Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2019

Guérin François

Semeur d'espoir-couverture.jpgLe semeur d'espoir

Auteur : François Guérin

 

Le verdict tombe sans crier gare : “M. Guérin, vous avez la maladie de Parkinson”.
Ben voyons!!! À mon âge ??? C’est impossible…
Et pourtant, c’est bien ce que François a appris en 2008 à l’âge de 49 ans.
Onze ans plus tard, il maintient une vie entière et active.En 2016, François Guérin entreprit de traverser le Canada à vélo en solo.
Ce livre est un récit de ces 5 557 km en 55 jours.
Pour l’acceptation, on repassera. Plutôt, il nous propose d’apprendre à vivre avec une maladie incurable et dégénérative.

Ce livre se veut plus un message d’espoir qu’un exploit personnel. Mon but est de faire mieux connaître les réalités au quotidien des personnes atteintes de la maladie de Parkinson.  Cette maladie sournoise dissimule différents symptômes et non seulement des tremblements comme la majorité la population pense. 
Cette initiative personnelle est sans prétention mais je crois sincèrement avoir atteint mes objectifs, soit faire mieux connaître celle ci.

 

2019184 pagesAuto-édition disponible auprès de l'auteur

Prix : C$ 20

 

François Guérin est également membre du réseau canadien « Entraidons-nous » dont la mission est de créer un réseau de socio thérapie pour et par les gens vivants avec une maladie neurologique (tel le Parkinson).

14:11 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Anthologie - Traités-Essais-Biographies | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

15/10/2019

Lebeau Jean-Philippe

Route des Grandes Alpes-couverture.jpgLa route des Grandes Alpes
Récit de voyage

Auteur : Jean-Philippe Lebeau

 

Depuis le début de son adolescence, l’auteur est un passionné de cyclisme et du Tour de France. Au terme d’un séjour d’études en France, il part, en trio, sillonner les plus célèbres cols alpins. Dans son journal de bord, il décrit avec précisions les trajets empruntés, les kilomètres pédalés et l’agrémente de dessins et réflexions. C’est à son retour au Québec que lui vient l’idée de réaliser un roman graphique qui relaterait son aventure à la façon d’un récit de voyage. Lebeau se met donc en scène dans cet ouvrage qui a nécessité plusieurs années d’efforts, certainement plus soutenus que de grimper le Col du Galibier.


Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

En 1994, lors de vacances en famille, Jean-Philippe allume la télé et tombe par hasard sur l'ascension du col du Galibier lors du Tour de France (le Tour n'a en réalité pas escaladé ce sommet cette année-là mais qu'importe!). C'est pour lui la révélation et le début de son amour pour le cyclisme et la Grande Boucle. Dix ans plus tard, avec deux amis, il va séjourner à Briançon pendant une semaine et s'attaquer à tous les grands cols alpins qui le font rêver depuis cette journée initiatique.
Construit comme une véritable édition du mythique Tour avec prologue, course à étapes, dernière étape et Champs-Élysées, ce roman graphique se dévore d'une traite, tant il sait traduire par son graphisme et sa narration tout ce qui fait que le cyclisme en montagne représente le Graal pour tout amateur de la petite reine.
Le lecteur suit avec passion ces ascensions toutes plus légendaires les unes que les autres, toutes différentes et pourtant si semblables dans ce qu'elles mettent en jeu. Inquiétude avant le départ, dépassement de soi, sentiment de petitesse face aux parois, douleur physique et psychologique, l'auteur sait visiblement de quoi il parle. Et comme le Tour de France est aussi synonyme d'épopée, la semaine se terminera en apothéose, permettant au dessinateur de montrer tout son talent via des cases à la noirceur étonnante.


2019
208 pagesLes Éditions Alaska

Prix : C$ 27,95


Pour en savoir plus, voir la vidéo consacrée au travail de l'auteur pour ce livre.

Livre lu et apprécié par le comité de lecture du blog

17:51 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans BD - Roman graphique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Dion Françoise

La roue nomade-couverture.jpgLa roue nomade
Voyage à vélo en solo de Strasbourg à l'Archipel des Solovki en Russie

Autrice : Françoise Dion

 

Après « La roue libre » qui nous emmenait de l’île de Vardo au Sud de la Roumanie, Françoise Dion nous entraîne cette fois de Strasbourg à la Russie, juchée sur son vélo. Elle nous raconte les rencontres, les bivouacs, l’histoire des pays traversés et nous livre les réflexions qui s’amoncellent dans sa tête au rythme des pédales, jusqu’au monastère des Solovki, près du cercle polaire. Un pèlerinage personnel et intime qui lui fait approcher « l’âme russe ».

Des envies d'ailleurs scandent la vie de Françoise Dion, des envies de rouler librement au plus près de la nature. Savoir écouter, observer et plonger en soi-même pour finalement découvrir l'autre. Un voyage émouvant jusqu'en Carélie.

 

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Pour son deuxième récit de voyage à travers l'Europe, Françoise Dion nous emmène vers la mystérieuse Russie et, plus particulièrement, vers cet Archpiel des Solovki, résumé à lui seul des vissicitudes de l'histoire qui ont marqué ce vaste pays et forgé ce qu'il est coutume de nommer « l'âme russe ».
Dans une première partie consacrée à l'Europe de l'Est, par petites touches thématiques - bivouacs, égarements, rencontres - l'autrice nous balade dans son aventure avec simplicité et naturel, n'hésitant pas à nous dévoiler ses joies mais aussi ses faiblesses les plus intimes qu'elle est vraisemblablement venue affronter lors de ces nuits loin de tout, au milieu de la nature la plus sauvage et ses inquiétants bruits.
Dans la seconde partie, russe, heureuse d'avoir atteint son but, elle se livre encore davantage – je ne dirai ici rien de ce songe d'une nuit d'été – sans pour autant négliger les évocations historiques et humaines des secteurs qu'elle traverse. Et s'interroger sur l'attitude des Russes rencontrés, mélange de méfiance vis à vis des étrangers et de bienveillance envers eux, sur fond de vodka et de « Google translate ».
Françoise a-t-elle percé les mystères de « l'âme russe », rien n'est moins sûr, elle reviendra dans cette Russie qui la fascine, mais ce voyage l'aura au moins conforté dans cette évidence qu'avancer en roulant, c'est doux, c'est tendre et parfois c'est savoir rétropédaler afin de reculer pour mieux trouver sa voie et sa propre réalisation […].

 

2019128 pagesÉditions du Panthéon

Prix : 13,90 €

 

Françoise Dion avait publié en 2017, chez le même éditeur, La roue libre, Voyage à vélo en solo de la mer de Barents à la Mer Noire , présenté sur ce blog.

10:44 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Europe | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer

Bonnard Jean-Marie

Ma retraite-couverture.jpgMa retraite sportive

Auteur : Jean-Marie Bonnard

 

À cinquante-trois ans, Jean-Marie prend sa retraite, après trente-cinq ans passés au service de l'État. Dès lors, il décide de continuer à pratiquer le sport, notamment le cyclisme. Aventureux, il se lance dans un premier périple à vélo en 1998 et renouvelle plusieurs fois l'expérience, à travers l'Europe, toujours en solitaire et sans assistance. En parallèle, sa compagne alimente un blog.
Vous pourrez ici voyager avec lui et partager ses péripéties au fil des pages.
Vingt ans après, Jean-Marie a parcouru cent quatre-vingt-dix mille kilomètres, soit près de la moitié de la distance de la Terre à la Lune ? !
Né en 1944 à Prâlon, en Côte-d'Or, l'auteur effectue ses études secondaires à Dijon. À dix-huit ans, il s'engage dans l'armée et intègre les Forces françaises en Allemagne (FFA) à Trèves. Après différentes mutations, il prend sa retraite de major en 1997 et s'établit à Givet, dans les Ardennes, où il reste presque deux décennies.

 

2019418 pages Vérone Éditions

Prix : 26 €

10:25 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Autobiographie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer

Chaigneau Odile

Roue libre-couverture.jpgRoue libre

Autrice : Odile Chaigneau

 

Seul dans sa bibliothèque, Édouard Pellarin songe qu'il aurait pu agir autrement si, trente ans plus tôt, son frère Charles n'avait pas été victime d'un accident. Désabusé par des décisions illusoires qui font toujours primer l'économie virtuelle, cet homme a besoin de redonner du sens à sa vie. Au cours d'un week-end qu'il passe en Angleterre en compagnie de Max et Archie, ses meilleurs amis, il fait la connaissance de Diane Fortnum, une psychologue renommée.
À la suite de cette rencontre inopinée, il mettra au point des projets qui bouleverseront deux milieux qu'il connaît par cœur : la banque privée suisse et le cyclisme.
Portée par un style musclé et ponctuée de dialogues riches et variés, cette fable inattendue révèle un talent qui nous promène d'un pas allègre entre descriptions intimistes, humour et réflexions profondes.

O
dile Chaigneau vit à Annecy. Roue libre est son premier roman.

Commentaire de Jean-Yves MOUNIER

Alors qu'enfant il se se rêvait une vie dédiée au vélo, Édouard traverse une sévère crise de la cinquantaine qui l'amène à s'interroger sur sa vie professionnelle et personnelle. Les images de ses virées cyclistes avec son grand-père lui reviennent en mémoire avec force, ses discussions amicales et son observation désabusée du monde le perturbent, l'obligeant à se demander si la vie qu'il mène est réellement celle qu'il veut mener dans les années à venir.
Évoluant dans les hautes sphères du monde de la finance dont il ne reconnaît plus les codes et valeurs depuis la crise de 2008, il va rencontrer Diane, une psychologue qui ne le laisse manifestement pas insensible et qui va l'initier à la psychologie positive. Ce sera le déclic pour ce grand patron qui va révolutionner sa vie et son entreprise en les faisant évoluer toutes deux vers plus d'éthique et de morale.
Dans ce court texte, écrit avec vivacité et précision, dont le thème principal n'est évidemment pas la bicyclette – celle-ci étant plutôt un élément moteur de la métamorphose du héros – Odile Chaigneau nous peint un monde insolite, étrange, hostile mais envisage avec positivité ce qu'il pourrait devenir si un peu plus d'humanité venait s'y épanouir.

 

201974 pagesÉditions Les 3 Colonnes

Prix : 12 €

10:13 Écrit par Biblio-cycles de Philippe Orgebin et Jean-Yves Mounier dans Roman | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer