Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2017

Hefty Oswald

Dieppe-Middelburg-Bruxelles-8 jours.jpegDieppe Middelburg Bruxelles

8 jours à bicyclette

Auteur : Oswald Hefty

Préface : Davin de Champclos

Illustrations : Tichon

 

Extrait de la préface

[…] On l'a dit et répété : le Français est casanier ; il se décide bien difficilement à sortir de chez lui, comme s'il craignait de ne pas retrouver ailleurs les enchantements du pays natal et le confortable du home.

Sous ce rapport – et sous celui-là seulement – Hefty n'est pas français. Il adore le vagabondage exquis, l'imprévu des paysages découverts au détour d'un bouquet d'arbres, la poésie pénétrante des horizons toujours nouveaux. Le railway lui semble un non-sens, presque une profanation de la nature et il déclare impuissants à fixer son attention les plus merveilleux panoramas devinés, dans la course furieuse d'un express, à travers les vitres d'un wagon.

La bicyclette, le canot, le yacht, voilà les seuls moyens de locomotion qu'il comprenne et qu'il pratique.

Touristes de France, combien êtes-vous à ressembler à ce touriste-là ? […]

 

Commentaire de Jean-Yves Mounier
Dieppe-Middelburg-Bruxelles-8 jours-image.JPG

Pour qui dispose d'un peu de temps et d'esprit de curiosité, le site Gallica est une source infinie de découvertes sur lequel nous avons déniché ce récit dont la préface nous montre l'extraordinaire modernité, remplacez « home » par foyer (Davin de Champclos n'échappe ici pas à la mode anglicisante de l'époque), « railway et wagon » par voiture et la même question pourra être posé aux touristes du XXIe siècle.

Le récit d'Oswald, quant à lui, est un véritable ravissement qui nous replonge avec délice dans une époque révolue, celle entre autres des bains de mer et des passavants pour bicyclette !

 

189448 pagesLibrairie sportive de l'Agence générale des Sports Paris

Disponible en téléchargement sur le site Gallica de la BNF

15:06 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Belgique, France | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

07/12/2017

Germain Gisèle

cyclotourismeSuivez Monique & Gisèle deux sexagénaires jusqu’à Budapest

Auteure : Gisèle Germain

 

Monique et Gisèle, aventurières de plus de 60 ans, n’hésitent pas à partir sur les routes européennes avec leur vélo.

Un beau périple, agrémenté de belles rencontres et d’anecdotes sur leurs nombreuses péripéties, parfois périlleuses ! À croire que des anges gardiens les ont accompagnées !

 

 

2017 -  92 pages - Éditions Bergame

Prix : 12,80 €

17:57 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

06/12/2017

Pharipou Yves et Schrevel Marc

Rendez-vous au 37-image.JPGRendez-vous au 37

Le journal d'Henri André, cycliste Parisien à la Belle Époque

Auteurs : Yves Pharipou et Marc Schrevel

 

Un site internet d'une grande richesse dont nous recommandons la lecture, en attendant, peut-être, une version papier de ces carnets...

 

Rendez-vous au 37….. rue Denfert, Paris 14ème arrondissement. À cette adresse réside Henri André qui, entre 1889 et 1910, tient un journal de ses promenades dominicales et de ses randonnées annuelles à vélo sur les routes de France. C’est le lieu des retrouvailles avant le départ pour la balade.

Marc Schrevel a retrouvé ces carnets chez un bouquiniste de Saint-Amand-les-Eaux. Il a passé des heures et des jours à les retranscrire et nous permet aujourd’hui de les consulter.

Une jeunesse éprise de liberté (nous sommes entre 1870 et 1914) découvre le tourisme grâce au vélocipède. Les jeunes cyclistes se retrouvent chaque « week-end » entre eux ou en compagnie de peintres, dont certains impressionnistes et naturalistes, pour de bonnes parties de rigolades toujours bien arrosées. Chaque année, pour les fêtes de pâques ou de la pentecôte et en été, pendant les congés qui ne sont pas encore « payés » la bande de copains part, en train, les vélos dans le fourgon, pour découvrir une région Française.

À travers ces textes centenaires on découvre une France méconnue où il y avait des routes même asphaltées, des hôtels partout, des cartes routières vélocipédiques et des guides, où il fallait un interprète en Bretagne pour communiquer avec les habitants, parfois une arme pour dissuader les fâcheux. Le train est partout, circule à toute heure et accepte les vélos, votre courrier vous suit même jusque dans les lieux les plus reculés, etc…

En route!

 

2017Des centaines de pages – Rendez-vous au 37

Prix : c'est cadeau...

 

17:41 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire, Site internet | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Nepveu-Villeneuve Maude

Partir de rien 2011.jpgPartir de rien

Auteure : Maude Nepveu-Villeneuve

 

Et quand on est finalement revenues, après avoir traversé les champs de maïs, contourné les serres à tomates et dépassé les carcasses des glissades d’eau, tout le village était vide. Le long de la rue principale, la grande rue, la seule rue, tous les commerces et les maisons étaient barricadés. Ça nous a fait un choc. 

On a roulé jusque chez nos parents, par curiosité. Plus de meubles dans les maisons, pas d’électricité, pas d’explication, juste un volet qui battait au vent comme un perdu. Visiblement, il n’y avait plus rien à faire ici, alors on a décidé de repartir et d’aller trouver la mer. On est remontées sur nos vélos et on a quitté le village sans plus de cérémonie. Les cérémonies, ça nous ressemble pas, de toute façon.

 

2011 – 229 pagesLes Éditions de Ta Mère

Prix : 15 $

 Livre actuellement en rupture de stock

16:02 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Romans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

05/12/2017

Mortagne Jean-Pierre

JP Mortagne-couverture.jpgJosé Beyaert Vélo d'or

Auteur : Jean-Pierre Mortagne

 

Au milieu des années 1970, l’écrivain Auguste Le Breton, l’auteur de la série policière Riffifi, présente à son ami Jules Dassin, réalisateur notamment des Forbans de la nuit et de Jamais le dimanche, un projet de film sur le cycliste José Beyaert. Le cinéaste découvre avec étonnement ce coureur à la vie d’aventurier, qui réside à l’époque en Colombie...

Dans son projet, Auguste Le Breton brosse le portrait du seul Français, détenteur du titre de champion olympique de cyclisme sur route, obtenu à Londres en 1948. L’écrivain raconte les deux années professionnelles de Beyaert aux côtés de l’exceptionnel grimpeur René Vietto, et puis les années colombiennes... Des pages de l’histoire de José Beyaert figurent d’ailleurs dans Rouges étaient les émeraudes (1971) et Les Bourlingueurs (1972), deux livres d’Auguste Le Breton.

Le film est sur le point de se réaliser… .

Coup du sort. En 1973, le réalisateur américain Franklin J. Schaffner adapte à l’écran l’histoire romancée d’Henri Charrière dit Papillon, un bagnard qui a publié son récit d’aventures en 1969. Le célèbre bourlingueur français interprété par Steve MacQueen. Les producteurs de Jules Dassin estiment alors que le parcours d’aventurier de José Beyaert est proche de celui de Papillon – ce qui est faux – et renoncent finalement à produire le film. C’est pourquoi on se souvient encore aujourd’hui de Papillon mais pas de Beyaert.

Olympic Gangsetr.jpg

Le journaliste d’investigation britannique Matt Rendell lui a rendu vie dans Olympic Gangster, une biographie publiée en 2009 en Angleterre qui n’a jamais été traduite. Cet hommage est donc resté confidentiel en France.

Ce livre raconte la vie romancée de José Beyaert, Champion Olympique de Cyclisme sur route en 1948 à Londres. Une vie qui démarre à Lens en 1925 et qui s'achève en 2005 à Royan. Entre ces deux dates des courses cyclistes, dont 2 Tours de France, un départ en Colombie, une victoire du Tour de Colombie en 1952, et ensuite une vie agitée et mouvementée où José Beyaert se retrouve dans les mines d'Emeraudes de Muzo, à cultiver le balsa dans la jungle, à plonger sur des galions d'or du Capitaine Morgan, une grande amitié avec Auguste Le Breton, une proximité avec Pablo Escobar et enfin une fuite rocambolesque vers Royan poursuivit par les FARC.

 

2017312 pages – Éditions Les Lumières de Lille

Prix : 20 €

Jean-Pierre Mortagne est l'auteur de 2 autres livres sur le cyclisme publiés aux Éditions Les Lumières de Lille.

16:42 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer