Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2018

Zimmermann Jean-Benoît

JB Zimmermann-couverture.pngVélo

Auteur : Jean-Benoît Zimmermann

 

« Dans Paris à vélo, on dépasse les autos, à vélo dans Paris, on dépasse les taxis », chantait Joe Dassin en 1972. Cette même année, la première « manif à vélo » eut lieu à Paris le 22 Avril avec le slogan « le pétrole on s'en fout, l'énergie c'est nous ».
Pourtant à cette époque, dans beaucoup de grandes villes, rouler à vélo relevait parfois de l’exploit. Seules, Strasbourg, Amsterdam et quelques autres s’étaient depuis longtemps converties, tout comme de nombreux bourgs ouvriers ou ruraux, à l'usage du vélo en tant que moyen de transport quotidien.
Aujourd’hui, alors que la pratique de la bicyclette se généralise, les vélos présentés dans ce livre deviennent des personnages en eux-mêmes, s’émancipent des humains qui les utilisent, en prennent soin ou parfois les maltraitent. Fiers, drôles ou émouvants, ils racontent leurs mille et une manières, à travers le monde, de trouver leur place, dans nos vies quotidiennes.

Des textes de photographe, sociologue, écrivains, philosophes, sportifs, militants ou simples usagers accompagnent avec justesse ce beau travail photographique.

 

2018118 pages, 136 photographies, introduction et 8 textes d’auteurs – Photo#graphie

Prix : 13 €

 

Jean-Benoît Zimmermann  vit et travaille entre Marseille et Paris. « Vélo » est une de ses thématiques photographiques privilégiées.

10:45 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Photographies, Pratiques urbaines | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/06/2018

Roy. B Jonathan

cyclotourisme Histoire à dormir dehors

À vélo de l’Angleterre à la Malaisie, à la rencontre du bon monde

Auteur : Jonathan B. Roy

 

Dans un épique voyage à vélo de 18 000 km dans 27 pays, Jonathan B. Roy a vécu d’innombrables aventures et mésaventures. Les premières sont constituées de plaisirs simples, qu’il appelle « le fun 1 » :  une descente sans fin dans les Alpes slovènes, des brochettes cuites sur des ceps de vigne en Géorgie, un lit douillet dans un manoir ancestral français. Les secondes, rocambolesques, stimulent tout autant ce globe-trotter, qui les qualifie même de « fun 2 » : un évanouissement au bord d’un précipice au Tadjikistan, des menaces de mort au Kirghizistan, un rude interrogatoire mené par des policiers en Birmanie…
Il n’y a pas de doute, toutes ces expériences ont de quoi produire les meilleures histoires. Dans cet ouvrage, il les raconte avec délectation, un brin d’humour et de magnifiques images. Faisant d’invraisemblables rencontres, le lent aventurier pose un regard positif et sensible sur le monde. Particulièrement « le bon monde », comme la grand-mère qui casse des noix de Grenoble avec ses mains, la famille kazakhe et son lait de chameau au cœur du désert, les policiers attablés devant un repas de crapauds au Cambodge.
Son récit, qui trace un portrait de gens simples et de paysages grandioses, vous donnera certainement l’envie de partir.

2018 – 261 pages – Vélo QuébecDisponible en France, sur commande, à la Librairie du Québec

Prix : 33,55 €

17:36 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Tour du MONDE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

13/06/2018

Hein Fabien et Blake Dom

Écopunk-couverture.jpgÉcopunk
Les punks, de la cause animale à l’écologie radicale

Auteurs : Fabien Hein et Dom Blake

 

Vous vous déplacez plus volontiers à vélo qu’en voiture ; vous évitez de manger de la viande ; avec quelques amis, vous aspirez à vous installer à la campagne pour vivre de manière autosuffisante en pratiquant le maraîchage bio ; vous êtes révolté(e) par la destruction de la nature que justifient l’impératif consumériste et le productivisme effréné, et vous vous engagez d’ailleurs personnellement pour lutter contre tous les projets qui justifient ces logiques : vous êtes punk ! Ou pas loin…
Le punk rock est un formidable élan de créativité et d’énergie artistique qui se décline dans de multiples sous-genres. Mais c’est aussi une constellation d’idées et de pratiques collectives qui forment depuis les années 1980 un puissant mouvement contestataire, notamment sur le plan écologique.
Ce livre montre que la contre-culture punk, et en particulier son courant anarcho-punk, a eu, depuis plus de trente ans, une influence décisive dans la diffusion de représentations et de modes d’action politiques et environnementaux.
Du véganisme à la permaculture, de la défense des animaux contre l’industrie agroalimentaire à celle de la nature face à la prédation techno-industriel, de la création de zones autonomes temporaires dans les villes à la recherche de l’autonomie collective en milieu rural, les punks ont su détecter et s’approprier avant l’heure de nouvelles formes de résistance à l’ordre néolibéral triomphant. L’extraordinaire vitalité de leur scène musicale en a permis la circulation auprès de tout un pan de la jeunesse révolutionnaire, et si une part de cette révolte semble avoir été absorbée par la culture dominante, sa forme peut-être la plus radicale lutte aujourd’hui pour inventer un autre monde dans les brèches du capitalisme.

 

2016220 pages – Le passager clandestin

Prix : 12 €

 

Une présentation très complète de ce livre, qui insiste particulièrement sur les rapports entre mouvement punk et bicyclette, est à lire sur le site Aperitiefietsers.

12:10 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

12/06/2018

Turpin Robert J.

Turrpin-couverture.jpgFirst taste of freedom
A cultural history of bicycle marketing in the United States

Auteur : Robert J. Turpin

 

Réflexions sur les comportements changeants des Américains vis à vis de la bicyclette.
«  Parmi les historiens du vélo, cela a longtemps été une énigme : Pourquoi les Américains - et seulement les Américains - se sont-ils moqués du cyclisme pour adultes pendant une grande partie du XXe siècle ? Au cours de cette enquête importante et pertinente, Robert Turpin entre dans la tête des distributeurs de l'industrie du cyclisme qui sont largement responsables de ce comportement : il a suivi leur logique lorsqu'ils associent par hasard et identifient le vélo à une icône de l'enfance américaine. Turpin présente une vision élargie des formes changeantes du vélo et de son importance à travers ses 200 ans d'histoire et il raconte un intéressant récit de marketing, de virilité et de conséquences imprévues.» Margaret Guroff, auteur de «  The Mechanical Horse : How the bicycle Reshaped American Life ».
« Le convaincant nouveau livre de Robert Turpin explore l'évolution du vélo au cours du XXe siècle, passant d'un objet de loisir pour adultes à un jouet pour enfants. Les historiens des affaires, du consommateur et du vélo accueilleront chaleureusement ce livre remarquable. » Thomas Burr, Professeur agrégé à l'université d'état de l' Illinois.
Comme une lentille pour observer l'histoire américaine, ce récit sur la bicyclette approfondit notre compréhension de notre culture nationale et les forces qui l'influencent.

Robert J. Turpin est maître assistant d'histoire à l'université Lees-McRae en Caroline du Nord.

 

2018224 pages Syracuse University Press

Prix : $27.95 couverture souple

 

Livre en anglais, traduction d'Isabelle Reutin

16:07 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer