Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2019

Catonné Jean-Marie - Fottorino Éric - Mordillat Gérard - Pouy Jean-Bernard

C'est mon tour-couverture.jpgC'est mon tour

Auteurs : Jean-Marie Catonné – Éric Fottorino – Gérard Mordillat – Jean-Bernard Pouy

 

Célébrer le centenaire du Tour de France n'est pas seulement fêter une simple épreuve sportive. C'est honorer aussi un monument de culture populaire. Le Tour de France est un patrimoine partagé par tout un peuple. Demi-dieux ou forçats, les hommes qui se sont affrontés sur des bicyclettes depuis 1903 ont bâti une légende en forme d'opéra antique rejoué chaque année. Toutes les générations vivantes, toutes les classes sociales, toutes les cultures s'assemblent l'été venu sur les bords des routes, devant des téléviseurs ou à proximité radiophonique pour communier lors de la Grande messe païenne du vélo.
Parmi les communiants, quatre écrivains, Jean-Marie Catonné, Eric Fottorino, Gérard Mordillat, Jean-Bernard Pouy, ouailles ferventes de cette liturgie estivale, ont souhaité manifester leur dévotion à leur manière, c'est à dire avec une très grande liberté évocatrice en marge des commémorations médiatiques et commerciales prévisibles. Décalés, " déraillés ", ils n'en sont pas moins de vibrants et sincères hommages à cette course centenaire, aux géants vêtus de jaune ou de vert et aux obscurs " porteurs d'eau ". Ils nous offrent la démesure de leur engagement à l'approche de la Fête Nationale. Promesse toujours tenue envers le public.

 

2003112 pagesEden productions

 

Voir sur notre blog les ouvrages d'Éric Fottorino et Jean-Bernard Pouy  que nous présentons.

12:25 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Éric Fottorino, Littérature - Poésie., Tour du Monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

15/09/2019

Bastide Gérard

couv-Voyageur-menteur-Bastide.jpgLe voyageur est un menteur

Auteur : Gérard Bastide

 

Ce voyage en France, c’est une recette-maison préparée depuis tant d’années avec d’authentiques morceaux d’aventures, mijotée avec des bouts d’expéditions, des conserves de pistes, des restes de virées, relevée avec des reliefs de montagnes bien sûr, assaisonnée de traces à la sauce sentier. Avec la débrouille, les rencontres de hasard, mes cahiers de bord et les récits que j’inventerai au gré de mes vagabondages.
Car mon voyage est un non-lieu. Voyage-rébus, parcours de paroles, carnet de dé-route, c’est aussi et surtout une réflexion au fil des pistes sur l’imaginaire, le pouvoir et la chair des mots. Moi je préfère une histoire sans voyage qu’un voyage sans histoire. Alors je reprends la route pour donner à manger aux mots, j’écris pour apprivoiser mes chemins. L’aventure commence quand on la raconte. Ainsi le récit du voyageur sera à la fois biographie, testament et fiction.

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Après La voie cyclique  en 2011 et L'intrépide centripète
 à la recherche du centre en 2016, Gérard Bastide vient une nouvelle fois nous enchanter par sa fantaisie, son amour des mots, son sens de l'absurde qui conduit le lecteur là où il souhaite le transporter.
Récit de voyage, non-récit de voyage, récit de non-voyage, non-récit de non-voyage, ce texte enchanteur est tout cela à la fois et le résumer serait le ramener à ce qu'il n'est pas, un texte de plus sur la bicyclette, le voyage, la vie en quelque sorte que Gérard s'est choisie et sait si bien évoquer à travers une avalanche de mots qui donne parfois le vertige et nous conduit loin, très loin... dans le pays imaginaire du "polyfaiseur de multichoses". Imaginaire ? ou pas.

 

2019180 pages Le pas d'oiseau

Prix : 10 €

 

Vous pouvez commander le livre par courrier à l’adresse ci-dessous :
Gérard Bastide 3, chemin de la plaine, 81240 Saint-Amans-Soult ou par courriel.

Pour en savoir plus sur cet étonnant personnage, consulter son sitouèbe.

 

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

11:14 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

01/07/2019

Fontaine Denis

Pour quelques dents-couverture.jpgPour quelques dents
et autres aventures vélocipédiques

Auteur : Denis Fontaine

 

Ces nouvelles vous feront pédaler sans effort et avec le sourire à la découverte de l'Islande, de l'Ile Maurice ou des Comores, dans Lyon comme dans les cols alpins ou pyrénéens, entre autres pays. Chaque texte explore une facette du vélo et vous rencontrerez des personnages drôles ou misérables, sympathiques ou exaspérants, mais toujours attachants.
Les cyclistes s'y reconnaîtront. Les autres apprécieront les détails historiques et l'autodérision joyeuse qui animent ces douze nouvelles où quelque chose déraille. Embarquement immédiat.

Denis Fontaine est cyclotouriste et médecin. Son premier roman, La route de Tamanrasset (L'Harmattan, 2016), était basé sur ses carnets de voyage en vélo à la découverte du Sahara algérien. Ces nouvelles aventures prennent leur source dans son expérience de globe-trotter, partout où le vent l'a mené au cours des trente dernières années.

 

2019180 pagesL'Harmattan

Prix : 18 €

10:33 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

28/05/2019

Sinsard Patrick et Véronique

Sinsard-couverture.jpgPetite reine & grands romans
25 circuits vélo sur les traces de grands romans français

Auteur.e.s : Patrick et Véronique Sinsard

 

Qui n'a jamais rêvé d'être transporté dans les décors de ses romans préférés ? Partez à vélo à la découverte des lieux où dix grands écrivains français ont fait vibrer leurs personnages...
Grâce à ce topo-guide cyclotourisme original, vous allez pouvoir vous immerger dans cette géographie romanesque, sur des itinéraires variés allant de 40 à 130 km, composés de paisibles routes de campagne.
Carte et profil des boucles, présentation des écrivains, résumé et extraits des œuvres... vous aurez toutes les informations indispensables pour vous plonger dans les paysages témoins des aventures et émotions de Julien Sorel, Emma Bovary, Augustin Meaulnes...
Une belle occasion de relire ses classiques !

Régions parcourues : Provence (Le hussard sur le toit), Dauphiné (Le Médecin de campagne), Pyrénées (Le Bossu), Bretagne (Quatrevingt-Treize), Auvergne (Gaspard des montagnes), Périgord (Jacquou le Croquant), Franche-Comté (Le Rouge et le Noir), Normandie (Madame Bovary), Nord (Germinal), Berry et Sologne (Le Grand Meaulnes )...

 

2019 224 pagesÉditions du Chemin des Crêtes

Prix : 24 €

21:35 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Guides, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/05/2019

Cador Jean-Marie

Cador-couverture.jpgLettres de mon vélo / Levelek a bicikliről

Auteur : Jean-Marie Cador

 

Lettres de mon vélo est une invitation au vrai voyage en littérature. A bicyclette, oui ! Quels beaux moments vous passerez à la lecture des paysages, des villes, des rencontres fortuites et quelques fois improbables.
En filigrane, les luttes, la fraternité, l’envie d’y croire toujours réaffirmée.
A l’autre qui disait « donnez-moi un point d’appui et je soulève l’univers ! », Jean-Marie répond « prends mon vélo ! ». Alain Leylavergne.

**

A Levelek a bicikliről valódi irodalmi utazásra szóló felhívás. Természetesen biciklis utazásról van szó! Ahogyan olvasás közben megfigyeljük a tájakat, városokat, a váratlan, néha valószerűtlen találkozásokat, rengeteg szép pillanatban lesz részünk! Küzdelmek és barátságok körvonalazódnak, és a hitünk mindezekben megerősítést nyer.
Arra a mondatra, hogy „adjatok egy fix pontot, és én kifordítom sarkaiból a világot”, Jean-Marie azt feleli: „fogd a biciklimet!”. Alain Leylavergne

 

201847 pages en français et 47 pages en hongroisGarbo Kiado

Prix : 3000 Ft

 

De cet auteur, voir également les 3 autres livres présentés sur ce blog.

22:05 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

03/05/2019

Haralambon Olivier

Mes coureurs-couverture.jpgMes coureurs imaginaires

Auteur : Olivier Haralambon

 

« Se dressant sur les pédales, il est capable de vivre toute une vie, une vie entière, en trente secondes. »
« Il s’est entiché de son vélo comme on s’attache à une machine, et il s’entraîne non pas pour gagner, mais pour stagner : s’étant bâti de muscle, pour rester cet ouvrier qu’il aurait dû être. Ou il est un champion moderne. Il s’entraîne selon les méthodes et la morale de son époque, il communique adroitement sur les réseaux sociaux et soigne son image. Champion, il est aussi ce corps qui passe dans la foule, et qui ne fait que passer, objet d’un désir impossible. Il prend sa retraite et se reconvertit dans une existence forcément plus ordinaire. Alors il regarde ses vieux maillots comme ses propres reliques, comme l’évocation sacrée de celui qu’il n’est plus. »

Ils sont au nombre de douze. Douze cyclistes, en selle ou non, jeunes ou retraités, glorieux ou las, champions modernes gérant leur image sur les réseaux sociaux, anciennes vedettes caressant le maillot de leurs victoires passées, hommes – et quelques femmes – pédalant pour une raison qu’ils ignorent parfois eux-mêmes.
Certains reconnaîtront dans ces croquis quelques personnalités du cyclisme. Les autres y trouveront des  fils, des pères, des amants, et le vertige de la littérature.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Douze portraits plus ou moins fantasmés de coureurs, dont une coureuse..., dans toute leur diversité, leurs histoires, leurs interrogations existentielles mais douze cyclistes tendus vers un même but, ne faire qu'un avec la machine et aller au-delà.
Au-delà de soi, au-delà du regard des autres, au-delà de la souffrance, dans une histoire qui n'est souvent que le prolongement d'un récit familial et sociétal, commencé il n'y a finalement pas si longtemps.

Né en 1967, Olivier Haralambon est écrivain, philosophe et ancien coureur. Il est l'auteur de Le versant féroce de la joie et de Le Coureur et son ombre que nous présentons sur ce blog et recommandons particulièrement.

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

2019160 pagesPremier Parallèle

Prix : 16 €

11:43 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Sport cycliste | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

27/02/2019

Ruben Emmanuel

Ruben-couverture.jpgSur la route du Danube

Auteur : Emmanuel Ruben

 

À l'été 2016, Emmanuel Ruben entreprend avec un ami une traversée de l'Europe à vélo. En quarante- huit jours, ils remonteront le cours du Danube depuis le delta jusqu'aux sources et parcourront 4 000 km, entre Odessa et Strasbourg. Ce livre-fleuve est né de cette odyssée à travers les steppes ukrainiennes, les vestiges de la Roumanie de Ceausescu, les nuits de bivouac sur les rives bulgares, les défilés serbes des Portes de Fer, les frontières hongroises hérissées de barbelés...
En choisissant de suivre le fleuve à contre-courant, dans le sens des migrations, c'est l'histoire complexe d'une Europe qui se referme que les deux amis traversent. Mais, dans les entrelacs des civilisations déchues et des peuples des confins, affleurent les portraits poignants des hommes et des femmes croisés en route, le tableau vivant d'une Europe contemporaine.
Dans ce récit d'arpentage, Emmanuel Ruben poursuit sa « suite européenne » initiée avec La Ligne des glaces (Rivages, 2014) et explore la géographie du Vieux Continent pour mieux révéler toutes les fictions qui nous constituent.

 

2019608 pages – Rivages

Prix : 23 €

 

Pour en savoir plus, lire ce très bon article du site La Marelle.

10:41 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Europe, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer

22/02/2019

Gerster Hélène

Gerster-couverture.jpgPetit fait curieux dont le récit peut éclairer le dessous des choses

Auteure : Hélène Gester

 

« A l’heure où l’autofiction envahit les tables des librairies, où chacun y va de sa petite détresse existentielle, où, par incapacité à inventer de la fiction, à innover dans le romanesque, on déballe ses petits drames domestiques, il existe des auteurs plus confidentiels qui prennent pour objet d’écriture le réel comme il passe, une promenade à bicyclette, des fragments de vécus savamment transposés, un naturalisme subtil.
Ainsi travaille Hélène Gerster, par ailleurs artiste plasticienne, qui s’en remet à la littéralité d’un réel à l’état pur, sans parti pris, ni narcissisme exhibé. Climat, mouvement d’un corps qui se déplace, déracinement passager : un séjour au Japon est évoqué, les mœurs étranges d’un pays, filtrées par une Européenne, l’univers aseptisé d’une culture à laquelle on doit s’adapter, le tout dans une écriture lisse, compacte, lumineuse qui n’a pas besoin d’en rajouter pour faire vrai. Il y a ici des “aventures plus ou moins désagréables”, certes, et l’écriture permet d’en adoucir les aspérités. »

Véronique Pittolo,

in Cahier Critique de Poésie, Ed. Farrago, Marseille, 2005.

200478 pages – Éditions de l'Attente

Prix : 10 €

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

 Des trois courts textes qui composent ce recueil, le premier qui a donné son nom à l'ensemble et le plus court aussi, nous livre par petites touches intimistes les sensations de l'auteure quand elle monte sur sa bicyclette et se confronte aux éléments, aux autres, à elle-même. En cinq pages, tout est dit, l'écriture est ciselée, aussi fine que le trait qui orne la couverture du livre et représente l'un des ses trajets à vélo dans les rues de Genève. Trajets qu'elle note soigneusement avant de les remettre en question, d'en découvrir de nouveaux, de repartir à l'aventure, pour ne pas tourner en rond.
Les deux textes suivants, bien que sans rapport avec la bicyclette, se lisent avec gourmandise et tendresse, vision personnelle du Japon ou narration dépouillée d'aventures plus ou moins désagréables.
Un vrai plaisir de lecture que je recommande.

 

Pour en savoir plus sur l'auteure, consulter son site.

10:52 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/12/2018

Adrian Pierre et Humm Philibert

TourDeLaFrance-couverture.jpgLe Tour de la France par deux enfants d’aujourd’hui

Auteurs : Pierre Adrian et Philibert Humm

 

Pierre et Philibert sont deux amis d’enfance, majeurs mais pas tout à fait vaccinés. L’envie de décamper les pousse à mettre leurs pas dans ceux des héros du Tour de la France par deux enfants : ce bestseller mythique de la IIIè République, au parfum d’encre violette, de craie et de grandes vacances. « On en avait rêvé de ce voyage. C’était une sorte de pari, et le livre d’Augustine Fouillée, dite G. Bruno, traînait depuis longtemps sur nos chevets. Cap ou pas cap ? On avait sorti les cartes et retracé le voyage exact d’André et Julien Volden. On prendrait le chemin des écoliers. Départementales, nationales, et roule ! » Voilà nos deux enfants partis pour un road trip drolatique à travers l’histoire et la géographie, la littérature et la mécanique, les métiers d’hier et d’aujourd’hui. La France change mais rien ne compte plus que l’instant présent, le bonheur buissonnier des paysages et des rencontres. À leurs côtés, nous embarquons à bord d’une Peugeot 204 ou d’un voilier, roulons à bicyclette, en autocar ou en TGV. On écoute Brassens, Véronique Sanson et IAM. On fait escale dans la Bourgogne d’Henri Vincenot et le Marseille de Plus belle la vie, dans la Bretagne des phares et des îles. Des villes fortifiées aux matchs de football, des cathédrales aux bars PMU, c’est une valse à deux temps sur les routes de la France, de l’enfance et de l’amitié.

 

2018363 pagesÉditions des Équateurs

Prix : 20 €

16:50 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

11/12/2018

Collectif

En costume d'huîtres-couverture.jpgEn costume d’huîtres

Auteur.e.s : Collectif

La Gidouille poursuit avec gourmandise sa collection du collectif annuel Variations. Ce sixième opus réserve bien des surprises avec ses œuvres originales inspirées par la photo d’un vieux vélo déglingué couvert de coquilles d’huîtres, témoignage émouvant d’un long séjour au fond de la mer.
Plus imaginatif(ve)s que jamais, les 21 auteur(e)s ici publié(e)s ont fantasmé les raisons les plus romantiques, farfelues ou tordues pour lesquelles ce vélo s’est retrouvé dans cette situation.
Des découvertes étonnantes, des lectures surprenantes. Ce livre est le résultat des votes d’un jury de libraires, lecteur(trice)s, bibliothécaire, éditeurs et auteure de la photo sur des envois anonymisés, ce qui garantit encore une fois le haut niveau du talent des écrivains contemporains de Bretagne et d’ailleurs.

Avec des textes de : Dominique Amanou, William Augel, Patrick Bent, Patricia Bornand-Andrey, Éric Chesneau, Claire Connan, Périne Dourel, Martine Drillet, Alain Emery, Bernard Granjean, Jean-Luc Guardia, Françoise Hachani, Corentin Huon de Penanster, Sève Laurent-Fajal, René Péron, Michel Philippo, Benoît "Blequin" Quinquis, Marie-Françoise Roger, Gilbert Siou, Eve-Lyn Sol et Sandrine Waronski.

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

 Le vélo dans tous ses états, pour échapper à un inévitable cataclysme climatique, témoin de l’Histoire, la grande comme la plus petite, moyen de locomotion à privilégier ou, au contraire, à éviter pour échapper à un destin tout tracé…Vélo œuvre d’art à la Marcel Duchamp, vélo au cœur d’intrigues policières ou de lourds secrets de famille, vélo romantique ou doté de la parole !

Tout est prétexte ici à l’imagination et à la fantaisie mais aussi à humer l’air du temps et ses préoccupations écologiques, environnementales ou historiques. Le plus souvent sous forme de courtes nouvelles, avec aussi une brève incursion dans le monde du théâtre et de la poésie, les vingt et un textes réunis ici sont autant d’hommages à la petite reine dont le pouvoir de transcender l’ordinaire n’est plus à démontrer mais que la littérature parvient parfois encore à magnifier.

 

Lu et apprécié par le comité de lecture du blog

 

2018152 pages La Gidouille

Prix : 16 €

15:01 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

10/06/2018

Degoutte Christian

Degoutte-couverture.jpgVoyage avec un vélo à travers le Forez pour aller chez Laura

Auteur : Christian Degoutte

 

Nous découvrons le voyageur seul dans un car avec son vélo, dialoguant avec Laura, nous laissant déjà deviner une attente, un désir, un rêve d'avenir peut-être. Nous le quitterons, vingt pages plus loin, arrivant avec le soir, se demandant si Laura voudra de lui, accompagné de toutes les bêtes du monde ? Ces bêtes qu'il a croisées et transportées avec lui jusqu'au terme de sa balade, des bêtes pas forcément toutes animales....
Entre ces deux bornes temporelles, Christian Degoutte nous délecte d'une balade poétique et littéraire à travers les paysages du Forez, en bordure de Loire ou encore sur des chemins caillouteux qui ramène le cycliste à son statut de piéton et le libère de l'obligation de suivre les routes balisées.
L'esprit, comme souvent à bicyclette, divague, les pensées se font philosophie de vie, les questions se multiplient, sans forcément trouver une réponse immédiate. Songer à vélo, c'est passer sa vie à ne rien proposer de définitif.
Le récit de cette journée à bicyclette, à vivre décousu et jouir de n'être que, se déguste avec gourmandise et une certaine félicité, celle de partager avec l'auteur des émotions et des interrogations communes que, lui, a su mettre en mots de très belle manière.

Jean-Yves MOUNIER

201820 pagesSaint-Omer en toutes lettres

Prix : 10 €

Pour se procurer cet ouvrage, contacter l'association éditrice : Saint-Omer en toutes lettres, 24 rue de Wissocq, 62500 Saint-Omer ou par courriel.

 

Ce texte a été originellement publié dans la revue Décharges en 2003.

Pour en savoir plus, lire également cet article publié dans Libération du 2 juin 2018.

Lu et apprécié par le comité de lecture du blog

15:03 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

22/03/2018

Faizant Jacques

Faizant-couverture.jpgAlbina et la bicyclette – Albina roule en tête – Oublie-moi Mandoline

Auteur : Jacques Faizant

 

Connu comme dessinateur de presse, Jacques Faizant l'est moins comme romancier.
Amoureux de la bicyclette, grand ami de Blondin, notre dessinateur a pris la plume pour nous raconter l'histoire de l'imprévisible et impertinente Albina plongée dans la «mafia du dérailleur».
Dans le présent ouvrage est également rééditée Oublie-moi Mandoline, l'histoire d'une ravissante comptable qui, pour séduire, dérobe un encombrant dossier.
Le lecteur, avec ce second volume, accède désormais à toute l'œuvre romanesque de Jacques Faizant.

Avant-propos de Albina et la bicyclette

Le cycliste en société est, généralement, l'objet d'une curiosité amusée parfois ironique et souvent passionnée.
Le non-cycliste, n'imaginant la bicyclette que chevauchée par Anquetil ou le garçon boucher, s'effare de découvrir que des gens qui ne sont apparemment ni l'un ni l'autre pratiquent un sport dont il ignore jusqu'à l'existence. Il pose alors des questions et s'effare bien davantage : Comment ?... des centaines de kilomètres par jour ?... des randonnées de milliers de kilomètres des raids à l'étranger ?... des... comment dites-vous ? des Diagonales ? des Flèches ? des Brevets ? des escalades de cols ? A votre âge?... Dites-moi encore ceci... Précisez-moi cela... Mais je ne savais pas ! Et que mangez-vous ?... Et où dormez-vous ?... Et que faites-vous quand ?... Et si... ? Et lorsque... ? Et qui... ? et quoi... ? Et... ?
A force de répondre à des questions toujours semblables par des réponses chaque fois identiques, on se rend compte qu'avec les grands fonds océaniens et la face cachée de la Lune, le cyclisme (autre que de compétition) reste un mystère pour la plupart des gens et suscite, lorsqu'il leur est expliqué, un intérêt qui n'est pas toujours feint.Si les cyclistes courent les routes, les non-cyclistes courent les rues.
C'est dans le but d'expliquer ceux-ci à ceux-là qu'Albina et moi avons écrit ces chroniques.

 

1997648 pagesDenoël

Prix : 30,90 €

 

Pour les éditions originales :

Albina et la bicyclette, Chronique cycliste – 256 pages – 1968 – Calmann-Lévy

Albina roule en tête, Chronique cycliste – 230 pages – 1977 – Calmann-Lévy

Albina1-couverture.jpg

Albina2-couverture.jpg

 

 

 

Les couvertures originales de ces 2 grands classiques

16:52 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Durtain Luc

Mieux vivre-couverture.jpgMieux vivre n° 7 – La bicyclette

Auteur : Luc Durtain

 

C'est par le chien que l'homme communique avec le règne animal : par le cœur fidèle, par la vénération, par l'obéissance intelligente du chien. De même, c'est par la bicyclette qu'il adhère à la race des machines.
[…] La bécane ? Camaraderie, ou plutôt mariage articulé, tendineux, à marche bipède et alternatoire – de l'homme lent – avec le métal, le caoutchouc, la rotation, l'axe, la promptitude.
Oh, c'est bien simple ! Deux ronds à rayons, les pédales, le guidon, et n'oublions pas le frein ! C'est tout.
Non. Nous avons pourtant oublié quelque chose. Le moteur : qui est fait d'homme, fait en homme. […]

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Fondée en 1936 par Jean Bonthoux pour promouvoir son produit phare, la Formule Jacquemaire n° 60, cette revue mensuelle, artistique et littéraire, était proposée aux médecins et pharmaciens. Chacun des 46 numéros parus entre janvier 1936 et septembre 1939 se composaient de textes et de photographies, souvent fournis par de célèbres auteurs, et d'insertions publicitaires pour cette fameuse Formule Jacquemaire.
Dans ce numéro 7 de juillet 1938 consacré à la bicyclette, le texte est rédigé par Luc Durtain et les très belles photos sont, entre autres, de Brassaï , Albert Steiner ou encore George Besson, le directeur de la collection. (Référence : Wikipédia )

 

193824 pagesSociété Publirex Villefranche (Rhône)

16:21 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Photographies, Revue | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

11/02/2018

Longefay Jean

Longefay-couverture.jpgSur la route enchantée
Hommage à Vélocio

Auteur : Jean Longefay

 

Extraits de la préface de Jacques Clément, alors Président des C.T. Caladois

Beaucoup de cyclotouristes connaissent Jean Longefay pour avoir lu ses articles ou poèmes dans « Cyclotourisme », dans la revue du « Club des Cent Cols », dan le bulletin du « C.T. Caladois » ou jadis dans « Le Cycliste » ; rares cependant sont ceux qui ont eu l'occasion de le côtoyer. Dès l'instant où il enfourche sa « petite Reine », il recherche la solitude et s'adonne à la poésie.
[…] Dans les pages qui suivent, il nous retrace, avec sa sensibilité, les grandes heures vécues en compagnie de sa fidèle « amie », lors de grandes randonnées, au cœur des montagnes, sur quelque sentier caillouteux, dans notre Beaujolais (qui n'est pas seulement vinicole mais aussi un paradis pour les cyclotouristes) et dans ces Dombes où les muses l'attendent au pourtour d'un étang, à l'aube ou au déclin du jour.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Publié en 1980 à l'occasion du cinquantenaire de la mort de Vélocio, ce « recueil de poèmes sur le cyclotourisme, la nature, le terroir, la philosophie, la montagne », nous montre un auteur amoureux des grands espaces, fier de ses ancêtres cyclotouristes, à la plume légère et poétique qui sait sublimer les nombreux instants de grâce que procure la bicyclette ; ces courts textes parcourent la France, Corse comprise, avec élégance et finesse, autant de voyages que Jean Longefay nous fait partager avec talent.
Merci à Jacques Clément pour m'avoir permis cette belle lecture.

 198056 pages – Auto-édition

 

Sur Vélocio, lire l’indispensable biographie de Raymond Henry présentée sur ce blog.

11:02 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

08/02/2018

Jerome K. Jerome

Les trois hommes-Arléa.jpgTrois hommes sur un vélo

Auteur : Jerome K. Jerome

 

C'est à vélo que, cette fois, nous retrouvons les «  Trois Hommes » qui, dans un bateau, ont amusé des générations de lecteurs.
Parcourant la Forêt-Noire, la Rhénanie et les Vosges, ils observent, ils s'étonnent, ils s'amusent et, surtout, pour notre plus grand plaisir, ils nous livrent leurs réflexions sur les mœurs des Allemands, des Français et même, parfois, des Anglais qu'ils rencontrent.
Dans une traduction nouvelle, voici la suite d'un classique de la littérature britannique, qui fut aussi un best-seller mondial.

Ce livre paru en 1900 en Grande -Bretagne sous le tire « Three men on the Bummel » a successivement été publié en France sous le titre « Les trois hommes en Allemagne » en 1922 puis «  Trois hommes en balade » en 1937 et enfin « Trois hommes sur un vélo » à partir de 1990. 

 

1990 pour cette édition – 302 pagesArléa
Les trois hommes-en balade.jpgCe livre est épuisé.

Texte en téléchargement sur le site Gallica de la BNF.

Sur l'auteur, voir sa fiche Wikipedia

Les trois hommes-BNF.JPG

13:50 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

31/01/2018

Danès Jean-Acier

Bicyclettres-couverture.jpgBicyclettres

Auteur : Jean-Acier Danès

 

Un tout jeune homme, fou de vélo, amoureux des livres, entreprend un tour de France des écrivains qu’il affectionne, en se rendant sur leurs lieux de vie, d’écriture et de sépulture. Du cimetière marin de Paul Valéry, à Sète, à la villa du Mont Noir de Marguerite Yourcenar dans les Flandres, d’Illiers-Combray, au cœur de la Beauce, où Proust passa son enfance, jusqu’à la Touraine de Balzac, Jean-Acier file d’étape en étape, sur sa bicyclette qu’il a affectueusement baptisée « Causette ». À l’abstraction des cartes se substitue peu à peu la réalité rêvée, vécue, puis couchée sur des carnets de voyage, des lieux traversés.
Mais le personnage principal de cette épopée minuscule n’est pas l’auteur. C’est la mosaïque d’un pays, son imaginaire, ses rencontres improbables, ses vallons perdus et ses portes closes – car il arrive aussi que la maison où certains écrivains passaient le plus clair de leur temps soit fermée, ou sous la coupe d’un gardien vigilant…
Émaillé de mille anecdotes et péripéties, ce livre est autant le récit d’un voyage en France, aujourd’hui, que l’acte de naissance d’un écrivain qui, sur son vélo, part à la rencontre de tous les autres.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Jean-Acier n'a que 20 ans, et pourtant, il se montre déjà, à travers son parcours contemplatif à travers la littérature, un fin connaisseur de la pratique cycliste et sait s'en faire un laudateur de tout premier ordre. Que ce soit dans ses descriptions de la route de nuit, dans ses évocations de la France des panneaux, dans ses galères pluvieuses sur des terrains d'une platitude sans fin, il sait faire passer dans ses mots son amour de la bicyclette, son plaisir de pédaler et de partir à la rencontre, de ses écrivains préférés bien sûr, mais aussi des petites gens qui illuminent les journées solitaires.
Le vélo, c'est la liberté, faire du vélo, quelle que soit la pratique, c'est la bonne vitesse pour être libre, la lecture de ce premier livre est une formidable ode à la petite reine, la toile de fond littéraire apportant une touche supplémentaire de séduction au lecteur !

 

2018224 pagesSeuil

Prix : 17,00 €

Pour en savoir plus sur l'auteur, consulter son blog.

Lu et apprécié par le comité de lecture du blog.

17:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

13/01/2018

Rosny aîné J.-H.

Le tigre-couverture.jpg

Le tigre

Auteur : J.-H. Rosny aîné

 

Le parcours de la nouvelle « Le Tigre » est tout à la fois chaotique, passionnant et plein de rebondissements.
L'aventure imaginée par J.-H. Rosny aîné est si réaliste, qu'elle est passée, au fil du temps, de la fiction à la réalité, provoquant rapidement un véritable « buzz » !
Xavier Phuziant et Fabrice Mundzik vous proposent de découvrir l'histoire incroyable qui entoure ce récit.
Une enquête de longue haleine, qui débute en France, se poursuit aux États-Unis, puis en Nouvelle-Zélande, Inde, Malaisie… de la fin du XIXe siècle à l'aube de la Première guerre mondiale.

 

201524 pages – Bibliogs

Prix : 7,50 €

Tirage limité à 39 exemplaires numérotés

17:26 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

22/11/2017

Grenier Nicolas

EdV_La petite reine_Anthologie litteraire du cyclisme_Couverture_p1.jpgLa petite reine : une anthologie littéraire du cyclisme

Auteur : Nicolas Grenier

Préface de Jean Durry

 

Cette nouvelle anthologie littéraire du cyclisme nous offre à lire et relire des textes, bien au-delà des anthologies sportives existantes. Elle présente un panorama d’écrits en langue française, avec des extraits de romans, essais, poèmes et articles de presse, du XIXe siècle jusqu’à l’entre-deux-guerres, qui restent encore modernes de nos jours.

On y découvre les fameux récits d’Alfred Jarry, Alphonse Allais, Albert Londres, Maurice Leblanc, Pierre de Coubertin, Octave Mirbeau, et beaucoup d’autres encore. Des auteurs célèbres ou moins connus, tombés dans l’oubli, mais qui en leur temps étaient les « vedettes » de chroniques sportives. Tous ces auteurs ont voulu décrire, à leur manière, cette merveilleuse machine, le vélo, qui comme l’automobile et le chemin de fer a révolutionné le transport dans les villes, les campagnes, la société et a inventé un nouveau sport. Sur leur bicyclette, les hommes, les femmes… et les enfants découvrent, enfin, la liberté, et aussi la fraternité.

Soixante textes, précédés d’une présentation de l’auteur, composent cette anthologie. Chaque chapitre aborde les grands thèmes du cyclisme, comme les loisirs, la compétition, la physiologie, la guerre, la ville, la technique. Ce « deux-roues » si particulier entraîne certains auteurs dans des envolées lyriques et poétiques. Qu’il s’agisse d’une dame ou d’une jeune fille à bicyclette, d’un cycliste amateur ou d’un sportif professionnel, héros de la route et d’un jour, d’un flagorneur, d’un chroniqueur sportif, l’effort ou le plaisir de pédaler est toujours là, mais souvent contrebalancé par des descriptions pamphlétaires, sportives, sociologiques, techniques, à l’exemple de l’invention des pneumatiques par André Michelin, mais aussi humoristiques ou encore romantiques, tel le récit d’une promenade à vélo pouvant devenir érotique… Du vélocipède au vélo de course en passant par la bicyclette ou encore le « vélocipard », il y en a pour tous les goûts.

L’auteur a souhaité apporter une nouvelle vision du cyclisme dans la littérature. Ce livre s’adresse à toutes et tous, qu’ils soient sportifs, amateurs de littérature, spécialistes du vélo, universitaires ou tout simplement amoureux de la « petite reine ».

 

2017324 pages Les Éditions du Volcan

Prix : 22 €

16:31 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

12/11/2017

Lot Laurencine

Laurencine Lot-couverture.jpgTous les vélos du monde

Auteure : Laurencine Lot

 

Depuis l'été 1980, et sa première photographie d'un vélo irlandais, Laurencine Lot n'a cessé de regarder autrement les vélos de par le monde.
« Où que j'aille les vélos se mettent en scène, signant les paysages, sous toutes les latitudes et dans les endroits les plus variés : sur les trottoirs et les chaussées, les routes et les chemins, dans l'herbe ou dans le foin, dans le sable ou sur l'eau, dans l'eau même, sur les quais ou le tarmac, sous un arbre ou un auvent, contre un mur ou une barrière, sur les grands-places ou cachés dans un petit jardin.
Debout, couchés, appuyés, accrochés, suspendus, fixés, attachés, dressés, abandonnés, encastrés les uns dans les autres, ils sont partout, ont toutes les formes et couleurs. Simples, utiles et nécessaires, sophistiqués quelquefois, décorés aussi, ils partagent avec leur propriétaire une attente de Tailleurs .
Ils appartiennent à tout un chacun : jeunes et moins jeunes, femmes et hommes, de toute culture. Ils transportent tout : le minéral, le végétal, l'animal et l'humain. Une échelle à Dublin, une citerne à La Havane, de la canne à l’ile Maurice, du pain à l'île aux Princes, des poulets à Hong Kong et du linge à Jaipur. »

Sous tous les cieux, ils donnent une âme à deux roues au paysage. Enrichi de près de deux cents citations d'auteurs de toute langue, ce livre fait sourire, rêver, voyager, rapproche les contraires, confronte les oppositions, et exprime au final l'universalité de la fraternité joyeuse des pédalants.

 

2002175 pages La Renaissance du livre

Livre épuisé

 

Cette maison d'édition belge propose de nombreux guides de voyages à bicyclette et des biographies de champions cyclistes.

12:35 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Photographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

01/10/2017

Bosc Henri

UnVeloDesLivresCouv.JPGUn vélo... des livres

Auteur : Henri Bosc

 

Henri Bosc, cyclotouriste bien connu, apôtre du 650 B, et directeur, à l'époque , de la bibliothèque départementale de prêt de l'Aveyron est à l'origine de la réalisation de ce livret de 60 pages avec Laurence Bonne , directrice adjointe.

Dans ce petit fascicule, Henri présente une sélection de textes littéraires en lien avec la bicyclette. Une occasion supplémentaire de découvrir le vaste univers de la petite reine.

 

 UnVeloDesLivresAuteurs-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

199460 pagesBibliothèque Départementale de Prêt de l'Aveyron

18:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Hilarides Piet Hein

Hilarides-littérature-couverture.jpgPiet Hein Hilarides

La bicyclette dans la littérature française

 

Est-ce qu'il existe un parallélisme entre le développement de l'emploi de la bicyclette dans la société française de la fin du 19e siècle à nos jours et les descriptions de cet emploi que l'on peut rencontrer dans la littérature contemporaine traitant de la même époque ?

C'est à cette question que va tenter de répondre Piet Hein Hilarides dans ce petit opuscule fait maison, organisé en 3 périodes, étudiant chacune à travers un certain nombre d’œuvres ayant en commun une valeur littéraire et dans lesquelles la bicyclette a une véritable fonction.

Sont convoqués ici, par exemple, Émile Zola, Alain-Fournier ou Inès Cagnati, leurs écrits sont analysés au regard de la question posée préalablement et l'auteur arrive à la conclusion – en reconnaissant volontairement que son corpus est réduit et que ses conclusions ne peuvent s'appliquer qu'à celui-ci – que le parallélisme source de cette étude existe bien.

Une porte d'entrée intéressante dans les liens entre bicyclette et littérature qui mériterait d'être élargi à un plus grand nombre de titres, de très nombreuses œuvres de fiction ayant mis en scène la bicyclette...

Il existe une édition en anglais de cette brochure.

 

198954 pagesAutoédition disponible auprès de l'auteur.

Prix : 10,00 €

 

Hilarides-philatélie-couverture.jpg

 

 

Piet Hein Hilarides publie également, aux mêmes conditions, « CYCLISME & PHILATÉLIE », un catalogue thématique de la bicyclette, description de tous les 3411 timbres cyclistes du monde entier de 1887 à 2006. André Tignon consacre sur son site un article très complet sur ce cycliste collectionneur.

10:37 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

23/06/2017

Giraud Hélène

Le goût du vélo-couverture.JPGLe goût du vélo

Textes choisis et présentés par Hélène Giraud

 

Au XIXe  Siècle, la bicyclette constitue une révolution et bouscule les conservatismes. Moyen de locomotion, et parfois d’émancipation, elle devient aussi un sport. Le Tour de France, créé en 1903, attire les plus grandes plumes : le vélo se répand dans les classes populaires, qui voient leur quotidien transcendé dans les aventures de « Coppi le charcutier » ou du « mitron Bobet ».

Aujourd’hui, le vélo n’est plus réservé aux dimanches, aux campagnes ou aux athlètes : il est de plus en plus présent dans les villes. On le pare de nouvelles vertus : il rime avec sobriété, autonomie, responsabilité, convivialité.

Balade en compagnie d’Émile Zola, Maurice Leblanc, Jules Romains, Louis Nucéra, Pierre Sansot, Philippe Delerm, Érik Orsenna, Odon Vallet, Alphonse Allais, Jerome K. Jerome, Alfred Jarry, René Fallet, Albert Londres, Antoine Blondin, Paul Fournet, Éric Fottorino et bien d’autres...

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Hélène Giraud, dans ce petit ouvrage, nous ouvre les portes de son panthéon littéraire cycliste. En quatre chapitres et trente chroniques, elle nous présente tous les aspects de la bicyclette à travers les XIXe et XXe siècles et des auteurs plus ou moins connus. À côté des grands classiques (Leblanc, Jarry, Nucéra, Ruffier pour n'en citer que quelques-uns), le lecteur pourra faire connaissance avec des textes plus spécialisés, la plupart disponibles grâce à de judicieuses rééditions et visibles sur ce blog, comme O'Followell ou De Amicis (tous deux hautement recommandables). Chaque texte bénéficie d'une petite note critique permettant de situer son auteur et son rapport à la bicyclette.
Le format poche du livre en fait un compagnon idéal lors d'un court voyage à bicyclette mais le lecteur plus exigeant lui ajoutera l'indispensable anthologie d'Edward Nye « À bicyclette »  parue en 2000 aux éditions Sortilèges ou encore les « Dernières pédalées » de Christian Le Goff en 2011 et pourquoi pas le sympathique petit fascicule de Piet Hein Hilarides de 1989 « La bicyclette dans la littérature française ».

 

Première parution en 2012Le goût du vélo-couverture2012.jpg

2017 - 128 pages - Mercure de France

Prix : 8 €

 

La couverture de la première édition

 

Hélène Giraud est également co-auteure du livre "Le Vélo pour les Nuls" paru en 2014.

 

 

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

18:31 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

20/06/2017

Bobet Jean

 Couv-Bobet.jpgÀ vélo & ailleurs

Auteur : Jean Bobet

 

Né en 1930, il fut champion du monde universitaire en 1949 à Budapest, avant d’entamer une carrière de coureur cycliste professionnel qui l’amena sur les routes des plus grandes épreuves.
Il se tourna ensuite vers le journalisme en collaborant à L’Équipe, au Monde et à Cinq colonnes à la une avant de diriger le service des Sports de RTL.
Auteur de plusieurs livres sur le cyclisme, il reçut le grand prix de Littérature sportive 2003, pour sa biographie d’Octave Lapize.


… Je me rappelle qu’Antoine Blondin dans une de ses chroniques m’avait appelé l’homme au masque de frère.
Je me rappelle que la jeunesse m’a quitté un jour à cinq kilomètres du sommet du col du Galibier…

 

2009120 pages – Le Pas d'oiseau

Prix : 12 €

17:57 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/06/2017

Consigny Thierry

 Consigny-couverture.jpgÀ vélo

Auteur : Thierry Consigny

 

9 chroniques autour du vélo, autant de courts textes à la gloire de la petite reine, des plaisirs simples qu'elle procure, des émotions qu'elle engendre au hasard d'une balade urbaine ou d'un vol de vélos, des pensées qu'elle fait naître un jour de neige ou de débordement de la Seine.

Une ode à la simplicité, à la beauté, à la légèreté... Quelques lignes pour exprimer ce que tout cycliste ressent à un moment ou à un autre lorsqu'il tourne les jambes « l'air dans la figure et la marginalité dans la tête ».

Un joli petit livre qui trouvera toute sa place sur le rayon « vélosophie » de votre bibliothèque.

 Les animateurs du blog Biblio Cycles fustigent régulièrement ces parutions à prix exorbitants permises désormais par les sites en ligne qui ne font qu'imprimer textes et photos n'intéressant généralement que leurs auteurs, aussi saluons-nous ici très sincèrement la démarche de « Lire c'est partir », maison d'édition associative qui a décidé de vendre tous ses livres à 0,80 €, au prix coûtant et sans recherche du moindre bénéfice...

 

201664 pages – Éditions Lire c'est partir

Prix : 0.80 €

Ce livre existe également en CD, au même prix.

 

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

17:48 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

23/05/2017

Collectif

 Maillot noir-couverture.jpgMaillot noir

Auteurs : Collectif

Préface : Jean-Bernard Pouy

 

Le Tour de France est de retour. De nouveau, il aborde les terres du cyclisme, l’Ouest et la Bretagne. Mais entre les forçats de la route et les experts en chimie de l’effort, il y a le panache, les espoirs de victoire et les défaites. Le Tour est un concentré d’humanité, de sang et de larmes, d’effort, de sueur et de drames.

11 juillet 2015. 8e étape du Tour de France.

Ville de départ: Rennes. Ville d’arrivée : Mûr-de-Bretagne. […]

Huit auteurs de romans noirs issus du collectif Calibre 35 donnent leur version de cette étape historique. Huit étapes donc pour un seul maillot : le noir. Celui qui était attribué au dernier du classement dans le Giro dans les années 50. Le noir aussi du polar.

Entre le « Go slow » clin d’œil au « Go fast », quelques meurtres, des enquêtes, du dopage et des personnages de substitution, Rennes, Mûr de Bretagne, et le lac de Guerlédan, ces huit nouvelles feront découvrir les coulisses « imaginaires » de ce tour de France si populaire en nos contrées. Le maillot noir (Maglia nera) fut attribué au Giro (Tour d’Italie) de 1946 à 1951. Il « récompensait » le dernier du classement. C’est l’équivalent de la lanterne rouge ou de la cuillère en bois. [...]

 

2015244 pages – Goater Noir

Prix : 15 €

22:46 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

19/05/2017

Haralambon Olivier

 Le coureur-couverture.jpgLe coureur et son ombre

Auteur : Olivier Haralambon

 

« J'étais vieux de treize ans mais je me sentais naître, enfant de la pédale. »

Le cyclisme, c’est Poulidor, Richard Virenque et Lance Armstrong, ça sent le camphre et la chicorée, les fautes de syntaxe et l’EPO. Le cyclisme, c’est le Tour de France, devant lequel vous ne cessez de vous ennuyer qu’en vous endormant.

À rebours de cette idée, j’aimerais ici embrasser la liste des enchantements par lesquels je suis passé, à ne fréquenter que des cyclistes pendant des années, à ne vivre que comme eux, au point d’en être devenu un, ad vitam. J’ai dû me rendre à l’évidence : les livres ne rendent pas plus malins, la course cycliste oui. La course cycliste a la vertu de vous détromper. Vous pensez sans doute que rien n’est plus simple, plus mécanique que pédaler, et qu’une course de vélo c’est Les Temps Modernes version aseptisée, clinique, sans Chaplin et sans la poésie. Vous ne soupçonnez pas qu’être fort et rouler vite sont deux choses absolument différentes. Que la pédale se recouvre, se caresse, bien plus qu’on n’y appuie. Vous les croyez des brutes, ils sont délicats comme des danseuses, subtils plus que bien des écrivains, faute de quoi ils n’avanceraient pas.

2017 160 pages – Éditions Premier Parallèle

Prix : 16 €E-book : 6,99 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

17:57 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Essai, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

18/05/2017

Buzzati Dino

 Giro 1949-couverture.jpgSur le Giro 1949

Auteur : Dino Buzzati

Préface : Éric Fottorino

 

DIno Buzzati n’y connaissait rien au vélo. Et c’est pourtant lui qu’envoie le Corriere della Sera pour couvrir le Tour d’Italie 1949 et suivre le duel attendu par tout un pays entre le « vieux lion » Gino Bartali et Fausto Coppi, un duel épique entré dans la légende du sport.

