Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2016

Withers Jeremy & Shea Daniel P.

 

Culture-couverture.pngCulture on Two Wheels

The Bicycle in Literature and Film

Auteurs : Jeremy Withers & Daniel P. Shea

Foreword by Zack Furness

 Le vélo a des identités plus culturelles que beaucoup comprennent, il ne fonctionne pas seulement dans un texte comme un véhicule au sens propre mais aussi comme un « lien » pour les thèmes, les idées et les critiques abordés dans ce même texte. À la fin du XIXe siècle la bicyclette était considérée par une riche élite citadine comme un moyen de renouer avec la nature et par les femmes comme un moyen d’obtenir un certain degré de liberté personnelle ; pendant la Seconde Guerre Mondiale c’est devenu un outil utilitaire pour la Résistance française et dans la Chine des années 70 elle représentait la richesse et la modernisation.

Récemment le vélo a eu différentes fonctions : le vecteur idéologique préféré des écologistes, un moyen de liaison dans les communautés, l’expression personnelle et esthétique dans le hip-hop et une balade de choix pour les coursiers à vélo qui idolâtrent les hipsters urbains. Le livre «  Culture sur deux roues » analyse le changement de la signification culturelle de la bicyclette en étudiant ses apparitions dans des œuvres littéraires, musicales et cinématographiques à travers trois continents et sur plus de 125 ans d’histoire.

En rassemblant des essais écrits par beaucoup de cyclistes et de savants avec des angles d’approches très différents, cette collection met en évidence l’adaptabilité de la bicyclette comme quelque chose d’important ; elle analyse aussi l’apparition de la bicyclette dans des textes canoniques et célèbres comme dans le roman moderne de Samuel Beckett  «  Molloy », dans le film «  Breaking Away » récompensé aux Oscars, dans plusieurs romans et histoires de Stephen King, aussi bien que dans des textes moins connus mais tout aussi significatifs comme le film «  Sacrifice » du célèbre réalisateur russe Andrei Tarkovsky et le récit de voyage du XIXe siècle «  A Canterbury Pilgrimage » écrit par Elizabeth Robins Pennell qui suit les traces du voyage à vélo des pèlerins de Chaucer.

Livre en anglais, traduction d'Isabelle Reutin

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

L'une des contributrices de ce livre est Una Brogan qui s'est lancée dans une étude d'Albertine la cycliste, héroïne de « À la recherche du temps perdu » de Marcel Proust. L'auteure vient de soutenir à l'Université Paris 7 une thèse de doctorat intitulée : « Le vélo dans la littérature : les modernités alternatives d’un moyen de transport à propulsion humaine en Grande-Bretagne et en France, 1880 – 1920. »  qui fait l'objet d'une très complète présentation sur le blog d'Isabelle Lesens dont nous recommandons chaudement la lecture. 

2016 – 366 pages – University of Nebraska Press 

Prix : $50.00

 

21:51 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Hayes Kevin J.

 

Odyssey-couverture.pngAn American Cycling Odyssey, 1887

Auteur : Kevin J. Hayes

 En 1887, Georges Nellis (1865-1948) un journaliste de 21 ans est parti à vélo de Herkimer, New York jusqu’à San Francisco, pendant soixante-douze jours, battant ainsi de plusieurs semaines le record de la traversée à vélo du continent. Il a parcouru en moyenne 50 miles par jour pédalant sur un grand bi « ordinaire » de la marque Columbia Expert (grande roue de 52 pouces, avec un cadre tubulaire d’acier et des pneus en caoutchouc dur) et il a perdu 23 livres (plus de 10 kilos) pendant le voyage.

Il a toujours roulé vers l’ouest à travers des villages tranquilles, des terres agricoles et des villes grandissantes d’une nation qui change rapidement ; il a fait un périple à travers des étendues de prairies inhabitées et des montagnes qui marquaient la frontière menaçante de ce périple.

Après des trajets quotidiens de dix heures, Nellis s’arrêtait et écrivait des lettres sur ses aventures à son journal et à un magazine national sur le cyclisme pour financer son voyage à travers le pays.

Le voyage épique de Nellis sur des chemins sales, des routes boueuses et parfois sur des traverses de chemin de fer, a été perturbé par un temps épouvantable, des expériences effrayantes et des rencontres étranges ; cependant il a aussi été enrichi par des splendeurs naturelles à couper le souffle et par la générosité de beaucoup de gens rencontrés. Il a failli se noyer dans une crue soudaine, a été poursuivi par un taureau furieux, a tué un coyote qui s’est approché une nuit, a été victime de mirages dans le Grand Désert Salé de l’Utah, a échappé de peu à un terrible incendie qui a anéanti la moitié d’une ville californienne, seulement quelques heures après l’avoir quittée et a été témoin d’un horrible accident sur une voie ferrée. Nellis a aussi réussi à rencontrer le légendaire joueur de baseball A. G. Spalding à Chicago, à prendre des cours de base-ball professionnel à Detroit et à Chicago, à participer à des courses cyclistes à Omaha, à assister à un opéra dans la ville de Cheyennes, dans le Wyoming, à profiter d’un cirque et à manger plus de deux douzaines de bananes lors d’une manifestation à Osceola, dans l’Indiana.

En regroupant les lettres de Nellis et les données de la couverture médiatique du voyage, Kevin J. Hayes recrée avec une précision incontestable ce périple étonnant et les nombreux visages ordinaires ou extraordinaires de l’Amérique du XIXe siècle qui ont été autrefois révélés à un jeune cycliste.

Livre en anglais, traduction d'Isabelle Reutin

2012 – 200 pages – University of Nebraska Press 

Prix : $19.95

21:20 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Amériques, États-Unis, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

07/12/2016

Cycle! magazine 8

cyclotourisme Cycle! magazine 8

 

 SOMMAIRE

 

  • Éditorial

  • Portfolio Marcello Pastonesi

  • Cino Cinellei : Il Lombrico Marco Pastonesi

  • Team Cinelli Chrome ... In bike we trust Textes de Lino Gallo, photographies de Lino Gallo et Caroline Pauleau

  • Tonin-le-Sage Jean Durry

  • La course contre le temps Jean Durry

    2. la piste des records

  • In the mud for love Textes de François Paoletti, photographies de Rom Helbach

    Championnats du Luxembourg de cyclo-cross

  • Rouler de nuit Yves Chaloin

  • Les messagers de Paname Aurélie Sécheret

  • Le col d’Izoard Albano Marcarini

  • Col d’Izoard ‒ Prendre le Tour en marche Textes de François Paoletti, photographies de Rom Helbach

  • La Via Rhôna en pignon fixe Textes d’André Räss, photographies d’André Räss et P. Olivier Schenk

    De Montreux à Genève, par monts et par Vaud

  • Le 7e continent Claude Marthaler

    De l’esprit de la bicyclette à la bicyclette de l’esprit

  • Les Pamirs à vélo Claude Marthaler

  • Tadjikistan, le temps d’un rêve

  • Bibliocycle ! / Actualités

  • Paris-Brest : la pâtisserie Silvi de Almeida

 Décembre 2016 – 160 pages – Éditions Rossolis

Prix : 15,00 CHF – 14 € - En vente en librairie.

17:56 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Magazines | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Paolletti François

cyclotourisme EDDY

Ma saison des classiques en version 1973

Auteur : François Paoletti

Photos : Rom Helbach

Préface : Eddy Merckx

En 2015, François Paoletti s’est lancé dans la roue d’Eddy Merckx en parcourant les 9 plus grandes classiques dans leur version de 1973 : Milan-San Remo, le Tour des Flandres, Gent-Welvelgem, l’Amstel Gol Race, Paris-Roubaix, la Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège ; Paris-Tours, le Tour de Lombardie. Un voyage sportif et en même temps spirituel, le dialogue à distance avec le champion se transformant plus sûrement en un dialogue avec soi-même. François Paoletti : « Un jour, presque à l’insu de mon plein gré, je me suis retrouvé le cul sur une selle à traverser la France. De Nemours à Béziers. Des blés du Gâtinais aux vignes du Languedoc. Un vieux rêve de gosse accroché l’été aux retransmissions du Tour de France. Le fantasme du pré-ado que j’étais, qui s’inventait en Bernard Hinault sur un Gitane semi course bleu que m’avait offert mon père, et dont pour rien au monde je me séparerais. Et c’est précisément là que ça a commencé, tout ça, l’écriture, même si ça peut paraître étrange et selon merveilleux. Quoi qu’il en soit, le vélo m’a mis du baume à l’âme et depuis les choses n’ont fait qu’aller, de voyages en récits et toujours à vélo. »

2016 - 240 pages – Format : 21 cm x 27 cm – Reliure carton Éditions Rossolis

Prix : 33 €

17:53 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer