Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2017

Orgebin Philippe

La millième-photo2.jpgLa millième

Auteur : Philippe Orgebin

 

 

Le 19 décembre 2008 à 12 h 45, Philippe publiait la première fiche de son tout nouveau blog, Biblio Cycles, fiche consacrée au récit de Jean-François Bernies, Pigeon volant.

999 fiches plus tard, il revient sur cette aventure éditoriale :

« J’ai créé ce blog car je sentais cette indifférence dans les médias, dans les sphères communales et politiques et surtout le manque de rubrique à ce sujet dans la revue C.C.I ., revue pour les voyageurs à vélo pourtant...

Quand j’ai commencé à voyager dans les années 70, je ne connaissais aucune revue, aucun magazine sur le voyage à vélo, je suis parti faire du cyclo-camping par souci d’économie, et je déteste prévoir mon campement, réserver, avoir rendez-vous avec des gens... Mon premier grand voyage était Paris Ussel.

J’étais très agacé par cette désinvolture, et souvent ce mépris, de vouloir effacer de notre mémoire le temps où le vélo était le seul véhicule à la portée de tous, véhicule qui nous déplaçait (entre les deux guerres, pendant l'occupation et quelques années après), une liberté, au prix de quelques efforts qui nous offrait du bien-être, et qui était très économique. Oui, j’étais agacé de sentir cette ironie qui cachait une honte, la honte ancrée en eux, d'avoir eu besoin du vélo, de la bicyclette, du vélocipède... Du temps où l'automobile n'était  pas à la portée de leur bourse...

J’ai souvenir, quand je travaillais pour quelques mois comme magasinier près de la Gare de St-Lazare, (années 70), tous les jours, un des ouvriers démontait une roue, ou la selle, ou défaisait un frein de mon vélo, non pas par méchanceté mais par jeu, un jeu pour rire. Je ne lui en voulais pas, je savais qu’il me considérait, et aimait travailler avec moi, et j’étais le petit gars qui se déplaçait à vélo...

J’ai quitté cette boite, pour monter un petit spectacle de théâtre amateur avec des copains de la MJC, et après, je rentrais à l’école de théâtre Tania Balachova. Et il m’était plus facile de travailler le soir dans un resto pour payer mon école et tout le reste (je vivais seul à Paris)...

Pour vous dire qu’à l’époque, le vélo était un peu la honte populaire (signe de pauvreté) qu’on ne voulait plus voir, plus accepter, plus revoir, face aux Trente Glorieuses, devant l’envahisseur VOITURE, ce nouveau Dieu de la liberté populaire-polluante et qui saigne les ménages... et qui est rentré dans nos têtes comme un cancer « le cancer de l’auto », je fais référence à « Un petit vélo dans la tête »...

Dans ces années-là, ça a été le début des manifestations à vélo dans Paris, au Québec, à Copenhague etc...

Et l’idée de mon blog est née de mon activité « Employé en librairie » ; à la librairie, tous les trimestres, nous éditions un catalogue sur des livres anciens avec, à chaque fois, différentes thématiques. Je me suis dit : Alors ! pourquoi pas un BLOG pour présenter des livres comme dans un catalogue. Présenter principalement les écrits de voyage à vélo, mais aussi des œuvres d’histoire, anthologies, traités, essais, économie , biographie, écologie, politique, guides, concernant uniquement le vélo.
Tous les récits de voyages à vélo, édités par un éditeur ou auto-édités, ne méritent-ils pas d’être racontés ?

Jean-Jacques Magis, grand libraire de livres anciens, me disait toujours que tous les livres sont intéressants, même s’ils sont mal écrits, ils vous apporteront des informations sur la  thématique que vous recherchez

Ce blog nous ouvre aussi une fenêtre sur l’histoire, l’existence et l’avenir de la pratique du vélo.

CAR C’EST BIEN LA FORCE DE L’HISTOIRE DU VÉLO DE RENDRE LE PASSÉ À L’INFINI...

Encore un GRAND MERCI, Hervé et Jean-Yves, pour votre collaboration, et avoir enrichi ce catalogue...

Faire du vélo c’est être un militant ».

 

2017Quelques centaines de milliers de pagesBlog Biblio Cycles

Prix : c'est cadeau de la maison...

11:39 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer