Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2020

Gauthier Yves

Gauthier-couverture.jpgLe Centaure de l'Arctique

Auteur : Yves Gauthier

 

De 1928 à 1931, un ouvrier soviétique, idéaliste, espérantiste et militant du « tourisme prolétarien », réalise le grand rêve de sa jeunesse comme un « défi aux règles établies et aux idées reçues » : un tour du monde. Dévoué corps et âme à « la propagande du vélo », il choisit de pédaler. Sans argent : la route le nourrira, car, quand on connaît bien la nature, « on trouve toujours à manger sous son pied ». Ses trois héros sont Faust, pour sa soif de connaissance, Ulysse, pour sa résistance aux mauvais coups du sort, et Don Quichotte, serviteur de la beauté et de la justice. Faute d’un passeport pour sortir de son pays, il fera le tour de l’Union soviétique, soit plus de 80 000 kilomètres au départ du Kamtchatka à travers la taïga sibérienne, les sables et les rochers centre-asiatiques, les monts du Caucase, les plaines de la Russie centrale, et, surtout – théâtre d’une épopée boréale inouïe –, le littoral de l’océan Glacial Arctique. Les gens du Grand Nord le baptiseront le Centaure : un tronc d’homme vissé sur un renne de fer.
Le récit qu’on va lire accompagne Gleb Travine (1902-1979) au fil d’un périple à deux roues qui restera comme le plus héroïque à ce jour avéré. La base documentaire de cet exploit s’étant notablement enrichie depuis la première parution du livre (Actes Sud, 2001, épuisé), l’auteur apporte à la présente édition des faits tirés d’archives récemment redécouvertes, et notamment d’un livre-portrait de Travine en son temps interdit et détruit, écrit par Vivian Itin qui le paiera de sa vie (fusillé en 1938).
Il apparaît à la lecture que la nature, le froid et la faune sauvage n’ont pas été le pire ennemi du cycliste : les autorités de l’époque le menacèrent davantage en qualifiant sa prouesse de « socialement inutile ». Le Centaure connut donc, après l’exploit, le drame de la persécution.

 

2020288 pagesTransboréal

Prix : 12,90 €

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

Ce récit est une nouvelle édition enrichie du titre paru en 2001 chez Actes Sud et présenté sur ce blog.

Lire l'interview qu'a accordée Yves Gauthier à Transboréal.

Voir l'article de Claude Marthaler pour le journal "La liberté".

Sur Gleb Travine, voir la fiche Wikipédia dédiée et le coup de chapeau que lui a consacré "Le Petit Braquet".

10:43 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Russie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer

Commentaires

Cette fiche a été complétée le 02/06/20 avec un article de Claude Marthaler.

Écrit par : Jean-Yves MOUNIER | 02/06/2020

Cette fiche a été complétée le 30/06/20 par une interview d'Yves Gauthier pour Transboréal.

Écrit par : Jean-Yves MOUNIER | 30/06/2020

Écrire un commentaire