L’auteur du Désert des Tartares, du K, véritable reporter dictant ses papiers à la fin des étapes, convoque Hector et Achille, imagine un dialogue entre deux chèvres regardant passer le peloton ou, tel un béotien, s’intéresse aux pédales – « Quand l’une est en haut, l’autre est en bas et chacune veut imiter l’autre » – et à Serse Coppi, le frère méconnu. Buzzati décrit l’Italie d’après-guerre, une botte encore rougie par les braises du fascisme, et les Italiens du bord des routes qui n’ont d’yeux que pour les deux champions : Gino le Toscan, le pieux, le conservateur réfugié́ au Vatican pendant la guerre, qui puise dans sa foi l’énergie pour gravir les montagnes ; et son inverse, le Campionissimo, piémontais, moderne, cartésien, progressiste, pas religieux pour un sou. Bartali est petit, Coppi est élancé. Ce sont les deux visages de l’Italie, comme l’écrira Malaparte.

L’écrivain, déjà reconnu, ne singe pas les journalistes sportifs, il chronique ce Giro à sa manière unique, avec des angles inhabituels, nous livre le récit d’une épopée plus grande que le sport, nous conte une péninsule qui oublie son quotidien avec ce merveilleux prétexte qu’est son tour à vélo.

Un texte qu’on ne peut lire sans émotion ni passion, et qui a toute sa place dans l’œuvre de Dino Buzzati. Il  est bien sûr l’auteur de l’un des grands classiques du XXe siècle, Le Désert des Tartares, d’un recueil fameux de nouvelles, Le K, ou encore d’un succès de littérature jeunesse, La Fameuse Invasion de la Sicile par les ours. Il était également peintre, et surtout journaliste au Corriere della Serra, un métier qui l’a influencé dans sa quête, à partir du quotidien, de l’insolite, voire du fantastique.

2017200 pages So Lonely

Prix : 14 €Sur-le-Giro-1949-édition 1984.jpg


La couverture de la rare édition de 1984 chez Robert Laffont

 

21:22 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Littérature - Poésie., Tours cyclistes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

19/04/2017

Gauchet Grégoire

cyclotourisme Le maillot jaune flotte sur la petite chaume

Auteur : Grégoire Gauchet

Trois amis, Philippe, Aymeric et Pierre, rattrapés par la quarantaine avec des fortunes conjugales diverses, se donnent rendez-vous début mai pour traverser les Vosges à VTT, vingt ans après s’être perdus de vue à Strasbourg où ils étaient étudiants. Leur périple, marqué du quadruple sceau des souvenirs de jeunesse, du coureur cycliste Marco Pantani, de la quête des Suédoises et d’un certain désenchantement, effectuera une étape improbable et éprouvante dans une cabane perdue la petite Chaume, où une tardive tempête de neige les aura cloués. Isolés dans la montagne comme ils le sont dans leurs existences, les trois cyclistes décideront de faire face et de lutter, pour le meilleur et pour le pire, contre le temps qui passe et l’amour qui s’use. Mais leur désir d’une autre vie résistera-t-il au mensonge ? Une farce à bicyclette, une comédie d’humour tous terrains, “Le maillot jaune flotte sur la Petite Chaume“ est un court roman burlesque et réjouissant.

2014- 124 pages – Éditeur : Le Verger

13:28 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

21/03/2017

Laîné Marie-Odile

 Lainé-couverture.jpgÉcoute la route,

conversations vélocipédiques

Auteure : Marie-Odile Laîné

 

« la route ne va pas à quelque endroit mais elle est quelque chose »

Jean Giono, Provence

La tête dans le guidon, mon esprit flotte, quelque part entre l’espace vacant ouvert par la route et le macadam, ce macadam auquel j’ai décidé de me vouer, le temps d’une échappée belle en vélo par les plus petites routes du Lubéron.

La matière-route me rentre dans les jambes, transite par mon cœur et s’infiltre jusqu’à ma tête. Jamais je ne me sens seule ; la route est ce quelque chose, parfois ce quelqu’un, qui me tient compagnie.

Jamais je ne m’ennuie. Elle me réserve sans cesse des surprises. Au pire moment, elle a le mot pour rire. Elle m’invite au rêve, à la pensée, à l’émotion. Elle me ramène sans cesse à mon corps, me fait changer de peau, de monde.

Nous nous racontons des histoires. Elle est un monde à elle toute seule.

Dédicace :

À mes compagnons de route, marcheurs et pédaleurs, qui savent garder les pieds sur terre et la tête dans les nuages.

 

201680 pages – Éditions du Chameau 

Prix : 15 €

Information fournie par Hervé Le Cahain

21:29 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie., Photographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

07/02/2017

Whiters Jeremy

 

Wells-icouverture-anglais.jpgThe War of the Wheels, H. G. Wells and the Bicycle

Auteur : Jeremy Withers

 

Le père de la science fiction et l'importance de la bicyclette dans ses œuvres.

 « Withers présente au lecteur une interprétation magistrale de la passion de Wells pour la bicyclette, à la fois dans ses écrits et dans sa vie personnelle. On devrait fortement conseiller la lecture de ce livre aux historiens spécialistes du vélo et aux amateurs de Wells mais aussi à ceux intéressés par le lien entre le transport et le changement social au tournant du XXe siècle. » - Glen Norcliffe, Professeur Émérite de Géographie, à l’Université de York,  Toronto.

« Dans « The War of the Wheels », la modeste bicyclette apparaît comme intimement liée aux questions d'environnement, de guerre, de changement social, de sexualité et d'écriture. L'analyse de toute une série de livres de Wells, dont beaucoup sont peu lus, est tout aussi bien venue. Jérémy Withers donne aux lecteurs de littérature victorienne et moderniste un point de vue totalement nouveau sur la technologie et la littérature, sous un angle délicieusement inattendu. » - Sarah Cole, professeur de littérature anglaise et comparée.

« Une lecture passionnante : pas uniquement sur un auteur et un moyen de transport, mais plus largement sur la modernité, l'écologie et la technologie » - Simon J. James, du Département des Études d'Anglais à l'Université de Durham.

 Jeremy Withers est professeur adjoint d'anglais à l'Université d'État de l'Iowa. Il est le coéditeur de Culture on Two Wheels: The Bicycle in Literature and Film.

Livre en anglais, traduction d'Isabelle Reutin

 

2017264 pagesSyracuse University Press

Prix : $29.95

Information fournie par Hervé Le Cahain 

14:44 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer