Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2016

Sanchez Anaïs

 

Anaïs et Romain-couverture.jpgCarnet d'aventures culinaires, recettes glanées à vélo de Toulouse à Bangkok, pour les végétariens et les autres

Auteure : Anaïs Sanchez

Photographe : Nicolas Moncasi

 Texte de la 4e de couverture

Anaïs et Romain sont partis en vélo jusqu'à Bangkok, à la découverte des gens, des cultures et des plaisirs du palais. Après un an d'aventures, Anaïs a compilé, traduit, réécrit et retravaillé une trentaine de recettes qu'elle vous propose dans ce petit recueil illustré de photos de voyage. Ce livre est un reportage culinaire, une invitation à faire un tour du monde, sur la table.

 Note de la rédaction du blog « Biblio-Cycles »

Ce livre est actuellement en rupture de stock et ne sera réédité que si le nombre de commandes est suffisant ; alors, contactez Anaïs et Romain et aidez les à réaliser un nouveau tirage !

 2015 – 98 pages – Auto-édition www.anaisetromain.com/ ; romaisanamain@gmail.com

Prix : 12 euros + 3 euros de frais de port

 

21:27 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

26/06/2016

Walter Myriam & Dulieu Arnaud

cyclotourisme


Une famille autour de la Méditerranée à vélo

Auteurs : Myriam Walter & Arnaud Dulieu

Le goût de l’aventure est commun à Myriam Walter et Arnaud Dulieu qui, en tandem, avaient relié Anchorage en Alaska à Ushuaia en Terre de Feu, en une année, sans assistance technique. Ce couple de professeurs d’éducation physique et sportive n’en est pas à son coup d’essai. Ils ont désormais deux enfants et ont continué de voyager à pied ou à vélo, proche ou loin de leur relief vosgien. L’appel de la liberté, des grands espaces de nature, agrémenté par de riches rencontres humaines sera le leitmotiv de leur détermination commune. Ils décident d’embarquer Noémie et Romane, alors âgées de quatre et deux ans, dans une nouvelle aventure. Moyen économique et écologique de se déplacer, le vélo fait rapidement tomber les barrières sociales, linguistiques et culturelles. C’est ainsi, avec deux vélos et deux remorques, qu’ils parcourent, durant plus de six mois, 5500 km sur les chemins du Maroc à la Turquie, en passant par la Sardaigne, l’Italie, la Grèce et la Crète.

Dans ce livre, Myriam nous délivre le récit de leur aventure familiale avec deux filles et leur mamie ! En effet Solange, la belle-mère d’Arnaud les rejoint à Antalya pour pédaler durant deux mois à leur côté et vivre une expérience originale à trois générations.

Jouer, mais aussi apprendre le partage, la vie simple en bivouac avec le strict minimum, goûter aux saveurs locales, vaincre la peur de l’étranger, s’amuser avec quelques bouts de bois, ce sont ces leçons de vie récoltées tout au long de ce voyage que Noémie et Romane auront reçues. Dans ce périple, la famille trouve le supplément d’âme de plus en plus nécessaire à une vie sereine dans notre monde moderne. Loin de toute recherche de performance, elle nous emmène vivre un voyage en profondeur, un mode de vie fait de partage, de simplicité et d’amour au contact permanent de la nature.

2016- 242 pages – Autoédition : http://tandaimenature.over-blog.fr/  

Prix : 24 € + 5 € frais de port - 2 € seront reversés par livre à l’association humanitaire ACPAHU pour les actions menées au Niger. www.acpahu.fr

 

18:36 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Afrique, Europe, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

23/06/2016

Juge Aimé

cyclotourisme Juge Aimé

Le voyage d’Aimé

Une bédé de Nardo

Ce récit est tiré du carnet d’Aimé Juge, né en 1900 à Pont-en-Royans (Isère), pâtissier installé à Villard-de-Larcs sur le plateau du Vercors. En 1935 il est marié à Hélène Juge et père de trois enfants.

Féru de cyclotourisme, skieur, membre de l’équipe de hockey sur glace de Villard, il exerce sa profession dans une région touristique.

L’affaire tourne, si bien qu’en 1935, un an avant l’instauration des congés payés, Aimé peut s’offrir dix jours de vacances une “rando née à vélo“ aux étapes impressionnantes suivant à peu près le parcours du Critérium des Alpes de 1934.

Suivre son trajet sur une carte actuelle est déroutant ; il empreinte des routes rendues impraticables par le trafic.

Dans son petit carnet marron à la tranche rouge, il griffonne au crayon de papier ses performances et rencontres. Au cours de ce périple il retrouve des membres de sa famille, des amis perdus de vue et ponctue son récit de traits d’humour vache contre les curés ou la pingrerie d’un ancien camarade d’apprentissage.

Les photos qu’il a prises sur la route sont malheureusement perdues. Il ne reste de ce voyage que ce carnet et dans la mémoire familiale, l’amertume d’Hélène, sa femme resté au travail le temps de ce périple.

En février 1938, Aimé décède à ski en percutant un arbre. Hélène tient la pâtisserie difficilement puis la guerre arrive et la vie se complique encore davantage. Ce carnet de voyage est léger, son contenu semble anecdotique. Une bouffée d’insouciance. Le calme avant la tempête.

                                                          Nardo - Grenoble 23/5/2015

 

2015- 60 pages – format A4 – Autoédition : Nardo c/o Un p’tit vélo dans la tête – 5 bis rue de Londres – 38000 Grenoble – nardo@laposte.net

Prix : 8 €

08:53 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans BD - Roman graphique, France, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

22/06/2016

Desoye Louis

 

Desoye-couverture.jpgLe voyage à bicyclette de Louis Desoye et Théodore Jolly dans les Alpes en 1894

Auteur : Louis Desoye

Illustrations : Michel Mouton (2009)

 

Extraits de la brochure : Préparatifs de départ

Les quelques excursions faites à bicyclette, dans le Morvan et l'Avallonnais, par mon ami Théodore Jolly et moi en 1889, 1892, 1893 et en Savoie pendant un séjour que je fis à Aix-les-Bains en septembre 1892, nous avaient absolument enthousiasmés pour la montagne et nous donnaient le désir de voir et de faire mieux encore.

Il fut donc décidé entre nous que nous prendrions dans le courant de 1894, dix à quinze jours de vacances pour faire à bicyclette une excursion dans les Alpes.

 

Commentaire de Jean-Yves Mounier

Richement illustrée de photos et cartes postales d'époque, intelligemment complétée de notes de bas de page qui viennent éclairer le propos originel, cette brochure au format A 4 du plus grand intérêt nous replonge dans un univers qui n'existe plus, dans lequel franchir la frontière à bicyclette avec la Suisse tenait de la gageure - il fallait assurer le retour -, dans lequel pluie était souvent synonyme de chemins impraticables et dans lequel balade à vélo était souvent complétée par balade à pied, à l'assaut des sommets alpins.

Un excellent travail effectué par la Société Historique du Brienonnais qui mérite une très large diffusion et, pourquoi pas, une publication moins confidentielle chez un éditeur amateur de récits de voyage à bicyclette ?

 2010 – 56 pages – Auto-édition Société Historique du Brienonnais

 Pour se procurer ce document : Maison du Tourisme en Brienonnais, 9 Place Émile Blondeau, 89210 Brienon/Armançon maison.tourisme@brienon.com

 Prix : 15 euros, port compris

 

21:53 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Bénézit Marcel

 

Bénézit-couverture.jpgSur les routes de France

Auteur : Marcel Bénézit

 

 Présentation parue dans « le Cycliste » de janvier-février 1960
 Les ouvrages sur la pratique du cyclotourisme ne sont pas si nombreux, aussi faut-il signaler celui que vient de faire paraître Marcel Bénézit.
En cent trente pages, il nous trace différents tableaux de l'activité qui nous est chère, qu'il a vécue en 1951 et 1952, dans son pays d'Auvergne, plus précieusement dans les départements du Puy-de-Dôme et de la Creuse, avec crochets dans le Berry. On y trouve des impressions du passage du « Tour de France » et celles de séjours en « Auberge de Jeunesse » ; randonnées en solitaire, ou avec un groupe de camarades qu'unit l'amour de la bicyclette. Il s'agit, le plus souvent de simples excursions dominicales, contées agréablement et sans recherche de superlatifs. En somme, un livre qui montre bien le cyclotourisme, sans ses excès corollaires.

 Commentaire de Jean-Yves MOUNIER
 Marcel Bénézit n'a que 18 ans (première licence FFCT en 1950) lorsqu'il découvre les joies du cyclotourisme, la fidèle compagnie de sa Reine et l'amitié de ses compagnons de route. Ses balades sont le plus souvent de l'après-midi entre mars et octobre, il rentre chez sa mère souvent la nuit tombée au terme de pédalées que l'on devine sportives malgré l’évidente volonté de découvrir les sites naturels et patrimoniaux qui l'entourent. À cette époque où la rivalité entre pratique sportive et touristique faisait rage, il fallait choisir son camp et dans ses écrits étalés sur 2 saisons, le jeune cyclo, qui connaît déjà Vélocio, a choisi et nous livre un témoignage naïf mais très sincère sur son cyclotourisme, dans un style qui pourra paraître légèrement ampoulé et daté mais qui traduit bien l’enthousiasme de l'auteur.

 

1959 – 128 pages – Éditions de Jeunesse Bordeaux

 

Pour en savoir plus sur Marcel Bénézit, voir le site du village de Ligny.

17:41 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer