Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2018

Guérin Daniel

Daniel Guérin2018-couverture.jpgLa peste brune

Auteur : Daniel Guérin

 

L’importance, les conséquences possibles de la nomination d’Hitler comme chancelier du Reich le 30 janvier 1933 furent mal évaluées, y compris dans les rangs de la gauche française. Après les élections de novembre 1932, les nazis ayant perdu des sièges, Léon Blum écrivait qu’Hitler n’arriverait jamais au pouvoir.
En 1932, Daniel Guérin était parti avec un camarade, sac au dos, pour se rendre compte du climat qui régnait en Allemagne, que certains voyaient à la veille d’un affrontement révolutionnaire. Traversant aussi bien les grandes villes que les villages, il y rencontra sur les routes nombre de jeunes chômeurs qui, faute de mieux, vagabondent d’un endroit à l’autre ; de jeunes militants communistes et socialistes qui aspirent à l’unité que leurs directions ne font pas ; mais aussi de jeunes nazis, qui croient oeuvrer à un changement social radical. Dans nombre de villages, on dirait que, déjà, les nazis sont au pouvoir tant leurs symboles et leurs publications sont présents.
Mai-juin 1933 : Daniel Guérin retourne en Allemagne, cette fois comme reporter pour Le Populaire. Il y constate avec quelle rapidité les nazis, combinant leurs forces paramilitaires (SA, SS, Jeunesses hitlériennes) avec la police de l’État, ont mis au pas, embrigadé la population allemande. Syndicats et partis de gauche sont démantelés, les camps de concentration se remplissent, la terreur règne. Dans ces récits de voyage engagés mais lucides, celui qui publiera Fascisme et grand capital en 1936 nous fait sentir les passions qui traversaient à l’époque l’Allemagne, et comprendre l’engrenage fatal qui la fit basculer dans la dictature. Une tragédie riche d’enseignements quand se multiplient les régimes autoritaires.
Daniel Guérin (1904-1988), militant révolutionnaire, anticolonialiste, fut aussi un militant de la cause homosexuelle. Son parcours politique l’amena sans sectarisme dans les rangs du syndicalisme révolutionnaire, de la gauche socialiste, des groupes trotskystes puis des organisations libertaires. Homme de lettres, historien, son œuvre continue à susciter un intérêt dont témoignent les rééditions récentes de ses livres.

2018144 pagesÉditions Spartacus

Prix : 10 €

 

Ce livre est une nouvelle édition de celui paru en 1996 chez Spartacus. Il fait l'objet d'une préface mise à jour de Alain Bihr.

Sur les autres éditions de ce texte, lire la fiche que nous lui avions consacré en 2012.

 Lu et apprécié par le comité de lecture du blog

20:44 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

13/02/2018

Collectif

Fascination vélo-couverture.jpgFaszination Fahrrad – Von der Draisine zum E-Bike
Fascination vélo – de la Draisienne à l’E-bike

Auteur : Collectif

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Cet ouvrage est le catalogue d'une exposition qui a eu lieu du 12 mai au 17 septembre 2017 au musée des Trois Pays de Lörrach, ville située en Allemagne, au sud-ouest du Bade-Wurtemberg. Cette expédition était présentée sur le site du musée de la manière suivante :
« L'histoire du vélo débute avec le vélocipède - sans pédale : en 1817, Karl Drais employé de l'administration badoise des eaux et forêts, invente un engin en bois à deux roues. Propulsé à la force des pieds, il s'agit en fait plutôt d'une « machine à courir ». Au cours du demi-siècle qui s'ensuit, les ingénieurs mettent au point le pédalier, la chaîne de transmission, les pneus et les chambres à air en caoutchouc. Le grand bi est dans un premier temps réservé aux personnes aventurières et argentées. Puis vient la bicyclette telle qu'elle nous est connue aujourd'hui. Le vélo est un moyen de locomotion pratique, écologique, revigorant pour la santé. Il est incontournable du paysage routier.
200 ans après l'invention et la première sortie de la draisienne, le musée des Trois Pays présente une grande exposition temporaire sur l'histoire du vélo avec des pièces originales remarquables conservées dans la collection : de la draisienne à l'E-bike en passant par le grand bi. ».

Rédigé en langue allemande, avec des encarts en français, ce catalogue revient sur l'histoire du vélo, histoire illustrée de nombreux documents, allant de 1817 à nos jours, avec une partie plus locale sur la situation des cyclistes dans la ville et les perspectives de développement de ce moyen de transport.
Un intéressant document à se procurer, même sans maîtriser la langue de Goethe.

 

2017100 pagesVille de Lörrach / Musée des Trois Pays

Prix : 9,80 € + 4,80 € frais de port vers la France.

Pour se procurer ce catalogue, contacter le musée par courriel.

14:45 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, Catalogue | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

08/02/2018

Jerome K. Jerome

Les trois hommes-Arléa.jpgTrois hommes sur un vélo

Auteur : Jerome K. Jerome

 

C'est à vélo que, cette fois, nous retrouvons les «  Trois Hommes » qui, dans un bateau, ont amusé des générations de lecteurs.
Parcourant la Forêt-Noire, la Rhénanie et les Vosges, ils observent, ils s'étonnent, ils s'amusent et, surtout, pour notre plus grand plaisir, ils nous livrent leurs réflexions sur les mœurs des Allemands, des Français et même, parfois, des Anglais qu'ils rencontrent.
Dans une traduction nouvelle, voici la suite d'un classique de la littérature britannique, qui fut aussi un best-seller mondial.

Ce livre paru en 1900 en Grande -Bretagne sous le tire « Three men on the Bummel » a successivement été publié en France sous le titre « Les trois hommes en Allemagne » en 1922 puis «  Trois hommes en balade » en 1937 et enfin « Trois hommes sur un vélo » à partir de 1990. 

 

1990 pour cette édition – 302 pagesArléa
Les trois hommes-en balade.jpgCe livre est épuisé.

Texte en téléchargement sur le site Gallica de la BNF.

Sur l'auteur, voir sa fiche Wikipedia

Les trois hommes-BNF.JPG

13:50 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

20/12/2015

Aulnette Joseph

 

cyclotourisme

                                SUR LES PAS DE THÉO

Auteur : joseph Aulnette

En avril 2015, j’ai réalisé un périple à vélo pour célébrer le 70ème anniversaire de la libération de Théo, mon père. Huit mois plus tard, j’ai le plaisir de dédier ce livre à Madeleine et à Bernard, sa fille et son fils d’avant-guerre, pour marquet le 70ème anniversaire du 1er Noël qu’ils se souviennent avoir fêté en présence de leurs deux parents.

2015- 340 pages – www.surlespasdetheo.com

Prix : 16,00 €

AUF THÉOS SPUREN

Im april 2015 habe ich meine Fahrradtour verwirklicht, um den 70. Jahrestag der Befreiung meines Vasters Théo zu feiern. Acht Monate später freue ich mich, das Buch Madeleine und Bernard, seiner Tochter und seinem Sohn, die vor dem Krieg geboren wurden, zu widmen, um den 70. Jahrestag des ersten Weihnachtsfestes feierlich zu begehen ; beide erinnern sich daran, dass sie es gemeinsam mit ihren Eltern feiern konnten.

 

cyclotourisme

21:32 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

10/04/2015

Bally Stanislas Émile

 

 

 

cyclourismeSIX SEMAINES DE VACANCES EN VÉLOCIPÈDE

Auteur : Stanislas Émile Bally

Branle-bas de combat à la rédaction de Biblio-Cycles, les questions affluent depuis la découverte de ce texte à la   BNF ! 

Qui est donc... ce S. E. Bally qui, en 1891, publie sa relation de voyage à vélocipède chez un éditeur londonien, relation écrite dans un français au registre très soutenu mais se concluant par plus de 40 pages de notes explicitant le texte... en anglais ? Et qui, de surcroît, montre à travers ses écrits une bonne connaissance de la langue allemande et de la culture germanique ? S. E. d'abord : facile, il s'agit de Stanislas Emile, pas très british à vrai dire mais sait-on jamais ? Au début du livre, S. E. est présenté comme “assistant master at the Grammar School Manchester “, piste intéressante puisque Rachel, l'archiviste de cette vénérable école que nous remercions ici chaleureusement, nous apprendra que l'auteur (1857 – 1949) est en fait Suisse, enseignant dans la cité mancunienne de 1887 à 1904 puis de 1915 à 1923 en français, allemand et histoire. Entre ces 2 périodes, il fonda et administra une école anglaise pour filles à Vevey (CH). Il est l'auteur de livres de pédagogie et membre de société numismatique, un personnage fort éclectique donc ! Bally était donc professeur et il a écrit ce récit pour ses élèves, les incitant à la manière de Descartes à savoir quelque chose des autres peuples...

· Mais ce vélocipède qui l'accompagna 6 semaines durant, quel était-il vraiment ? Au long de son récit, S. E. nous le présente par touches discrètes : il est originaire de Coventry, guère surprenant pour un résidant anglais, s'appelle Premier et se distingue aussi bien par son élégance que par sa solidité ;  muni d'un timbre, il roule sur caoutchouc, possède des freins, une lampe mais surtout une chaîne, élément qui permet de le classer dans la famille des bicyclettes, terme utilisé dans le texte par l'auteur une seule fois alors qu'il parle fréquemment de vélocipède ou de bicycle... qu'il oppose aussi au grand bicycle !

· Et ses 6 semaines de vacances, il les a passées où en 1889 ? Là-dessus, « Stan » est plus précis, il nous présente en détail son circuit, de Dieppe à Paris en passant par Caen, de Paris à Reims puis à Sedan où il se montre scandalisé par les ravages encore tout proches de la guerre de 1870, avant de parcourir la Belgique, le Luxembourg et l'Allemagne, offrant à chaque étape à ses élèves lecteurs un beau cours de géographie, d’histoire mais aussi de sociologie des régions et pays traversés. Comme beaucoup de ses contemporains bicyclistes, il se fait aussi le témoin des difficultés de sa pratique, attaques de chiens accompagnés parfois de leurs maîtres, attroupements plus ou moins bienveillants, interdiction dans certaines villes et même mauvais traitement infligé à sa monture dans les trains...

Une bien belle découverte au final dont nous recommandons chaleureusement la lecture, rendue de nouveau accessible à tous sur le site Gallica de la BNF, en téléchargement à cette adresse :

 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k858590p.r=se+bally....

                                                                   Jean-Yves MOUNIER

23:28 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, Belgique, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

29/01/2015

Horstmann Heinrich

cyclourismeMeine Radreise um die Erde

Auteur : Heinrich Horstmann

Publié et commenté par Hans-Erhard Lessing.

 

Les mémoires de Heinrich Horstmann, le premier Allemand à avoir fait le tour du monde à bicyclette, ont récemment été découvertes.
Pas encore majeur et malgré l’opposition de ses parents, il fit devant notaire un pari de 20 000 Mark ; il partirait ainsi sans le moindre Pfennig et reviendrait fortuné !
Le 2 mai 1895, il débuta son aventure risquée avec un bagage de 16 kg, dans les États américains du Sud s’y ajoutèrent des colts, une Winchester et une machette... Sans ces « peacemaker », ses parents ne l’auraient sans doute pas revu.

De son sensationnel récit qu’il publia lui-même il y a plus de 100 ans, il ne reste plus qu’un exemplaire. Réédité et complété par des notes biographiques, des articles de presse et des détails qu’il tenait sous silence, ce livre est la « success story » d’un jeune homme courageux et intelligent.

Extraits de la quatrième de couverture

Heinrich Horstmann (1874 – 1945) entreprit en 1895 de faire le tour du monde à bicyclette, à l’image de Frank G. Lenz (voir à ce sujet l’excellent livre de David V. Herlihy « Le cycliste perdu » présenté sur ce blog).
Après un apprentissage de forgeron, il partit de Dortmund avec peu de bagages, longea la côte belge, s’embarqua pour l’Angleterre où il prit le bateau pour l’Amérique.
Il traversa les États-Unis d’est en ouest, en suivant le trajet de la Southern Pacific Railroad, faute de cartes géographiques. Son intérêt se porta entre autres sur le prix de la bière du pays qu’il notait méticuleusement. Dans son récit de voyage publié en 1898, il s’est tu sur le meurtre d’un clochard qui aurait eu l’intention de lui voler sa montre !
À San Francisco, il reprit le large afin de visiter Tokyo et Singapour. À Calcutta, il renonça à cause d’une  épidémie de choléra à traverser l’Inde et revint après 27 mois dans sa patrie par l’Égypte, l’Italie et l’Autriche.
Plus tard, il s’installa à Berlin et gagna beaucoup d’argent comme représentant d’un fabricant de bicyclettes. Il fit également commerce de vin et de cigarettes.

          D’après la fiche Wikipédia

Cet ouvrage n’est pas disponible en français et un éditeur serait bien avisé d’en offrir une traduction francophone ! comme pour le récit de Thomas Stevens « Around the world on a bicycle » et la biographie d’Annie Londonderry « Around the World on Two Wheels : Annie Londonderry’s Extraordinary Ride ».

Chez le même éditeur, notons également « Automobilität », une très riche étude sur Karl Drais et les débuts du cycle par Hans-Erhard Lessing, éminent historien du cycle.                

Joachim SISTIG et Jean-Yves MOUNIER

 

2000 – 320 pages – Langue allemande - Maxime Verlag

Prix : 19,95 €

 

22:25 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, Tour du MONDE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

21/01/2015

Mury - Famille

 

cyclourisme

 

                                      The bentrider faMeuhly !

                     Une famille, des vélos couchés, un tour d’Europe...

Auteur : Mury, Malo, Léo, Hélène, Manu.

 « Partir 1 an avec les enfants pour faire un tour d’Europe à vélo ?! Mais vous êtres fous ! »

Oui, certainement un peu, mais nous ressentions le besoin de prendre le temps de « prendre le temps » en famille. Une superbe expérience à la découverte du sud et de l’est de l’Europe. Un voyage qui nous a changés. Nous nous sommes recentrés sur l’essentiel. Nous avons partagé les bons moments, mais aussi les galères et nous ressortons de cette aventure encore plus soudés qu’avant.

Ce voyage a été riche en émotions et en rencontres humaines qui nous ont marqués par leur spontanéité et leur générosité. Nous nous sommes découvert des ressources insoupçonnées...

8.300 Km à vélo, par tous les temps... C’est tout à fait réalisable même pour nous qui ne sommes pas sportif pour 2 sous ! De quoi être fiers de nos 2 gars !

France – Espagne – Portugal – Italie – Grèce – Bulgarie – Roumanie – Serbie – Hongrie – Slovaquie – Autriche – Allemagne – Suisse – France.

2015- 148 pages –  http://the-bentrider-fameuhly.eu  

Pris : 19 €

10:24 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, Autriche, Bulgarie, Espagne, France, Grèce, Hongrie, Italie, Portugal, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

29/12/2014

Derouet Gildas

cyclourismeLa Traversée de l’Europe à vélo

Voyage à vélo de Nantes à Budapest sur l’Eurovélo 6

Auteur : Gildas Derouet

En août 2010, après un licenciement économique, je profite de cette période libre pour réaliser mon premier voyage à vélo. Ca sera l’Eurovélo 6, une véloroute qui traverse l’Europe d’Ouest en Est, en empruntant la Loire à vélo en France. Puis longe le Rhin et le Danube.

Après m’être équipé d’un bon vélo et de sacoches, j’emporte le matériel nécessaire pour être autonome. Pendant 6 semaines et 3000 Km parcourus, je sillonne à vélo la France puis la Suisse, L’Allemagne, l’Autriche, la Slovaquie pour arriver à Budapest en Hongrie.

La nature m’offre ses plus beaux paysages, des rencontres fortuites s’opèrent et chaque jour a son lot d’anecdotes les journées s’organisent a un rythme régulier et pourtant chaque jour est différent. La sensation de bien être qu’offre la conduite à vélo au grand air n’a d’égal que la liberté de déplacement qu’elle procure.

Le plaisir de cette aventure engendrera l’envie de parcourir bien d’autres itinéraires à vélo. Cette passion se traduira aussi par le désir de faire partager ce mode de voyage et notamment en partageant mes aventures sur mon site web, en donnant des conseils de préparation pour se lancer et en éditant des cartes d’itinéraires à vélo.

2015- 100 pages - http://nouveautesediteurs.bnf.fr/annonces.html?id_declaration=10000000184063&titre_livre=La_travers%C3%A9e_de_l%27Europe_%C3%A0_v%C3%A9lo

Prix : 12 €

 

19:37 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, Australie, France, Hongrie, Slovaquie, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

23/04/2014

Fournier Roger

cyclotourismeLe vélo de Mozart

Auteur : Roger Fournier

Jean Mozarski « écarquille les yeux : il vient de toucher le Danube ; il opte pour la piste cyclable. Petit-Breton, quelque peu alangui par les rêveries de son maître, s’apprête à redémarrer à la baguette. Mazart est même appelé à la rescousse... »

Dans ce récit de voyage, Jean Mozarski a la passion du cyclotourisme, et Petit-Breton, la marque de son vélo, évoque le nom d’un ancien champion, double vainqueur du Tour de France.

Vélo, comme Vitesse Grand V et comme Vallée du Danube jusqu’à Vienne !...à la rencontre de quatre illustres personnages : une reine, un compositeur musicien, un peintre et le père de la psychanalyse.

 

-2013- 120 pages – Éditions D’ART – Henry des Abbayes –

http://editionsdesabbayes.blogspot.fr/search/label/Romans

Prix : 12 € frais de port compris.

 

18:43 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

03/04/2014

Chelala Jean-Gabriel et Filleux Patrick

cyclotourisme48° Nord – 33.000 Km en vélo, vel’eau et Kayak

Auteurs : Jean-Gabriel Chelala

Patrick Filleux

De 2008 à 2010, Jean-Gabriel Chelala a réussi un tour du monde singulier et sans précédent à la seule « force humaine », progressant en vélo assis ou couché sur les terres émergées et en « vel’eau » - prototype de canot à pédales – ainsi qu’en kayak sur mers, océans et rivières. Ce nomade de la planète a parcouru 33.000 Km  de Paris à Paris, traversant 9 pays – France, Espagne, Portugal, Etats-Unis d’Amérique, Canada, Russie, Biélorussie, Pologne, Allemagne - à la rencontre d’autant de peuples et de cultures. Le récit de ce périple a été écrit par Patrick Filleux, journaliste et écrivain, qui a couvert en temps réel pour l’Agence France-Presse ce voyage extraordinaire...

-2014- 304 pages – Édition Les 2 encres – encres lointaine.

Prix : 21,80 €

 

21:44 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Allemagne, Amériques, Biélorussie, Canada, Espagne, États-Unis, France, Pologne, Portugal, Russie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer