Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2020

Cordier Michel

Cordier-couverture.jpgDu rêve aux chemins, les Diagonales de Patenbois
Suivi de Quatre jours et quatre nuits de délire de Muriel Cordier

Auteur : Michel Cordier

 

Pourquoi ces pages ?
Bien des randonneurs ne se sont pas contentés du commentaire obligatoire à renvoyer avec le carnet officiel chargé des tampons après la réussite. Décrire les Diagonales de France, les expliquer, en donner envie, Michel Laloux l'a fait dans son ouvrage de référence, que tout débutant devrait avoir lu pour éviter bien des déboires. Nul besoin de s'y reprendre. Jean-Pierre Rey, d'une plume alerte et érudite, décrit ses traversées en duo conjugal ; François Rieu, dans un style qui fait regretter qu'il ne soit pas romancier, captive avec son triangle en solitaire. Je n'ai, moi, ni talent pour pédaler ni pour écrire. Réussir dix-huit Diagonales mais avec huit échecs n'a rien de l'exploit qu'on serait fier d'étaler.
Les numéros semestriels du « Petit Diagonaliste » montrent que tous les randonneurs connaissent à peu près les mêmes incidents, souffrent de problèmes identiques, se réjouissent à de semblables occasions et vivent de pareils plaisirs lors de leurs aventures de « père de famille » ainsi qu'André Tignon qualifie justement les Diagonales de France. Je n'ai rien de nouveau à rapporter. Pourquoi écrire donc ? […]

 

200472 pages Autoédition

Le dernier chapitre est le récit par Muriel Cordier (fille de Michel) sur son Paris-Brest-Paris 2003.

 

Sur les Diagonales de France, on lira aussi avec profit les récits de Gilbert Jaccon et, bien sûr, l'indispensable "Diagonalement vôtre" de Paul Fabre.

14:49 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Écrire un commentaire