Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2022

Haralambon Olivier

Versant-couverture-poche.jpgLe versant féroce de la joie

Auteur : Olivier Haralambon

 

Né dans une famille de cyclistes, Frank Vandenbroucke est un gamin du Hainaut dont la vie a été façonnée pour et par le vélo. Au seuil de l’an 2000, après un parcours tumultueux, il est troisième coureur mondial. Mais l’enfant terrible du cyclisme belge ne résiste pas au dopage qui ne cesse de s’étendre dans le cyclisme professionnel. Dès lors sa carrière est émaillée de poursuites judiciaires et d’exclusions. Suicides manqués, drogue, déboires amoureux : tout se conjugue contre lui. Vdb meurt brusquement à 34 ans, physiquement brisé. 
Ce récit d’une grande force, premier livre d’Olivier Haralambon, décrit de l’intérieur les années au cours desquelles le cyclisme est passé de la légende au business. Un exercice d’admiration, mais aussi un travail littéraire sur le double et l’expérience des limites.

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER
Nul doute que, si Frank avait été baptisé avec une corde de guitare plutôt qu'avec un rayon de bicyclette, il aurait rejoint le maudit, et heureusement très fermé, Club des 27, dans lequel il aurait fait copain, copine avec Brian Jones, Jim Morisson ou encore Amy Winehouse , l'un.e apportant à l'autre son génie, son déséquilibre, sa folie intérieure.
Car oui, Vdb était une rock-star, même s'il ne malmenait aucune guitare, même si il n'éructait pas dans un micro, même si son public ne s'agglutinait pas dans une salle obscure pour le porter aux nues. Son instrument, c'était son vélo, sa voix, c'était son corps, son public, c'était les foules massées au bord des routes.
Pour lui, la certitude, peut-être l'illusion, était d'être le meilleur, dans l'obligation – à quoi sert-il d'être tout en haut si personne ne le sait –, de le montrer, absolument, quelle que soit la méthode, quel que soit le prix à payer, en attendant une prévisible chute, sans cesse repoussée.
À lire de toute urgence, sur fond de Sympathy for the devil.

Sex and drugs and bicycle race.

 

2022358 pagesPremier Parallèle Poche

Prix : 12,90 €

Nouvelle édition au format poche de « Le versant féroce de la joie » paru en 2014.

Livre lu et grandement apprécié par le comité de lecture du blog

D'Olivier Haralambon, voir également les très recommandables « Le coureur et son ombre » et « Mes coureurs imaginaires » présentés sur ce blog.

11:06 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Sport cycliste | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

Commentaires

Un commentaire a été ajouté à cette fiche le 04/10/22 par Jean-Yves MOUNIER

Écrit par : Jean-Yves MOUNIER | 04/10/2022

Écrire un commentaire