Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2009

Rondelez Yannick

Rondelez Yannick141 - copie.jpgL’AFFRIQUE À L’ENVERS

(Du Cap au Caire, à vélo)

Auteur : Yannick Rondelez

Cap au Caire, 6 mois, deux vélos, l’Afrique et un carnet de dessin.

Il y a un miroir en face, et mon vélo encore dans le carton de transport qu’on m’a donné à l’aéroport. Je regarde les pointillés. C’est moi qui vais faire ça ?

J’ai hâte de prendre la route pour cesser de tourner en rond. Mon coéquipier, Marco, doit arriver demain d’un voyage en Namibie et nous partirons immédiatement. Hemi, mon amie, est restée au Japon, mais elle nous rejoindra pour un bout de route en Tanzanie.

Il n’y a pas eu de préparation. Nous avons acheté chacun un vélo, emballé quelques affaires et pris un aller simple pour l’extrémité sud de l’Afrique.

Notre premier objectif sera d’atteindre Mbeya, à la frontière Malawo-Tanzanienne, le 21 décembre. 40 jours, 4.000 Km. Peut-être. Hemi nous y attendra et je lui ai promis de ne pas être en retard...

Rondelez Yannick - 1142 - copie.jpgYannick Rondelez (à gauche), scientifique et amoureux des voyages, aura commencé à dériver sur terre en traversant l’Arménie à pied, avant de remonter par le Haut Karabakh. Soucieux de donner à ses aventures une mémoire qui embrasse lentement les contours d’un réel toujours subjectif, il décide d’apprendre le dessin. Quelques années plus tard, émigré au Japon, il rencontre Hemi au cours d’un ateliers de croquis : ensemble, ils se lanceront dans une très improbable traversée pédestre du Kamchatka (Russie). Restée à Tokyo alors que Yannick se jette avec Marc Vinclair dans le périple africain, Hemi sera tout à la fois le témoin, la confidente et l’espoir de ce voyage.

Marc Vinclair (à droite) a rencontré Yannick. Médecin de formation et amoureux de l’Afrique, il affectionne les épreuves extrêmes, en montagne ou en forêt, dans le désert comme sur les îles perdues. Pour avoir travaillé dans de nombreux dispensaires au Mali, au Burkina Faso et au Niger, sa connaissance du continent lui vaudra d’être promu, en plus de porteur d’eau, géographe et géopolitologue de l’expédition.

-2009- 223 pages - Autoédité : AUX SOURCES DU MAICÀ.

Pour tous renseignements écrire à : contact@auxsourcesdumaica.com

Prix : 27 €

 

 

15:22 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Afrique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cyclotourisme |  Imprimer

Écrire un commentaire