Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2008

De Perrodil Édouard

           Perrodil-Les cactus364 - copie.jpg

À travers les cactus
Traversée de l’Algérie à bicyclette

Auteur : Édouard de Perrodil

 

 La traversée de l’Algérie à bicyclette, je dois le reconnaître, que l’idée d’entreprendre cette expédition m’avait été suggérée par un journaliste algérien, M. Mallebay, que j’avais rencontré à Paris et qui occupe une situation importante dans la presse de la colonie.
Du jour où le projet du voyage fut arrêté, M. Mallbay, directeur non seulement du Vélo algérien, mais aussi du Turco et de la Revue algérienne, se mit en quatre pour préparer l’expédition et nous frayer les voies.
Il lança des avis dans les clubs cyclistes, soit directement, soit par le canal de la presse algérienne et il eut une idée originale pour nous faire bien venir, dans la mesure du possible, des populations européennes ou arabes, il voulut que ma charge fût faite dans son journal le Turco.
M. Mallebay, qui s’était si complètement dévoué pour nous, ne se fit pas faute de nous donner, avant notre départ, les plus précieux avis.
- Attention à la chaleur, me dit-il, gare à la traversée de la plaine du Chélif. Puis gare les poussiéreuses fondrières creusées par les troupeaux nombreux qui parcourent les routes algériennes Je vous avoue même, que je ne vous vois pas bien franchissant ce désert brûlant dans la journée. Jamais vous n’y parviendrez, mes pauvres amis ; c’est impossible, au mois de septembre, jamais ! La chaleur y bat encore son plein. Surtout si vous avez le sirocco. C’est en février ou en mars qu’il faut faire un pareil trajet...
- Vous croyez ? Pourtant je connais les précautions à prendre...

 

1896 - 321 pages - Ernest Flammarion, Éditeur

15:49 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Algérie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cyclotourisme |  Imprimer

Écrire un commentaire