Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2020

Leblanc Maurice

Gueule rouge-couverture.jpgGueule-rouge 80 chevaux
Nouvelles

Auteur : Maurice Leblanc



Résumé issu du site de la librairie de Nancy, Le hall du livre
Le recueil rassemble trente-trois contes et nouvelles que Maurice Leblanc donne au journal L'Auto entre 1902 et 1904. Tous sont réunis par une unité thématique fortement liée aux exigences de la spécialisation du quotidien. Ce dernier a été lancé en 1901 par Henri Desgrange et répond au goût nouveau d'une société bourgeoise pour les sports en général et les courses automobiles en particulier.
Tous les récits du recueil sans aucune exception intègrent par conséquent l'allusion sportive. Les bienfaits du sport, le souffle de liberté qu'il procure vantent les mérites de l'activité pratiquée. L'auteur vante ainsi successivement l'élégance du patinage artistique (« La grâce »), la philosophie du sportif accompli (« Le globe-trotter »), le défilé de merveilleux paysages sous les yeux du cycliste (« La prisonnière ») mais surtout la mode de l'automobile (« Quelqu'un »). Presque tous sont surtitrés dans le journal qui les fait paraître Contes du soleil et de la pluie. L'allusion est à peine masquée ici au titre du recueil de Guy de Maupassant Contes du jour et de la nuit. L'ombre du maître s'étend jusque dans le choix des lieux. Du soleil du Midi à la pluie normande, Maurice Leblanc emprunte et suit l'itinéraire tracé par son modèle.

11 nouvelles sur les 33 regroupées ici concernent le cyclisme.

 

2018204 pagesÉditions des Falaises

Prix : 9,50 €

 

De Maurice Leblanc, voir également  « Voici des ailes » et l'édition complète des "Contes du soleil et de la pluie".

11:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Leblanc Maurice

Contes du soleil-couverture.jpgContes du soleil et de la pluie 1902 – 1907

Auteur : Maurice Leblanc

 

Conteur et romancier mondain et sportif, collaborateur littéraire de journaux quotidiens, du Gil Blas (1892-1897) puis du Journal (1897-1900) avant d’être engagé en 1902 par L’Auto, Maurice Leblanc (Rouen, 11 décembre 1864-Perpignan, 6 novembre 1941) était un admirateur du naturalisme de Maupassant, son compatriote. Mais sa carrière prit un brusque tournant en 1905, lorsqu’il créa le personnage d’Arsène Lupin dans le magazine Je sais tout, publié par l’éditeur Pierre Lafitte. Le gentleman-cambrioleur remporta un immense succès qui amena son créateur à poursuivre la relation de ses exploits jusqu’à sa mort, délaissant presque toute autre production.
Ce recueil rassemble, pour la première fois, l’intégralité des 110 contes et articles que Maurice Leblanc a publiés, de 1902 à 1907, la plupart sous l’intitulé « Contes du soleil et de la pluie », dans le quotidien sportif, L’Auto, dirigé par Henri Desgrange, dont la partie littéraire supervisée par Gaston de Pawlowski réunissait les meilleurs écrivains de son temps.
Auteur du roman cycliste et sportif Voici des ailes ! (1898), Maurice Leblanc était tout désigné pour remplir cette fonction de conteur, à raison de deux ou trois contes par mois. Il y adapte ses thèmes favoris à un contexte particulier : les adultères et les enlèvements deviennent sportifs et sont aidés par le moyen de la bicyclette ou de l’automobile, deux éléments libérateurs des forces naturelles et instinctives des personnages.
Présentés par Jean-Luc Buard (cofondateur et rédacteur en chef du Rocambole, bulletin des amis du roman populaire, chercheur associé au LabSIC, Université Paris XIII-Villetaneuse), le volume est complété d’une bibliographie commentée des reproductions de ces contes, rééditions et traductions.

 

2018464 pages - ADPF (Archives & Documents Presse & Feuilletons) disponible sur lulu.com

Prix : 27 €

De Maurice Leblanc, voir également le grand classique « Voici des ailes » présenté sur ce blog.

Contes du soleil-couverture2.jpg

 

 

 

Une couverture alternative des "Contes du soleil et de la pluie"

 

10:41 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

29/09/2020

Bordas Philippe

Bordas-couverture.jpgForcenés

Auteur : Philippe Bordas

 

Le cyclisme prend la mesure du monde dans ses excès ; il exige démesure de l’homme, une tension complète qui touche aux organes et au cerveau. C’est le lieu infernal du maximalisme.
Le cyclisme n’a duré qu’un siècle. Ce qui s’appelle encore cyclisme et se donne en spectacle n’est que farce, artefact à la mesure d’un monde faussé par la pollution, la génétique et le bio-pouvoir.
Je veux donner l’entr’aperçu d’un monde avant sa fin. Passer le chiffon, une dernière fois, dans la Salle des Illustres. Mettre un peu d’ordre parmi mes forcenés, mes champions insensés – renommer les poètes et les irréguliers qui suivent à travers champs.
Rien n’obsède comme ces histoires fabulées, ces portraits amoureux, ces mythologies usinées par le peuple, ces étincelles d’Eurovision. Ce que Benjamin nomme «illuminations profanes». Ces croyances minimes. Ces noblesses inventées.

 

2008312 pagesFayard

Prix : 21,50 €

Bordas-couverture-poche.jpg

 

 

 

Ce livre est disponible au format poche chez Folio.

10:27 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Sport cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

29/06/2020

Miller Henry

Miller-couverture.jpgMon vélo et autres amis

Auteur : Henry Miller

 

« J'ai commencé ce Livre des amis en 1973 avec l'idée de rendre hommage à des amis. La plupart d'entre eux sont en général inconnus du public... »
Ainsi débutait le tome 1 du Book of Friends paru en 1976 aux États-Unis. Avec Mon vélo et autres amis, Henry Miller poursuit cette entreprise de célébration des amis avec émotion et truculence en évoquant les souvenirs des années de Big Sur. De ces personnages qui seraient aujourd'hui oubliés, Henry Miller réussit l'exploit d'en faire des compagnons aussi attachants qu'Anaïs Nin ou Alfred Perlès.

Mon meilleur ami.
Croyez le ou non, c'était mon vélo. Je l'avais acheté à Madison Square Garden , à la fin d'un Six Jours Cyclistes . Il avait été fabriqué à Chemnitz, en Bohème, et je crois que le coureur des Six Jours qui le possédait était allemand. Ce qui le distinguait des autres vélos de course c'était que la partie supérieure du guidon descendait vers les poignées. […]

 

1995268 pagesChristian Bourgois Éditeur

Miller-poche2000.jpg

 

 

 

Ce livre a été réédité au format poche en 2000 chez 10/18.

12:35 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

20/05/2020

Márquez Gabriel García

Marquez-couverture.jpegLe triple champion dévoile ses secrets

Auteur : Gabriel García Márquez

 

Ramon Hoyos demeure l’un des plus grands cyclistes colombiens de l’histoire.
Adoré, il remporte 5 tours de Colombie consécutifs, remportant même 12 des 18 étapes de l’édition 1955.
Ce triomphe interpelle Gabriel García Márquez qui décide d’écrire 14 articles sur la vie du coureur d’abord pour le compte du journal El Espectador, articles qui se transforment ensuite en livre. À partir d’entretiens réalisés en face à face, il écrit la vie du champion à la première personne du singulier.

Gabriel García Márquez a reçu le prix Nobel de Littérature en 1982, il est notamment l’auteur de Cent ans de solitude, Chronique d’une mort annoncée, L’Amour au temps du choléra. Avant de devenir romancier et novelliste, il fut journaliste.

Texte inédit d’une des plus grands romanciers de l’histoire de la littérature, ce texte consacré au cyclisme inaugure la collection de trésors oubliés de la littérature sportive que So Lonely déniche pour notre plus grand plaisir 

 

2020192 pages Marabout

Prix : 17,90 €

La page Wikipédia « El triple campeón revela sus secretos » permet d'accéder aux articles originaux en espagnol.

Sur Ramon Hoyos, voir la fiche Wikipédia dédiée.

10:27 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Littérature - Poésie., Sport cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

16/05/2020

Schmitt Maxime

Vélo-couverture.jpgVélo volé

Auteur : Maxime Schmitt

 

«Je brûle mes ailes. Un agriculteur enflamme son champ de blé. La colline, réputée pour ses vieux ceps, s'embrase des deux côtés de la route.
Dans le feu roulant, je carbure avec la rapidité d'un tigre entre des cerceaux d'acrobate. Pas question de me lignifier !
Dans la tranchée, mes roues font un bruit de succion sur le goudron qui fond. Je suis une étincelle, mes muscles et ma poitrine dans l'état inflammatoire, mais tant que mon cœur battra, je vivra.
Les coureurs ne perdent pas de temps à dire correctement infarctus, ils prononcent infractus. Comme eux, je pense avec mes jambes.»

 

2006174 pagesGallimard, l'Arpenteur

Prix : 19,30 €

 

Ce livre a obtenu le Prix Louis Nucéra en 2007.

10:28 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/04/2020

Collectif

Paris-Roubaix-couverture.jpgParis – Roubaix
Lieux d'être17

Auteur : Collectif

 

[…] Nous vivons dans une région, trop méconnue des touristes – cela peut-être semble changer, les inauguration de la nouvelle gare Lille-Europe et du tunnel sous la Manche, le grand chantier d'Euralille en voie d'achèvement... etc – l'Enfer du Nord, n'est-ce pas ce « paradis » jamais connu, mais une terre d'accueil où l'écriture contemporaine mange des soleils qu'ils soient d'hiver ou d'été.
Le bleu existe donc ici tout autant que dans les autres régions ; La pluie certes nécessaire et quelquefois trop abondante, – et c'est cela que l'on retient –, nous oblige plus qu'ailleurs peut-être à rester chez soi bien à l'abri des intempéries. Alors sachons profiter au maximum de ces heures données pour découvrir ces ciels d'écriture que tous ces auteurs : poètes, romanciers, nouvellistes, journalistes... et artistes nous ont offert avec beaucoup de talent et de générosité.
Ceci afin de vous convier littérairement à la grande fête du sport et de vous inviter à découvrir ce numéro 17, ce « Paris-Roubaix » d'une facture sportive exceptionnelle. […]

Madeleine Carcano

1994194 pages M.C. Lieux d'être

Avec des textes de Bernard Chambaz, Christian Laborde, Paul Fournel, Pierre Sansot (dont nous recommandons l'ouvrage "Du bon usage de la lenteur"), Didier Daeninckx et beaucoup d'autres à découvrir.

11:22 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Revue, Sport cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/04/2020

Kaliski René

Skandalon-couverture.jpgSkandalon

Auteur : René Kalisky

 

Skandalon est un drame cycliste inspiré librement par la carrière du champion Coppi.
Ses victoires, son aventure avec la Dame Blanche, forment une pièce originale et populaire sur la façon dont un homme utilisé, avalé, digéré par le marché du cyclisme devient peu à peu un surhomme avant d'être rejeté dans l'oubli et l'anonymat.



1970152 pages Gallimard, Le Manteau d'Harlequin

 

Pour en savoir plus sur cet auteur et les différentes adaptations faites de ce texte, voir la fiche Wikipédia dédiée.

10:17 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

25/03/2020

Delerm Philippe

Gorgée-couverture.jpgLa première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules

Auteur : Philippe Delerm

 

«C'est facile, d'écosser les petits pois. Une pression du pouce sur la fente de la gousse et elle s'ouvre, docile, offerte. Quelques-unes, moins mûres, sont plus réticentes - une incision de l'ongle de l'index permet alors de déchirer le vert, et de sentir la mouillure et la chair dense, juste sous la peau faussement parcheminée. Après, on fait glisser les boules d'un seul doigt. La dernière est si minuscule. Parfois, on a envie de la croquer. Ce n'est pas bon, un peu amer, mais frais comme la cuisine de onze heures, cuisine de l'eau froide, des légumes épluchés - tout près, contre l'évier, quelques carottes nues brillent sur un torchon, finissent de sécher.
Alors on parle à petits coups, et là aussi la musique des mots semble venir de l'intérieur, paisible, familière. On parle de travail, de projets, de fatigue - pas de psychologie.»

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER
Un régal de lecture, à déguster par toutes petites touches, pour s'imprégner le plus lentement possible de la poésie de ces petits plaisirs en apparence anodins mais qui, à bien y réfléchir, forment autant de pierres fondatrices de nos personnalités.
L'amateur de la « petite reine » sera convaincu , si besoin en était, que bicyclette et vélo, ce n'est pas la même chose et qu'il n'est pas plus beau bruit que le frottement de la dynamo sur le pneu de sa bécane préférée.
Un livre majuscule...

 

199796 pagesGallimard

Prix : 12,50 €

 

À l'occasion des vingt ans de cette parution, une nouvelle édition, illustrée par Jean-Philippe Delhomme, a été publiée en 2017. 


Lu et grandement apprécié par le comité de lecture du blog

14:33 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

20/03/2020

Tanguy Pierre

Roue libre-couverture.jpgRoue libre dans la ville

Auteur : Pierre Tanguy

 

Traverser la ville sur son vélo, chaque jour, pour aller au travail. De cette banale expérience, Pierre Tanguy tire une chronique poétique ponctuée de rencontres et marquée par le passage des saisons.
Un marron qui roule sur le bitume, des pois de senteur qui débordent d'un mur, le soleil couchant de juin qui illumine les immeubles : tout est prétexte, pour l'auteur, à s'émerveiller et aussi à jeter un regard amusé sur lui-même et les autres.
Ces instants chapardés dans l'ordinaire des jours, entre logis et bureau, sont de vrais moments de respiration et de souffle retrouvé. La piste cyclable devient ainsi, par la grâce de l'écriture, un véritable espace de méditation.

 

200496 pagesLa part commune

Prix : 13 €

Pour en savoir plus sur l'auteur, lire la fiche Wikipédia dédiée.

14:16 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Pratiques urbaines | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

05/02/2020

Daeninckx Didier

La grande échappée-couverture.pngLa grande échappée

Auteur : Didier Daeninckx

 

Au temps des équipes régionales, l’équipe nord africaine de cyclisme a fait la légende du Tour de France dans les années 40 et 50. Voici l’histoire d’une évasion, la tête dans le guidon...

La première chose que j'ai faite quand on m’a désigné le coin de dortoir qui m’était assigné, sous les toits de la villa Bersigni, c’est de coller une photo sépia d’Abdelkader Zaaf au verso de la porte du vestiaire métallique qui allait me servir d’armoire. Une double page détachée de ses agrafes, au centre d’un ancien Miroir Sprint, où on le voyait, deux boyaux de rechange croisés sur le torse, escalader le col des Usclats, sur les contreforts des Cévennes. Les gars des lits les plus proches avaient échangé un regard ironique avant de décorer leur univers avec le buste généreux de Gina Lollobrigida pioché dans Sensations ou celui plus sage de Grâce Kelly offert par Cinémonde.

On ne présente plus Didier Daeninckx, auteur de romans noirs à succès et de nombreuses nouvelles. Son dernier recueil a reçu le prix Goncourt de la nouvelle. Cette nouvelle « cycliste » est révélatrice de son talent. Sur fond historique véridique, il bâtit une fiction plus vraie que la réalité. A moins que ce soit l’inverse...

 

2014Livre numériqueSka Éditeur

Prix 1,99 €

08:17 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Livre numérique, Nouvelles, Sport cycliste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

24/01/2020

Fournel Paul

Manger-avant-davoir-faim-couverture.jpgManger avant d'avoir faim

Auteur : Paul Fournel

 

Où il est question de vélo, d’exploits, de côtes, de descentes et de galettes de riz pâteuses…
« Nous fîmes une belle montée du col de la République au milieu des hordes, je me sentais gaillard. Mon père qui possédait parfaitement la science de mon train me ménageait sans m’endormir et nous allions à une gentille cadence.»

 

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER
Une très courte – trop courte ? - nouvelle dans laquelle Paul Fournel nous raconte avec sa verve habituelle sa première « grosse » sortie, « Les 100 kilomètres Vélocio ».
Alors âgé de dix ans, en compagnie de son père puis en solitaire pour cause de défaillance paternelle, il va découvrir l'un des « commandements » de Paul de Vivie, alias Vélocio, avec la complicité inattendue des autres participants à la balade.
Un texte également présent dans « Formes cyclistes » paru en 2012 au Crayon qui tue mais proposé ici dans le cadre de la très originale et réjouissante collection des Objets Littéraires Postaux des Éditions Pneumatiques.

 

Les Éditions Pneumatiques ont été créées en décembre 2017 à l’initiative de professionnels de la nouvelle et de la lecture.
Pourquoi Pneumatiques ?
C’est une maison d’édition qui a la particularité de publier des textes courts (nouvelles) et de les transmettre, à l’image des messages envoyés en « pneus » dans les tuyaux entre 1850 et 1960 environ.
La transmission est la grande particularité (…outre la qualité des textes choisis !) des Éditions Pneumatiques. Pour cela, elle développe la collection d’OLP (Objets Littéraires Postaux) créée par Dominique Huet au sein de l’association Aé. Ces OLP sont des livres/cartes postales. [...] 
Des extraits de nouvelles lues sont à découvrir sur le site.

 

201820 pagesÉditions Pneumatiques

Prix : 4 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

D'autres ouvrages de Paul Fournel, dont l'indispensable « Besoin de vélo » sont présentés sur notre blog.

12:09 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

23/01/2020

Fournel Paul

Méli-Vélo-couverture.jpgMéli-Vélo

Auteur : Paul Fournel

 

Le vélo est une langue. Une langue où tout se mêle dans l'essoufflement de l'effort. Une langue de cris, une langue d'alerte et de joie qui se perd dans le silence de la montagne et se retrouve au coin du bois. Une langue du soir, paisible, qui raconte et reraconte le souvenir des grands et des petits exploits.
Je la parle couramment depuis mon enfance, et la voici rangée de A à Z. Ce petit dictionnaire fait la part belle aux mots du peloton : on y flingue, on y bâche, on y gicle ; mais aussi aux coureurs que j'admire, les Robic, les Anquetil, les Merckx ; aux montagnes que je grimpe, l'Izoard, le Galibier, le Tourmalet ; aux batailles héroïques des grands Tours et aux balades du dimanche dans la vallée de Chevreuse.
C'est l'abécédaire d'une passion tranquille pour le vélo cet engin merveilleux qui vous emmène sans bruit, plus vite que vous-même, jusqu'au bout de la route.

 

2008256 pagesSeuil

Prix : 16,20 €

14:44 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

03/12/2019

Catonné Jean-Marie - Fottorino Éric - Mordillat Gérard - Pouy Jean-Bernard

C'est mon tour-couverture.jpgC'est mon tour

Auteurs : Jean-Marie Catonné – Éric Fottorino – Gérard Mordillat – Jean-Bernard Pouy

 

Célébrer le centenaire du Tour de France n'est pas seulement fêter une simple épreuve sportive. C'est honorer aussi un monument de culture populaire. Le Tour de France est un patrimoine partagé par tout un peuple. Demi-dieux ou forçats, les hommes qui se sont affrontés sur des bicyclettes depuis 1903 ont bâti une légende en forme d'opéra antique rejoué chaque année. Toutes les générations vivantes, toutes les classes sociales, toutes les cultures s'assemblent l'été venu sur les bords des routes, devant des téléviseurs ou à proximité radiophonique pour communier lors de la Grande messe païenne du vélo.
Parmi les communiants, quatre écrivains, Jean-Marie Catonné, Eric Fottorino, Gérard Mordillat, Jean-Bernard Pouy, ouailles ferventes de cette liturgie estivale, ont souhaité manifester leur dévotion à leur manière, c'est à dire avec une très grande liberté évocatrice en marge des commémorations médiatiques et commerciales prévisibles. Décalés, " déraillés ", ils n'en sont pas moins de vibrants et sincères hommages à cette course centenaire, aux géants vêtus de jaune ou de vert et aux obscurs " porteurs d'eau ". Ils nous offrent la démesure de leur engagement à l'approche de la Fête Nationale. Promesse toujours tenue envers le public.

 

2003112 pagesEden productions

 

Voir sur notre blog les ouvrages d'Éric Fottorino et Jean-Bernard Pouy  que nous présentons.

12:25 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Éric Fottorino, Littérature - Poésie., Tour du Monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

15/09/2019

Bastide Gérard

couv-Voyageur-menteur-Bastide.jpgLe voyageur est un menteur

Auteur : Gérard Bastide

 

Ce voyage en France, c’est une recette-maison préparée depuis tant d’années avec d’authentiques morceaux d’aventures, mijotée avec des bouts d’expéditions, des conserves de pistes, des restes de virées, relevée avec des reliefs de montagnes bien sûr, assaisonnée de traces à la sauce sentier. Avec la débrouille, les rencontres de hasard, mes cahiers de bord et les récits que j’inventerai au gré de mes vagabondages.
Car mon voyage est un non-lieu. Voyage-rébus, parcours de paroles, carnet de dé-route, c’est aussi et surtout une réflexion au fil des pistes sur l’imaginaire, le pouvoir et la chair des mots. Moi je préfère une histoire sans voyage qu’un voyage sans histoire. Alors je reprends la route pour donner à manger aux mots, j’écris pour apprivoiser mes chemins. L’aventure commence quand on la raconte. Ainsi le récit du voyageur sera à la fois biographie, testament et fiction.

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Après La voie cyclique  en 2011 et L'intrépide centripète
 à la recherche du centre en 2016, Gérard Bastide vient une nouvelle fois nous enchanter par sa fantaisie, son amour des mots, son sens de l'absurde qui conduit le lecteur là où il souhaite le transporter.
Récit de voyage, non-récit de voyage, récit de non-voyage, non-récit de non-voyage, ce texte enchanteur est tout cela à la fois et le résumer serait le ramener à ce qu'il n'est pas, un texte de plus sur la bicyclette, le voyage, la vie en quelque sorte que Gérard s'est choisie et sait si bien évoquer à travers une avalanche de mots qui donne parfois le vertige et nous conduit loin, très loin... dans le pays imaginaire du "polyfaiseur de multichoses". Imaginaire ? ou pas.

 

2019180 pages Le pas d'oiseau

Prix : 10 €

 

Vous pouvez commander le livre par courrier à l’adresse ci-dessous :
Gérard Bastide 3, chemin de la plaine, 81240 Saint-Amans-Soult ou par courriel.

Pour en savoir plus sur cet étonnant personnage, consulter son sitouèbe.

 

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

11:14 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

01/07/2019

Fontaine Denis

Pour quelques dents-couverture.jpgPour quelques dents
et autres aventures vélocipédiques

Auteur : Denis Fontaine

 

Ces nouvelles vous feront pédaler sans effort et avec le sourire à la découverte de l'Islande, de l'Ile Maurice ou des Comores, dans Lyon comme dans les cols alpins ou pyrénéens, entre autres pays. Chaque texte explore une facette du vélo et vous rencontrerez des personnages drôles ou misérables, sympathiques ou exaspérants, mais toujours attachants.
Les cyclistes s'y reconnaîtront. Les autres apprécieront les détails historiques et l'autodérision joyeuse qui animent ces douze nouvelles où quelque chose déraille. Embarquement immédiat.

Denis Fontaine est cyclotouriste et médecin. Son premier roman, La route de Tamanrasset (L'Harmattan, 2016), était basé sur ses carnets de voyage en vélo à la découverte du Sahara algérien. Ces nouvelles aventures prennent leur source dans son expérience de globe-trotter, partout où le vent l'a mené au cours des trente dernières années.

 

2019180 pagesL'Harmattan

Prix : 18 €

10:33 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

28/05/2019

Sinsard Patrick et Véronique

Sinsard-couverture.jpgPetite reine & grands romans
25 circuits vélo sur les traces de grands romans français

Auteur.e.s : Patrick et Véronique Sinsard

 

Qui n'a jamais rêvé d'être transporté dans les décors de ses romans préférés ? Partez à vélo à la découverte des lieux où dix grands écrivains français ont fait vibrer leurs personnages...
Grâce à ce topo-guide cyclotourisme original, vous allez pouvoir vous immerger dans cette géographie romanesque, sur des itinéraires variés allant de 40 à 130 km, composés de paisibles routes de campagne.
Carte et profil des boucles, présentation des écrivains, résumé et extraits des œuvres... vous aurez toutes les informations indispensables pour vous plonger dans les paysages témoins des aventures et émotions de Julien Sorel, Emma Bovary, Augustin Meaulnes...
Une belle occasion de relire ses classiques !

Régions parcourues : Provence (Le hussard sur le toit), Dauphiné (Le Médecin de campagne), Pyrénées (Le Bossu), Bretagne (Quatrevingt-Treize), Auvergne (Gaspard des montagnes), Périgord (Jacquou le Croquant), Franche-Comté (Le Rouge et le Noir), Normandie (Madame Bovary), Nord (Germinal), Berry et Sologne (Le Grand Meaulnes )...

 

2019 224 pagesÉditions du Chemin des Crêtes

Prix : 24 €

21:35 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Guides, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/05/2019

Cador Jean-Marie

Cador-couverture.jpgLettres de mon vélo / Levelek a bicikliről

Auteur : Jean-Marie Cador

 

Lettres de mon vélo est une invitation au vrai voyage en littérature. A bicyclette, oui ! Quels beaux moments vous passerez à la lecture des paysages, des villes, des rencontres fortuites et quelques fois improbables.
En filigrane, les luttes, la fraternité, l’envie d’y croire toujours réaffirmée.
A l’autre qui disait « donnez-moi un point d’appui et je soulève l’univers ! », Jean-Marie répond « prends mon vélo ! ». Alain Leylavergne.

**

A Levelek a bicikliről valódi irodalmi utazásra szóló felhívás. Természetesen biciklis utazásról van szó! Ahogyan olvasás közben megfigyeljük a tájakat, városokat, a váratlan, néha valószerűtlen találkozásokat, rengeteg szép pillanatban lesz részünk! Küzdelmek és barátságok körvonalazódnak, és a hitünk mindezekben megerősítést nyer.
Arra a mondatra, hogy „adjatok egy fix pontot, és én kifordítom sarkaiból a világot”, Jean-Marie azt feleli: „fogd a biciklimet!”. Alain Leylavergne

 

201847 pages en français et 47 pages en hongroisGarbo Kiado

Prix : 3000 Ft

 

De cet auteur, voir également les 3 autres livres présentés sur ce blog.

22:05 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

03/05/2019

Haralambon Olivier

Mes coureurs-couverture.jpgMes coureurs imaginaires

Auteur : Olivier Haralambon

 

« Se dressant sur les pédales, il est capable de vivre toute une vie, une vie entière, en trente secondes. »
« Il s’est entiché de son vélo comme on s’attache à une machine, et il s’entraîne non pas pour gagner, mais pour stagner : s’étant bâti de muscle, pour rester cet ouvrier qu’il aurait dû être. Ou il est un champion moderne. Il s’entraîne selon les méthodes et la morale de son époque, il communique adroitement sur les réseaux sociaux et soigne son image. Champion, il est aussi ce corps qui passe dans la foule, et qui ne fait que passer, objet d’un désir impossible. Il prend sa retraite et se reconvertit dans une existence forcément plus ordinaire. Alors il regarde ses vieux maillots comme ses propres reliques, comme l’évocation sacrée de celui qu’il n’est plus. »

Ils sont au nombre de douze. Douze cyclistes, en selle ou non, jeunes ou retraités, glorieux ou las, champions modernes gérant leur image sur les réseaux sociaux, anciennes vedettes caressant le maillot de leurs victoires passées, hommes – et quelques femmes – pédalant pour une raison qu’ils ignorent parfois eux-mêmes.
Certains reconnaîtront dans ces croquis quelques personnalités du cyclisme. Les autres y trouveront des  fils, des pères, des amants, et le vertige de la littérature.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Douze portraits plus ou moins fantasmés de coureurs, dont une coureuse..., dans toute leur diversité, leurs histoires, leurs interrogations existentielles mais douze cyclistes tendus vers un même but, ne faire qu'un avec la machine et aller au-delà.
Au-delà de soi, au-delà du regard des autres, au-delà de la souffrance, dans une histoire qui n'est souvent que le prolongement d'un récit familial et sociétal, commencé il n'y a finalement pas si longtemps.

Né en 1967, Olivier Haralambon est écrivain, philosophe et ancien coureur. Il est l'auteur de Le versant féroce de la joie et de Le Coureur et son ombre que nous présentons sur ce blog et recommandons particulièrement.

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

2019160 pagesPremier Parallèle

Prix : 16 €

11:43 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Sport cycliste | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

27/02/2019

Ruben Emmanuel

Ruben-couverture.jpgSur la route du Danube

Auteur : Emmanuel Ruben

 

À l'été 2016, Emmanuel Ruben entreprend avec un ami une traversée de l'Europe à vélo. En quarante- huit jours, ils remonteront le cours du Danube depuis le delta jusqu'aux sources et parcourront 4 000 km, entre Odessa et Strasbourg. Ce livre-fleuve est né de cette odyssée à travers les steppes ukrainiennes, les vestiges de la Roumanie de Ceausescu, les nuits de bivouac sur les rives bulgares, les défilés serbes des Portes de Fer, les frontières hongroises hérissées de barbelés...
En choisissant de suivre le fleuve à contre-courant, dans le sens des migrations, c'est l'histoire complexe d'une Europe qui se referme que les deux amis traversent. Mais, dans les entrelacs des civilisations déchues et des peuples des confins, affleurent les portraits poignants des hommes et des femmes croisés en route, le tableau vivant d'une Europe contemporaine.
Dans ce récit d'arpentage, Emmanuel Ruben poursuit sa « suite européenne » initiée avec La Ligne des glaces (Rivages, 2014) et explore la géographie du Vieux Continent pour mieux révéler toutes les fictions qui nous constituent.

 

2019608 pages – Rivages

Prix : 23 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

Pour en savoir plus, lire ce très bon article du site La Marelle.

10:41 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Europe, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer

22/02/2019

Gerster Hélène

Gerster-couverture.jpgPetit fait curieux dont le récit peut éclairer le dessous des choses

Auteure : Hélène Gester

 

« A l’heure où l’autofiction envahit les tables des librairies, où chacun y va de sa petite détresse existentielle, où, par incapacité à inventer de la fiction, à innover dans le romanesque, on déballe ses petits drames domestiques, il existe des auteurs plus confidentiels qui prennent pour objet d’écriture le réel comme il passe, une promenade à bicyclette, des fragments de vécus savamment transposés, un naturalisme subtil.
Ainsi travaille Hélène Gerster, par ailleurs artiste plasticienne, qui s’en remet à la littéralité d’un réel à l’état pur, sans parti pris, ni narcissisme exhibé. Climat, mouvement d’un corps qui se déplace, déracinement passager : un séjour au Japon est évoqué, les mœurs étranges d’un pays, filtrées par une Européenne, l’univers aseptisé d’une culture à laquelle on doit s’adapter, le tout dans une écriture lisse, compacte, lumineuse qui n’a pas besoin d’en rajouter pour faire vrai. Il y a ici des “aventures plus ou moins désagréables”, certes, et l’écriture permet d’en adoucir les aspérités. »

Véronique Pittolo,

in Cahier Critique de Poésie, Ed. Farrago, Marseille, 2005.

200478 pages – Éditions de l'Attente

Prix : 10 €

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

 Des trois courts textes qui composent ce recueil, le premier qui a donné son nom à l'ensemble et le plus court aussi, nous livre par petites touches intimistes les sensations de l'auteure quand elle monte sur sa bicyclette et se confronte aux éléments, aux autres, à elle-même. En cinq pages, tout est dit, l'écriture est ciselée, aussi fine que le trait qui orne la couverture du livre et représente l'un des ses trajets à vélo dans les rues de Genève. Trajets qu'elle note soigneusement avant de les remettre en question, d'en découvrir de nouveaux, de repartir à l'aventure, pour ne pas tourner en rond.
Les deux textes suivants, bien que sans rapport avec la bicyclette, se lisent avec gourmandise et tendresse, vision personnelle du Japon ou narration dépouillée d'aventures plus ou moins désagréables.
Un vrai plaisir de lecture que je recommande.

 

Pour en savoir plus sur l'auteure, consulter son site.

10:52 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/12/2018

Adrian Pierre et Humm Philibert

TourDeLaFrance-couverture.jpgLe Tour de la France par deux enfants d’aujourd’hui

Auteurs : Pierre Adrian et Philibert Humm

 

Pierre et Philibert sont deux amis d’enfance, majeurs mais pas tout à fait vaccinés. L’envie de décamper les pousse à mettre leurs pas dans ceux des héros du Tour de la France par deux enfants : ce bestseller mythique de la IIIè République, au parfum d’encre violette, de craie et de grandes vacances. « On en avait rêvé de ce voyage. C’était une sorte de pari, et le livre d’Augustine Fouillée, dite G. Bruno, traînait depuis longtemps sur nos chevets. Cap ou pas cap ? On avait sorti les cartes et retracé le voyage exact d’André et Julien Volden. On prendrait le chemin des écoliers. Départementales, nationales, et roule ! » Voilà nos deux enfants partis pour un road trip drolatique à travers l’histoire et la géographie, la littérature et la mécanique, les métiers d’hier et d’aujourd’hui. La France change mais rien ne compte plus que l’instant présent, le bonheur buissonnier des paysages et des rencontres. À leurs côtés, nous embarquons à bord d’une Peugeot 204 ou d’un voilier, roulons à bicyclette, en autocar ou en TGV. On écoute Brassens, Véronique Sanson et IAM. On fait escale dans la Bourgogne d’Henri Vincenot et le Marseille de Plus belle la vie, dans la Bretagne des phares et des îles. Des villes fortifiées aux matchs de football, des cathédrales aux bars PMU, c’est une valse à deux temps sur les routes de la France, de l’enfance et de l’amitié.

 

2018363 pagesÉditions des Équateurs

Prix : 20 €

16:50 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

11/12/2018

Collectif

En costume d'huîtres-couverture.jpgEn costume d’huîtres

Auteur.e.s : Collectif

La Gidouille poursuit avec gourmandise sa collection du collectif annuel Variations. Ce sixième opus réserve bien des surprises avec ses œuvres originales inspirées par la photo d’un vieux vélo déglingué couvert de coquilles d’huîtres, témoignage émouvant d’un long séjour au fond de la mer.
Plus imaginatif(ve)s que jamais, les 21 auteur(e)s ici publié(e)s ont fantasmé les raisons les plus romantiques, farfelues ou tordues pour lesquelles ce vélo s’est retrouvé dans cette situation.
Des découvertes étonnantes, des lectures surprenantes. Ce livre est le résultat des votes d’un jury de libraires, lecteur(trice)s, bibliothécaire, éditeurs et auteure de la photo sur des envois anonymisés, ce qui garantit encore une fois le haut niveau du talent des écrivains contemporains de Bretagne et d’ailleurs.

Avec des textes de : Dominique Amanou, William Augel, Patrick Bent, Patricia Bornand-Andrey, Éric Chesneau, Claire Connan, Périne Dourel, Martine Drillet, Alain Emery, Bernard Granjean, Jean-Luc Guardia, Françoise Hachani, Corentin Huon de Penanster, Sève Laurent-Fajal, René Péron, Michel Philippo, Benoît "Blequin" Quinquis, Marie-Françoise Roger, Gilbert Siou, Eve-Lyn Sol et Sandrine Waronski.

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

 Le vélo dans tous ses états, pour échapper à un inévitable cataclysme climatique, témoin de l’Histoire, la grande comme la plus petite, moyen de locomotion à privilégier ou, au contraire, à éviter pour échapper à un destin tout tracé…Vélo œuvre d’art à la Marcel Duchamp, vélo au cœur d’intrigues policières ou de lourds secrets de famille, vélo romantique ou doté de la parole !

Tout est prétexte ici à l’imagination et à la fantaisie mais aussi à humer l’air du temps et ses préoccupations écologiques, environnementales ou historiques. Le plus souvent sous forme de courtes nouvelles, avec aussi une brève incursion dans le monde du théâtre et de la poésie, les vingt et un textes réunis ici sont autant d’hommages à la petite reine dont le pouvoir de transcender l’ordinaire n’est plus à démontrer mais que la littérature parvient parfois encore à magnifier.

 

Lu et apprécié par le comité de lecture du blog

 

2018152 pages La Gidouille

Prix : 16 €

15:01 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

10/06/2018

Degoutte Christian

Degoutte-couverture.jpgVoyage avec un vélo à travers le Forez pour aller chez Laura

Auteur : Christian Degoutte

 

Nous découvrons le voyageur seul dans un car avec son vélo, dialoguant avec Laura, nous laissant déjà deviner une attente, un désir, un rêve d'avenir peut-être. Nous le quitterons, vingt pages plus loin, arrivant avec le soir, se demandant si Laura voudra de lui, accompagné de toutes les bêtes du monde ? Ces bêtes qu'il a croisées et transportées avec lui jusqu'au terme de sa balade, des bêtes pas forcément toutes animales....
Entre ces deux bornes temporelles, Christian Degoutte nous délecte d'une balade poétique et littéraire à travers les paysages du Forez, en bordure de Loire ou encore sur des chemins caillouteux qui ramène le cycliste à son statut de piéton et le libère de l'obligation de suivre les routes balisées.
L'esprit, comme souvent à bicyclette, divague, les pensées se font philosophie de vie, les questions se multiplient, sans forcément trouver une réponse immédiate. Songer à vélo, c'est passer sa vie à ne rien proposer de définitif.
Le récit de cette journée à bicyclette, à vivre décousu et jouir de n'être que, se déguste avec gourmandise et une certaine félicité, celle de partager avec l'auteur des émotions et des interrogations communes que, lui, a su mettre en mots de très belle manière.

Jean-Yves MOUNIER

201820 pagesSaint-Omer en toutes lettres

Prix : 10 €

Pour se procurer cet ouvrage, contacter l'association éditrice : Saint-Omer en toutes lettres, 24 rue de Wissocq, 62500 Saint-Omer ou par courriel.

 

Ce texte a été originellement publié dans la revue Décharges en 2003.

Pour en savoir plus, lire également cet article publié dans Libération du 2 juin 2018.

Lu et apprécié par le comité de lecture du blog

15:03 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

22/03/2018

Faizant Jacques

Faizant-couverture.jpgAlbina et la bicyclette – Albina roule en tête – Oublie-moi Mandoline

Auteur : Jacques Faizant

 

Connu comme dessinateur de presse, Jacques Faizant l'est moins comme romancier.
Amoureux de la bicyclette, grand ami de Blondin, notre dessinateur a pris la plume pour nous raconter l'histoire de l'imprévisible et impertinente Albina plongée dans la «mafia du dérailleur».
Dans le présent ouvrage est également rééditée Oublie-moi Mandoline, l'histoire d'une ravissante comptable qui, pour séduire, dérobe un encombrant dossier.
Le lecteur, avec ce second volume, accède désormais à toute l'œuvre romanesque de Jacques Faizant.

Avant-propos de Albina et la bicyclette

Le cycliste en société est, généralement, l'objet d'une curiosité amusée parfois ironique et souvent passionnée.
Le non-cycliste, n'imaginant la bicyclette que chevauchée par Anquetil ou le garçon boucher, s'effare de découvrir que des gens qui ne sont apparemment ni l'un ni l'autre pratiquent un sport dont il ignore jusqu'à l'existence. Il pose alors des questions et s'effare bien davantage : Comment ?... des centaines de kilomètres par jour ?... des randonnées de milliers de kilomètres des raids à l'étranger ?... des... comment dites-vous ? des Diagonales ? des Flèches ? des Brevets ? des escalades de cols ? A votre âge?... Dites-moi encore ceci... Précisez-moi cela... Mais je ne savais pas ! Et que mangez-vous ?... Et où dormez-vous ?... Et que faites-vous quand ?... Et si... ? Et lorsque... ? Et qui... ? et quoi... ? Et... ?
A force de répondre à des questions toujours semblables par des réponses chaque fois identiques, on se rend compte qu'avec les grands fonds océaniens et la face cachée de la Lune, le cyclisme (autre que de compétition) reste un mystère pour la plupart des gens et suscite, lorsqu'il leur est expliqué, un intérêt qui n'est pas toujours feint.Si les cyclistes courent les routes, les non-cyclistes courent les rues.
C'est dans le but d'expliquer ceux-ci à ceux-là qu'Albina et moi avons écrit ces chroniques.

 

1997648 pagesDenoël

Prix : 30,90 €

 

Pour les éditions originales :

Albina et la bicyclette, Chronique cycliste – 256 pages – 1968 – Calmann-Lévy

Albina roule en tête, Chronique cycliste – 230 pages – 1977 – Calmann-Lévy

Albina1-couverture.jpg

Albina2-couverture.jpg

 

 

 

Les couvertures originales de ces 2 grands classiques

16:52 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

Durtain Luc

Mieux vivre-couverture.jpgMieux vivre n° 7 – La bicyclette

Auteur : Luc Durtain

 

C'est par le chien que l'homme communique avec le règne animal : par le cœur fidèle, par la vénération, par l'obéissance intelligente du chien. De même, c'est par la bicyclette qu'il adhère à la race des machines.
[…] La bécane ? Camaraderie, ou plutôt mariage articulé, tendineux, à marche bipède et alternatoire – de l'homme lent – avec le métal, le caoutchouc, la rotation, l'axe, la promptitude.
Oh, c'est bien simple ! Deux ronds à rayons, les pédales, le guidon, et n'oublions pas le frein ! C'est tout.
Non. Nous avons pourtant oublié quelque chose. Le moteur : qui est fait d'homme, fait en homme. […]

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Fondée en 1936 par Jean Bonthoux pour promouvoir son produit phare, la Formule Jacquemaire n° 60, cette revue mensuelle, artistique et littéraire, était proposée aux médecins et pharmaciens. Chacun des 46 numéros parus entre janvier 1936 et septembre 1939 se composaient de textes et de photographies, souvent fournis par de célèbres auteurs, et d'insertions publicitaires pour cette fameuse Formule Jacquemaire.
Dans ce numéro 7 de juillet 1938 consacré à la bicyclette, le texte est rédigé par Luc Durtain et les très belles photos sont, entre autres, de Brassaï , Albert Steiner ou encore George Besson, le directeur de la collection. (Référence : Wikipédia )

 

193824 pagesSociété Publirex Villefranche (Rhône)

16:21 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Photographies, Revue | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

11/02/2018

Longefay Jean

Longefay-couverture.jpgSur la route enchantée
Hommage à Vélocio

Auteur : Jean Longefay

 

Extraits de la préface de Jacques Clément, alors Président des C.T. Caladois

Beaucoup de cyclotouristes connaissent Jean Longefay pour avoir lu ses articles ou poèmes dans « Cyclotourisme », dans la revue du « Club des Cent Cols », dan le bulletin du « C.T. Caladois » ou jadis dans « Le Cycliste » ; rares cependant sont ceux qui ont eu l'occasion de le côtoyer. Dès l'instant où il enfourche sa « petite Reine », il recherche la solitude et s'adonne à la poésie.
[…] Dans les pages qui suivent, il nous retrace, avec sa sensibilité, les grandes heures vécues en compagnie de sa fidèle « amie », lors de grandes randonnées, au cœur des montagnes, sur quelque sentier caillouteux, dans notre Beaujolais (qui n'est pas seulement vinicole mais aussi un paradis pour les cyclotouristes) et dans ces Dombes où les muses l'attendent au pourtour d'un étang, à l'aube ou au déclin du jour.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Publié en 1980 à l'occasion du cinquantenaire de la mort de Vélocio, ce « recueil de poèmes sur le cyclotourisme, la nature, le terroir, la philosophie, la montagne », nous montre un auteur amoureux des grands espaces, fier de ses ancêtres cyclotouristes, à la plume légère et poétique qui sait sublimer les nombreux instants de grâce que procure la bicyclette ; ces courts textes parcourent la France, Corse comprise, avec élégance et finesse, autant de voyages que Jean Longefay nous fait partager avec talent.
Merci à Jacques Clément pour m'avoir permis cette belle lecture.

 198056 pages – Auto-édition

 

Sur Vélocio, lire l’indispensable biographie de Raymond Henry présentée sur ce blog.

11:02 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

08/02/2018

Jerome K. Jerome

Les trois hommes-Arléa.jpgTrois hommes sur un vélo

Auteur : Jerome K. Jerome

 

C'est à vélo que, cette fois, nous retrouvons les «  Trois Hommes » qui, dans un bateau, ont amusé des générations de lecteurs.
Parcourant la Forêt-Noire, la Rhénanie et les Vosges, ils observent, ils s'étonnent, ils s'amusent et, surtout, pour notre plus grand plaisir, ils nous livrent leurs réflexions sur les mœurs des Allemands, des Français et même, parfois, des Anglais qu'ils rencontrent.
Dans une traduction nouvelle, voici la suite d'un classique de la littérature britannique, qui fut aussi un best-seller mondial.

Ce livre paru en 1900 en Grande -Bretagne sous le tire « Three men on the Bummel » a successivement été publié en France sous le titre « Les trois hommes en Allemagne » en 1922 puis «  Trois hommes en balade » en 1937 et enfin « Trois hommes sur un vélo » à partir de 1990. 

 

1990 pour cette édition – 302 pagesArléa
Les trois hommes-en balade.jpgCe livre est épuisé.

Texte en téléchargement sur le site Gallica de la BNF.

Sur l'auteur, voir sa fiche Wikipedia

Les trois hommes-BNF.JPG

13:50 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

31/01/2018

Danès Jean-Acier

Bicyclettres-couverture.jpgBicyclettres

Auteur : Jean-Acier Danès

 

Un tout jeune homme, fou de vélo, amoureux des livres, entreprend un tour de France des écrivains qu’il affectionne, en se rendant sur leurs lieux de vie, d’écriture et de sépulture. Du cimetière marin de Paul Valéry, à Sète, à la villa du Mont Noir de Marguerite Yourcenar dans les Flandres, d’Illiers-Combray, au cœur de la Beauce, où Proust passa son enfance, jusqu’à la Touraine de Balzac, Jean-Acier file d’étape en étape, sur sa bicyclette qu’il a affectueusement baptisée « Causette ». À l’abstraction des cartes se substitue peu à peu la réalité rêvée, vécue, puis couchée sur des carnets de voyage, des lieux traversés.
Mais le personnage principal de cette épopée minuscule n’est pas l’auteur. C’est la mosaïque d’un pays, son imaginaire, ses rencontres improbables, ses vallons perdus et ses portes closes – car il arrive aussi que la maison où certains écrivains passaient le plus clair de leur temps soit fermée, ou sous la coupe d’un gardien vigilant…
Émaillé de mille anecdotes et péripéties, ce livre est autant le récit d’un voyage en France, aujourd’hui, que l’acte de naissance d’un écrivain qui, sur son vélo, part à la rencontre de tous les autres.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Jean-Acier n'a que 20 ans, et pourtant, il se montre déjà, à travers son parcours contemplatif à travers la littérature, un fin connaisseur de la pratique cycliste et sait s'en faire un laudateur de tout premier ordre. Que ce soit dans ses descriptions de la route de nuit, dans ses évocations de la France des panneaux, dans ses galères pluvieuses sur des terrains d'une platitude sans fin, il sait faire passer dans ses mots son amour de la bicyclette, son plaisir de pédaler et de partir à la rencontre, de ses écrivains préférés bien sûr, mais aussi des petites gens qui illuminent les journées solitaires.
Le vélo, c'est la liberté, faire du vélo, quelle que soit la pratique, c'est la bonne vitesse pour être libre, la lecture de ce premier livre est une formidable ode à la petite reine, la toile de fond littéraire apportant une touche supplémentaire de séduction au lecteur !

 

2018224 pagesSeuil

Prix : 17,00 €

Pour en savoir plus sur l'auteur, consulter son blog.

Lu et apprécié par le comité de lecture du blog.

17:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer

13/01/2018

Rosny aîné J.-H.

Le tigre-couverture.jpg

Le tigre

Auteur : J.-H. Rosny aîné

 

Le parcours de la nouvelle « Le Tigre » est tout à la fois chaotique, passionnant et plein de rebondissements.
L'aventure imaginée par J.-H. Rosny aîné est si réaliste, qu'elle est passée, au fil du temps, de la fiction à la réalité, provoquant rapidement un véritable « buzz » !
Xavier Phuziant et Fabrice Mundzik vous proposent de découvrir l'histoire incroyable qui entoure ce récit.
Une enquête de longue haleine, qui débute en France, se poursuit aux États-Unis, puis en Nouvelle-Zélande, Inde, Malaisie… de la fin du XIXe siècle à l'aube de la Première guerre mondiale.

 

201524 pages – Bibliogs

Prix : 7,50 €

Tirage limité à 39 exemplaires numérotés

17:26 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer