Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2020

Landry Patricia, Devaud Thomas et leurs enfants

Devaud-couverture.jpegLa roue libre

Auteur.e.s : Patricia Landry, Thomas Devaud et leurs enfants

 

Pouzauges, 10ème jour de confinement, 27 mars 2020
14 h 00, le téléphone sonne, le professeur principal de la classe de Mila appelle pour savoir comment se passe le confinement. Nous sommes tous les quatre en train de jouer aux cartes. En donnant de nos nouvelles, nous prenons conscience qu’assez naturellement nous avons repris nos habitudes, nos réflexes de voyage à l’autre bout du monde, « confinés » dans notre toile de tente pendant un an.
Aurions-nous développé des compétences de confinement dans notre voyage en famille ?
Nous en discutons, nous regardons les photos, nous replongeons dans les souvenirs...
Nous relisons avec les enfants nos articles publiés sur le blog. Nous constatons que les thèmes abordés durant le voyage font écho à la situation actuelle, comme si ces lignes, écrites il y a trois ans, n’avaient pas pris une ride...
L’idée de mettre les articles du blog dans un même manuscrit prend forme. On enlève, on ajoute, non, finalement on ne touche à rien.
À la relecture de nos écrits, il nous semble que nous avons développé dans le « au jour le jour » la capacité à ne pas savoir. On a le sentiment d’avoir un peu appris à mettre entre parenthèses nos anciennes certitudes.
Nietzche avait cette phrase : « ce n’est pas le doute qui rend fou, c’est la certitude. »
Actuellement beaucoup de folies sont au cœur de beaucoup trop de certitudes qui se révèlent fragiles. Et cette fragilité fait peur. Elle nous déstabilise. Mais, elle est aussi une occasion de réflexion, de nouveau départ...
C’est peut-être cela que nous avons souhaité vérifier avant de partir le 20 juillet 2017...

 

2020226 pagesLe livre en papier  ; également disponible auprès de Thomas

Prix : 9,95 € + frais de port

15:07 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Asie, Europe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Écrire un commentaire