Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2015

Duchêne François - Marchand Léa - Desaleux David

cyclotourisme Lyon, vallée de la chimie

Traversée d’un paysage industriel

Auteurs : François Duchêne – Léa Marchant

Photographe : David Desaleux

Elle était dénommée “couloir“, elle est aujourd’hui et depuis les années 1990 une “vallée“, terme plus évocateur d’un lieu de vie que d’un lieu de passage. La vallée lyonnaise de la chimie puise son identité dans la présence des infrastructures et des entreprises qui l’occupent.

Mais le lent processus de déconnexion des habitants avec les nouvelles usines issues de la mondialisation pousse à s’interroger sur la façon dont se (re)définit le travail industriel dans cette vallée.

Un voyage de proximité

Pour traquer ces mutations, un chercheur en géographie sociale, une experte de l’association Robins des Villes et un photographe ont exploré ensemble ce territoire du sud de Lyon. Au rythme délibérément lent de la marche et du vélo et au gré des rencontres, ils nous proposent une découverte inédite de la vallée de la chimie.

Entre Saint-Fons, Pierre-Bénite et Feyzin, Lyon, vallée de la chimie.

Traversée d’un paysage industriel revient sur les processus industriels, urbains et sociaux en cours et questionne la diversité des représentations d’un espace administré et planifié, mais aussi fortement vécu et approprié par ses habitants et ses salariés.

David Desaleux est photographe indépendant. Il travaille régulièrement avec des chercheurs en sciences sociales.

François Duchêne est chercheur en géographie sociale au sein de l’UMR EVS-RIVES à l’ENTPE où il étudie les liens entre villes et industries.

Léa Marchand est responsable pôle Sensibilisation au sein de l’association Robins des Villes. Elle a coordonné le programme participatif pluriannuel “Des rives et des rêves.

2015- 176 pages – Éditions LIBEL - http://dev.editions-libel.fr/agence-maison-edition/Catalogue/Lyon-vallee-de-la-chimie/flypage_new.tpl.html

Prix : 20€

 

10:57 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Architectures- graphiste, Arts et photographies, Écologie-Politique-Économie, Lyon, Photographies, sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

05/09/2015

Paquot Thierry -Hallauer Édith

cyclotourisme Le Détour de France : Une école buissonière

Auteurs : Thierry Paquot – Édith Hallauer 

En novembre 2011, douze jeunes architectes et graphistes du Collectif Etc fraîchement diplômés enfourchent leurs vélos pour un Tour de France d’une année. Le chemin buissonnier se faisait désirer. Ils foulent le territoire à vélo, dans l’épaisseur du paysage, à la rencontre d’expérimentateurs de la ville – hors cadres. Ceux qui ont fait le pas de côté, se frottant à la complexité du monde : architectes, urbanistes, sociologues, collectif, associations. Habitants et praticiens des villes, campagnes et tout ce qu’on trouve entre. À chaque halte, c’est par l’expérience que la rencontre prend forme : ensemble, ils scient, écoutent, vissent, regardent, peignent, mangent, dessinent, vivent. Et par là même construisent en groupe et pas à pas, une autre manière d’exercer le métier. Peut-on construire soi-même l’espace public ? Mettre les normes à l’épreuve des usages ? Questionner la commande ? Trouver d’autres ressources, penser d’autres formes de projets ? Générer plus de sens et de convivialité ? Ouvrir les chantiers ? Diffuser le débat public sur le devenir du territoire ? Participer à l’aménagement en tant qu’habitant, plutôt que faire participer l’habitant ?

cyclotourisme

Le livre raconte cette expérience en forme de voyage initiatique, dans lequel dépaysement, rythme du parcours, découverte géographique, complexité des pratiques d’aménagement, rencontre d’acteurs alternatif, vie en commun et en société ne forment qu’une seule et même chose. Démontrant l’apprentissage par l’expérience, cet ouvrage manifeste pose la question, candide mais nécessaire : ne pourrait-on pas faire de l’architecture à partir de nos manière de vivre ? La réponse n’étant pas au bout de chemin, mais probablement quelque part sur la route...

2015- 208 pages – Éditions Hyperville  -http://nouveautes-editeurs.bnf.fr/annonces.html?id_declaration=10000000224315&titre_livre=Le_D%C3%A9tour_de_France

Prix : 25 €

11:12 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Architectures- graphiste, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer