Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2014

Franz Renate

 

Renate Franz.jpgDer vergessene Weltmeister

Das rätselhafte Schicksal des Radrennfahrers Albert Richter

Auteur : Renate Franz

 Albert Richter ist ein hoch begabter Sprinter, ein talentvoller Rennfahrer, dem der deutsche Radrennsport schon jetzt für alle Zeiten einen Ehrenplatz neben seinen erfolgreichen Größen einräumen muss“, schrieb „Der Deutsche Radfahrer“ über einen jungen Mann, der im September 1932 in Rom sensationell Amateur-Weltmeister im Sprint geworden war, noch zahlreiche internationale Medaillen und Bahnklassiker gewann und zu den populärsten Sportlern seiner Generation gehörte. Doch nur wenige Jahre später hieß es in derselben Verbandszeitschrift voller Häme über Albert Richter: „Sein Name ist für alle Zeit in unseren Reihen gelöscht.“

Mit seinem Mut und seiner Geradlinigkeit war Albert Richter bei den Machthabern und Sportfunktionären des Dritten Reiches in Ungnade gefallen. Er stand der nationalsozialistischen Ideologie kritisch gegenüber, verweigerte mehrfach das Tragen von Hakenkreuztrikots und hielt an seinem jüdischen Manager Ernst Berliner fest. Im Jahre 1940 kam Albert Richter im Gefängnis von Lörrach unter mysteriösen Umständen ums Leben. Mit großer Wahrscheinlichkeit wurde er von der Gestapo ermordet.

Der Journalistin Renate Franz ist es dank aufwändiger, akribischer Recherchen und zahlreicher Interviews mit Zeitzeugen gelungen, Licht in das Dunkel zu bringen. Ihre Dokumentation „Der vergessene Weltmeister“ rollt das Leben eines ungewöhnlichen Menschen und Sportlers auf und beleuchtet die Umstände seines Todes neu. Viele entlarvende Einblicke in die Geschichte des Radsports und der Stadt Köln in der NS-Zeit machen dieses neu aufgelegte Buch, das sich oft wie ein Krimi liest, zur Pflichtlektüre.

2007- 192 pages Éditions COVADONGA

Prix : 14.80 €

Commentaire de Jean-Pierre Nedelec                

Tandis que le cyclisme professionnel a été souillé, ces dernières décennies, par de bien sales affaires, il est bon d'honorer la mémoire du grand champion que fut le coureur allemand Albert Richter, dans les années 30. Dans le livre consacré à son père, le champion breton Fañch Favé, Yves Favé rappelle que champion de vitesse amateur, vainqueur du Grand Prix de Paris à 20 ans, et sept fois champion d'Allemagne de vitesse de 1932 à 1939, Albert Richter fut aussi un résistant de la première heure à la déferlante nazie, puisqu'il refusa obstinément de tendre le bras, à la manière hitlérienne, lors de ses nombreuses et prestigieuses victoires, de porter un maillot à croix gammée, et de se séparer de son entraîneur, Ernst Berliner, au prétexte qu'il était juif.

Prudent du fait de la popularité de Richter, l'état nazi finit pourtant par l'arrêter en 1940, et il fut « suicidé »trois jours plus tard par la Gestapo.

Le vélodrome de Cologne porte son nom, et Yves Favé a entrepris des démarches pour que le vélodrome de Lesneven, dédié à son père, puisse lui être jumelé, car les deux hommes s'estimaient et coururent bien des fois ensemble, en particulier sur le vélodrome de Brest.

Espérons que très bientôt, un cyclo-germaniste ait la bonne idée de traduire Albert Richter : der vergessene Weltmeister.

Voir son palmarès sur Le petit braquet.
 

À lire aussi :

Fañch Favé, la coqueluche de Brest Kerabécam, de Yves Favé et Daniel Kerh, éditions Locus Solus

 Partir, c'est crevir un pneu, de Jean-Pierre Nedelec, éditions Gros Textes (disponible chez l'auteur).

 

Claude Marthaler vient de nous faire parvenir (02/03/17) un article sur ce grand champion, en attendant l'édition française de ce livre.

20:27 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Écologie-Politique-Économie, Histoire | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer

Commentaires

Une version en français sera disponible à partir du mois de mai / juin 2017, d'abord à Lesneven puis dans toutes les bonnes librairies. Nous présenterons cette traduction dès sa parution.

Écrit par : Jean-Yves MOUNIER | 13/12/2016

Claude Marthaler vient de rédiger pour un journal suisse un article sur Albert Richter qu'il a eu la gentillesse de mettre à notre disposition. De quoi patienter en attendant la traduction française du "Champion du Monde oublié".

Écrit par : Jean-Yves MOUNIER | 02/03/2017

La traduction de ce livre, prévue pour le printemps dernier, a finalement été abandonnée, faute de traducteur et de finances ! Dommage...

Écrit par : Jean-Yves MOUNIER | 07/11/2017

Écrire un commentaire