Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2018

Montagut Michel

Perchicot-couverture.jpgPerchicot
De la piste à la scène

Auteur : Michel Montagut

 

Né et mort à Bayonne, André Perchicot connut la gloire pendant trois décennies et laissa derrière lui un parfum auréolé de mystère tout autant que de notoriété. Champion cycliste sur piste, spécialiste de la vitesse avant la Première Guerre, il fut dans sa catégorie plusieurs fois champion de France, d’Europe et finaliste au championnat du monde. Reconverti pour les obligations du moment pilote d’avion sur le front de Belgique, il sera victime d’un accident, ce qui l’empêchera de poursuivre sa carrière sportive.
Mais il saura donner un nouvel élan à sa vie en devenant chanteur de music-hall et l’une des vedettes de son temps. Il commence à chanter dans les théâtres de Toulouse, Tarbes, puis ce sera Paris, la Gaîté-Rochechouart et la consécration avec l’Olympia en 1924. Il est le chanteur populaire de l’entredeux- guerres, de la Belle-Époque, celui qu’on surnomme « le nouveau Paulus » et le symbole de la défense du café-concert. Parmi ses chansons les plus connues : « Dans la rue », « Sous le soleil marocain », « à la Varenne », « Viva Mussolini », « Le Béret ».
Il était temps de rendre hommage à ce personnage hors du commun.

 Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

La très riche biographie d'un personnage finalement peu connu dont le parcours, entre cyclisme sur piste et music-hall, a croisé d'illustres contemporains comme , par exemple, Petit-Breton, Faber ou encore Lapize ainsi que, dans la seconde partie de sa vie, Mayol, Pierre Dac et autres.
De nombreuses anecdotes ponctuent une chronologie très précise, malgré l'absence de sources facilement accessibles, le lecteur s'amusera de cette prime de 1000 cigarettes lors d'un Six-Jours, se réjouira de cette femme lançant des fleurs à Perchicot lors de l'un de ses spectacles et découvrira une version adulte des « Trois petits cochons ».
L'ambiance de l'époque est bien restituée et cet ouvrage, en plus de faire revivre André Perchicot, est aussi une bonne occasion de redécouvrir le monde du cyclisme sur piste d'avant la Grande Guerre et le milieu du spectacle de l'Entre-deux-guerres.
Palmarès et discographie concluent cet hommage bien mérité qui se lit avec plaisir.

 

2018400 pages – Atlantica éditions

Prix : 21 €

10:03 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Écrire un commentaire