Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2019

Cluzel Michel

Une année 1947-couverture.jpgUne année 1947
Comme un parfum d'enfance

Auteur : Michel Cluzel

 

En 1947, Michel Cluzel a 13 ans et entre à l'internat du lycée Jean-Giraudoux de Châteauroux. Cette année-là sera, pour lui, inoubliable. Dans ce nouvel univers, le cœur du jeune garçon balance entre la nostalgie de son Châteaumeillant natal et la soif de nouveaux savoirs.C'est de là qu'il assiste aux bouleversements qui secouent le pays. A commencer par les grandes grèves de la rentrée et leur répression féroce, qui enterrent l'unité de l'ex-Résistance au pouvoir. Les ruines et le rationnement rappellent que la guerre est encore là. Mais le pays renaît, doucement, au rythme du Tour de France du renouveau et vibre aux exploits de Marcel Cerdan. Cet été là, Michel découvre, émerveillé, les fastes de Vichy, lors de ses premières grandes vacances. Mais manque, à quelques kilomètres de la
maison familiale, le tournage du chef-d’œuvre de Tati, Jour de fête.
Cette année charnière, entre deux époques et deux âges de la vie, Michel Cluzel nous la fait vivre avec l'enchantement et la fraîcheur de l'enfance. Le charme de cette petite musique, empreinte de nostalgie et d'humour, s'impose immédiatement au lecteur. 1947, comme un Parfum d'enfance est de ces livres que l'on quitte à regrets, mais réconcilié avec les bonheurs simples de la vie.

 

Michel Cluzel

Né à Châteaumeillant en 1934, Michel Cluzel a dépeint la vie de cette petite cité dans ses premiers livres parus aux éditions La Bouinotte. Enseignant en Berry jusqu’en 1994, ce cycliste émérite a mené de front une carrière de journaliste-correspondant de presse.



2017224 pagesÉditions Le Bouinotte 

Prix : 18 €

17:22 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Autobiographique, Récit | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

Commentaires

Une belle évocation de l'année 1947, vue du côté de Chateaumeillant et du Berry.
Un récit sensible et nostalgique, une photo d'une époque révolue lors de laquelle la bicyclette, les courses de villages et le Tour de France venaient égayer un quotidien encore dominé par les vicissitudes de la guerre.
On appréciera l'évocation du tournage de "Jour de fête", de "Quai des orfèvres" et autres réjouissances de la période.

Écrit par : Jean-Yves MOUNIER | 30/07/2019

Écrire un commentaire