Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2011

Herlihy David V.

cyclotourismeLe cycliste perdu - Le tour du monde d’un aventurier et sa mystérieuse disparition -

Auteur : David V. Herlihy

À la fin des années 1880, Frank Lenz, coureur de grand-bi, originaire de Pittsburgh, rêvait de faire le tour du monde.

Au printemps 1892, Lenz démissionna de son poste de comptable et s’élança vaillamment vers l’ouest, avec pour objectif de parcourir, en tant que correspondant du magazine Outing, trente-deux mille kilomètres à vélo sur trois continents. Deux ans plus tard, après avoir survécu à d’innombrables péripéties, il arriva en Europe pour la dernière phase de son voyage.

Un voyage dont il ne vit jamais la fin. Sa mystérieuse disparition en Turquie orientale déclencha un tollé international qui obligea Outing à envoyer un autre cycliste, William Sachtleben, sur les traces de Lenz.

Nourri de multiples anecdotes sur les pays traversés et les peuples croisés, ce récit captivant retrace les joies comme les dangers de cette grande aventure, l’un des premiers tours du monde à bicyclette. Cette histoire inédite atteint son point d’orgue avec les efforts héroïques de Sachtleben pour retrouver les meurtriers de Lenz dans une Turquie déchirée et sur le point de s’effondrer.

 Spécialiste de l’histoire du cyclisme, David V. Herlihy a remporté en 2004 le prix d’excellence de l’Histoire des Sciences.

Traduit de l’anglais par Carole Delporte

-2011- 391 pages - Éditions Jean-Claude Lattès - www.editions-jclattes.fr

Prix : 21,50 €

06:58 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire, Tour du MONDE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

15/05/2011

FRANCOIS Daniel

 

cyclotourisme

 

LES VOILES A VÉLO

- 1200 jours en Amérique latine sur deux roues de mai 2007 à septembre 2010 -

 

VENEZUELA - COLOMBIE - ÉQUATEUR - PÉROU - BOLIVIE - CHILI 

Auteur : Daniel François

 

Introduction - Quel est le lieu qui passe pour être le symbole-même du voyage mais tue le voyage ? L’aéroport. 8 septembre 2010 au soir, aéroport international d’Orly. Je regarde mes pauvres bagages sales et usés qui tournent misérablement sur le ruban en caoutchouc. Après tout, ils sont tout ce que ramène de visible de ces mille deux cents jours de périple en Amérique latine, périple qui a pris fin a veille, dans un décor tout à fait semblable à celui-ci, l’aéroport international de Lima, Pérou. J’ai beau me dire que je ramène aussi des bagages invisibles, autrement plus riches ceux-là, il n’empêche qu’on m’a volé la fin de mon voyage. Quinze petits heures de rien du tout dans une carlingue ont escamoté plus de trois ans de mon existence. A-t-il eu lieu, ce voyage, d’ailleurs ? j’en doute déjà. Et je regrette amèrement que soit terminée l’époque où on mettait des mois pour aller, en voilier, du Vieux Continent au Nouveau Monde. On avait alors vraiment la sensation de changer de continent. 24 mai 2007 au matin, aéroport international de Badajas, Madrid, guichet de la compagnie aérienne colombienne Avianca. Première déconvenue : je dois absolument acheter un billet d’avion pour sortir de l’Équateur, cela pour pouvoir embarquer dans l’avion qui va m’y emmener ! les logiques du monde moderne. On m’assure que les douaniers équatoriens vont l’exiger. Je sais que c’est faux et sans doute aussi l’employée de la compagnie. Elle me jure que la compagnie me remboursera  ledit billet si par bonheur il n’était pas exigé (ce qui aura lieu finalement). Bref, je fais l’acquisition d’un billet Quito-Bogota. Seconde déconvenue ce jour-là : à la porte même de l’aéroport, j’ai emballé vaille que vaille le vélo dans la toile de tente. Refus de la compagnie. Il me faut dégotter là, sur le champ, un grand carton pour y glisser la bicyclette. Comme par hasard, une autre compagnie aérienne en vend. Pour 20 $ pièce, plus 10 $ pour envelopper le carton dans un film plastique. Business is business.

-2011- 182 pages - format poche - auto-édité :

En vente : association “Pain et Tendresse Colombie“ - 38, rue de Kerourio - Caudan 56850 -   dafrancois.2010@gmail.com 

Prix : 15 € + 3 € de frais de port. 

 

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog  

09:56 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Amériques | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

08/05/2011

Graton Florian

cyclotourismeEspagne : les chemins de la mémoire antifasciste

Auteur : Florian Graton

Entre 1936 et 1939, une guerre civile déchira l’Espagne, l’aboutissement de ce conflit fut une terrible dictature qui plongea ce pays dans l’obscurantisme durant près de quarante années.

Aujourd’hui, la Guerre d’Espagne est une Histoire qui est devenue l’affrontement de deux mémoires : celle des vainqueurs et celle des vaincus.

A travers l’Espagne actuelle, je me suis frayé un itinéraire dicté par cette part de l’Histoire qui a laissé de nombreuses traces et vestiges.

Tout au long de mon périple, si je n’ai cessé d’interroger les paysages et les gens c’est pour tenter de mieux interpréter les silences et de rendre l’hommage qu’ils méritent aux combattants antifascistes.

Sur mon chemin, à bicyclette et en train, j’ai roulé pour ne pas oublier que tout ne doit pas s’oublier.

L’amnésie est une catastrophe humanitaire.

- Florian Graton né en 1967, vit et travaille à la Roche-sur-Yon à la Scène Nationale Le grand R où il exerce les fonctions de machiniste. Auteur de chansons de pièces de théâtre, de nouvelles primées lors de festival, il a publié son premier romain en 2001 dans la collection le Poulpe sous le titre “Les dix scouts de l’abbé Todd“ -

Préface de Jean-Bernard Pouy : [...]Vers l’âge de cinq, six ans, on apprend deux choses essentielle pour la vie de l’esprit. On apprend à lire (et donc à écrire) et l’on apprend à tenir en équilibre sur un vélo. En plus, lire et faire du vélo sont deux savoir que l’on n’oublie jamais [...].

-2010- 160 pages - Éditions : NO PASARAN - 21ter, rue Voltaire - 75011 Paris.

http://nopasaran.samizdat.net

Prix : 12 €   

Livre lu et apprécié par le comitéte lecture du blog

10:54 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Europe, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer