Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2020

Noetling Ernst

Noetling-couverture.jpgDraisine, Velociped und deren Erfinder Carl von Drais

Auteur : Ernst Noetling

 

Die Draisine oder Laufmaschine (so die auch vom Erfinder gebrauchte Bezeichnung) ist ein einspuriges, von Menschenkraft betriebenes Fahrzeug ohne Pedale, das als Urform des heutigen Fahrrads gilt. Sie wurde von dem badischen Erfinder Karl von Drais 1817 vorgestellt und 1818 zum Patent angemeldet (badisches Privileg vom 12. Januar 1818 und französisches Brevet vom 17. Februar 1818). Karl von Drais entwickelte bis zum Sommer 1817 eine einspurige Version und unternahm mit der vom Mannheimer Stellmacher Frey gebauten Maschine die erste längere Fahrt am 12. Juni 1817 von seinem Wohnhaus in Mannheim auf der gut ausgebauten "Chaussee" zum Schwetzinger Relaishaus im heutigen Mannheimer Stadtteil Rheinau. "Für vier Poststunden Weg benötigte er eine Stunde". "Ohne große Anstrengung dreizehn bis fünfzehn Kilometer pro Stunde, das war eine Sensation". […]
Der vorliegende Band ist mit 15 S/W Abbildungen auf 8 Tafeln illustriert.
Nachdruck der historischen Originalauflage von 1884.

La draisienne ou machine à marcher (comme l’appelait l’inventeur lui-même), c’est un véhicule sans pédales à voie unique propulsé par la puissance de l’homme qui, dans sa forme primaire, a précédé la bicyclette d’aujourdhui. Elle a été présentée pour la première fois par son inventeur badois Karl von Drais en 1817 et son brevet a été déposé en 1818 (le brevet badois le 12 janvier 1818 et le brevet français le 17 février 1818). Jusqu’en été 1817, Carl von Drais développait sa version à voie unique et utilisait la machine construite par le maître-charron M. Frey de Mannheim depuis sa maison à Mannheim sur une « chaussée » bien équipée jusqu’au relais postal à Schwetzingen, qui est aujourd’hui un quartier de Mannheim nommé Rheinau. « Au lieu de quatre heures pour la malle postale, il n’avait qu’une seule heure de route. Sans grande difficulté 13 à 15 kilomètres par heure, c’était une sensation. » […]
Le présent volume comprend 15 illustrations sur 8 tableaux.
Réimpression de l’original datant de 1884.

Traduction : Joachim Sisitig

201847 pagesFachbuchverlag Dresden

Prix : 24,90 €

Livre en allemand.

14:46 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Livre en allemand, Vélocipédie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Écrire un commentaire