Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rechercher : robin+pierre

Robin Pierre

cyclotourismeChemins d’un cyclopède
 Sur la route de la soie

 Auteur : Pierre Robin

 

 Le cyclopède, machine humaine, avance autant à la puissance du jarret qu’à force de volonté sur le chemin qui rallie les grands espaces, relie les hommes d’horizons différents, le temps passé au temps présent.
Avancer sur cette route, avancer dans sa vie avec son expérience sans qu’elle ne freine les apprentissages nouveaux, avec patience mais obstination, confiance en l’autre et curiosité pour sa culture.
Au fil des jours les kilomètres qui s’imprègnent de ce subtil bouquet de sentiments qui confèrent au voyage à vélo un parfum d’aventure unique. Amitié dépouillé de tout artifice, bonheur simple, authentique, qui n’appartient qu’aux moments rares, souffrance de la chair qui se rebiffe, pression aussi, soudain activée par l’angoisse de réussir ce pari fou : dompter le long ruban d’asphalte qui va se perdre à l’est d’Éden, en pays inconnu sur la mythique route de la soie, ma route de la sueur.
Je suis heureux de la partager avec vous.

 

2008 - 92 pages - Auto-édition disponible sur le site de l'auteur

Prix : 15 €

Lire la suite

20/12/2008 | Lien permanent

Robin Pierre

cyclotourismeChemins d’un cyclopède
Carnet de voyage en Islande

 Auteur : Pierre Robin


À l’aube des temps, la terre ressemblait à l’Islande.
Pays de glace et de feu, des Elfes, des Trolls, des sources d’eau chaude, laiteuses, des geysers, des aurores boréales ; le vent du large en a fait son royaume. Des milliers d’oiseaux ont colonisé le lit humide des  rivières glacières. Ses côtes nourricières, ciselées par les fiords, accueillent des baleines affamées de plancton.
Héritiers des Vikings, les hommes y sont rudes comme leur climat.
Lancé sur les pas de Lidenbrock, héros de Jules Verne, le cyclopède est en errance vers le centre de la terre.
Ce sera pour lui un voyage au cœur de la solitude et du chaos des grands espaces volcaniques islandais.

 

2008 - 92 pages - Auto-édition disponible sur le site de l'auteur

Lire la suite

21/12/2008 | Lien permanent

Robin Pierre

cyclotourismeChemins d’un cyclopède
Carnet de voyage au Maroc

Auteur : Pierre Robin

 

De Tanger à Essaouira, ce voyage à vélo vous transportera au hasard des rencontres sur les routes du Rif, du Moyen et Haut Atlas, loin des centres touristiques, à travers un Maroc authentique.
Voyager à vélo crée des liens à la fois intenses et éphémères entre les gens humbles que l’on rencontre. De village en village, le voyageur cyclopède est le témoin d’une vie simple qui cherche sa voie entre le respect des traditions et un désir de modernité.
Moments choisis, portraits, paysages somptueux, sentiments exaltés par de longues courses en solitaire nous amènent au plus près d’un pays à découvrir, bien loin des idées reçues.

 

2008 - 92 pages - Auto-édition disponible sur le site de l'auteur

Lire la suite

23/02/2009 | Lien permanent

Robin Pierre

Couv carnet sur la route des Andes.jpg

Chemins d’un cyclopède
Carnets de voyage sur la route des Andes

Auteur : Pierre Robin

 

 « La beauté n’est pas dans les choses, mais dans les yeux qui les regardent » assure le poète chilien Francisco Coloane, chantre de la Patagonie éternelle. Le vélo ajoute une autre dimension au voyage. Il immerge le cyclopède dans l’espace et livre à tous ses sens cette magnificence.
Jamais continent n’a gravé autant d’images d’espaces, de couleurs et de liberté dans ma mémoire. J’ai fléchi sous le vent impitoyable de la Patagonie, enduré la chaleur des déserts de Lipez et d’Atacama. J’ai roulé plus haut que le Mont Blanc, traversé les plateaux de l’altiplano, admiré les sommets enneigés des volcans de l’Illimani, du Licancabur et de l’Aconcagua. J’ai aimé les lamas et les vigognes libres dans la pampa, le vol majestueux des condors, la course des lièvres, le pas souple des guanacos. J’ai observé les manchots, les lions de mer et les cormorans de la faune australe. J’ai respiré l’odeur des notros et des lupins sauvages, bu l’eau vive des cascades, campé dans le val des « rios ». J’ai contemplé le bleu turquoise des lacs, le rouge brûlé des « quebradas », le blanc immaculé du salar d’Uyuni, la glace sidérale du Perito Moreno et le fauve des lagunes boliviennes. Je me suis fondu dans la foule bruyante des marchés et perdu dans celle des capitales, Lima, La Paz et Santiago. J’ai goûté au charme désuet de Valparaiso et à la nature sauvage d’Ushuaia.
Si les siècles passés témoignent encore de l’histoire des conquistadores, des civilisations disparues et de l’oppression des indigènes amérindiens, le partage simple de la vie quotidienne de mes rencontres m’a révélé la violence d’une société sud-américaine capable d’engendrer la dictature Pinochet, les favelas, les « cartonnes », l’esclavage de la mine et les bandits de tous poils.
Ma route des Andes a ainsi relié les hommes, la géographie, l’histoire. De cycliste je suis devenu « cyclonaute », colporteur de rêves, à la fois acteur et spectateur. Ce carnet de voyage retrace mon aventure. Il témoigne de la beauté des paysages mais aussi de la grandeur et de la décadence de l’homme. Que de sa lecture naissent vos propres rêves. Car, comme l’écrivait Paul Morand : « Aucun voyage n’est aussi beau que ceux dont on rêve »

 

2011 – 96 pages - Auto-édition disponible sur le site de l'auteur

Prix : 15 €

Lire la suite

17/12/2019 | Lien permanent

Robin Pierre

Couv carnet reve de Norvege.jpg

Chemins d’un cyclopède
Rêves de Norvège

Auteur : Pierre Robin

 

 Mon rêve naît après Ushuaia, en Tierra de Fuego. À Lapataïa, les eaux glacées du canal de Beagle engloutissent la route n°3 et marquent la « fin del mundo » Remonter le méridien et atteindre au bout de l’arc norvégien le Cap Nord s’est imposé à moi comme un équilibre évident. Mon rêve inscrit sur le front, attiré par la lumière magique des fjords et le soleil de minuit, je m’élance de Hambourg, le 2 juillet 2012 à la conquête des plus vieilles terres d’Europe, La route est le lien entre voyageurs. Au hasard de ses détours, elle me conduit vers de belles rencontres. Ensemble nous échangeons nos rêves. Je suis heureux aujourd’hui de les partager avec vous. En vous les confiant, ils deviendront vôtres, insaisissables voiles de lumière fluorescente des aurores boréales.
« Les plus beaux voyages sont ceux dont on rêve » Paul Morand

 

2019 – 96 pages - Auto-édition disponible sur le site de l'auteur

Prix : 15 €


Pierre Robin a déjà publié quatre carnets de voyage, tous présentés sur ce blog.

Lire la suite

17/12/2019 | Lien permanent

Page : 1