Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2017

Schweikle Johannes

 Von Drais-couverture.JPGDie abenteuerliche Fahrt des Herrn von Drais

Eine Romanbiografie

Auteur : Johannes Schweikle

 

Karl von Drais hat die Welt verändert. Am 12. Juni 1817 brach er in Mannheim zur ersten Fahrt mit seinem Laufrad auf.


Der badische Freiherr von Drais träumte davon, mit seinen Ideen die Welt voranzubringen. Mit seiner Laufmaschine wurde der Mensch unabhängig vom Pferd. Aus eigener Kraft erreichte er das vierfache Tempo der Postkutsche, auf dem Veloziped konnte er schier utopische Entfernungen überwinden. Aber es dauerte fast ein ganzes Jahrhundert, bis Deutschland den Wert dieser Erfindung begriff. Der Pionier der modernen Mobilität wurde als Spinner verspottet, in der Revolution von 1848 scheiterte seine Euphorie des Aufbruchs in die Freiheit. Ein Gefährte schildert die  abenteuerlicheFahrt des Karl von Drais, der wie Don Quijote gegen Windmühlen kämpfte. Erst nach dem Tod des Erfinders setzte das Fahrrad weltweit zu seinem Triumphzug an.

Als Lehrling des Wagnermeisters in Mannheim, bei dem Drais sein erstes Laufrad bauen lässt, muss der Erzähler den Erfinder bei Probefahrten begleiten. Die anfängliche Skepsis des Handwerkers gegenüber dem komischen Adligen wandelt sich erst in Gefolgschaft, dann in Bewunderung. Gemeinsam fahren sie über Land. In Paris führen sie im Jardin du Luxembourg das Laufrad vor. [...]

Livre en allemand

 

2017168 pages – Klöpfer & Meyer

Prix : 20 €

11:55 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/06/2017

Cuadrado Jomy

 Jeanne et le vélo-couverture.jpgJeanne et le vélo du Capitaine Gérard

Auteur : Jomy Cuadrado

 

Naissance d'un enfant, venu d'une femme tondue, et d'un véritable écrivain. Avec ce deuxième roman - mais est-ce vraiment un roman ? -, Jomy Cuadrado s'affirme à présent comme l'un des plus prometteurs parmi les écrivains de sa génération. L'intrigue peut en paraître simple. Il y va de parler de l'horreur que vécurent, jadis, quelques filles de France, amoureuses d'un Occupant qui n'avait strictement rien d'un nazi. Lorsque vint la libération, quelques ordures - le plus souvent des anciens collabos ou d'autres qui s'étaient spécialisés dans le trafic alimentaire, affamant sans hésitation tant leurs compatriotes que leurs voisins -, n'hésitèrent en aucun cas à les désigner à la vindicte populaire, histoire apparemment de passer pour des justes et des hommes loyaux... Les Allemands n'étaient pas tous des monstres. Il en fut de poètes, mais qui étaient aussi soldats. Et l'amour de la poésie peut rapprocher deux êtres, qui firent un enfant sans le savoir... La poétesse, même tondue, garda la tête haute : elle avait lu Louise Michel ! Et de la dignité humaine retrouvée devaient venir des retrouvailles, mais à quel prix ! Ce livre est beau, poignant, et il donne à penser, tant sur la mesquinerie et l'horreur que seuls les hommes peuvent produire, que sur la beauté de la vie, si difficile toutefois à découvrir, comme il n'est jamais d'espérance qui ne s'arrache, sur un fond de désespérance.

Pierre-Yves Ruff

 

2017164 pages – Éditions Theolib

Prix : 18 €

21:33 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire, Romans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

20/05/2017

Serres Patrice

 Les forçats-BD-couverture.jpgLes forçats de la route

Un reportage d'Albert Londres 1924

Auteur : Patrice Serres

Sur une idée d'Henri Amouroux

 

Entre deux reportages sur les bagnes de Cayenne et d'Afrique du Nord, le grand journaliste Albert Londres décide de couvrir le Tour de France 1924 pour le Petit Parisien. À cette occasion, il découvre le monde impitoyable des coureurs cyclistes qu'il appelle les... Forçats de la Route.

 

200744 pagesLe Parisien éditions-Aujourd'hui en France

Ce livre n'est plus édité.

22:15 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans BD, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Londres Albert

 Les-forcats-de-la-route1996-couverture.jpgLes forçats de la route

Auteur : Albert Londres

 

C’est dans ce texte mythique, souvent évoqué, qui raconte la « grande boucle » de 1924 avec ses exploits, ses souffrances et ses drames, qu’Albert Londres rend hommage aux « géants » du Tour de France.

« Quand ils gravissent l'Isoard et le Galibier, écrit Albert Londres, ils ne semblaient plus appuyer sur les pédales mais déraciner de gros arbres. Ils tiraient de toutes leurs forces quelque chose d'invisible, caché au fond du sol, mais la chose ne venait jamais. Ils faisaient : " Hein ! Hein" , comme les boulangers la nuit devant leur pétrin ».

Sur l'origine de l'expression « Les forçats de la route », lire cet article du « site du Cyclisme »

199664 pagesArléa poche

Prix : 6 €

Les-forcats-de-la-route-couverture.jpg

 

 

La couverture de l'édition de 2008

 

 

 

 TdF, tour de souffrance2009.jpg

 

 

Ce récit a également fait l'objet d'une édition sous le titre « Tour de France, tour de souffrance » aux Éditions du Rocher ; ici la couverture de 2009. 

21:53 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Essai, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

18/05/2017

Buzzati Dino

 Giro 1949-couverture.jpgSur le Giro 1949

Auteur : Dino Buzzati

Préface : Éric Fottorino

 

DIno Buzzati n’y connaissait rien au vélo. Et c’est pourtant lui qu’envoie le Corriere della Sera pour couvrir le Tour d’Italie 1949 et suivre le duel attendu par tout un pays entre le « vieux lion » Gino Bartali et Fausto Coppi, un duel épique entré dans la légende du sport.

L’auteur du Désert des Tartares, du K, véritable reporter dictant ses papiers à la fin des étapes, convoque Hector et Achille, imagine un dialogue entre deux chèvres regardant passer le peloton ou, tel un béotien, s’intéresse aux pédales – « Quand l’une est en haut, l’autre est en bas et chacune veut imiter l’autre » – et à Serse Coppi, le frère méconnu. Buzzati décrit l’Italie d’après-guerre, une botte encore rougie par les braises du fascisme, et les Italiens du bord des routes qui n’ont d’yeux que pour les deux champions : Gino le Toscan, le pieux, le conservateur réfugié́ au Vatican pendant la guerre, qui puise dans sa foi l’énergie pour gravir les montagnes ; et son inverse, le Campionissimo, piémontais, moderne, cartésien, progressiste, pas religieux pour un sou. Bartali est petit, Coppi est élancé. Ce sont les deux visages de l’Italie, comme l’écrira Malaparte.

L’écrivain, déjà reconnu, ne singe pas les journalistes sportifs, il chronique ce Giro à sa manière unique, avec des angles inhabituels, nous livre le récit d’une épopée plus grande que le sport, nous conte une péninsule qui oublie son quotidien avec ce merveilleux prétexte qu’est son tour à vélo.

Un texte qu’on ne peut lire sans émotion ni passion, et qui a toute sa place dans l’œuvre de Dino Buzzati. Il  est bien sûr l’auteur de l’un des grands classiques du XXe siècle, Le Désert des Tartares, d’un recueil fameux de nouvelles, Le K, ou encore d’un succès de littérature jeunesse, La Fameuse Invasion de la Sicile par les ours. Il était également peintre, et surtout journaliste au Corriere della Serra, un métier qui l’a influencé dans sa quête, à partir du quotidien, de l’insolite, voire du fantastique.

2017200 pages So Lonely

Prix : 14 €Sur-le-Giro-1949-édition 1984.jpg


La couverture de la rare édition de 1984 chez Robert Laffont

 

21:22 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/05/2017

Rey Jean-Paul - Coutelis Al

 LTH_NFDTDF_Couv_WEB-1.jpgNous, forçats du Tour de France

Auteurs : Jean-Paul Rey – Al Coutelis

Préface de Gérard Holtz

 

Derrière chaque coureur se dissimule un homme, sous chaque maillot bat un cœur.

Inspiré par les dessins forts et vrais d’Al Coutelis, je suis parti à la découverte de ces hommes, j’ai cherché à entendre les battements de leur cœur.

Ces coureurs furent parmi ceux qui s’élancèrent à la conquête des premiers Tour de France. Ils étaient portés par une foi inébranlable – « Je crois en moi, mon Dieu ! ».

Aucun des faits de courses rapportés ici, fut-ce l’anecdote la plus saugrenue en apparence, ne relève de notre imagination, mis à part le seul personnage d’Antonin, le rêveur du Mas.

Jean-Paul Rey

 

Récits véridiques de Jean-Paul Rey - Illustrations de Al Coutelis - Préface de Gérard Holtz

 

Jean-Paul Rey, malheureusement décédé au cours du mois de mars 2017, était un de nos meilleurs spécialistes en matière de cyclisme et de rugby. Il fut journaliste à la Dépêche du Midi, Var Matin, Midi Olympique et enfin Le Monde pour le lancement d’un City News à Toulouse.

Jouissant de sa retraite dans ses chères Pyrénées, il a consacré ces dernières années à la recherche et à l’écriture de livres sur les héros des premiers Tours de France. Il a, en particulier, permis au département des Hautes-Pyrénées de célébrer le centenaire de Luchon-Bayonne, 1ère étape de haute montagne du Tour, et le fameux épisode d'Eugène Christophe forgeant sa fourche à Sainte-Marie-de-Campan. Il a poussé la coquetterie jusqu’à refaire la « grande étape pyrénéenne »  comme en 1910 , chevauchant un vélo d’époque lourd de 15 kg, sans changement de vitesse et aux roues en bois !

 

2017104 pages Le Troisième Homme éditions

Prix : 29,90 € + frais de port et d'emballage - Disponible via la boutique ebay de l'éditeur ou en le contactant par courriel.

 

22:25 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

30/04/2017

Couturier Grégory

 

Souscription : pour soutenir la parution de ce bel ouvrage imprimé et façonné en France, en faisant partie des premiers à en recevoir un exemplaire agrémenté d’objets en éditions limitées ! Renseignements ici.

Et pour célébrer la sortie du livre au mois de juin, une soirée sera organisée à Paris ! 

cyclotourismeHelyett

Dans le progrès, toujours en tête

Auteur : Grégory Couturier

 

« Helyett », derrière ce nom à consonance anglo-saxonne se trouve une des plus grandes réussites de l’industrie française du cycle. Au nom et à l’image d’une héroïne d’opérette célèbre à l’époque, Helyett est une marque de bicyclettes née à Sully-sur-Loire dans le Loiret en 1919, qui a aussi fabriqué des motos et sponsorisé les coureurs sur piste avant de connaître ses heures de gloire dans les années 1950 et 1960 en remportant notamment trois victoires sur le Tour de France avec Jacques Anquetil. Estimée des connaisseurs et des amateurs de vélo qui ont vécu l’âge d’or des courses cycliste, Helyett reste méconnue du grand public malgré une notoriété auprès des spécialistes et un palmarès qui la place parmi les plus grands noms avec Alcyon, Bianchi, Gitane, Peugeot ou Raleigh.

Tombé amoureux d’Helyett et de son identité singulière qui fait d’elle une marque différente de toutes les autres, fasciné par son épopée industrielle et sportive, Grégory Couturier et John Woodbridge veulent à travers l’édition de ce livre qui témoigne du patrimoine manufacturier français au vingtième siècle, partager la saga d’une des plus mythiques marques de bicyclettes.

Pour la première fois, une publication est consacrée à l’histoire d’Helyett. Une aventure de près d’un demi-siècle fait de romantisme, de solidarité et de gloire cycliste, perpétué aujourd’hui à travers la passion des collectionneurs et des restaurateurs de beaux vélos qui continuent à entretenir le mythe.

Reprenant un de ses slogans, HELYETT : DANS LE PROGRÈS TOUJOURS EN TÊTE est un beau livre qui rend hommage à une des plus mythiques marques de cycles...

2017- 176 pages – 80 photos - Éditeur : John Woodbridge

15:02 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

10/04/2017

Salmon Gérard

 12 juin 1817-couverture.jpgPour le bicentenaire de la draisienne – En mémoire du 12 juin 1817, le jour où le vélo vit le jour !

Auteur : Gérard Salmon

 

Préface du dossier

Le 12 juin 1817 est une date historique pour l'histoire du Vélo puisque c'est le jour de sa naissance, ou, plus exactement, celui de la première apparition d'un deux-roues dans un espace public.

Deux siècles plus tard, on ne peut laisser passer l'occasion sans célébrer le bicentenaire d'un tel événement.

L'histoire du Vélo n'est peut-être pas entièrement connue, mais il est désormais avéré qu'elle commença en effet par une démonstration ce jour-là sur une route du Grand Duché de Bade.

Cette démonstration, c'est l'inventeur lui-même qui l'effectua en accomplissant, à califourchon sur ce qu'il appellera une « machine à courir », un trajet d'environ 14 kilomètres en moins d'une heure par ses propres moyens.

Le nom de cet inventeur ? Le Baron Carl Drais von Sauerbronn.

[…] C'est à cette machine à courir qu'en France on donnera peu après – et presque simultanément – le nom de Vélocipède et le surnom de Draisienne.

[…] Et cet événement a semblé suffisamment important à la Vélocithèque pour mériter un rappel des circonstances.

 

201724 pages + 22 pages d'annexes – Dossier n° 64 édité par la Vélocithèque, Le Bois, 69590 Pomeys – 04 78 48 45 67.

Disponible comme les autres dossiers auprès de Gérard Salmon.

Prix : 12 € + 3 € de frais de port

17:23 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

05/04/2017

Kinder Frédéric

 Tour de force-couverture.jpgTour de force

Auteur : Frédéric Kinder

 

Sur la route, le guidon est leur horizon.

Guerriers de la route harnachés de boyaux et pédalant sur leurs lourdes et inconfortables machines, les « Forçats de la Route », comme les appelait Albert Londres, sont ces cyclistes des années 1920 qui ont fait du Tour de France un véritable mythe ! Mais derrière les légendes, il y avait des hommes avec leurs forces et leurs faiblesses dont le chemin s’est jalonné d’anecdotes des plus savoureuses. Des trajectoires de vie où la compétition forme le révélateur pas forcément reluisant de l’âme humaine, et que Frédéric Kinder raconte – parfois avec humour, toujours avec tendresse – telles les coulisses non officielles de l’épreuve avec un grand « E ».

Sa ligne claire stylisée et épurée et les perspectives de ses décors évoquant le Van Gogh d’Auvers-sur-Oise sont autant d’atouts qui font de ce Tour de force l’hommage infiniment graphique à un certain âge d’or du cyclisme.

La réédition 2017, à paraître en juin, bénéficie de deux histoires courtes inédites.

 

200546 pagesÉditions Milan [treize étrange] pour l'édition originale

201764 pagesGlénat BD collection Treize étrange 

Prix : 13,90 €

21:49 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans BD, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

04/04/2017

Bourgier Jean-Paul

 Ô Galibier-couverture.jpgÔ Galibier

Sommet du Tour de France 1911-1937

Auteur : Jean-Paul Bourgier

 

Le 10 juillet 1911, les coureurs du Tour de France affrontent pour la première fois les pentes du col du Galibier. À 2 556 mètres d’altitude, Émile Georget s’engouffre sous le tunnel sommital. Il ouvre un palmarès où figureront les plus grands noms du cyclisme. Entre Savoie et Hautes-Alpes, le Galibier restera le sommet du Tour jusqu’en 1938. Le col-géant, dont le tracé a évolué avec le temps, est une scène de théâtre où les coureurs ont un surnom avant d’avoir un nom : « le Serrurier de Malakoff », « la Ficelle », « l’Écureuil », « le Sellier de Florennes », « le Bouledogue », « la Souris », « le Chamois de Cumiana », « la Puce de Torrelavega »…

Gravi tantôt sous le soleil de juillet qui « framboise les glaciers de la Meije », tantôt sous le déluge, la pluie, la neige qui transforment la route en un cloaque de boue, le Galibier est alors digne d’une tragédie. N’y voit-on pas le maillot jaune André Leducq pleurer au bord de la route suite à deux chutes survenues près de Valloire en 1930, ou encore le coureur espagnol Francesco Cepeda décéder après une chute dans la descente du Lautaret en 1935 ?

 

Jean-Paul Bourgier, auteur du « Tour de France 1914, de la fleur au guidon à la baïonnette au canon », et du « 1919 le Tour renaît de l’enfer » raconte le sport cycliste avec son œil d’historien. Toujours soucieux de situer la compétition dans le contexte local, il évoque la vie difficile des populations montagnardes mais aussi les mutations économiques, les industries des vallées, le début du développement des sports d’hiver.

 

2017144 pages – Le Pas d'Oiseau

Prix : 17 €

18:09 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/04/2017

Bourgier Jean-Paul

 TdF1919-couverture.jpg1919, le Tour renaît de l’enfer

De Paris-Roubaix au premier maillot jaune

Auteur : Jean-Paul Bourgier

Préface de Jean-Marie Leblanc

 

C’en est fini de la guerre, il est grand temps que les champs de bataille laissent la place aux forçats de la route. 1919 sera l’année de cette renaissance.

En avril, Henri Pélissier gagne Paris-Roubaix, qui trouve son surnom d’Enfer du Nord en traversant villes et champs de ruines. Pendant qu’à Versailles, on discute pour finaliser la paix, se dispute l’unique Circuit des Champs de Bataille qui visite les régions dévastées. En Italie, le Giro parcourt le Trentin, le Haut-Adige et fait étape à Trieste, qui furent autant d’enjeux menant à l’entrée en guerre de Rome en 1915.

Des rivages de la mer du Nord à ceux de l’Adriatique, de la Flandre à la Champagne, des collines de l’Artois aux côtes de Meuse et de Moselle, des « ballons » vosgiens aux cols pentus des Dolomites, les courses cyclistes racontent l’histoire d’une Europe meurtrie qui veut revivre sans oublier.

Le lendemain de la signature du traité de Versailles, démarre le 13e Tour de France qui fait étape dans les villes reconquises de Strasbourg et Metz. Eugène Christophe reçoit à Grenoble le premier maillot jaune créé pour identifier le leader de l’épreuve, mais c’est le Belge Firmin Lambot qui ramène la précieuse tunique à Paris.

Les 10 et 11 novembre 1919, avec le Grand Prix de l’Armistice de Strasbourg à Paris, le sport cycliste célèbre le souvenir de celle que l’on pensait être la der des der…

 

« On peut avoir été professeur d’histoire et géographie et entretenir vis-à-vis du sport cycliste une curiosité tenace qui confine à la passion. C’est le cas de Jean-Paul Bourgier, déjà auteur du « Tour de France 1914, de la fleur au guidon à la baïonnette au canon » 

Jean-Marie Leblanc

 

2014160 pagesLe Pas d'oiseau

Prix : 18 €

21:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

01/04/2017

Bourgier Jean-Paul

 TdF 1914-couverture.jpgLe Tour de France 1914

De la fleur au fusil à la baïonnette au canon

Auteur : Jean-Paul Bourgier

 

28 juin 1914 : la douzième édition du Tour de France s’élance de Paris pour rallier Le Havre ; le même jour, à Sarajevo, capitale de Bosnie-Herzégovine, l’archiduc autrichien François-Ferdinand et son épouse sont assassinés : cette concomitance de faits rend ce Tour-là bien singulier.
Pendant que le tracé de la Grande Boucle dessine, étape après étape, le portrait de son vainqueur, les tensions diplomatiques s’aggravent pour conduire à la Première Guerre mondiale : quand Philippe Thys l’emporte, l’Europe est au bord du gouffre.
Participant à l’élan patriotique qui accompagne la mobilisation, de nombreux cyclistes professionnels rejoignent leur garnison dès août 1914, le Tour à peine bouclé. Parmi eux de prestigieux champions mourront pour la France, François Faber, Octave Lapize et Lucien Petit-Breton, mais aussi des sans-grade qui ont tout autant leur place ici.

Jean-Paul Bourgier est né à Saint-Étienne, il a enseigné l’histoire-géographie avant de publier sur l’histoire du cyclisme.

 

2011 – 160 pages – Le Pas d'Oiseau

Prix : 18 €

11:43 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

12/03/2017

Ambrose Tom

 Ambrose-couverture.jpg50 vélos qui ont marqué l'histoire du cyclisme

Auteur : Tom Ambrose

 

En à peine deux siècles d'existence, la bicyclette a profondément modifié le monde dans lequel nous vivons. Grâce à elle, hommes et femmes ont pu, pour la première fois, se déplacer à une vitesse raisonnable sans l'aide d'un cheval et profiter pleinement d'excursions en dehors des villes. Non contente de bousculer les conventions sociales en conférant aux femmes une nouvelle liberté, la bicyclette a également joué un rôle majeur en temps de conflit.

Ce guide richement illustré présente cinquante machines emblématiques de l'histoire du cyclisme, du premier vélocipède à pédales mis au point par le Français Pierre Michaux jusqu'aux vélos de course les plus modernes. À travers elles, retracez les grandes avancées technologiques et revivez les exploits sportifs qui ont fait la légende du cyclisme.

Embarquez pour un voyage passionnant à la découverte de l'évolution de la « petite reine » à travers l'Histoire.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Traduction d'un livre anglais paru en 2013, cet ouvrage pourra intéresser celles et ceux pour qui la bicyclette reste un objet mystérieux et qu'ils souhaitent découvrir plus avant. De nombreuses illustrations, une maquette très agréable et une approche thématique assez complète fournira une porte d'entrée convenable vers le monde merveilleux de la « petite reine ».

Pour les autres, déjà au fait de cette histoire, et au-delà du plaisir visuel, l'intérêt risque plus de se concentrer sur des choix discutables (le quadricycle de Blanchard, depuis longtemps rayé de cette histoire par Jacques Seray et Keizo Kobayashi p. e., 4 des 50 vélos sont en réalité des accessoires...), des manques évidents (absence du vélo du Capitaine Gérard dans la partie consacrée à l'usage militaire, absence de randonneuses qui firent pourtant beaucoup pour l'avancée technologique et l'usage touristique) et des erreurs notables (orthographe de Paul de Vivie , confusion entre « Le Cycliste » et « Le Cycliste forézien »).

Donc, selon que vous soyez novice ou initié, votre choix pourra se porter sur cette parution ou sur une des nombreuses autres consacrées à l'histoire de la bicyclette !

 

2017224 pagesL'imprévu

Prix : 22,95 €

12:42 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

25/02/2017

Renaud Yvette et Michel

 Charente-couverture.jpgVélocipèdes et bicyclettes en Charente

150 ans de sports et de loisirs

Auteurs : Yvette et Michel Renaud

 

L’utilisation du vélocipède est précoce en Charente : les premières compétitions datent de 1869. Avant la fin du 19e siècle, les clubs ont déjà rendu populaire le sport cycliste.

Le lecteur retrouvera avec plaisir les coureurs qui l’ont fait vibrer aux étapes charentaises du Tour de France, lors du Bordeaux-Paris, des grands prix, des critériums et des circuits, sans oublier les courses qui animaient les frairies annuelles… 

Mais la bicyclette ne s’arrête pas là… Évasion et liberté, santé et convivialité, effort et plaisir, autant d’objectifs chers au cyclotouriste qui motivent toujours le « vététiste » d’aujourd’hui.

C’est toute l’histoire du vélo en Charente dans ses multiples aspects - utilitaires, sportifs et ludiques - que propose cet ouvrage riche d’illustrations originales et d’anecdotes vécues.

 

2016224 pagesÉditions Foyer Arts et Loisirs Manslois.

Prix : 18 €.

Pour se procurer ce livre : FALM - Section Collections, Hôtel de Ville, 16230  MANSLE

Pour en savoir plus, consulter le site dédié au livre

 Information fournie par René Codani

17:14 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

12/02/2017

Bauer Carl Johann Siegmund

 Bauer-couverture.jpgBeschreibung der v. Drais'schen Fahr-Maschine und einiger daran versuchten Verbesserungen

Auteur : Carl Johann Siegmund Bauer

 

Il y a 200 ans, plus précisément le 12 juin 1817, le Baron Karl von Drais a fait à Mannheim la première sortie sur sa nouvelle « machine à aller » à deux roues. L'invention de cet ancêtre de la bicyclette est considérée comme le début de « l'auto-mobilité », pour la première fois des milliers de personnes dans les années suivantes s’assiéront sur des machines au lieu de chevaux et exploreront ainsi individuellement leur environnement.
Le mécanicien de Nuremberg, Carl Johann Siegmund Bauer (1780-1857), a écrit la même année un livre sur la machine du Baron, qui devient ainsi le premier livre de l'histoire sur la bicyclette. À côté des détails sur la machine et les instructions pour son utilisation, il fait un certain nombre de propositions sur la façon d'en améliorer, à son avis, le principe de fonctionnement.
L'annexe à la présente réédition de l'ouvrage de Bauer présente aussi la correspondance entre Drais et Bauer, ainsi que la copie d'une brochure illustrée, dans laquelle Drais lui-même présente au public son invention - maintenant décrite comme « machine à courir » - et l'invite à l'achat.

Le Professeur Dr. Hans-Erhard Lessing, auteur de la postface, est un physicien et un historien des techniques. Il est considéré comme l'expert allemand sur l'histoire de la bicyclette, et a publié de nombreux livres et essais, comme son essai de 564 pages « Bicycle Design – An illustrated history » (avec Tony Hadland) et sa biographie de Drais « Automobilität – Karl Drais und die unglaublichen Anfange » . Il est également conseiller pour le site de l'informaticien Sören Fink consacré à Drais .

 Livre en allemand, traduction de Jean-Yves Mounier.

 

2016112 pagesWesthafen Verlag.

Prix : 9,95 €

Après sa visite au Technomuseum de Mannheim, Claude Marthaler nous a envoyé un article sur les 200 ans de la Draisienne paru dans le quotidien suisse "La liberté". À lire ici.

09:18 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire, techniques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

08/02/2017

Thomas Edward

 Thomas-couverture2.jpgIn Pursuit of Spring
Auteur
: Edward Thomas

 

En mars 1913, alors que les nuages menaçants de la Grande Guerre s'amoncellent, Edward Thomas part à vélo de Clapham (Quartier de Londres) aux Collines Quantock dans le Somerset. Le grand poète a raconté son voyage à travers des photos et des carnets. Il les a publiés plus tard dans “ In Pursuit of Spring ” (À la poursuite du Printemps ), un livre actuellement considéré comme sa meilleure œuvre en prose. Edward Thomas n'est pas connu pour ses photographies, mais ces images bien cachées dans des archives depuis plusieurs années, témoignent très précisément de ce qu'il a vu – à Guildford, Winchester, Salisbury, à travers la Plaine, jusqu'au Canal de Bristol – et associent les pensées et les sentiments du poète dans une élégie mélancolique d'un monde maintenant disparu.

Les éditions Little Toller sont enchantées d'avoir découvert ces photographies et de pouvoir les publier pour la première fois.Préfacée par Alexandra Harris, l'auteur renommé de “ Weatherland ”, “ Romantic Moderns ”, la nouvelle édition de “ In Pursuit of Spring ” de chez Little Troller sera publiée le 3 mars, jour de l'anniversaire d'Edward Thomas, et contiendra plus de cinquante photographies prises pendant son voyage.

En 2014, pour commémorer le centenaire de “ In Pursuit of Spring ” la radio BBC Radio 4 a diffusé une série dans laquelle le présentateur Matthew Oates a suivi les pas de Thomas. Cette édition avec les photographies de l’auteur sera largement étudiée et trouvera sans aucun doute un nouveau public pour Thomas.

Edward Thomas (1878-1917) était un grand poète, un essayiste et un romancier. Probablement plus connu pour son poème “ Adlestrop ‘’, il est maintenant considéré comme une figure emblématique pour les écrits sur la campagne et les paysages. 

Alexandra Harris est l'auteur de “Weatherland ”, “Modernism on Sea ”, “Virginia Woolf ” et “ Romantic Moderns ” qui a remporté le prix du Premier Livre du journal le Guardian. Elle a récemment présenté sur la Radio 4 une émission sur les promenades de Virginia Woolf. Elle donne des conférences à l'Université de Liverpool.

Lieux cités dans le livre : les comtés du sud de l'Angleterre, Clapham, Dorking, Guildford, Farnham, Alton, Winchester, Salisbury, Trowbridge, Shepton Mallet, Glastonbury, Bridgewater, Wells, Watchet.

 Livre en anglais, traduction d'Isabelle Reutin

 

2016200 pagesLittle Toller Books.

Prix : £12.00

 

En 2015, 2 cyclistes sont partis « à la poursuite du printemps » sur les traces d'Edward Thomas et en livrent le récit sur un très beau site qui donne envie d'y aller voir... 

 

Informations fournies par Hervé Le Cahain

11:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Angleterre, Histoire | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

Seray Jacques

cyclotourisme Paris-Brest-Paris 1981-2015

Les coureurs et les randonneurs

Auteur : Jacques Seray

« J’ai rêvé d’une véritable course utilitaire, courue par des hommes... qui ne chercheraient pas (tous) à dévorer la distance sans prendre une heure de sommeil, qui dormiraient aux moments voulus par leur tempérament, qui feraient en un mot du vélocipède routier avec paquetages et lanternes. » D’emblée, en 1891, Pierre Giffard définit l’épreuve telle qu’elle subsiste de nos jours chez les randonneurs et les audax.

Jusqu’en 1951, le monde des coureurs professionnels, par vagues décennales, a adopté le principe des 1 200 kilomètres non-stop. Puis il s’est retiré. Si l’épopée des Terront, Garin, Georget, Mottiat, Opperman, Hendrickx et Diot est ici contée par le menu, celle de leurs frères, les randonneurs, l’est tout autant. Avec un regard accentué sur ceux dont l’engagement physique est total, et qui, d’une certaine manière s’inscrivent comme leurs successeurs.

Seray-PBP2007.jpgSeray-PBP2011.jpg

 

Il existe deux autres éditions de ce livre, parues successivement en 2007 et 2011.       

 

 

 

 2015- 144 pages - Autoédition disponible auprès de l'auteur.

Jacques SERAY - 8, allée de Normandie -78140 VÉLIZY - 01 34 65 00 39.

Prix : 30 € port inclus

06:09 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Documents, France, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

23/01/2017

Galtier-Boissière Émile

cyclotourisme CYCLISTE et BICYCLETTE

Guide pratique du cycliste amateur

Auteur : Dr Émile Galtier-Boissière

Conditions de santé. – Hygiène. – Costume. – Leçon de montée. – Code du Cycliste. – Règles en route. – Machine : structure, conditions d’achat, réparations, fabrication. – Historique. – Sociétés. – Courses. – Vélocipédie militaire. – Vocabulaire.

150 gravures.

1899- 186 pages – Deuxième édition - Édition : Paris Librairie Larousse.

08:57 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire, techniques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/12/2016

Sykes Herbie

 

Wiedemann-couverture.jpgDas Rennen gegen die Stasi

 Die Geschichte des Radrennfahrers Dieter Wiedemann

 Auteur : Herbie Sykes

 

Une histoire vraie sur l'amour et la trahison, la folie de la Guerre Froide et la plus grande course cycliste de l'histoire

Mai 1964. Le cycliste Dieter Wiedemann (22 ans) est une des plus grandes idoles du sport en RDA. Il vient de terminer la légendaire Course de la paix avec une place sur le podium. Ce visage modèle du socialisme est un jeune héros qui prouve par son action la supériorité de l'idéologie socialiste. Peut-être sera-t-il présent également aux Jeux Olympiques ?

Juillet 1964. Dieter Wiedemann ne participera pas aux Jeux à Tokyo, ça, c'est sûr. Les médias officiels lui reprochent maintenant une trahison. Le service secret (Stasi) s'occupe dorénavant de son cas, car Dieter Wiedemann a commis la plus grande faute envisageable contre le socialisme. Après une course de qualification à Gießen (RFA) il s'est installé à l'ouest.

Ce que tout le monde ignore : le jeune cycliste venant de Floha près de Karl-Marx-Stadt (aujourd'hui: Chemnitz) est tombé totalement amoureux d'une fille de l'autre côté du rideau de fer. Cette fuite dangereuse et très risquée pour sa carrière représente la seule issue, s'il veut passer une vie ensemble avec la femme qu'il aime.

À l'ouest, il court bientôt en tant que coureur professionnel. À la place de la Course de la paix, il participe maintenant au Tour de France. Mais les spectres du passé le poursuivent. La Stasi fera tout pour le faire rentrer en RDA avec des conséquences graves pour sa famille...

Pendant toutes ces années, Dieter Wiedemann a passé sous silence son histoire, l'histoire de sa vie, de sa famille et de sa carrière sportive. Mais, ici, pour la première fois, il parle. Après un demi-siècle, il est temps, selon lui, de parler. Parler de tout.

Dieter Wiedemann présente ses souvenirs privés, accompagnés d'interviews avec ses collègues et les témoins de l'époque, et avec des citations tirées des procès-verbaux rassemblés dans les dossiers de la Stasi qui l'a poursuivi pendant très longtemps avec une énergie perfide. Tout ce matériel a été recherché et rassemblé par le journaliste Herbie Sykes comme un grand puzzle. Ainsi, l'histoire d'une vie extraordinaire dans le cadre des relations entre les deux Allemagnes voit le jour.

Livre en allemand, traduction de Joachim Sistig

2015 – 426 pages – Éditions Covadonga  Wiedemann-couverture-anglais.jpg

Prix : 19,80 €

 

 

Ce livre est sorti originellement en anglais en 2014 et est disponible chez Amazon.

21:26 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

09/12/2016

Hayes Kevin J.

 

Odyssey-couverture.pngAn American Cycling Odyssey, 1887

Auteur : Kevin J. Hayes

 En 1887, Georges Nellis (1865-1948) un journaliste de 21 ans est parti à vélo de Herkimer, New York jusqu’à San Francisco, pendant soixante-douze jours, battant ainsi de plusieurs semaines le record de la traversée à vélo du continent. Il a parcouru en moyenne 50 miles par jour pédalant sur un grand bi « ordinaire » de la marque Columbia Expert (grande roue de 52 pouces, avec un cadre tubulaire d’acier et des pneus en caoutchouc dur) et il a perdu 23 livres (plus de 10 kilos) pendant le voyage.

Il a toujours roulé vers l’ouest à travers des villages tranquilles, des terres agricoles et des villes grandissantes d’une nation qui change rapidement ; il a fait un périple à travers des étendues de prairies inhabitées et des montagnes qui marquaient la frontière menaçante de ce périple.

Après des trajets quotidiens de dix heures, Nellis s’arrêtait et écrivait des lettres sur ses aventures à son journal et à un magazine national sur le cyclisme pour financer son voyage à travers le pays.

Le voyage épique de Nellis sur des chemins sales, des routes boueuses et parfois sur des traverses de chemin de fer, a été perturbé par un temps épouvantable, des expériences effrayantes et des rencontres étranges ; cependant il a aussi été enrichi par des splendeurs naturelles à couper le souffle et par la générosité de beaucoup de gens rencontrés. Il a failli se noyer dans une crue soudaine, a été poursuivi par un taureau furieux, a tué un coyote qui s’est approché une nuit, a été victime de mirages dans le Grand Désert Salé de l’Utah, a échappé de peu à un terrible incendie qui a anéanti la moitié d’une ville californienne, seulement quelques heures après l’avoir quittée et a été témoin d’un horrible accident sur une voie ferrée. Nellis a aussi réussi à rencontrer le légendaire joueur de baseball A. G. Spalding à Chicago, à prendre des cours de base-ball professionnel à Detroit et à Chicago, à participer à des courses cyclistes à Omaha, à assister à un opéra dans la ville de Cheyennes, dans le Wyoming, à profiter d’un cirque et à manger plus de deux douzaines de bananes lors d’une manifestation à Osceola, dans l’Indiana.

En regroupant les lettres de Nellis et les données de la couverture médiatique du voyage, Kevin J. Hayes recrée avec une précision incontestable ce périple étonnant et les nombreux visages ordinaires ou extraordinaires de l’Amérique du XIXe siècle qui ont été autrefois révélés à un jeune cycliste.

Livre en anglais, traduction d'Isabelle Reutin

2012 – 200 pages – University of Nebraska Press 

Prix : $19.95

21:20 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Amériques, États-Unis, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

07/12/2016

Paolletti François

cyclotourisme EDDY

Ma saison des classiques en version 1973

Auteur : François Paoletti

Photos : Rom Helbach

Préface : Eddy Merckx

En 2015, François Paoletti s’est lancé dans la roue d’Eddy Merckx en parcourant les 9 plus grandes classiques dans leur version de 1973 : Milan-San Remo, le Tour des Flandres, Gent-Welvelgem, l’Amstel Gol Race, Paris-Roubaix, la Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège ; Paris-Tours, le Tour de Lombardie. Un voyage sportif et en même temps spirituel, le dialogue à distance avec le champion se transformant plus sûrement en un dialogue avec soi-même. François Paoletti : « Un jour, presque à l’insu de mon plein gré, je me suis retrouvé le cul sur une selle à traverser la France. De Nemours à Béziers. Des blés du Gâtinais aux vignes du Languedoc. Un vieux rêve de gosse accroché l’été aux retransmissions du Tour de France. Le fantasme du pré-ado que j’étais, qui s’inventait en Bernard Hinault sur un Gitane semi course bleu que m’avait offert mon père, et dont pour rien au monde je me séparerais. Et c’est précisément là que ça a commencé, tout ça, l’écriture, même si ça peut paraître étrange et selon merveilleux. Quoi qu’il en soit, le vélo m’a mis du baume à l’âme et depuis les choses n’ont fait qu’aller, de voyages en récits et toujours à vélo. »

2016 - 240 pages – Format : 21 cm x 27 cm – Reliure carton Éditions Rossolis

Prix : 33 €

17:53 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/12/2016

Seray Jacques

 cyclotourisme Le monde du Vélo

Auteur : Jacques Seray

Le vélo ne se limite pas à lui-même : il dispose d’une vie parallèle jouant d’une représentation plastique. À la sueur et au mouvement s’ajoute l’esthétique des formes et des couleurs. Intégré à l’Histoire, grâce à ses deux siècles d’existence dynamique, il est au passage devenu thème décoratif. Après avoir observé les machines-objets et leurs accessoires, d’abord purement utilitaires – lanternes, grelots, dérailleurs -, puis imposés, comme les plaques fiscales, l’auteur nous oriente vers les objets d’art à proprement parler, telles statuettes, médailles, tapisseries, patères sculptées... Les objets populaires ne sont pas non plus négligés : fanions, assiettes, chopes, canifs, pipes, pots à tabac, montres, jeux de société, pin’s et télécartes sont présents dans ces pages. Les champions avec leurs maillots, leurs bidons, et leur effigie sur des centaines de bouteilles de vins, ainsi que le Tour de France, entré dans le jeu bien avant la notion moderne de produits dérivés, terminent l’ouvrage.

2004 - 144 pages – format 22 x 28,5 cm – Éditions Du May

 

10:52 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

28/11/2016

De Rider Cyrille & Mahistre Didier

cyclotourisme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cycles motocyclettes automobiles Alcyon, Championne de France du Tour (Coffret)

Auteurs : Cyrille de Ridder & Didier Mahistre

Alcyon était à la pointe de l’innovation, de la communication et surtout de la compétition de très haut niveau : 13 Tours de France à son actif, 18 Paris-Roubaix, une série stupéfiante et inégalée de victoires dans le monde cycliste... Alcyon raflait tout ! De même pour la moto, avec un nombre incalculable de records et de victoires dont le premier titre de champion du monde de l’histoire, et des voitures, avant la grande guerre, qui ont marqué leur époque.

L’histoire d’une Saga industrielle hors du commun, mais aussi l’histoire d’une rude compétition entre Alcyon et sa rivale farouche, mais qui lui servait de modèle, la maison Peugeot, précurseur en matière de compétition. Ainsi, les deux marques concurrentes ont-elles acquis le palmarès le plus prestigieux de l’histoire du cyclisme... Mais au final, et encore aujourd’hui, 50 ans après, sur ce terrain Alcyon bat très nettement Peugeot !

2015 - 400 pages avec 800 illustrations – format 24 x 29 – Éditions ETAI

Prix: 89,00 €

10:36 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire, techniques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

20/11/2016

Rey Jean-Paul

cyclotourisme Eugène Christophe le damné de la route

Auteur : Jean-Paul Rey

Avec la participation de Jean-Marie Leblanc et Claude Christophe.

De toutes les histoires du Tour de France, celle d’Eugène Christophe descendant à pied le Tourmalet après un bris de fourche, puis réparant seul dans une forge à Sainte-Marie de Campan, reste la plus célèbre. De la même passionnante manière dont il avait fait revivre Lapize, Garrigou et consorts dans “L’étape assassine“, Jean-Paul Rey s’est retroussé les manches pour qu’Eugène Christophe ne tombe jamais dans l’oubli. Car il s’agit d’un coureur et d’un homme hors du commun, poursuivi par la malchance tout au long de sa très longue carrière : sa fourche se brisa trois fois lors d’un Tour de France, lui coûtant autant de victoire finale. Etrangement, la littérature sportive avait oublié Eugène Christophe. Spécialiste des épopées légendaires du Tour de France, Jean-Paul Rey répare ici cette injustice. Grâce à un travail acharné et au terme de recherches minutieuses, il a réussi à reconstituer ce qui se passa très exactement en 1913 à Sainte-Marie de Campan, puis à Raismes en 1919, enfin à Valloire en 1922. Allant bien au-delà de la seule légende transmise oralement depuis cette époque, Jean-Paul Rey dresse le portrait d’un homme “comme on n’en fait plus“. Enrichi par des documents personnels jamais vus jusque-là, aimablement mis à sa disposition par Claude Christophe, petit-fils du champion qui les avait pieusement conservés, ce livre est illustré de photos d’époque, la plupart encore jamais vues. Il est surtout un hymne au stoïcisme. Et au Tour de France. Jean-Marie Leblanc a tenu à en écrire la préface et Claude Christophe la postface, faisant de cet ouvrage un trésor.

Jean-Paul Rey, 65 ans, journaliste sportif à la retraite, est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages sur le sport, a été journaliste à “La Dépêche du Midi“, puis chef des sports à “Var-Matin“, secrétaire général de la rédaction de “Midi Olympique“, enfin reporter à “Tout Toulouse“ (hebdomadaire crée par “Le Monde“). Il a crée le mensuel “Rugby Mag“ et collaboré à de nombreux titres de la presse. Quand il n’écrit pas, il fait beaucoup, beaucoup de vélo.

2013- 252 pages – format 22 x 20 cm - Éditeur : CAIRN

22:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

16/11/2016

Asmaa Alghoul & Sélim Nassid

cyclotourisme L’INSOUMISE DE GAZA

Auteur : Asmall Alghoul & Sélim Nassib

Que devient une fille de Gaza qui grandit à l’ombre d’un oncle responsable important des services de sécurité du Hamas à qui elle s’oppose violemment ?

Que devient-elle quand des soldats israéliens font régulièrement irruption au milieu de la nuit pour obliger son grand-père et d’autres vieillards à sortir en pyjama effacer les graffitis que des jeunes ont tracés sur les murs ?

Que devient-elle avec un père musulman libéral aimant la lecture, un grand-père bienveillant qui la cache sous son édredon, dans une société dominée par l’enfermement, la corruption, le machisme, mais aussi par une incroyable humanité ?

Elle écrit pour vider ce trop-plein de sentiments contradictoires, elle dresse sur un ton à la fois joyeux et grave le portrait sensuel d’un pays natal passionnément aimé, devenu au fil des ans chaudron des guerres et des intégrismes.

Écrivaine, voilà ce qu’elle devient.

2016 - 237 pages - Éditions Calmann-Lévy

Prix : 17,50 €

Asma al-Ghul est une blogueuse et journaliste palestinienne. C’est aussi une femme à vélo qui lutte contre les tabous et les discriminations de la société.

Née en 1982, Asma al-Ghul est une jeune femme au parcours exceptionnel. À 18 anscyclotourisme seulement, elle reçoit le Prix de Littérature Jeunesse Palestinienne. En 2010, Human right Watch lui offre le prix Hellman/Hammett. En 2012 enfin, c’est le Prix du courage en journalisme de la Fondation internationale des femmes de médias qui la distingue. Ces récompenses, elle les doit à son engagement sans limite pour la cause des femmes et plus largement, pour l’égalité et la vérité.

Un jour, une femme à vélo fait la différence.

Un jour d’été en 2010, pendant la période du Ramadan, Asma al-Ghul enfourche une bicyclette et pédale au grand air, entouré d’amis étrangers. Une anecdote ? Pas vraiment ! Car le Hamas, alors au pouvoir dans la bande de Gaza, interdit encore aux femmes de rouler à vélo ! Contre toutes attentes, la jeune femme reçoit des retours plutôt enthousiastes et encourageant de la part des personnes qu’elle croise. Mieux encore, deux policiers lui demandent si elle a été agressée par d’autres usagers de la route.

Cette expérience offre une lueur d’espoir pour la blogueuse, qui écrira plus tard sur son site : « Il semble que les lois discriminatoires contre les femmes soient flexibles. Il existe de nombreux tabous à Gaza pour le moment. Et pourtant... les gens continuent de s’aimer, de s’émouvoir, de vivre tout simplement ! »

Une superbe leçon de courage qui honore une fois encore toutes celles qui défendent leur liberté... grâce au vélo ! Si vous connaissez d’autres histoires de femmes extraordinaires, n’hésitez pas à les partager.

En savoir plus : sur le blog « Elles font du vélo »

 

À lire également ici l'article que Claude Marthaler a consacré à ce témoignage.

13:05 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Écologie-Politique-Économie, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

12/11/2016

Lorette Philippe

cyclotourisme La saison commençait

Ballade pour Jean-Pierre Ducasse

Auteur : Lorette Philippe

1969, c’est l’âge d’or du vélo. L’âge d’or tout court. Ou bien est-ce déjà la fin ? Elle est finie la belle histoire avait chanté Petula Clark. C’est ce qui arrive le 19 février 1969 sur la Côte d’Azur avec la disparition soudaine, à vingt-quatre ans, du coureur cycliste Jean-Pierre Ducasse. Disparition synonyme de dépeuplement pour le narrateur, le gamin fan de son « JP », son champion rencontré à l’automne 63, à l’heure des promesses, sur les hauteurs d’Arcueil. Ma jeunesse fout l’camp regrettait Françoise Hardy, comme la jeunesse de Ducasse et de son fidèle supporter, comme la candeur de cette glorieuse décennie révélée à travers le prime du vélo.

« Les champions sont faits pour être aimés, les moins champions sont faits pour être aimés davantage. C’est bien une tranche de France populaire que ce livre nous propose, vue à travers le beau maillot amarillo du jeune Jean-Pierre Ducasse au sombre et vaillant destin. » Paul Fournel

Ado des années soixante-dix, charmé par Sylvie Vartan, enivré par The Who, Philippe Lorette – aujourd’hui journaliste – revisite les sixties (BB, le Général, Chapeau melon et bottes du cuir...), un peu pour comprendre et beaucoup pour se délecter de cette fascinante et insouciante époque des idoles. Ami fidèle de la petite reine, il a choisi le cyclisme comme vecteur météorique de son récit nostalgique.

Inclassable et prenant : Pour son premier ouvrage, Philippe Lorette transforme l’essai. Même le lecteur qui ne connaît rien au cyclisme et à Jean-Pierre Ducasse, espoir français tragiquement disparu en 1969 à seulement vingt-quatre ans, sera séduit par ce livre difficile à classer. Mêlant anecdotes intimes de l’auteur, séquences saisissantes de courses, dont le fameux Tour d’Espagne 1967, et dialogues imaginaires entre un sportif attachant et ses proches, la saison commençait nous transporte efficacement au temps du Général et de la télévision en noir et blanc.

Préfacé par Paul Fournel, écrivain, président de l’Oulipo, et lui-même grand passionné de cyclisme, ce voyage ne laissera personne indifférent.

                                                   ANC/ Arcueil notre cité N° 268 - Juin 2016.

2016- 142 pages – format 16 x 24 - Le pas d’oiseau éditions

Prix : 17 €

 

10:30 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Essai, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

29/10/2016

Smith Paul & Williams Richard

cyclotourisme Mon album de cyclisme

Auteurs : Paul Smith & Richard Williams

Enfant, il rêvait de devenir coureur cycliste mais à 17 ans un accident en décida autrement. Devenu icône de la mode dès les années 1970, Paul Smith n’a jamais renoncé à sa passion. Le vélo l’accompagne toujours comme art de vivre et source d’inspiration. Ce livre qu’il a créé met en scène son impressionnante collection de maillots, les revues mythiques des années 1950 sur les champions du Tour de France ou du Giro... sans oublier ses créations, vélos, maillots et équipements dédiés à tous les cyclistes. Mon album du cyclisme de Paul Smith est la rencontre réussie entre l’univers créatif d’un grand styliste et le sport préféré des Français. Après plusieurs petits boulots et un grave accident qui met fin à ses rêves de carrière cycliste, Paul Smith décide dans les années 1970 d’ouvrir une boutique de prêt-à-porter à Nottingham, sa ville natale. Tombé par hasard dans le monde de la mode, il est aujourd’hui l’un des stylistes britanniques les plus influents avec plus de trois cent cinquante boutiques à travers le monde. Il a notamment été anobli en 2000 par la reine Élisabeth et il a été décoré en janvier 2016 officier de la Légion d’honneur.

2016- 240 pages – format : 34 X 24 – Collection : Beaux livres – Éditions Arthaud.

Prix : 39 €

  

17:20 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Album de photos, Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Autobiographique, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

19/10/2016

Trévédy J.-T.M. et Abgrall J.-M.

cyclotourisme Promenade dans Quimper

Suivi de Quimper, la cathédrale et de En vélo autour de Quimper

Auteurs : J.-T.M. Trévédy et le chanoine J.-M. Abgrall

Rien de plus évocateur et de plus complémentaire que ces trois ouvrages qui, chacun à leur manière, nous font connaître la très belle et très ancienne cité de Quimper. Le premier, sans doute le plus complet, œuvre de J. Trévédy qui était le vice-président de la Société archéologique de Quimper, commence par une étude d’un plan de la ville établi en 1764 et se poursuit par un panorama détaillé de tous ses quartiers et faubourgs, avec leur description et leur histoire depuis les origines jusqu’à la fin du XIXe siècle. C’est ainsi que nous pouvons traverser le faubourg et la rue Neuve (passer par le pont Firmin qui était en bois jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, par la chapelle de la Madeleine, la fontaine du Stang et la rue Sainte-Catherine), apprendre la longue et passionnante histoire des murs de la ville, à partir du XIIIe siècle, visiter la Ville close (le palais épiscopal, l’église cathédrale autrefois encombrée d’échoppes, le tour du Châtel, quartier aristocratique...), la Terre au Duc qui fut le plus grand quartier de Quimper et les lieux où se trouvaient les fourches patibulaires, les casernes, les moulins , les fours banaux.

Le second ouvrage est consacré à la cathédrale Saint-Corentin, « joyau de l’art gothique breton » que l’évêque Raynaud commença à construire à partir de 1239, une tâche grandiose reprise ensuite par Yves Cabellic, Alain Rivelen et Alain Gonthier, puis par Gatien de Monceau, Bertrand de Rosmadec et Jean de Lespervez... sans oublier, au XIXe siècle, Mgr Graveran (idée de l’édification des deux flèches des clochers), l’architecte Joseph Bigot, Mgr Sergent et les Quimpérois qui financèrent les travaux : derniers en date, ceux qui furent réalisés de 1989 à 1999. Ici, le texte a été écrit par l’abbé Abgrall et les photos réalisées par Charles Géniaux.

Enfin, le troisième (toujours de l’abbé Abgrall) présente six excursions à vélo autour de Quimper, de l’ancienne capitale de Cornouaille aux justices (ar justicou), en passant par Locmaria, le manoir de Coat-Billy, plogonnec (Locronan, Kerlaz, Le Ris, Le Juc’h, Guengat), Bénodet (Fouesnant, Beg-Meil, La Forêt-Fouesnant) et Kerdévot.

2005 - 117 p + 8 p + 10 photos hors texte + 59 p. - Le Livre d'histoire

Prix : 25 €

Une version numérique de "En vélo autour de Quimper" est également disponible sur le site Gallica de la BNF : Jean-Marie Abgrall

La biographie de Jean-Marie Abgrall est à lire sur Wikipédia : Jean-Marie Abgrall historien

 

10:53 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Bretagne, Guides, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

25/09/2016

Reynaud Claude

cyclotourisme

VÉLOS de légende

Bilingue : Français - Anglais

Auteur : Claude Reynaud

Photos : Damien Merle

Préface : André Giordan

Cet ouvrage retrace la Grande histoire du vélo au travers de la collection exceptionnelle des cycles de Claude Reynaud, l’une des plus importantes au monde. Elle fut constituée durant 45 ans par ce collectionneur fou qui a rassemblé pour notre plus grand plaisir, des vélos de qualité remarquable, chacun possédant un caractère fascinant et particulier.

C’est le plus beau fleuron de cette collection que l’auteur nous livre dans ces pages. Chacune des pièces est soit unique au monde, soit représente un maillon important de l’histoire du vélo.

L’un de ces cycles est même classé monument historique.

Chaque chapitre est préfacé par une personnalité marquante du domaine concerné :

Les draisiennes par le Professeur Hans-Erhard Lessing,

Les vélocipèdes par Keizo Kobayashi,

Les grands bis par Nicolas Clayton,

Les vélos par Raymond Poulidor.

2013- 208 pages – Grand format : 28 x 31 cm – Édition GEORGES NAEF

Prix : 44 € 

21:39 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Collectionneur, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

19/09/2016

Histoire du cycle - 26e conférence internationale de l'histoire du cycle

cyclotourisme

HISTOIRE DU CYCLE Actes de la 26e conférence internationale de l’histoire du cycle

CYCLE HISTORY 26 Proceeding of the 26th international cycling history conference

 Bilingue : Français-Anglais

 Auteurs : Henri Bosc : Cyclotouriste, membre de la commission Ethique, Culture et Patrimoine de la FFCT – 33400 Talence – France.

Alain Bouchet : Cyclotouriste et collectionneur FFCT – 86000 Poitiers – France.

Una Brogan : Doctorante en philosophie – Université de Paris – France et Belfast – UK.

Dr. Jean-François Brun : Historien, président du Conservatoire du Patrimoine Sportif – 84200 Carpentras – France.

Nicholas Clayton : Historien, éditeur, Alderley Edge – Cheshire – UK.

Bob Damper : Historien et cycliste – Chandler’s Ford, Eastleigh, Hampshire – UK.

Gérard De Smaele : Restaurateur d’art, auteur, - 7120 Fauroeulx – Belgique.

François D’Hubert : Étudiant en master, Université de Paris 1/CHS, cycliste – Paris – France.

Paul Fabre : Prof. Émérite, linguiste, écrivain, cyclotouriste, FFCT – 30100 Alès – France.

John Green : Historien, collectionneur – Cambridge – UK.

Raymond Henry : Cyclotouriste, collectionneur, membre de la commission Éthique, Culture et Patrimoine de la FFCT – 84320 Entraigues-sur-la-Sorgue – France.

David Herlihy : Historien, auteur – Boston – Massachusetts – USA.

Keizo Kobayashi : Historien, vélocipédiste, FFCT – Paris – France.

Jan Kralik : Historien, auteur, National technical museum de Prague – Rép. Tchèque.

Christophe Lagrange : Collectionneur, historien spécialiste du Capitaine Gerard – Paris – France.

Dr. Hans-Erhard Lessing : Historien et auteur, - D-56068 Koblenz – Allemagne.

Chris Morris : Historien, ingénieur en mécanique – Vancouver, BC – Canada.

Glen Norcliffe : Prof. Émérite, géographe, écrivain, cycliste - IVCA Kincardine, On – Canada.

François Portet : Ethnologue, cyclotouriste – Lyon – France.

Stephen Ransom : Historien – D-28816 Stuhr – Allemagne.

Claude Reynaud : Historien, auteur, collectionneur. Musée vélo-moto – 30390 Domazan – France.

Francis Robin : Historien, Président de Paris Vélocipedia – Paris – France.

Gary W. Sanderson : Historien, collectionneur, cyclotouriste – IVCA Verona, NJ – USA.

Helge Schultz : Historien et collectionneur – Ludwigsburg – Allemagne.

Jacques Seray : Historien, écrivain et collectionneur, FFCT – 78140 Vélizy – France.

Lorne Shields : Historien, collectionneur – Thornhill, ON – Canada.

Roger Street : Historien, écrivain – Christchurch, Dorset - UK.

Christopher Sweet : Historien, Illinois Wesleyan University – Illinois – USA.

Ron Thompson : Historien, collectionneur, organisations – Cape Town – South Africa.

Carey Williams : Historien, collectionneur – Chicago, Illinois – USA.

 

cyclotourisme Préface : L’organisation de la 26e Conférence internationale d’histoire du cycle par la Fédération française de cyclotourisme a sans nul doute marqué les participants : pour la première fois, les acteurs de cette conférence, réunis dans la petite cité provençale d’Entraigues-sur-la-Sorgue, représentaient treize pays et les cinq continents.

En prélude à cette conférence, sept courageux (un Canadien, un Américain, un Japonais, un Anglais et trois Français) ont reconstitué le voyage à vélocipède des frères Olivier qui rallièrent Paris à Avignon en 1865.

La Fédération française de cyclotourisme et sa commission Éthique, Culture et Patrimoine ont été heureuses et fières de célébrer cet événement et d’accueillir plus de quatre-vingts congressistes venus échanger leurs connaissances de l’histoire du cycle et témoigner des dernières recherches en la matière. Ce n’est pas d’ailleurs un hasard si cette conférence s’est déroulée à quelques coups de pédale de la maison natale de Vélocio ; le programme qui accompagnait les conférences a cherché, quant à lui, à satisfaire les désirs d’histoire, de tourisme, de sport et de gastronomie.

En apportant sa contribution à la publication des actes, la FFCT est fidèle à sa vocation, elle marque son attachement à l’histoire du cyclotourisme, à ses aspects à la fois culturels et sportifs ainsi qu’aux échanges internationaux.

Martine Cano : Vice-présidente de la FFCT.

Dominique Lamouller : Président de la FFCT.

2016- 321 pages – Éditeur Fédération Française de CycloTourisme – 12, rue Louis Bertrand – 94207 Ivry-sur-Seine

Prix : 45 € + 7 € de frais de port.

 

21:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Conférence internationale, Documents, Histoire, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer