Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2011

Leclerc Philippe

cyclotourismeD’où venez-vous ?

Auteur : Philippe Leclerc

En découvrant ce petit livre, j’ai tout de suite eu envie de le lire. D’ordinaire, les nouveaux ouvrages sont rangés dans une pile « à lire », en attente, selon le temps disponible, l’envie, le thème.

 

Pourquoi celui-ci devait-il déroger à la règle ? Par sa couverture d’abord, dessin naïf et énigmatique qui donnait immédiatement envie d’en savoir plus. Par la quatrième de couverture ensuite - extraite de prologue - qui laissait deviner une pédalée mystérieuse au milieu de nulle part, souvenir personnel d’une randonnée à travers la Suède en direction du Cap Nord. Par le titre enfin, tout en sobriété mais dans le même temps riche en promesse de réflexion philosophique. Si la couverture  s’était ornée d’un banal « Où allez-vous ? », il y a fort à parier que sa lecture en aurait été différée. Il n’est qu’à relire Nicolas Bouvier pour se convaincre que ce n’est pas l’humain qui fait le voyage mais bien le voyage qui fait l’humain et la simple évocation de cet auteur majeur de la littérature de voyage justifiait une plongée prioritaire dans ce texte.

Parfois construit comme un roman cycliste de la fin du XIXe siècle, mi fiction, mi récit de voyage, - le « héros » se fait interviewer par une jeune candide qui lui pose les questions auxquelles il a forcément envie de répondre - parfois écrit sur un mode réflexif et plus personnel, ce traité de philosophie voyageuse - outre ses multiples voyages à bicyclette, essentiellement en Europe du Nord, l’auteur s’est aussi construit dans sa jeunesse à travers d’autres périples en auto-stop - peut  également se lire comme un guide pratique, Philippe Leclerc n’hésitant pas à évoquer le matériel, l’habit et la préparation du cycliste voyageur.

Dans un style simple qui sait aller à l’essentiel, l’auteur, fort de ses multiples expériences, distingue les notions de « se déplacer », « visiter » ou encore «  voyager », il évoque le fait d’être seul, trop souvent confondu avec la solitude par les ignorants du voyage, nous parle du retour, une épreuve souvent vécue avec appréhension par celles et ceux qui ont tout laissé de la vie quotidienne pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois ou années, et éclaire de manière originale - via son interlocutrice collectionneuse de cartes postales - la superficialité de notre époque qui préfère mettre l’accent sur la joliesse des choses que sur ce qui se cache derrière, la réalité des vies humaines.

L’un des derniers chapitres, peut-être celui le plus sujet à discussion, présente les idées de l’auteur sur la politique, la défense de l’environnement, l’idée européenne, la place du vélo sur le territoire national et nous montre un être entier et sincère qui a su tirer de ses voyages la « substantifique moelle ».

Le voyage nous apprend à nous satisfaire d’un rien (...) Le voyage est aussi l’école de la tolérance, une école de l’humilité (...). Le voyage permet une analyse positive (...). Le voyage oblige au respect.

Et vous, d’ou venez-vous ?

                                                                        Jean-Yves Mounier  

 -2011- 148 pages, format poche - Opéra Éditions - Chez l’auteur : 21 rue Potonnerie - 44300 Nantes - Courriel : ph.leclerc44@wanadoo.fr

Prix : 10 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

16:30 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Guides, Philosophie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Écrire un commentaire