Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2019

Baude Alice

Baude-Miniatures-couverture.JPGMiniature aux portes éphémères

Auteure : Alice Baude

 

Miniature aux portes éphémères est le recueil d’une errance à vélo en solitaire à travers la terre d’Irlande. La langue y est autant le tracé que la peinture ou l’herbier. Premier ouvrage d’une collection d’ouvrages d’artistes naissant aux éditions Phloème et dirigé par Alice Baude, la collection Aubade Ciel. »

Alice Baude

« Passionnée par la poésie et le voyage, elle s'essaie aujourd'hui à la création d'ouvrages originaux en papier artisanal. Une seule idée en tête : voyager, parcourir, arpenter. Alice est aujourd'hui en master de création littéraire au Havre. Sa poésie s'élance en Irlande en 2015, lors d'un voyage à vélo en solitaire qu’elle réalise grâce à l’association Zellidja, puis effleure les montagnes du Népal en 2016. Profondément habitée par la question du silence, elle tente d'y réfléchir depuis l'Asie. Elle obtient en 2017 le Prix d’écriture de la Fondation Zellidja qui vient récompenser le rapport de son voyage en Irlande. »

201864 pages – Éditions Phloème

Peintures inclues, reliure d’artiste, couverture au plomb, papier puisé à la cuve.

Prix : 20 €

 

Le récit de la balade en Irlande d'Alice est présenté sur notre blog, un récit que nous recommandons chaudement.

15:33 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Irlande, Poèsie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

30/01/2019

Martin Guillaume

Martin-couverture.jpegSocrate à vélo
Le Tour de France des philosophes

Auteur : Guillaume Martin

 

«  Imaginez Socrate, Aristote, Nietzsche, Pascal et consorts sur la ligne de départ. Suivez leur préparation pour le Tour de France, la plus prestigieuse épreuve cycliste au monde, à laquelle ils ont étrangement été conviés. Partagez leurs interrogations, leurs doutes, leurs errements. Réfléchissez à leurs côtés. Pédalez avec ces drôles de sportifs, ces coureurs philosophes, ces « vélosophes » comme je m’amuse à les appeler. On dit qu'ils seraient dotés d'une potion magique  : leur intelligence. Celle-ci leur permettra-t-elle de conquérir le maillot jaune tant convoité ? »
Guillaume Martin

Dans Socrate à vélo, Guillaume Martin ouvre les vannes de l’imagination pour nous faire découvrir le monde du cyclisme et nous donner à penser. Ici l’essai se mêle à la fiction, la fable aux méditations les plus profondes; on voit Nietzsche s’entrainer courageusement en écoutant Les chemins de la philosophie sur France Culture, d’illustres philosophes grimper les cols aux côtés des plus grands champions, Heidegger tomber dans un fossé, Socrate prendre la tête du peloton ou encore Sartre coacher de l’équipe de France… Le but de cette fantaisie philosophique  ?  Effacer les clichés qui collent à la peau des sportifs, montrer que l’effort physique de haut-niveau n’est pas l’ennemi de l’activité intellectuelle, que la tête et les jambes n’ont aucunement lieu d’être distinguées. Car, comme le rappelle très justement Bergson, « il faut penser en homme d'action et agir en homme de pensée ».

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Guillaume Martin, cycliste professionnel s'agace que le sportif soit trop souvent exclu de la sphère intellectuelle, lui qui est diplômé en philosophie.
Le Tour de France, il le connaît de l'intérieur, les grands maîtres penseurs, il les a étudiés, pourquoi, alors, ne pas rapprocher ces deux univers en apparence si lointains et faire vivre, le temps d'une Grande Boucle, les coureurs philosophes, les « vélosophes » ?
Dans cette « fantaisie » en deux parties, l'auteur va d'abord nous raconter la formation des équipes, particulièrement celle grecque, le choix de ses membres, Socrate, Platon ou encore Aristote, leurs ambitions, leurs doutes, bien entendu dictés par leur propre doctrine philosophique ; le portrait qu'en dresse Guillaume Martin nous rend chacun des vélosophes proche et unique, leurs idées confrontées au monde cycliste semblent limpides et la relation entre corps et esprit prend forme de manière synthétique.
Dans une seconde partie, les coureurs sont mis en scène sur le parcours du Tour 2017, chaque étape est commentée selon un point de vue particulier, occasion de mettre en scène d'autres penseurs, Freud, Nietzsche ou Pascal, pour n'en citer que quelques-uns.
Une œuvre originale, truffée d'humour – le nom des coureurs non philosophes a été légèrement transformé, faisant parfois penser à San Antonio « Vas-y Béru ») – qui ne craint ni anachronisme ni uchronie, aussi plaisante du point de vue de la course cycliste que de l’œuvre philosophique, une belle surprise que je recommande, sans qu'il soit pour cela nécessaire d'être fin connaisseur du monde cycliste ou philosophique !

 

2019192 pages  Grasset

Prix : 17 €

10:24 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Philosophie, Tour de France cycliste | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer