Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rechercher : pouy

Pouy Jean-Bernard

cyclotourismes54 x 13   (roman)

Auteur : Jean-Bernard Pouy

Illustrateur : Raphaël Defossez

J’ai démarré au kilomètre 85 dans une descente. Je fonce. À partir de maintenant, faut tenir.

Dans la dix-septième étape du Tour de France, Lilian Fauger, un jeune coureur dunkerquois, s’échappe contre toute attente du gros de la troupe avec une telle hargne qu’il va faire le trou.

Alors Lilian gamberge : si c’était son jour, son étape ?

Et quand, derrière, la chasse est lancée, il n’est plus qu’un fuyard, un évadé qui voit revenir sur ses traces une sorte de peloton d’exécution.

À quoi pense un homme seul dans l’effort et la douleur qui monte ?

C’est la question que pose Jean-Bernard Pouy dans ce roman : quatre heures de l’histoire d’un coureur cycliste. Quatre heures : une vie ;  un suspense. Un roman noir aussi.

Car le Tour, c’est encore les équipes – celle de Lilian s’est construite de bric et de broc – les sponsors, l’argent, la télé – « le sport à la télé »...

2016 – 192 pages –  L'Atalante éditionsPouy-couverture.jpg

Prix : 12,50 €

 

 

La couverture de l'édition originale de 1996, chez l'Atalante

Lire la suite

02/03/2017 | Lien permanent

Catonné Jean-Marie - Fottorino Éric - Mordillat Gérard - Pouy Jean-Bernard

C'est mon tour-couverture.jpgC'est mon tour

Auteurs : Jean-Marie Catonné – Éric Fottorino – Gérard Mordillat – Jean-Bernard Pouy

 

Célébrer le centenaire du Tour de France n'est pas seulement fêter une simple épreuve sportive. C'est honorer aussi un monument de culture populaire. Le Tour de France est un patrimoine partagé par tout un peuple. Demi-dieux ou forçats, les hommes qui se sont affrontés sur des bicyclettes depuis 1903 ont bâti une légende en forme d'opéra antique rejoué chaque année. Toutes les générations vivantes, toutes les classes sociales, toutes les cultures s'assemblent l'été venu sur les bords des routes, devant des téléviseurs ou à proximité radiophonique pour communier lors de la Grande messe païenne du vélo.
Parmi les communiants, quatre écrivains, Jean-Marie Catonné, Eric Fottorino, Gérard Mordillat, Jean-Bernard Pouy, ouailles ferventes de cette liturgie estivale, ont souhaité manifester leur dévotion à leur manière, c'est à dire avec une très grande liberté évocatrice en marge des commémorations médiatiques et commerciales prévisibles. Décalés, " déraillés ", ils n'en sont pas moins de vibrants et sincères hommages à cette course centenaire, aux géants vêtus de jaune ou de vert et aux obscurs " porteurs d'eau ". Ils nous offrent la démesure de leur engagement à l'approche de la Fête Nationale. Promesse toujours tenue envers le public.

 

2003112 pagesEden productions

 

Voir sur notre blog les ouvrages d'Éric Fottorino et Jean-Bernard Pouy  que nous présentons.

Lire la suite

03/12/2019 | Lien permanent

Thilliez Franck

Thilliez-couverture.jpgUn dernier Tour

Auteur : Franck Thilliez

 

Des cadavres sont découverts en montagne : un homme, une femme puis une jeune fille.
Paul Mourier, de la police criminelle grenobloise, est mis sur l'enquête.
Amnésique et handicapé suite à un incendie qui s'est déclaré chez lui quatre mois auparavant, il est aussi un peu alcoolique.
Les corps et les indices retrouvés sur les victimes permettent à Mourier de faire le lien avec L'Alpe d'Huez et le Galibier et donc avec le Tour de France.
Son enquête le mène à Rémy Van Hassen, un jeune coureur cycliste belge.
La confrontation entre les deux hommes va permettre à Mourier de reconstituer son histoire...

 

2013Livre numérique12-21 éditeur numérique

Prix : 1,49 €

 

Chez le même éditeur numérique, signalons également « Du sang sur le Tour » de Jean-Bernard Pouy, Benoît Séverac, Jean-Marc Souvira, Franck Thilliez et Gilles Legardinier ainsi que « Que ma blessure soit mortelle » de Jean-Bernard Pouy.

Lire la suite

15/10/2021 | Lien permanent

Collectif

 Maillot noir-couverture.jpgMaillot noir

Auteurs : Collectif

Préface : Jean-Bernard Pouy

 

Le Tour de France est de retour. De nouveau, il aborde les terres du cyclisme, l’Ouest et la Bretagne. Mais entre les forçats de la route et les experts en chimie de l’effort, il y a le panache, les espoirs de victoire et les défaites. Le Tour est un concentré d’humanité, de sang et de larmes, d’effort, de sueur et de drames.

11 juillet 2015. 8e étape du Tour de France.

Ville de départ: Rennes. Ville d’arrivée : Mûr-de-Bretagne. […]

Huit auteurs de romans noirs issus du collectif Calibre 35 donnent leur version de cette étape historique. Huit étapes donc pour un seul maillot : le noir. Celui qui était attribué au dernier du classement dans le Giro dans les années 50. Le noir aussi du polar.

Entre le « Go slow » clin d’œil au « Go fast », quelques meurtres, des enquêtes, du dopage et des personnages de substitution, Rennes, Mûr de Bretagne, et le lac de Guerlédan, ces huit nouvelles feront découvrir les coulisses « imaginaires » de ce tour de France si populaire en nos contrées. Le maillot noir (Maglia nera) fut attribué au Giro (Tour d’Italie) de 1946 à 1951. Il « récompensait » le dernier du classement. C’est l’équivalent de la lanterne rouge ou de la cuillère en bois. [...]

 

2015244 pages – Goater Noir

Prix : 15 €

Lire la suite

Malaparte Curzio

Malaparte-couverture.jpgCoppi et Bartali
Les deux visages de l'Italie

Auteur : Curzio Malaparte
Postface : Jean-Bernard Pouy

 

Le grand Malaparte était aussi un passionné de cyclisme. En 1947, il a écrit pour un journal français, Sport Digest, ce superbe portrait, publié jute avant le Tour de France. Cette année-là, Fausto Coppi est déjà considéré comme le meilleur coureur de tous le temps. Gino Bartali, vainqueur du Tour de France en 1938, le gagnera à nouveau en 1948. L'un représente l'aristocratie, l'autre le peuple. L'un est un pur sang, l'autre un valeureux guerrier. Ils sont les deux visages de cette Italie qui n'aime rien tant que d'opposer ses différences pour mieux se ressembler : Visconti et Fellini, Rivera et Mazzola, Sophia Loren et Gina Lollobridgida, Coppi et Bartali....
Quand un grand écrivain plonge au cœur de son pays à travers deux légendes nationales, cela nous offre un texte magique, d'une intelligence et d'une beauté rares. Avec, comme une prémonition, cette phrase si moderne soixante ans plus tard : « Dans le corps de Bartali coule du sang, dans celui de Coppi coule de l'essence. »
Jamais édité depuis qu'il a paru dans Sport Digest en 1947, ce très court texte séduira autant les passionnés de cyclisme que les amoureux de littérature.

 

200774 pagesBernard Pascuito éditeur

Lire la suite

01/02/2021 | Lien permanent

Graton Florian

cyclotourismeEspagne : les chemins de la mémoire antifasciste

Auteur : Florian Graton

Entre 1936 et 1939, une guerre civile déchira l’Espagne, l’aboutissement de ce conflit fut une terrible dictature qui plongea ce pays dans l’obscurantisme durant près de quarante années.

Aujourd’hui, la Guerre d’Espagne est une Histoire qui est devenue l’affrontement de deux mémoires : celle des vainqueurs et celle des vaincus.

A travers l’Espagne actuelle, je me suis frayé un itinéraire dicté par cette part de l’Histoire qui a laissé de nombreuses traces et vestiges.

Tout au long de mon périple, si je n’ai cessé d’interroger les paysages et les gens c’est pour tenter de mieux interpréter les silences et de rendre l’hommage qu’ils méritent aux combattants antifascistes.

Sur mon chemin, à bicyclette et en train, j’ai roulé pour ne pas oublier que tout ne doit pas s’oublier.

L’amnésie est une catastrophe humanitaire.

- Florian Graton né en 1967, vit et travaille à la Roche-sur-Yon à la Scène Nationale Le grand R où il exerce les fonctions de machiniste. Auteur de chansons de pièces de théâtre, de nouvelles primées lors de festival, il a publié son premier romain en 2001 dans la collection le Poulpe sous le titre “Les dix scouts de l’abbé Todd“ -

Préface de Jean-Bernard Pouy : [...]Vers l’âge de cinq, six ans, on apprend deux choses essentielle pour la vie de l’esprit. On apprend à lire (et donc à écrire) et l’on apprend à tenir en équilibre sur un vélo. En plus, lire et faire du vélo sont deux savoir que l’on n’oublie jamais [...].

-2010- 160 pages - Éditions : NO PASARAN - 21ter, rue Voltaire - 75011 Paris.

http://nopasaran.samizdat.net

Prix : 12 €   

Livre lu et apprécié par le comitéte lecture du blog

Lire la suite

Page : 1