. Avec l’Association des Amis du Musée, elle suscite et assume l’édition d’ouvrages. Un bienfait pour notre cause !

1996- 96 pages – format : 25 x 29,5 cm – Musée d’Art et d’Industrie – Boutique du musée – 

Prix : 33,00 € + frais de port 3,00 €.

16:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/10/2014

Seray Jacques

cyclotourisme

DEUX ROUES La véritable histoire du vélo

Auteur : Jacques Seray

 

Le vélo. Une machine simple, enfantine même, si l’on se réfère à l’usage qu’en font les plus jeunes. Une machine de grand air, si l’on regarde son emploi en loisir. Une machine utilitaire, si l’on se tourne vers les pays où la motorisation ne se conjugue encore qu’au futur. Une machine sportive, si l’on sait qu’elle entre dans le jeu athlétique et nourrit l’épopée des géants de la route.
Une machine toutefois méconnue dans son histoire. Autant l’aventure des courses est largement relatée car elle se nourrit de faits palpitants, autant l’histoire de la machine vélo reste à écrire.
En remettant les choses à plat. Et en partant à la recherche de ses vérités. LA VÉRITABLE HISTOIRE DU VÉLO, en somme ? On sait que l’Histoire a déjà fourni « Vraie Croix », ce qui, en corollaire, impliquait la fausseté des autres. Mais pour ce qui concerne le modeste vélo, doit-on comprendre que tout n’est pas bien net ? On a pourtant écrit sur ses balbutiements et son adolescence. Aurait-on abusé des compilations ? Et négligé les vérifications ?
Ce sous-titre, bien sûr, est à prendre comme un clin d’œil, une malice, une manière d’inviter le lecteur à entrer dans le livre, à s’y frotter. Il n’a pas paru honteux à son auteur de mettre l’accent sur ce qui lui semble une approche nouvelle du sujet. Qu’on n’y voit pas essentiellement la marque de l’immodestie mais celle d’une volonté d’aller plus loin. Le chemin, hélas ! Ne sera pas pour autant parcouru en totalité.
Né le 31 mars 1939, Jacques Seray est passionné de vélo depuis son jeune âge. D’abord de compétition. De celle des autres, les « Géants de la Route ». Ensuite de cyclotourisme, le sien, qu’il pratique avec ferveur sur les routes de France et d’Europe. Mais, au-delà de l’acte sportif, il baigne en permanence dans l’écrit et l’imagerie cyclistes. Un jour, il reçut un éclair. Alors qu’il était au cœur de ses lectures favorites, il releva une énorme contrevérité sur l’histoire des origines du vélo. Puis il en trouva d’autres aux étapes ultérieures. Puis d’autres encore. Bref, on s’y perdait allègrement dans le passé de cette machine nommée vélo. Et on ne semblait guère connaître ses inventeurs successifs. Alors il se mit en piste...

 

1988- 211 pages – Édition du Rouergue.


Ce livre, une référence depuis longtemps épuisée, a été réédité en 2013 sous le titre "Deux roues, la merveilleuse histoire d'une machine nommée vélo" ; cette nouvelle édition a été complétée et enrichie par l'auteur et nous la recommandons chaudement.
À découvrir sur ce blog.

 

 

 

14:49 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

18/03/2014

Seray Jacques

cyclotourisme

                                             DEUX ROUES

                    Le merveilleuse histoire d’une machine nommée vélo

 

Auteur : Jacques Seray

Alors que l’histoire de la compétition cycliste se voit abondamment traitée, celle, spécifique de l’outil qui y concourt, le vélo, est plutôt négligée. Ce livre vient y remédier.

Initialement paru aux Éditions du Rouergue sous le même titre et considéré comme l’ouvrage de référence, il était épuisé depuis fort longtemps.

Son auteur, Jacques Seray, en profite pour l’actualiser, l’enrichissant en cette occasion de ses dernières trouvailles et d’une nouvelle iconographie.

-2013- Autoédition : Jacques Seray – 8, allée de Normandie – 78140 Vélizy.

Courriel : jacques.seray@orange.fr

Prix : 37 € 

22:45 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

07/01/2014

Seray Jacques & Jessic Raphaëlle

cyclotourisme

EUGÈNE CHRISTOPHE

De la forge de Sainte-Marie-de-Campan au maillot jaune

Auteurs : Jacques Seray & Raphaëlle Jessic

Raphaëlle Jessic, des Éditions de Plaines en Vallées, explique : “Mon co-auteur, Jacques Seray, a eu le privilège de pédaler aux cotés d’Eugène Christophe en 1958 dans un 200 km Audax, puis l’année suivante en forêt de Fontainebleau dans un rallye appelé le Prix Paramé. Plus tard, il rencontra René Chesal, l’ami de toujours de “Cri-Cri“ qui lui céda ses archives personnelles dont de nombreuses photos“.

Eugène Christophe... Une figure mythique du Tour de France.

L’une des plus populaires et cela par-delà les décennies qui s’accumulent. Tenez, il y a cent ans, à Sainte-Marie-de-Campan, dans une forge... L’épisode est resté dans toutes les mémoires. C’est à 17 ans, en 1902, qu’il commence ses premières courses. Et déjà la malchance le poursuit. Une longue série de fourches cassées débute. Sacré sept fois champion de France de cyclo-cross, il s’inscrit dans les esprits grâce à son exploit dans le col du Tourmalet en 1913 puis comme premier porteur du maillot jaune en 1919. Mais sa longue carrière est émaillée de victoires de prestige, tels le dantesque Milan-San Remo de 1910 et les laborieux Bordeaux-Paris de 1920 et 1921.

Alors, s’il est un coureur qui renversa les montagnes, c’est bien Eugène Christophe. De cet homme honnête, loyal et d’un courage à toute épreuve nous allons feuilleter les pages de la vie. Non sans surprises...

2013 - 144 pages, format 23,5 x 29 cm De Plaines en Vallées.

Prix : 29,90 € (frais de port offerts). 

11:55 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/11/2012

Seray Jacques

cyclotourismeRichard Lesclide

Auteur : Jacques Seray

 

Ce livre est à deux sujets : le cyclisme et Victor Hugo. Or le poète vénéré n’a jamais écrit sur le vélocipède. Quelle peut être alors la passerelle entre les deux propos ? Un homme, RICHARD LESCLIDE. Il fut le créateur de la première revue sportive LE VÉLOCIPÈDE ILLUSTRÉ, en 1869 et devint, dix ans durant, le secrétaire de Victor Hugo.

Ce Bordelais, né en 1825, irrigua sa vie de riches amitiés qui le menèrent dans des courants qu’il n’imaginait pas devoir épouser. Dans l’édition et la presse. Ainsi la littérature érotique, tempérée, en vérité.

Ainsi son Ballon-Poste, un journal de quelques grammes qui s’évadait par les airs de Paris assiégée pour aller informer la province. Ainsi son incroyable Renaissance artistique et littéraire où se pressaient les meilleurs auteurs, y compris Verlaine et Rimbaud. Ainsi son formidable Paris à l’eau-forte, publication périodique dont les textes étaient voués à se tenir derrière de fines gravures. Ainsi le livre, qu’il s’attacha à magnifier, passant de sa première expérience, « l’édition populaire », à sa grande ambition, « l’édition de luxe », dans laquelle intervint Manet. Il s’y ruina. Et rejoignit Hugo à qui il ferma les yeux.

 

-2009- 252 pages - Coéditions Jacques Seray et Michel Lesclide -

Adresse : Jacques Seray - 8, allée de Normandie - 78140 Vélizy.

Courriel : jacques.seray@cegetel.net

Prix : 20 € + frais de port

16:06 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Seray Jacques

cyclotourismeUN DEMI-SIÈCLE AUTOUR DU MONDE

(Avec ou sans mon vélo)

Auteur : Jacques Seray

Ce récit ne sera pas celui d’un cyclo globe-trotter. Dans le sens où celui-ci part pour une ou plusieurs années et ne s’arrête qu’au terme de son programme, généralement impressionnant. L’odyssée non-stop n’est pas le fait du signataire. L’utilisation du vélo comme moyen de transport au même titre que le seraient le chameau, le cheval ou la moto ne l’excite pas vraiment. Au demeurant, son matériel cycliste à lui est léger. Une dizaine de kilogrammes de charge lui paraissent bien suffisants, et encore quand il le faut, puisqu’en autonomie son exercice ne dure que quelques jours. Loin de lui l’idée de véhiculer 50 kg de bagages. Il préfère les équipées brèves : partir, revenir respirer et repartir. Ce qui n’exclut pas - à l’instar des routards - un vif attrait pour les populations du monde, leur cadre de vie et leur environnement naturel...

Depuis, et surtout dans les deux dernières décennies, ses émules n’ont pas manqué, au demeurant de plus en plus nombreux. Comme si la société moderne suscitait tout à la fois le rejet du confort qu’elle génère et l’adhésion à ses facilités, les voies aériennes au premier rang. Parfois même ces aventuriers évoluent-il en famille : Monsieur, Madame et... bébé. Ces cyclo-routards devenus auteurs, je les ai lus et surpris, hagards, vomissant ou crevant de faim. Je les ai suivis pas à pas et les ai trouvés démunis, se faisant inviter chez plus pauvres qu’eux. Leurs routes traversent alternativement l’ombre et la lumière. Leur Graal est à ce prix.

Quant à moi, qui n’ai jamais cherché sa quête, mon aventure, somme toute, n’est que bourgeoise. Et intermittente : jamais trop longue, jamais trop loin du travail nourricier.

Mais, alors, ne suis-je qu’un cycliste du dimanche ? En vérité, à peine plus puisque je ne « fais » que 10.000 kilomètres par an. Ce qui à l’heure de l’addition, donne tout de même une équivalence de dix ou douze tours de la terre. De quoi comparer cet exercice à celui des vaillants « tourdemondistes » ! Ainsi, l’esprit est différent, mais n’exclut pas l’acuité du regard. Il appartiendra toutefois au lecteur d’en juger car le mode subjectif a ses travers !

-2008- 359 pages - Autoédité - Jacques Seray - 8, allée de Normandie -

78140 Velizy -

Courriel : jacques.seray@cegetel.net

Prix : 22 € + 3 € de frais de port

16:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Jacques Seray, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Seray Jacques

cyclotourismePierre Giffard - précurseur du journalisme moderne -

(Du Paris-Brest à l’affaire Dreyfus)

Auteur : Jacques Seray

Pierre Giffard (1853-1922). L’homme est quelque peu sorti des mémoires. Il commença par mettre sa plume au service du plus grand nombre, en se faisant le vulgarisateur des techniques nouvelles : le téléphone, l’électricité ou encore le phonographe.

Journaliste lancé, il comprit très vite l’intérêt de créer de grands événements sportifs pour asseoir la notoriété d’une presse en pleine effervescence. Dès 1891, celui qui voyait dans le vélo « un bienfait social » inventa la course Paris-Brest-Paris, puis l’année suivante Paris-Belfort à la marche et Paris-Rouen automobile en 1894. Avec son compère Paul Rousseau, il lança en 1892 le premier quotidien sportif, le Vélo. En faisant le choix d’y défendre le capitaine Dreyfus, il e mit à dos les annonceurs de son journal qui se tournèrent vers le concurrent naissant, L’Auto, ancêtre de L’Équipe et créateur du Tour de France. Le Vélo était condamné. Et lui bien secoué !

1900 et 1902 le virent affronter les urnes. Las, son credo dreyfusard fut loin de l’aider ! Il lui restait sa plume. Malgré son âge, il reprit sa valise de grand reporter, pour la Mandchourie. Puis trop âgé pour pareilles aventures, il passa au roman populaire où il obtint les plus grands succès. La presse, dont il avait si bien théorisé les principes dans Le Sieur de Va-Partout, ne devenait plus lui qu’une alternative.

La trajectoire de ce Normand du pays de Caux fixé à Maison-Laffitte s’inscrit au Cœur de la IIIe République qui ne manque pas d’en être la toile de fond.

Aucune biographie n’avait encore été consacrée à Pierre Giffard.

Grâce soit rendue à Jacques Seray, historien reconnu du fait cycliste, d’avoir comblé ce vide en nourrissant par là même l’histoire du journalisme.

-2008- 283 pages - Éditions : Le pas d’oiseau.

Prix : 23 €

 

15:55 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/01/2009

Durry Jean et Seray Jacques

Durry. J et Seray. J697.jpgLes 100 plus belles randonnées du cyclotourisme
France - Suisse - Allemagne - Italie - Belgique - Luxembourg - Espagne

Auteur : Jean Durry et Jacques Seray

 

Prendre la clef des champs avec sa petite “reine“ est un peu ce que nous proposent Jacques Seray et Jean Durry auteur de la célèbre EN-CYCLE- OPÉDIE (Édita-Denoël).
Mais nuance ! Qui dit cyclisme ne dit pas forcément cyclotourisme. Qui dit cyclotourisme ne pense pas forcément “randonnées“, car la randonnée implique ici que l’on tienne compte des facteurs temps et distance de tout autre manière qu’au fil d’une simple balade à bicyclette.
Pour ces “cent plus belles randonnées“ en France et dans les pays avoisinants, les auteurs se sont volontairement référés à des organisations “officielles“. Mais leurs descriptions savoureuses et vécues, kilomètre après kilomètre, col après col, ville après ville, province après province, s’adressent bien à tous ceux qui rêvent déjà consciemment ou non de “ l’aventure sur deux roues“. Cette aventure a gagné ses lettres de noblesse depuis belle lurette, du XIXe siècle à nos jours. Elle s’offre aujourd’hui plus que jamais à tous les amoureux de la vie

 

1984 - 238 pages - Éditions Denoël

14:56 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Guides, Jacques Seray | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cyclotourisme |  Imprimer