Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2013

Hoarau Étienne

cyclotourismeÀ CONTRE-PIED

Vélo, handicap et rencontres autour du monde

Auteur : Étienne Hoarau

« Je me pose ce dimanche matin dans un café de Saint-Ouen pour travailler à l’écriture de ce livre. Vers midi, je m’apprête à repartir à vélo. En montant dessus, une main sur le guidon, une autre tenant les béquilles, je me casse la figure - ce qui arrive assez souvent. Une dame m’interpelle et me demande s’il est “bien raisonnable de faire du vélo dans mon état“. J’imagine que si je lui disais que j’ai traversé comme ça l’Amérique du sud et du Nord, elle me regarderait avec suspicion. Je préfère lui répondre par un sourire et partir. Les apparence ne disent rien de nos possibilités et de la force de nos volontés. »

Mis très tôt sur un vélo malgré son handicap des jambes, Étienne Hoarau, né en 1977, n’a pas toujours eu la mobilité de l’aventurier qu’il est devenu. Atteint du syndrome de Little, il a connu, pendant son enfance et sa jeunesse, de long mois d’hôpital et d’immobilisation nécessaire pour corriger, par diverses opérations, ce qui pouvait l’être. Cela ne l’a empêché ni de réussir ses études ni de s’intégrer professionnellement par la suite.

Dès 2003, il a entrepris de parcourir le monde, seul ou accompagné, à vélo principalement. Son but est double : communiquer une image positive du handicap et partir à la rencontre d’hommes et de femmes dont la force de vie a triomphé des obstacles. Il ressort de son récit coloré et enjoué, un art de vivre dont il résume ainsi le fondement : « La personne qui a un handicap n’a pas le choix, elle doit vivre avec quelque chose dont personne ne voudrait, et c’est dur à accepter. »

Il a choisi de vivre des défis « extrêmes ». À vélo, il a traversé la France, puis avec un ami valide les Amériques Sud et Nord (Chili, Bolivie, Pérou et la côte Ouest des USA : 7.000 Km en 7 mois). Plus récemment, il est parti seul en hiver et en béquilles, voyageant de Moscou à Pékin par le Transsibérien.

 «  À chaque fois que je m’arrête dans un endroit et que je prends canne (avant) ou béquilles (aujourd’hui) pour me mouvoir - il faut bien imaginer qu’après 50 à 100 Km de vélo quotidien, ayant trois à quatre fois moins de force et de motricité qu’une personne valide, il m’est quasi impossible de me déplacer - c’est bien sauvent la surprise générale ! Personne ne s’y attend... les questions fusent, la discussion s’installe et les instants de partage sont absolument géniaux. »

-2012- 237 pages - Éditions Mille Regards - www.milleregards.fr

Prix : 19,95 €  “frais de port gratuit pour la France“

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog


10:30 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Amériques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Écrire un commentaire