Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2021

D'Iribarne Philippe

D'Iribarn-couverture2.jpgLe gaspillage et le désir
De la voiture au vélo

Auteur : Philippe d'Iribarne

 

Les pays industrialisés, qu’ils soient de l’Est comme de l’Ouest, donnent au gaspillage des formes étrangement semblables. Il est donc trop facile d’accuser les producteurs et le soit-disant tout puissant matraquage publicitaire des vendeurs de rêve.
En réalité, le responsable n’est pas un régime politique et économique, mais une société qui polarise notre désir sur le travail et les objets et nous contraint à jeter nos forces dans une compétition d’un « toujours plus » ou d’un « meilleur » illusoire.
Or, déjà, les mentalités changent : une nourriture ou un vêtement simple, une voiture de faible puissance ne sont plus le signe de l’échec social. Un autre mode de vie est en train de naître pour ceux qui préfèrent la vie aux objets.
Les beaux jours de la civilisation du gaspillage sont comptés.

 

1975164 pagesFayard

La table des matières de ce livre, qui reste d'actualité, est consultable sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BNF.

À rapprocher de « Énergie et équité » d'Ivan Illich, présenté sur ce blog.

11:02 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie, Pratiques urbaines | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Écrire un commentaire