Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2014

Chambaz Bernard

cyclotourismePetite philosophie du vélo

Auteur : Bernard Chambaz

« Monsieur Jourdain ne faisait pas de vélo ni même de bicyclette. Et quand il faisait de la prose, c’était sans le savoir. Il avait un maître de philosophie qui lui enseignait le b.a. – ba plutôt que le brouillamini des météores et des concepts. Par intuition, j’ai toujours pensé que le cycliste faisait de la philosophie sans forcément le savoir. À quoi pensez-vous tout ce temps ? La question m’a souvent été posée à l’occasion de mes Grands Tours de trois semaines à vélo. À chaque fois, la même réponse m’est venue : à tout et à rien ! Ce qui ne serait sans doute pas la plus mauvaise approche de la philosophie. »

écrivains cyclistes, Bernard Chambaz allie dans cet essai souplesse des mots et ressort de la pédale. Mouvement, espace, durée, effort : tous les amateurs, passionnés, fous de vélo, trouveront au fil des réflexions de l’auteur de quoi réfléchir à leur tour sur des notions pour eux bien concrètes. Car détrompons-nous : le vélo n’est pas détaché des idées ! De concept en concept, convoquant avec espièglerie les plus grands philosophes, Heidegger, Kant, Spinoza ou encore Husserl, Bernard Chambaz dévoile une autre facette du vélo : celle d’un objet qui prolonge être et nous donne à penser.

-2014- Éditions Flammarion-

Prix : 6 € 

17:16 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

Commentaires

Confronter la pratique du vélo (ou de la bicyclette, c'est selon et l’auteur tient à la distinction) et les concepts, mesurer les sensations, la technique, l'art de vivre à l'aune des principes philosophiques, voici le parti pris de Bernard Chambaz dans ce petit livre, nouvelle édition d'un texte paru originellement en 2008.
Non, ne fuyez pas, ne vous dîtes pas qu'il s'agit là d'un ouvrage ardu et réservé à une élite intellectuellement privilégiée... ce serait passer à côté de courts textes organisés autour d'un mot - citons grandir, esthétique, plaisir ou encore amitié – prétexte à parler de ce que ressent chaque amateur de cyclisme, que ce soit dans l'acception sportive, touristique ou utilitaire du terme. B. Chambaz lui-même conclut son ouvrage en parlant de « petite philosophie », présentant son livre comme un brevet d'apprentissage prêt à se muer en vade-mecum !
L'auteur nous avait habitué à ses écrits cyclistes et romanesques – à ce sujet, je ne saurais que trop recommander la lecture de « Dernières nouvelles du martin-pêcheur » présenté sur ce blog – il aborde ici sa passion sous un angle original qui peut paraître dans un premier temps exigeant, la convocation des philosophes patentés est cependant faite avec beaucoup de simplicité, mais qui réveille en chaque cycliste des idées fugaces et pas toujours bien identifiées.
Mettre des mots là où il n'y a en général que de la sueur, du vent, de l'abnégation, tel est le pari gagné par B. Chambaz. En ce sens, cette petite philosophie nous apprend, nous aide à comprendre ce que nous sommes, comment nous vivons et donc, comment nous pouvons vivre.

Écrit par : Jean-Yves MOUNIER | 14/06/2014

Écrire un commentaire