Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2018

Legros Jean-Pierre et Gobert Daniel

617Cotacol.jpgEncyclopédie Cotacol

1000 côtes de Belgique

Auteurs : Jean-Pierre Legros et Daniel Gobert
Avec la collaboration de E. Lucas, L. Vanguestaine, J. Bruffaerts, JP. Bernaets, E. Joly, A. Tignon, M. Cordier, G. Desgain, D. Belpaire,…

Préface de Théo Mathy

 

Sous la conduite de Daniel Gobert, 31 ans en 1990, professeur de mathématiques à Namur ainsi que président-fondateur du Brevet International des Grimpeurs (BIG), donc déjà « Cyclo Grimpeur » ( !), et de Jean-Pierre Legros (41 ans), fonctionnaire des Finances à Namur ainsi que modeste cyclo mais talentueux artiste graphique… une équipe de 15 collaborateurs motivés ont ensemble mesuré 1809 km de montées et se sont élevés de 112 396 m pour relever, « pedibus cum jambis », chaine d’arpenteur et niveau artisanal en mains, la longueur et la dénivellation de tout ce qui monte en Belgique, la plupart du temps avec différents versants aboutissant au sommet.
Puis les deux promoteurs ont fait une sélection de 1000 côtes avant d’en proposer un descriptif, par hectomètres, assorti d’un graphique illustrant le pourcentage. Le tout était complété d’un savant calcul permettant d’attribuer un chiffre « cotacol » permettant d’attribuer le degré de difficulté cycliste de chaque côte belge.
Ainsi voit-on et sait-on que la côte la « plus dure de Belgique » serait la montée Haussire (sud-ouest) à la Roche en Ardenne ( N° 450) dotée de 363 Points Cotacol (PCC) pour élever de 273 m en 3900 m (7% de moyenne avec maximum de 13%) devant l’illustre Mur de Stockeu à Stavelot (360 PCC).
Plus modeste, le col de la Croix Jubaru (99m) à Tournai, premier col connu en Belgique, totalise 61 PCC en élevant de 75 m sur 1350 m, soit 5,6 % !
Publié ensuite en version néerlandaise, l’Encyclopédie Cotacol, est depuis longtemps épuisée et difficile à trouver en occasion sur les sites dédiés. Il faut dire que ce travail titanesque, génial et inégalé, qui servit un temps de référence pour les commentaires de courses télévisés à la RTBF n’a pas résisté à la concurrence des sites internet actuels.

 

Commentaire d'André Tignon :
« Un travail de bénédictin mais surtout de cyclo-grimpeur enthousiaste qu’est Daniel Gobert. Je suis très heureux d’y avoir contribué en mesurant quelques côtes du Tournaisis, ma région. »

 

1990620 pages - Les Presses de l’Avenir, Arlon-Bruxelles

 

Deux autres livres de Daniel Gobert sont à découvrir sur ce blog.

15:45 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.