Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2018

Longefay Jean

Longefay-couverture.jpgSur la route enchantée
Hommage à Vélocio

Auteur : Jean Longefay

 

Extraits de la préface de Jacques Clément, alors Président des C.T. Caladois

Beaucoup de cyclotouristes connaissent Jean Longefay pour avoir lu ses articles ou poèmes dans « Cyclotourisme », dans la revue du « Club des Cent Cols », dan le bulletin du « C.T. Caladois » ou jadis dans « Le Cycliste » ; rares cependant sont ceux qui ont eu l'occasion de le côtoyer. Dès l'instant où il enfourche sa « petite Reine », il recherche la solitude et s'adonne à la poésie.
[…] Dans les pages qui suivent, il nous retrace, avec sa sensibilité, les grandes heures vécues en compagnie de sa fidèle « amie », lors de grandes randonnées, au cœur des montagnes, sur quelque sentier caillouteux, dans notre Beaujolais (qui n'est pas seulement vinicole mais aussi un paradis pour les cyclotouristes) et dans ces Dombes où les muses l'attendent au pourtour d'un étang, à l'aube ou au déclin du jour.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Publié en 1980 à l'occasion du cinquantenaire de la mort de Vélocio, ce « recueil de poèmes sur le cyclotourisme, la nature, le terroir, la philosophie, la montagne », nous montre un auteur amoureux des grands espaces, fier de ses ancêtres cyclotouristes, à la plume légère et poétique qui sait sublimer les nombreux instants de grâce que procure la bicyclette ; ces courts textes parcourent la France, Corse comprise, avec élégance et finesse, autant de voyages que Jean Longefay nous fait partager avec talent.
Merci à Jacques Clément pour m'avoir permis cette belle lecture.

 198056 pages – Auto-édition

 

Sur Vélocio, lire l’indispensable biographie de Raymond Henry présentée sur ce blog.

11:02 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans France, Littérature - Poésie. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Écrire un commentaire