Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2017

Everard John

Corée du Nord.jpgLa Corée du Nord à bicyclette

Un diplomate à Pyongyang

Auteur : John EVERARD

Illustrateur : Thomas Gillant (couverture)

Traduit de l'anglais par Philippe CHE.

 

Ne vous fiez pas au titre. Ce livre nous permet de comprendre les raisons pour lesquelles toutes les stratégies internationales contre la Corée du Nord ont échoué jusqu’ici. John Everard a bénéficié d’une position privilégiée : diplomate britannique en poste à Pyongyang, il a été un observateur placé au cœur du système politique nord-coréen en fréquentant les cercles étroits de la capitale.

Mais John Everard ne s’est pas laissé emprisonner dans les réseaux du pouvoir. Jour après jour, il a enfourché sa bicyclette et sillonné, autant qu’il le pouvait, les environs de la capitale. Il a fréquenté les marchés populaires et surtout, chose rare, il a rencontré régulièrement des Nord-Coréens. Il a noté, il a échangé, il a photographié pour mieux comprendre ce pays mystérieux, propice à toutes les peurs et à tous les fantasmes.

Il en résulte un savant maillage d’analyses politiques très documentées et de portraits à hauteur d’homme. Mais, s’il est sans concession à l’égard de l'élite dirigeante nord-coréenne,  il ne cache pas sa sympathie pour le peuple.

Un ouvrage d’analyse politique rempli d’humanité.

 

2018336 pages – Decrescenzo Éditeurs

Prix : 21 €

 

Claude Marthaler nous a fait parvenir le 11 avril 2018 copie de l'article qu'il a publié pour l'hebdomadaire suisse roman L'écho magazine ; article à lire ici.

15:30 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Asie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer

Commentaires

Le texte de la quatrième de couverture invite à ne pas se fier au titre... Et, en effet, la part occupée par la bicyclette est très secondaire dans ce livre qui ne manque pas, par ailleurs, d'intérêt.
L'auteur, diplomate britannique entre 2006 et 2008 à Pyongyang a bien pu parcourir les abords (limités à une trentaine de kilomètres) de la capitale sur son "vélo de randonnée à vitesses" grâce auquel il a pu observer certains aspects du pays et une part infime de la vie quotidienne des gens (il raconte toujours avec beaucoup de prudence ces observations, conscient qu'il est qu'il n'a pu voir que ce qui lui était permis) mais l'essentiel de son récit s'appuie sur son expérience à l’ambassade, la rencontre d'autres diplomates et des officiels nord-coréens.
Même si la fin de l'ouvrage offre des perspectives sur l'avenir rédigées en 2012, le livre souffre également du fait qu'il relate un séjour déjà ancien, avant le changement de dirigeant mais il permet cependant d'en savoir plus sur la vie quotidienne, l'origine du pays, ses relations avec ses voisins plus ou moins proches et l'impasse d'immobilité dans laquelle il s'est enfermé, avec l'aide plus ou moins consentie par les grandes puissances...

Écrit par : Jean-Yves MOUNIER | 15/03/2018

Un article tout récent de Claude Marthaler est à découvrir en bas de cette fiche mise à jour le 12 avril 2018.

Écrit par : Jean-Yves MOUNIER | 12/04/2018

Écrire un commentaire