Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2018

Baude Alice

couv alice baude.jpgBalade avec les nuages
Balade cycliste en Irlande

Auteure : Alice Baude

 

Quoi de plus libérateur que prendre la route, après deux ans de khâgne-hypokhâgne, sur les chemins de la côte Ouest irlandaise pour écrire à bâtons rompus ? Le temps de l'étude est révolu: voilà arrivé le moment de ressentir, de recueillir, de s'abreuver du monde. Ce Dialogue avec les Nuages est une grande balade à vélo, et aussi le premier tutoiement d'Alice avec ses rêves. Grâce au soutien financier et humain de Zellidja, le voyage en solitaire si ardemment désiré devient une expérience réelle, et ses lignes s'écrivent dehors, en nomade, à même le guidon.

« Les coïncidences m’ont amenée au-delà de tout ce que je pouvais imaginer. Je me suis surprise par les distances parcourues. J’ai chanté sous le soleil ; et même dans le vent. J’ai vécu les terres, les baies, les eaux, rugi dans l’océan. J’ai senti l’île, senti les îles et contemplé les reliefs. Mes rencontres se sont mues en retrouvailles ».

En 2017 Alice Baude se voyait décerné le prix de l’Écriture par la fondation Zellidja et doté par la fondation La Poste, pour le récit de son voyage en Irlande.

 

2018200 pages – Éditions Racaille

Prix : 18 €

17:36 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Irlande | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

22/08/2016

Louër Jakez

cyclotourisme Le Tour de l’Irlande à vélo en1958 ou Un voyage à l’ancienne

Bruxelles – Londres – Dublin

23 juin – 26 juillet 1958 – 2200 km.

Auteur : Jakez Louër

Préambule {Il m’était arrivé plusieurs fois d’évoquer cette -modeste- aventure devant des amis ou des collègues de travail. Rarement en entier, le plus souvent telle ou telle séquence, qui intéressait ou intriguait... Et puis quelques-uns m’ont dit : pourquoi ne pas mettre tout ça par écrit ?

J’ai fini par ressortir un petit carnet, rangé sur un rayon de ma bibliothèque depuis plus de cinquante ans, auprès de quelques autres... Il date de 1952. J’avais 22 ans.

Le vélo était alors mon moyen de déplacement favori (je n’en avais pas d’autre de toute façon, sauf la marche à pied comme on le pratiquait habituellement à l’époque !). Pas pour faire des courses cyclistes. Mon vélo était un « cyclotourisme
cyclotouriste », équipé d’un porte bagages à l’arrière et d’un autre à l’avant. Engin robuste et lourd, dans les quatorze kilos. D’ailleurs je crois bien que nos parents n’avaient pas encore de voiture. Ce vélo m’était donc précieux ; je l’entretenais, je savais le démonter, soigner sa mécanique, réparer les chambres à air. Dans ces années 1945-1960 on sortait de la guerre et à Brest, ruiné par les bombardements, le bricolage et la débrouille on savait ce que c’était...}.

2015- 104 pages Pour se procurer ce livre : Jakez Louër – Coat Kerous – 29910 Trégunc.

Prix : 8 € + 4 € de frais de port.

 

21:57 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Irlande | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer