Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2010

La bicyclette (Les Cahiers de médiologie - 5)

Les cahiers de médiologie 345 - copie.jpg

La bicyclette

Auteurs : collectifs : coordonné par Catherine Bertho Lavenir, avec Odon Vallet.

PROLOGUE : Au début , on était plutôt contre : le vélo n’est pas un média. Pourquoi pas le fusil de chasse, la perceuse ou la lampe de poche ? Horloge, imprimerie, route ou ordinateur... Certains instruments ont des effets directement cognitifs, imaginaires ou sociaux. L’horloge fabrique le temps et favorise une culture de la précision ; la route fait le territoire et délimite, jusqu’à l’invention du télégraphe, la pénétration des messages. Bref, média implique message, comme le recto d’une feuille appelle le verso. Mais quel message s’attache à la machine à deux roues que font mouvoir les pieds ?

Les études ici réunies montrent toutefois que l’assemblage technique d’ou résultent nos bicyclettes incorpore beaucoup plus que de l’utilitaire. Ce matériels est un logiciel, il fertilise des imaginaires, il programme des pratiques. On lui greffe une morale de l’effort, une tactique de l’évitement, une relation avec l’environnement, une fraternité... L’amateur de culture technique y reconnaît la déclinaison du couple bielle-manivelle ; le pragmaticien, une version originale du dialogue homme-machine ; le sociologue, un « sport moyen » tolérant l’amateurisme... Si le vélo n’est pas un média, il fait circuler entre les classes sociales, entre travail et loisir, entre ville et campagne. Le Tour de France déchaîne la passion médiatique et les identifications héroïques. Organisateur social, le vélo est aussi vecteur de libération individuelle. Ce véhicule propre est enfin l’enjeu d’une bataille, là où les voitures défigurent les sites, soit à peu près partout. Défenseur d’une éthique et d’une esthétique, tout cycliste est le modeste manifestant d’une cause et le porteur d’un message. Rouler, par les temps qui courent, à vélo, c’est parier à chaque coup de pédale sur un mouvement social en formation, voter avec ses pieds et payer d’exemple. Oui, ce cyclisme-là est messager. Alors, on avait tort : cette machine est un support de valeurs ; il y a un monde-vélo ; oui, le médiologue, posté au carrefour de la technique et de la culture, a beaucoup à apprendre de la petite reine.

DANIEL BOUGNOUX

-1998- 318 pages - Éditions Gallimard. http://www.mediologie.org/


18:43 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cyclotourisme |  Imprimer

Écrire un commentaire