Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2018

Henry Raymond

Histoire du cyclotourisme3-couverture.jpgHistoire du cyclotourisme 3e partie 1956-2016

Auteur : Raymond Henry

 

Dans cette troisième et dernière partie qui nous conduit au seuil du présent, nous assistons à la traversée d'un « désert cycliste » par la Fédération française de cyclotourisme. « Désert cycliste » parce que la bicyclette était devenue dans l'imaginaire collectif le véhicule du pauvre et qu'il était de bon ton de n'en point faire. Ajoutée au problème fédéral de 1954, cette situation générale aurait pu mettre en péril son existence si elle n'avait pas été solidement ancrée par des racines vieilles de trente ans dans un cyclotourisme lui-même septuagénaire. Gérer une criante pénurie d'adhérents ne fut pas facile, mais les vrais cyclotouristes qui restaient étaient rodés à l'adversité, quelle qu'elle soit, naturelle (pluie, vent, relief...), économique ou sociale.
A partir de 1959, avec des cadres renouvelés, la FFCT commença à remonter la pente, appliquant une politique orientée vers la jeunesse et s'appuyant sur une coopération avec les services de l'État. Portée par l'engouement pour le plein air des années soixante-dix, elle connut bientôt une prospérité nouvelle, [...]

Les tomes 1 et 2 de cette histoire sont présentés sur ce blog.

 

2017352 pages – Fédération Française de CycloTourisme

Prix : 45 €

17:03 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Henry Raymond

Histoire du cyclotourisme2-couverture.jpgHistoire du cyclotourisme 2e partie 1939-1955

Auteur : Raymond Henry

 

Cette seconde partie va de 1939 à 1955. Le cyclotourisme y connait, on le devine, des moments difficiles. La guerre, les occupations, les orientations sportives du régime autoritaire de Vichy, les restrictions alimentaires, la pénurie de pneus et de tout autre matériel, la France coupée en deux... tout concourt à détruire les structures cyclotouristes patiemment élaborées, à saper les volontés, à détourner les énergies, à diluer les rapports sociaux. Pourtant, malheurs et problèmes ne parviennent pas à rompre les liens entre les cyclotouristes. Sommés de rejoindre la fédération de compétition, quelques-uns s'y rallient mais la plupart résistent de toutes leurs forces, et l'obstination de leurs dirigeants aussi bien que la passivité volontaire de la base finissent par avoir raison des décisions – demeurées vaines – de l'État français : une fédération autonome leur est concédée. […]
Une embellie de quelques années suit la Libération. Mais sitôt les conditions matérielles redevenues normales, d'autres difficultés surgissent. Comme les organismes concurrents, la FFCT voit ses effectifs chuter alors qu'augmente la motorisation de la société française. […]

La présentation du premier tome est à lire ici.

 

2012328 pagesFédération Française de CycloTourisme

Prix : 45 €

16:29 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

31/01/2018

Hefty Oswald

A travers les oliviers-couverture fac similé.jpgA travers les oliviers
La Côte d'azur à Bicyclette

Auteur : Oswald Hefty
Préface : G. Davermes
Clichés de MM. Gilletta à Nice et Chateauneuf à Arles

 

Extraits de la préface

[…] Par delà Suresnes et Versailles, charmantes localités, il existe d'autres régions cent fois plus délicieuses que vous pouvez découvrir sans rivaliser le moins du monde avec les Coullibeuf, les Perrodil ou les Terront.
Vous croyez avoir voyagé parce que, de temps à autre, vous êtes montés en wagon.
Vous avez vu défiler sous vos yeux, comme en un kaléidoscope, un amalgame de maisons, de haies et de poteaux télégraphiques... Qu'est-il resté de tout cela dans votre souvenir ? Rien, ou presque rien.
Imitez donc Hefty. Enfourchez votre exquise bécane, et, lestés d'un léger bagage, filez joyeusement sur la route dont le ruban serpente à travers vallées et collines. […] et, au retour, vous pourrez dire, en toute simplicité, que vous avez vu quelque chose.

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Après la découverte sur le site Gallica de la BNF du Dieppe Middelburg Bruxelles écrit en 1894 par le même Hefty, l'équipe du blog a voulu en savoir plus sur ce pionnier et a appris, grâce au site WorldCat qui recense dans le monde entier les publications présentes dans les bibliothèques, l'existence de ce récit postérieur au précédent, présent dans plusieurs bibliothèques américaines mais absent des rayonnages de la BNF.
En consultant les sites spécialisés, nous avons trouvé sur Abebooks trace de ce livre, le lien nous conduisant en Inde où de très nombreux livres en tout genre sont réédités en fac-similé (comme le fait également la BNF avec Hachette) à un prix fort raisonnable et des frais de port réduits à 0,01 € !
La qualité de cette édition est tout à fait correcte, les photos et illustrations originelles sont reproduites... Nous vivons vraiment dans un drôle de monde mais quel plaisir de pouvoir lire de telles raretés !

 

189548 pagesLibrairie Sportive au Touring-Club de France Paris

Prix : 8,53 € pour cette réédition en fac-similé

19:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Danès Jean-Acier

Bicyclettres-couverture.jpgBicyclettres

Auteur : Jean-Acier Danès

 

Un tout jeune homme, fou de vélo, amoureux des livres, entreprend un tour de France des écrivains qu’il affectionne, en se rendant sur leurs lieux de vie, d’écriture et de sépulture. Du cimetière marin de Paul Valéry, à Sète, à la villa du Mont Noir de Marguerite Yourcenar dans les Flandres, d’Illiers-Combray, au cœur de la Beauce, où Proust passa son enfance, jusqu’à la Touraine de Balzac, Jean-Acier file d’étape en étape, sur sa bicyclette qu’il a affectueusement baptisée « Causette ». À l’abstraction des cartes se substitue peu à peu la réalité rêvée, vécue, puis couchée sur des carnets de voyage, des lieux traversés.
Mais le personnage principal de cette épopée minuscule n’est pas l’auteur. C’est la mosaïque d’un pays, son imaginaire, ses rencontres improbables, ses vallons perdus et ses portes closes – car il arrive aussi que la maison où certains écrivains passaient le plus clair de leur temps soit fermée, ou sous la coupe d’un gardien vigilant…
Émaillé de mille anecdotes et péripéties, ce livre est autant le récit d’un voyage en France, aujourd’hui, que l’acte de naissance d’un écrivain qui, sur son vélo, part à la rencontre de tous les autres.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Jean-Acier n'a que 20 ans, et pourtant, il se montre déjà, à travers son parcours contemplatif à travers la littérature, un fin connaisseur de la pratique cycliste et sait s'en faire un laudateur de tout premier ordre. Que ce soit dans ses descriptions de la route de nuit, dans ses évocations de la France des panneaux, dans ses galères pluvieuses sur des terrains d'une platitude sans fin, il sait faire passer dans ses mots son amour de la bicyclette, son plaisir de pédaler et de partir à la rencontre, de ses écrivains préférés bien sûr, mais aussi des petites gens qui illuminent les journées solitaires.
Le vélo, c'est la liberté, faire du vélo, quelle que soit la pratique, c'est la bonne vitesse pour être libre, la lecture de ce premier livre est une formidable ode à la petite reine, la toile de fond littéraire apportant une touche supplémentaire de séduction au lecteur !

 

2018224 pagesSeuil

Prix : 17,00 €

Pour en savoir plus sur l'auteur, consulter son blog.

Lu et apprécié par le comité de lecture du blog.

17:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

30/01/2018

Taniuchi Kota

SurLaColline-couverture.jpgSur la colline

Auteur : Kota Taniuchi

 

Un matin de printemps, un enfant part à bicyclette. De sa maison au haut de la colline, il pédale, espérant être à l’heure… Mais avec qui peut-il avoir rendez-vous ?

 

« Sur la colline décrit le songe éveillé d’un enfant qui pédale dans la fraîcheur verte d’un matin calme. En face d’un texte minimal perdu dans le blanc de la page, les images de ce petit bijou, d’une suprême élégance, d’une immense sobriété, expriment le silence, la rêverie, une atmosphère d’attente diffuse, une contemplation muette et sereine. Du grand art, qui parle autant à l’adulte qu’à l’enfant. »  Janine Kotwica

 

201824 pages – Éditions MeMo

Prix : 15 €

17:07 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer