Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2012

Seray Jacques

cyclotourismePierre Giffard - précurseur du journalisme moderne -

(Du Paris-Brest à l’affaire Dreyfus)

Auteur : Jacques Seray

Pierre Giffard (1853-1922). L’homme est quelque peu sorti des mémoires. Il commença par mettre sa plume au service du plus grand nombre, en se faisant le vulgarisateur des techniques nouvelles : le téléphone, l’électricité ou encore le phonographe.

Journaliste lancé, il comprit très vite l’intérêt de créer de grands événements sportifs pour asseoir la notoriété d’une presse en pleine effervescence. Dès 1891, celui qui voyait dans le vélo « un bienfait social » inventa la course Paris-Brest-Paris, puis l’année suivante Paris-Belfort à la marche et Paris-Rouen automobile en 1894. Avec son compère Paul Rousseau, il lança en 1892 le premier quotidien sportif, le Vélo. En faisant le choix d’y défendre le capitaine Dreyfus, il e mit à dos les annonceurs de son journal qui se tournèrent vers le concurrent naissant, L’Auto, ancêtre de L’Équipe et créateur du Tour de France. Le Vélo était condamné. Et lui bien secoué !

1900 et 1902 le virent affronter les urnes. Las, son credo dreyfusard fut loin de l’aider ! Il lui restait sa plume. Malgré son âge, il reprit sa valise de grand reporter, pour la Mandchourie. Puis trop âgé pour pareilles aventures, il passa au roman populaire où il obtint les plus grands succès. La presse, dont il avait si bien théorisé les principes dans Le Sieur de Va-Partout, ne devenait plus lui qu’une alternative.

La trajectoire de ce Normand du pays de Caux fixé à Maison-Laffitte s’inscrit au Cœur de la IIIe République qui ne manque pas d’en être la toile de fond.

Aucune biographie n’avait encore été consacrée à Pierre Giffard.

Grâce soit rendue à Jacques Seray, historien reconnu du fait cycliste, d’avoir comblé ce vide en nourrissant par là même l’histoire du journalisme.

-2008- 283 pages - Éditions : Le pas d’oiseau.

Prix : 23 €

 

15:55 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/10/2012

Crépin Jean-Pierre

cyclotourismeGUERRE ET PAIX EN ALGÉRIE

Auteur : Jean-Pierre Crépin

1958, Marseille : un vieux navire attend d’engloutir trois mille soldats français pour les emporter vers Alger...

1984, Sète : un paquebot accueille ses passagers en partance pour Oran. Parmi eux, un voyageur un peu spécial, qui s’apprête à parcourir l’Algérie à vélo... Ce voyage n’a rien d’anodin : c’est le pèlerinage accompli vingt-cinq ans plus tard par un ancien par un ancien appelé, hanté par le souvenir insupportable de la guerre et mû par le sentiment d’un devoir de mémoire envers ce pays, son peuple et lui-même. Ce souvenir, c’est celui de vingt-sept mois d’enfer, vécus dans des condition matérielles difficiles, sous une pression psychologique permanente, mais, surtout, dans l’obligation de supporter l’horreur de cette guerre, tout en tentant quotidiennement d’en limiter les dégâts...

Le retour se veut rédempteur : revoir ce pays en paix, autrement qu’au travers du filtre pervers de la guerre, en découvrir enfin les beautés alors entraperçues et, plus que tout, aller à la rencontre de son peuple, jadis involontairement combattu.

Peut-on atténuer le traumatisme d’une guerre que l’on a faite à contrecoeur ? les plaies laissées par un passé douloureux partagé peuvent-elles cicatriser de part et d’autre ?

Empreint d’une humanité profonde, hommage à la fraternité au-delà des noirceurs de l’Histoire, ce récit d’un double voyage, ponctué de lettres du front, livre ici un témoignage touchant et courageux, à la portée universelle.

Né à Lisieux en 1937, Jean-Pierre Crépin intègre l’École normale d’instituteurs à Rouen avant de poursuivre une carrière d’instituteur en Seine-Maritime. Attiré dès l’adolescence par les mouvements pacifiste, il participe à de nombreux chantiers du Service Civil International dont il essaie de mettre en pratique la devise : « Pas de paroles, des actes ».

Fervent adepte de la petite reine, il randonne dans le monde entier, ce qui lui permet de se sentir un peu citoyen du monde, de rencontrer des « frères » et de construire la paix.

-2011- 89 pages - Éditions JETS D’ENCRE - 1 bis avenue Foch - 94100 Saint-Maur-des-Fossés - www.jetsdencre.fr

Prix : 13,50 € + 3,70 € de frais de port  

04:41 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Algérie, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

16/09/2012

La Vélocithèque

L’association « La Vélocithèque » est un centre de documentation, d’information et de recherche entièrement consacré au cycle.

 L’association existe depuis 20 ans - Les adhérents reçoivent trimestriellement, selon leur niveau de cotisation, le bulletin de liaison, et/ou un fascicule de recherche, et/ou un cahier d’histoire du sport cycliste :Total 10 parutions par an.

 On devient membre de « La Vélocithèque »  par une cotisation annuelle.

1 : 20 € pour les membres actifs.

2 : 100 € pour les collectivités et membres bienfaiteurs.

La cotisation “collectivité ou bienfaiteur“ inclut toutes les options proposées par l’association.

Hors abonnement on peut se procurer les dossiers au tarif forfaitaire

 de 10 € le dossier + 2 € port pour le premier.

Adresse de l’association : La Vélocithèque - Mr Gérard Salmon - le Bois - 69590 POMETS

 

10:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer

10/03/2012

Guérin Daniel

cyclotourismeLa peste brune a passé par là...

Auteur : Daniel Guérin

En août et septembre 1932, Daniel Guérin part sac au dos en randonnée à travers la Germanie qui n’a pas encore tout à fait cédé aux sirènes du parti national-socialiste et qui incite déjà le reste de l’Europe à pratiquer une politique de l’autruche qui allait perdurer bien après l’arrivée au pouvoir du chancelier Adolph Hitler en janvier 1933.

Quelques mois plus tard, en mai et juin, Daniel Guérin repart à la rencontre des Allemands, à bicyclette cette fois pour observer la mise au pas du pays et décrire la nature profondément contre-révolutionnaire du système nazi, en phase de transformer tout le pays. Logeant le plus souvent dans les auberges de jeunesse - un des lieux emblématiques de rencontres dans l’Allemagne de l’époque - Daniel Guérin va rapporter de son voyage un témoignage implacable et souvent prémonitoire - à la première lecture de l’édition de 1945, je me suis parfois surpris à me demander si tout cela n’avait pas été écrit a posteriori - sur les années qui vont suivre et transformer radicalement le monde occidental.

Bien sûr la bicyclette n’est dans ce témoignage qu’un moyen de transport mais nul doute qu’elle a comme très souvent facilité l’approche des populations locales et créé dans les rapports humains un naturel très en vogue dans les année 1930.

D’abord paru dans un journal quotidien,  « La peste brune a passé par là » fera ensuite l’objet de l’édition d’une plaquette, rééditée et complétée en 1945. Dans les années 60, le récit du premier voyage de Daniel Guérin et celui-ci seront regroupés chez Maspero avant une nouvelle édition enrichie en 1996 aux Éditions Spartacus. Notons encore que dans les éditions successives, les dernières phrases du texte original ont été modifiées, le « Et rituellement, nous aussi, nous crions : Haine ! Haine ! Haine ! » s’est transformé en : « Et nous répondons, nous, à Heil : Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ».

Daniel Guérin, un personnage à découvrir plus en détail sur le très complet site qui lui est consacré.

                                                                  Jean-Yves MOUNIER

 

La peste brune a passé par là... A bicyclette à travers l’Allemagne hitlérienne - 1933 - Éditions L. D. T.

La peste brune a passé par là... Un témoignage sur les débuts du régime nazi (nouvelle édition) - 1945 - Les Éditions Universelles.

La peste brune - 1996 - Éditions Spartacus.

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

00:34 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

01/07/2011

Bertho Lavenir Catherine

cyclotourisme

                            Voyages à Vélo - Du vélocipède au Vélib’ -

                            Auteur : Catherine Bertho Lavenir

 Avant-propos de Bertrand Delanoë

L’histoire du vélo est depuis toujours liée à celle de Paris et surtout des Parisiens. On pense bien sûr au sprint final du Tour de France, sur les Champs-Élysées, qui attire les regards du monde entier. La capitale a en effet accueilli les premières courses de vitesse et d’endurance, traduisant l’engouement pour ce nouveau sport et ce nouveau mode de transport. Mais ce sont d’abord les premiers pas, si l’on peut dire, du vélo qui se firent sur le pavé parisien : l’usine qui fabriquait les vélocipèdes ne s’est-elle pas bien vite appelée « La Compagnie parisienne » ?

Les bibliothèques parisiennes conservent de nombreuses traces de cette merveilleuse histoire. Les archives inédites de la bibliothèque du Tourisme et des Voyages, issues de la collection de la bibliothèque du Touring-Club de France acquise par la Ville de Paris, ajoutée à celles d’autres bibliothèques et grands musées parisiens, permettent de revenir sur deux siècles de transformation de nos usages, du vélocipède au Vélib’, en jetant un regard ludique sur les métamorphoses de cet objet technique. Le concours de la Parisienne de photographie permet aussi de prolonger cette échappée belle au long du XXe siècle, et témoigne de l’évolution de pratiques contemporaines du vélo.

À Paris, le vélo est un moyen de transport à part entière mais aussi un véritable art de vivre la ville différemment : il a aujourd’hui trouvé sa juste place. Nous avons encouragé cette pratique ces dernières années avec plus de six cents kilomètres de piste cyclables ouverts en dix ans. Bientôt, avec l’aménagement des voies sur berges, les Parisiens pourront aussi redécouvrir chaque jour leur fleuve et profiter de parcours continus dans la ville. La mise en place des Vélib’ est la meilleure illustration d’une certaine liberté de mouvement retrouvé. Comme le suggère ce tour de l’histoire du vélo, ce sont des étapes essentielles, mais qui en appellent d’autres : en selle !

-2011- 128 pages - Paris bibliothèques est l’éditeur des bibliothèques de la Ville de Paris - www.paris-bibliotheques.org

Prix: 18 €

12:31 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Althuser Jean

cyclotourismePIERRE MICHAUX

         et ses Fils

pionniers de la grande épopée du vélo

Auteur : Jean Althuser

Pourquoi cette plaquette ?

A chaque fête ou commémoration évoquant les origines de la bicyclette, il est de bon ton de célébrer la famille Michaux. Or, neuf fois sur dix, on parle des “frères Michaux“ au lieu de désigner le père (Pierre) et l’aîné des fils (Ernest). Mais ce qu’il y a de plus irritant, c’est que la plupart des commentateurs se contentent de reprendre, souvent en brodant un peu, les articles de presse ou d’édition parus vers 1890 alors que le monde commençait à se passionner pour l’histoire du cycle.

Je m’insurge contre ces procédés et j’estime que l’on devrait au moins avoir la pudeur de mettre au conditionnel des informations douteuses ou non vérifiables.

La modeste plaquette que je propose a pour seule ambition de mieux faire connaître, dans le contexte de l’histoire du cycle , les tribulations de cette famille nombreuse (Pierre Michaux a eu dix enfants), qui tout à tour a connu les honneurs et la misère.

Je tiens à exprimer ici ma gratitude à tous ceux qui m’ont apporté leur concours, tant dans mes recherches que dans la réalisation de cette brochure. Je remercie tout particulièrement mon ami Keizo Kobayashi  pour l’infinie patience avec laquelle il a cherché... (et trouvé !) bon nombre de précisions intéressantes sur Pierre et ses fils.   

                                                              Jean Althuser - Avril 1986.

-1986- 28 pages. Pour vous procurez cette brochure :

Office de tourisme Intercommunal de Bar-le-Duc - 7, rue Jeanne d’Arc - 55.000 Bar-le-Duc - Tél : 03.29.79.11.13

Site : www.tourisme-barleducetbarrois.com

Prix : 12€ port compris

 

12:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

12/06/2011

Lannoy Jacques

cyclotourismeSITES ET MONUMENTS DU CYCLISME

Auteur : Jacques Lannoy  

L’auteur, jacques Lannoy, 66 ans, cyclotouriste depuis près de cinquante ans, profite de toutes ces heures passées à pédaler sur toutes les routes d’Europe, pour se constituer une photothèque consacrée aux sites et monuments ayant rapport avec le cyclisme. Nous verrons que l’éventail est assez large avec l’histoire de la bicyclette, le cyclotourisme et les curiosités. Il est aussi le réalisateur d’un répertoire en deux tomes sur les grandes séries de cartes postales de coureurs cyclistes à travers le temps.

 

-2011- 120 pages, format A4, en quadrichromie, illustré d’environ 500 photos.

Autoédité : Jacques Lannoy - 7 Hameau Briard - 77820 Le Châtelet-en-Brie.

Prix : 20 € + 5 € frais 

17:53 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

16/05/2011

Herlihy David V.

cyclotourismeLe cycliste perdu - Le tour du monde d’un aventurier et sa mystérieuse disparition -

Auteur : David V. Herlihy

À la fin des années 1880, Frank Lenz, coureur de grand-bi, originaire de Pittsburgh, rêvait de faire le tour du monde.

Au printemps 1892, Lenz démissionna de son poste de comptable et s’élança vaillamment vers l’ouest, avec pour objectif de parcourir, en tant que correspondant du magazine Outing, trente-deux mille kilomètres à vélo sur trois continents. Deux ans plus tard, après avoir survécu à d’innombrables péripéties, il arriva en Europe pour la dernière phase de son voyage.

Un voyage dont il ne vit jamais la fin. Sa mystérieuse disparition en Turquie orientale déclencha un tollé international qui obligea Outing à envoyer un autre cycliste, William Sachtleben, sur les traces de Lenz.

Nourri de multiples anecdotes sur les pays traversés et les peuples croisés, ce récit captivant retrace les joies comme les dangers de cette grande aventure, l’un des premiers tours du monde à bicyclette. Cette histoire inédite atteint son point d’orgue avec les efforts héroïques de Sachtleben pour retrouver les meurtriers de Lenz dans une Turquie déchirée et sur le point de s’effondrer.

 Spécialiste de l’histoire du cyclisme, David V. Herlihy a remporté en 2004 le prix d’excellence de l’Histoire des Sciences.

Traduit de l’anglais par Carole Delporte

-2011- 391 pages - Éditions Jean-Claude Lattès - www.editions-jclattes.fr

Prix : 21,50 €

06:58 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire, Tour du Monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

08/05/2011

Graton Florian

cyclotourismeEspagne : les chemins de la mémoire antifasciste

Auteur : Florian Graton

Entre 1936 et 1939, une guerre civile déchira l’Espagne, l’aboutissement de ce conflit fut une terrible dictature qui plongea ce pays dans l’obscurantisme durant près de quarante années.

Aujourd’hui, la Guerre d’Espagne est une Histoire qui est devenue l’affrontement de deux mémoires : celle des vainqueurs et celle des vaincus.

A travers l’Espagne actuelle, je me suis frayé un itinéraire dicté par cette part de l’Histoire qui a laissé de nombreuses traces et vestiges.

Tout au long de mon périple, si je n’ai cessé d’interroger les paysages et les gens c’est pour tenter de mieux interpréter les silences et de rendre l’hommage qu’ils méritent aux combattants antifascistes.

Sur mon chemin, à bicyclette et en train, j’ai roulé pour ne pas oublier que tout ne doit pas s’oublier.

L’amnésie est une catastrophe humanitaire.

- Florian Graton né en 1967, vit et travaille à la Roche-sur-Yon à la Scène Nationale Le grand R où il exerce les fonctions de machiniste. Auteur de chansons de pièces de théâtre, de nouvelles primées lors de festival, il a publié son premier romain en 2001 dans la collection le Poulpe sous le titre “Les dix scouts de l’abbé Todd“ -

Préface de Jean-Bernard Pouy : [...]Vers l’âge de cinq, six ans, on apprend deux choses essentielle pour la vie de l’esprit. On apprend à lire (et donc à écrire) et l’on apprend à tenir en équilibre sur un vélo. En plus, lire et faire du vélo sont deux savoir que l’on n’oublie jamais [...].

-2010- 160 pages - Éditions : NO PASARAN - 21ter, rue Voltaire - 75011 Paris.

http://nopasaran.samizdat.net

Prix : 12 €   

Livre lu et apprécié par le comitéte lecture du blog

10:54 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Europe, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/02/2011

Henry Raymond

cyclotourismeHistoire du cyclotourisme

1re partie  1865-1939

 Auteur : Raymond Henry

 

Préface : Le cyclotourisme ne se réduit pas à une pratique unique, calée dans un schéma défini et strictement figé. Né il y a plus de 120 ans, il a su au cours du temps, des années, avec des acteurs divers, créer une diversité immense de pratiques. Elle fait le bonheur de tous les heureux possesseurs d’un vélo, qu’ils aient simplement envie de partir pour découvrir ce qui les entoure ou de profiter des bienfaits sur la santé d’une activité physique saine et ludique.
Le cyclotourisme a toujours voulu s’éloigner à juste titre des pratiques compétitives pour mettre en exergue les qualités, les valeurs accompagnant cet engin métallique issu de la primitive draisienne et du vélocipède de Michaux. J’aime à dire en ce XXIe siècle que personne n’a inventé le vélo tout terrain pas plus qu’au XXe siècle. Le VTT est la pratique originelle du vélo au XIXe siècle, alors que nos aïeux parcouraient des routes empierrées et des chemins creux non balisés. Il est donc important que nous ayons des repères sur l’histoire du cyclotourisme qu’on peut identifier lorsque Paul de Vivie créa à la fois le néologisme mais aussi la philosophie, même si les origines réelles sont encore plus lointaines.
L’histoire de notre Fédération et de ses précurseurs vous permettra de découvrir l’évolution de la pratique comme celle du matériel et tout cela est lié étroitement aux avancées technologiques et sociales. Si la pensée et l’esprit restent immanquablement les mêmes, la méthode ne peut pas ignorer les congés payés et le temps libre, pas plus que les innovations comme le dérailleur, et les progrès électroniques qui accompagnent aujourd’hui le cyclotouriste à la place des cartes et autres supports qui entrent doucement dans les musées.
Au début du XXe siècle, le cyclotourisme a été reconnu comme novateur ; aujourd’hui c’est différent, il doit composer avec des choix multiples et presque personnalisés. Mais ce qu’il doit conserver, c’est avant tout de savoir d’où il vient et où il va ; cette formule simpliste s’applique à un cyclotouriste convaincu de la déontologie qui marque sa situation, comme à celle du voyageur toujours avide de nouveaux horizons qui marque ses envies. Si à cela on ajoute que l’on conjugue le cyclotourisme avec la liberté, alors les mots convivialité et amitié qui entourent le cyclotourisme prennent véritablement le sens de valeurs.

Dominique Lamouller
Président de la Fédération Française de Cyclotourisme

 

2010 - 294 pages - Fédération Française de Cyclotourisme

Prix : 40 €

22:16 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer