Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2014

Billard Yannick et Marie-Héléne

cyclotourismeDe Chambéry au Cap de Bonne Espérance, à vélo, un voyage solidaire

Auteur : Yannick et Marie-Hélène Billard

Longtemps délaissé par les cyclo-voyageurs par crainte peut-être du climat éprouvant, de la corruption ambiante, de la misère supposée, image largement entretenue par les médias qui préfèrent trop souvent la superficialité et le sensationnel aux vraies découvertes humaines, le continent africain connaît un regain de curiosité et les parutions consacrées à sa découverte à bicyclette ont été nombreuses ces dernières années.

Parmi celles-ci, le récit des Billard avait d’abord attiré mon attention par la préface d’Albert Jacquard dont j’apprécie de longue date l’humanité et le sens critique toujours porté par un extrême respect de la nature humaine. Dans sa préface, il nous parle d’ « hommerie » dans la démarche du couple de pédaleurs et, si cette notion paraît de prime abord obscure, elle va s’éclairer au fil des pages. Le sous-titre du livre « À vélo, un voyage solidaire » laissait d’ailleurs deviner les intentions de Marie-Hélène et Yannick, brillamment résumé par cette phrase leitmotiv : « Chausser les lunettes avec lesquelles l’autre regarde la vie ».

Organisant leur voyage autour d’un large point d’interrogation posant la question des inégalités entre Europe et Afrique mais aussi, sûrement, symbole de leur propre questionnement intérieur, le couple Billard va, à travers l’Europe, le Moyen Orient et l’Afrique partir à la rencontre des initiatives solidaires qui embellissent la vie quotidienne de contrées souvent en proie aux difficultés majeures. Confrontés au tourisme de masse et à ses méfaits, choqués par les pratiques de certaines ONG, ils mettent surtout en valeur la générosité de ceux qui n’ont rien, la simplicité des rencontres et la grande humanité qui se dégage de leur récit offre un visage positif mais sans complaisance de la nature humaine.

La description très fluide des paysages, les doutes qui envahissent parfois les deux voyageurs, la narration détaillée et argumentée des initiatives solidaires nous dressent un très beau portait de l’Afrique et font de ce récit un témoignage de premier plan et loin des idées reçues sur ces pays en vérité fort méconnus.

                              Commentaire de Jean-Yves Mounier

2010- 280 pages – Artisans-Voyageurs Éditeur. www.artisans-voyageurs.com

Prix : 23 €

08:49 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Afrique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Écrire un commentaire