Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2018

Le Goff Ewen - Gladu Ronan - Jacob Aurélien

Lost in the swell-couverture.jpgLost in the swell
Le paradis perdu

Auteurs : Ewenn Le Goff, Ronan Gladu, Aurélien Jacob

 

Revivez grâce à ce livre l'aventure la plus extrême que les surfeurs bretons de Lost in the swell (Aurélien, Ewen et Roman) aient vécu. Équipés de « fat bikes » en bambou pour se déplacer, ils ont exploré pendant plusieurs semaines la partie la plus sauvage de la côte d'Afrique centrale, avec toujours le même objectif : rechercher des vagues jamais surfées et rencontrer les populations locales.
Pour y arriver, ils ont dû apprendre avec les animaux sauvages, acquérir les techniques de survie en jungle et toujours croire en leur bonne étoile, coûte que coûte.

« Lorsque je lis le témoignage de ces trois amis, alors moi, que l'on affuble parfois du surnom « d'aventurier des temps modernes », je me sens tout petit face à ces gars-là ! »

François Gabart, auteur de la préface

 

2017192 pagesAutoédition disponible sur le site des auteurs

Prix : 35 €

 Les vélos en bambou ont été prêtés par l'équipe de Solidream. Pour en savoir plus sur ces vélos, voir le site du constructeur.

22:28 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Afrique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Formal Sébastien

Formal-couverture.jpegSébastien le cuisinier à vélo

Auteur : Sébastien Formal
Photographies : Aimery Chemin

 

Après avoir travaillé chez les plus grands cuisiniers à Paris (Guy Savoy, Akrame Benallal...), Sébastien Formal décide de partir faire un tour de France en solo et à vélo avec seulement un sac et ses couteaux.
De la Bretagne à Saint Nicolas de Citeaux en passant par Espelette, il part  pendant 1 an à la rencontre des gens qui font la cuisine française aujourd'hui (producteurs, restaurateurs, pêcheurs...) et pour être au plus près du produit. Au fil des 80 étapes, il  travaille chez tous les producteurs et cuisine pour eux chaque soir avec les produits qu'ils cultivent et avec ce qui reste dans le  réfrigérateur.
Il nous livre ici une partie de son voyage et de ses rencontres et 50 recettes réalisées  tout au long de son parcours :

- étape chez un brasseur à Tardinghen dans le Pas de Calais : poulet sauce à la bière,
- étape chez des éleveurs de cochons  à Landaul en Bretagne : pressé de boudin et pommes,
- étape chez des producteurs de piments à Espelette : Poulet entier mariné et pâte de piment.

2018224 pagesLarousse

Prix : 24,95 €

10:39 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

06/10/2018

Chaloin Yves et Olivia

Chaloin-couverture.jpgNectar de voyage

Auteur.e.s : Yves et Olivia Chaloin

 

Un nectar est un breuvage divin à base de miel qui donne l’immortalité. Le voyage, c’est l’exploration, la découverte de quelque chose qu’on suit comme un parcours.
Le Nectar de voyage c’est un peu tout ça. C’est une BD préparée avec le miel des carnets de route, qui raconte sept voyages à vélo. Mais avant la récolte, il a fallu partir, s’en aller butiner un peu partout dans le monde. Il a fallu vivre ces longs moments dehors où s’installe un rapport étrange avec les forces de la nature, un dialogue avec les dieux du voyage. Les dessins, c’est ce que j’ai trouvé de mieux pour exprimer la réalité du voyage, pour tenter de répondre à la question qu’on me pose le plus souvent, pourquoi ?
Pourquoi tous ces tours de roues, ces lignes qu’on trace au hasard sur une carte et qui aussitôt deviennent obsédantes, pourquoi deux tours du monde ? La BD est faite de croquis, souvent nés dans l’inconfort des étapes à la lueur de la lampe frontale. Ils racontent une passion, une moitié de vie, plus de cinq mille heures assis sur une selle en n’ayant rien d’autre à faire que penser, une balade ordinaire dans des paysages fascinants.
Il n’y a qu’une BD pour faire tenir une moitié de vie dans 208 pages ! Une BD ? un nectar … une aventure !

 

2018208 pages – Autoédition

Prix : 20 €, disponible en contactant Olivia au 06 27 34 15 30 ou par courriel

 

Deux autres livres d'Yves ou Olivia sont à découvrir sur ce blog.

10:09 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

05/10/2018

Collectif

L'Algérianiste-couverture.jpgL'Algérianiste

Auteur : Collectif

 

Dans le numéro 70 de juin 1995 de cette revue, revue d'expression de la culture des Français d'Afrique du Nord, Marc Baroli présente sur 8 pages le curieux voyage d'un cycliste anglais en 1914.

La description de Marc Baroli, à partir de sa lecture de l'ouvrage original jamais traduit en français, nous entraîne d'Alger à Briska, important pôle du tourisme algérien et nous offre un visage pittoresque et très vivant de ce chemin des écoliers sur lequel M.D. Stott cyclera en amassant moult renseignements sur le pays et ses habitants avec lesquels il n'hésite pas à lier conversation.
Stott achète une bicyclette, y adjoint un changement de vitesse, met au point son itinéraire et s'équipe légèrement, l'essentiel de ses bagages suivront par le train ! Il lui faudra alors franchir les monts de la Kabylie, parfois poussant sa bicyclette, il se fera renverser par une voiture ce qui l'obligera à prendre le train pour faire réparer sa machine, avant de poursuivre son périple cycliste, dans la chaleur, la boue et les difficultés du parcours. Sans compter une importante fréquentation touristique, allemande en particulier, qui, déjà, allait à l'encontre des plaisirs simples du tourisme à bicyclette... Stott rentrera cependant à Alger, en train, enchanté de son séjour algérien qu'il racontera dans son ouvrage « The real Algeria » de 319 pages, paru en 1914 à Londres chez Hurst and Plakett.

Jean-Yves MOUNIER

 

1995144 pagesL'Algérianiste

Prix : 9 €, disponible auprès de l'association

14:37 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Algérie, Revues | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Montagut Michel

Perchicot-couverture.jpgPerchicot
De la piste à la scène

Auteur : Michel Montagut

 

Né et mort à Bayonne, André Perchicot connut la gloire pendant trois décennies et laissa derrière lui un parfum auréolé de mystère tout autant que de notoriété. Champion cycliste sur piste, spécialiste de la vitesse avant la Première Guerre, il fut dans sa catégorie plusieurs fois champion de France, d’Europe et finaliste au championnat du monde. Reconverti pour les obligations du moment pilote d’avion sur le front de Belgique, il sera victime d’un accident, ce qui l’empêchera de poursuivre sa carrière sportive.
Mais il saura donner un nouvel élan à sa vie en devenant chanteur de music-hall et l’une des vedettes de son temps. Il commence à chanter dans les théâtres de Toulouse, Tarbes, puis ce sera Paris, la Gaîté-Rochechouart et la consécration avec l’Olympia en 1924. Il est le chanteur populaire de l’entredeux- guerres, de la Belle-Époque, celui qu’on surnomme « le nouveau Paulus » et le symbole de la défense du café-concert. Parmi ses chansons les plus connues : « Dans la rue », « Sous le soleil marocain », « à la Varenne », « Viva Mussolini », « Le Béret ».
Il était temps de rendre hommage à ce personnage hors du commun.

 Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

La très riche biographie d'un personnage finalement peu connu dont le parcours, entre cyclisme sur piste et music-hall, a croisé d'illustres contemporains comme , par exemple, Petit-Breton, Faber ou encore Lapize ainsi que, dans la seconde partie de sa vie, Mayol, Pierre Dac et autres.
De nombreuses anecdotes ponctuent une chronologie très précise, malgré l'absence de sources facilement accessibles, le lecteur s'amusera de cette prime de 1000 cigarettes lors d'un Six-Jours, se réjouira de cette femme lançant des fleurs à Perchicot lors de l'un de ses spectacles et découvrira une version adulte des « Trois petits cochons ».
L'ambiance de l'époque est bien restituée et cet ouvrage, en plus de faire revivre André Perchicot, est aussi une bonne occasion de redécouvrir le monde du cyclisme sur piste d'avant la Grande Guerre et le milieu du spectacle de l'Entre-deux-guerres.
Palmarès et discographie concluent cet hommage bien mérité qui se lit avec plaisir.

 

2018400 pages – Atlantica éditions

Prix : 21 €

10:03 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

03/10/2018

Bridenne Michel

Bridenne-couverture.jpgLe vélo

Auteur : Michel Bridenne
Texte de Roger Bastide

 

La "Petite Reine" est dans tous ses états depuis que Michel Bridenne, collaborateur attitré de Vélo Magazine, s'est attaqué à son cadre et à ses rayons ...
« Le Vélo par Bridenne » est un recueil d'illustrations sur le petit monde de la bicyclette. Du Tour de France à la balade du dimanche, de la piste cyclable au VTT, du peloton à l'échappée solitaire, c'est tout le vélo professionnel et amateur qui est passé au crible par le trait vif et l'imagination délirante de Michel Bridenne.

 

199780 pagesGlénat

Ce livre n'est plus édité

17:00 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Dessins | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

02/10/2018

Bonamant Teboul Jérémie

CDV MAROC Face.jpgMaroc – Carnet de voyage

Auteur : Jérémie Bonamant Teboul

 

Il y en a qui voyagent appareil photo en bandoulière, Jérémie préfère dégainer crayons et pinceaux lorsqu’il sillonne le monde. Cette fois-ci, c’est au Maroc, précisément à Essaouira et Marrakech, qu’il a posé, plusieurs semaines durant, son atelier itinérant. Il recueille ainsi toute la saveur de ce pays, qu’il nous livre dans un carnet qui respire les embruns marins, les souks et les vielles ruelles.

 

201868 pagesÉditions du Cyclo-croqueur

Prix : 24 ou 29 euros selon les bourses de chacun

 

Ce livre sera disponible à partir du mois de novembre auprès de Jérémie à l'adresse de son site

 

Jérémie a déjà publié deux très beaux carnets de voyage que nous présentons sur ce blog. 

14:17 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Carnet de voyage, Maroc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer