Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2011

Epierre Dominique

cyclotourismecyclotourisme

19:56 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Guides | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

14/02/2011

Henry Raymond

cyclotourismeHistoire du cyclotourisme

1re partie  1865-1939

 Auteur : Raymond Henry

 

Préface : Le cyclotourisme ne se réduit pas à une pratique unique, calée dans un schéma défini et strictement figé. Né il y a plus de 120 ans, il a su au cours du temps, des années, avec des acteurs divers, créer une diversité immense de pratiques. Elle fait le bonheur de tous les heureux possesseurs d’un vélo, qu’ils aient simplement envie de partir pour découvrir ce qui les entoure ou de profiter des bienfaits sur la santé d’une activité physique saine et ludique.
Le cyclotourisme a toujours voulu s’éloigner à juste titre des pratiques compétitives pour mettre en exergue les qualités, les valeurs accompagnant cet engin métallique issu de la primitive draisienne et du vélocipède de Michaux. J’aime à dire en ce XXIe siècle que personne n’a inventé le vélo tout terrain pas plus qu’au XXe siècle. Le VTT est la pratique originelle du vélo au XIXe siècle, alors que nos aïeux parcouraient des routes empierrées et des chemins creux non balisés. Il est donc important que nous ayons des repères sur l’histoire du cyclotourisme qu’on peut identifier lorsque Paul de Vivie créa à la fois le néologisme mais aussi la philosophie, même si les origines réelles sont encore plus lointaines.
L’histoire de notre Fédération et de ses précurseurs vous permettra de découvrir l’évolution de la pratique comme celle du matériel et tout cela est lié étroitement aux avancées technologiques et sociales. Si la pensée et l’esprit restent immanquablement les mêmes, la méthode ne peut pas ignorer les congés payés et le temps libre, pas plus que les innovations comme le dérailleur, et les progrès électroniques qui accompagnent aujourd’hui le cyclotouriste à la place des cartes et autres supports qui entrent doucement dans les musées.
Au début du XXe siècle, le cyclotourisme a été reconnu comme novateur ; aujourd’hui c’est différent, il doit composer avec des choix multiples et presque personnalisés. Mais ce qu’il doit conserver, c’est avant tout de savoir d’où il vient et où il va ; cette formule simpliste s’applique à un cyclotouriste convaincu de la déontologie qui marque sa situation, comme à celle du voyageur toujours avide de nouveaux horizons qui marque ses envies. Si à cela on ajoute que l’on conjugue le cyclotourisme avec la liberté, alors les mots convivialité et amitié qui entourent le cyclotourisme prennent véritablement le sens de valeurs.

Dominique Lamouller
Président de la Fédération Française de Cyclotourisme

 

2010 - 294 pages - Fédération Française de Cyclotourisme

Prix : 40 €

22:16 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

03/02/2011

Gabet Keveen

cyclotourismeKORAKOR EN INDE

- Un vélo, une barbe, 5 mois, 25 euros et une soif de partage -

Auteur : Keveen Gabet

Keveen Gabet n’avait qu’une idée en tête : vivre au cœur du peuple indien. Afin de vivre son rêve, il partit à vélo sur les routes indiennes avec 25 € en poche. Cinq mois à jouir pleinement de l’hospitalité des Indiens qu’il retrace dans un récit humain, humoristique et poétique.

« Qu’il est bon de pédaler au soleil, sans but précis, avec seulement 25 € en poche, dans des chemins bordés de cocotiers, les cheveux au vent, humant des bouffées d’encens de-ci de-là, de voir des yeux tout ronds s’ouvrir et rester fixés à ma venue. ça étonne beaucoup de voir Jésus à bicyclette portant de grosses (bien trop grosses) lunettes de soleil, et un immense sourire aux lèvres. Ce sourire qui se reflète sur les visages que je croise. J’amuse les villageois et tant mieux... je suis en somme le train des vaches normandes, le client d’un pompiste du bush australien, bref un court moment de distraction dans une vie bien monotone. Alors je les laisse se rire de moi, et même je m’arrête pour leur laisser le temps de rire plus. »

-2008- 159 pages - On trouve ce livre chez : Georges Pagani - Maleval - 07240 Chalencon

http://www.korakor.org.fr

Prix : 8 € port compris    

19:06 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Asie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/02/2011

Boisrond françois

 cyclotourismeLe Voyage à vélo (Paris - Lyon)

Coffret : de 32 lithographies et leurs commentaire originaux de François Boisrond.

A été tiré à 125 exemplaires : 100 numéroté de 1 à 100 et 25 réservés à l’auteur numéroté de I à XXV tous signés par l’artiste.

        

cyclotourisme

                                

 

François Boisrond est un peintre français né le 24 mars 1959 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de- Seine) Il vit et travaille à Paris. Il fait ses études à l’École nationale supérieure des arts décoratifs (Paris), où il rencontre Hervé Di Rosa, avec lequel il va s’engager dans le mouvement de la Figuration libre avec Robert Combas et Rémi Blanchard, notamment.

Boisrond est professeur de peinture à l’École nationale supérieure des beaux-arts, de Paris, depuis 1999


Il est décrit comme le  «  peintre du bonheur »

 

 

cyclotourismeUn volume de la collection PAQUEBOT © Atelier Franck Bordas.

Achevé d’imprimer le 7 mars 1995 sur les presses lithographiques de l’Atelier Franck Bordas, à Paris Thomas Marin étant conducteur ; emboîtage réalisé par Bernard duval. 

 

20:58 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

01/02/2011

De Marolles R.J.

cyclotourismeCyclotourisme - Cyclocamping

Auteur : R.J. de Marolles

 

Préface
Encore un livre sur la bicyclette, diront les esprits chagrins ! Quel intérêt peut-on trouver dans cet engin au siècle de la vitesse supersonique ?
Il ne s’agit pas de la bicyclette en elle-même. Mais du voyage à bicyclette. L’ouvrage fort intéressant de M. de Marolles paru il y a quelques années, a été complètement remanié par son auteur. Certes les conseils sur l’utilisation rationnelle de la machine abondent et sont fort pertinents ; ils suffiraient à l’intérêt du livre. Mais ce qui est mieux encore, c’est la mine d’enseignement précieux sur le voyage, qui sont vraiment le fruit d’une expérience longue et raisonnée ; ceux qui savent reliront ces pages, avec le plaisir d’y retrouver les idées qui leur sont chères, ceux qui ne savent pas encore éviteront bien des tâtonnements, des pertes de temps... et d’argent.
Je renvoie les jeunes à la lecture des pages relatives aux embûches et au sens de la route... et les amateurs de trop bonne chère aux pages où l’auteur traite avec une maîtrise « doctorale » des valeurs nutritives des divers éléments d’un repas.
En bref, Cyclotourisme- Cyclocamping est une véritable encyclopédie de tout ce qui intéresse les amants du voyage à bicyclette.
Rarement choses simples furent dites de façon aussi claire.
Le Touring Club de France devait à ses origines, à sa tradition, à son but même , de permettre l’édition d’un tel ouvrage. Les vrais cyclotouristes l’associeront à l’auteur dans leur reconnaissance.
R. Dodé (administrateur du T.C.F., Président du Comité de Tourisme Cycliste)

 

1952 - 224 pages - Touring Club de France

16:17 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

De Villers Max

cyclotourismeBabylone nous voilà !

Paris - Béring - New York 

Auteur : Max de Villers

Accomplir le tour de l’hémisphère Nord à vélo, avec une équipe de quatre personnes, de Paris à New York en passant par le détroit de Béring, avec pour thématique : “l’adaptation des populations locales aux contraintes environnementales et historiques : les peuples oubliés de l’ex- URSS“. Soit une étude sur les conséquences des gigantesques politiques d’aménagement du régime soviétique sur l’environnement et sur les hommes dans des régions désertiques (réalisés grâce à la mise à contribution de nos diverses compétences d’éco-biologiste, de linguiste, de journaliste, de politologue...) : le delta du Danube, la mer d’Aral, Turpan, le lac Baïkal, l’extrême nord-est sibérien et l’Alaska. Les passages par la Chine du nord-ouest et l’Alaska permettront d’établir des points de comparaison entre les différentes politiques.

 “ Le jour du départ, un lundi 26 septembre 2005 ensoleillé, voici donc quels étaient la situation, le projet, nos espoirs, en fin ce que racontait le dossier, quoi : Dedans, on pouvait y lire que nous nous appuyions sur un budget total d’à peu près 42 000 €, financé à 25% par divers sponsors (principalement Accor, mais aussi CTN, Issy-Les-Moulineaux, des particuliers, des ristournes chez des fabricants...). Que nous comptions partir vingt-et-un mois. Parcourir 30.000 Km le long du nord de l’hémisphère Nord. Affronter deux hivers et non des moindres. Détail marrant aussi, nous prévoyions, après le premier hiver, de profiter du dégel en Sibérie pour remonter le plus près possible du détroit de Béring. Te dire si nous étions motivés, persuadés que rien ne pourrait entraver notre superbe chevauchée. Nous allions plonger au cœur de l’enfer, le vaincre, et en faisant des blagues, encore !  « Paris - Béring - New York », c’était le nom du projet. « Les Branques », c’était le surnom qu’on se donnait dans notre intimité, lors de rares instants de lucidité. Mais tu veux la vérité ? Si tu crois pas à ce genre de délire avant de partir, tu pars pas. Point à la ligne.“      - Max de Villers -

-2008- 208 pages - Éditions : TheBookEditions.com

 Prix : 16 €

- Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog -

15:12 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Tour du Monde | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer