Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2019

Gerster Hélène

Gerster-couverture.jpgPetit fait curieux dont le récit peut éclairer le dessous des choses

Auteure : Hélène Gester

 

« A l’heure où l’autofiction envahit les tables des librairies, où chacun y va de sa petite détresse existentielle, où, par incapacité à inventer de la fiction, à innover dans le romanesque, on déballe ses petits drames domestiques, il existe des auteurs plus confidentiels qui prennent pour objet d’écriture le réel comme il passe, une promenade à bicyclette, des fragments de vécus savamment transposés, un naturalisme subtil.
Ainsi travaille Hélène Gerster, par ailleurs artiste plasticienne, qui s’en remet à la littéralité d’un réel à l’état pur, sans parti pris, ni narcissisme exhibé. Climat, mouvement d’un corps qui se déplace, déracinement passager : un séjour au Japon est évoqué, les mœurs étranges d’un pays, filtrées par une Européenne, l’univers aseptisé d’une culture à laquelle on doit s’adapter, le tout dans une écriture lisse, compacte, lumineuse qui n’a pas besoin d’en rajouter pour faire vrai. Il y a ici des “aventures plus ou moins désagréables”, certes, et l’écriture permet d’en adoucir les aspérités. »

Véronique Pittolo,

in Cahier Critique de Poésie, Ed. Farrago, Marseille, 2005.

200478 pages – Éditions de l'Attente

Prix : 10 €

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

 Des trois courts textes qui composent ce recueil, le premier qui a donné son nom à l'ensemble et le plus court aussi, nous livre par petites touches intimistes les sensations de l'auteure quand elle monte sur sa bicyclette et se confronte aux éléments, aux autres, à elle-même. En cinq pages, tout est dit, l'écriture est ciselée, aussi fine que le trait qui orne la couverture du livre et représente l'un des ses trajets à vélo dans les rues de Genève. Trajets qu'elle note soigneusement avant de les remettre en question, d'en découvrir de nouveaux, de repartir à l'aventure, pour ne pas tourner en rond.
Les deux textes suivants, bien que sans rapport avec la bicyclette, se lisent avec gourmandise et tendresse, vision personnelle du Japon ou narration dépouillée d'aventures plus ou moins désagréables.
Un vrai plaisir de lecture que je recommande.

 

Pour en savoir plus sur l'auteure, consulter son site.

10:52 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Écrire un commentaire